4 4
Brieuc du Garay

Claquement des doigts : ça ne sert à rien !

Recommended Posts

 

Comme disais Pops, ca peut servir de saupoudrage pour ponctuer des mots, mais tu peux créer de la surprise également ce qui sert de rupture de pattern.

 

C'est une idée récurrente que je trouve un peu arbitraire.... Je trouve que le claquement de doigts à plus de chance de masquer le mot prononcé que de le mettre vraiment en valeur.

 

 

 

 

Sinon on peut remettre en question les onomatopées ou autres bruitages que font les hypnos et par extension les bandes sons utilisées pour créer l'ambiance.

 

Une onomatopée véhicule plus facilement du sens qu'un simple claquement de doigts.

Tu peux utiliser un bruitage pour indiquer que la transe gagne en profondeur plus facilement qu'un claquement de doigt (sans rien indiquer en amont pour le deux, évidemment).

 

 

 

 

En plus, je trouve que dans la rue ca donne de la contenance, du dynamisme, du rythme, la pêche quoi...

 

Je suis tout à fait d'accord.

Après toutes les séances n'ont pas forcément à l'être.

 

 

Comme Myrridin l'a dit, utilisé judicieusement, ça peut être un plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je l'utilise comme un signal, "Quand je claquerais des doigts, ce sera deux fois plus intense...", ou "...tu pourras décoller les mains", ou "tu rentreras en transe au claquement de mes doigts..."
Mais j'ai tendance à le mettre de coté de plus en plus.

Rien de plus chiant (a mon avis) que de te prendre une salve de *Claque!*, *Claque!*, et ça se *Claque!* rapproche *Claque!*, tes doigts *Claque!* se rapprochent *Claque!*. *Claque!* collé, *Claque!* soudé *Claque!*...

 

J'ai aussi l'impression que ce geste est associé, pour le publique, à l'hypnose, donc le volontaire sait ce que veut dire un claquement de doigts. Donc utilisons le! Mais avec efficacité et parcimonie. Que ça n'en devienne pas ridicule, et dénué de sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je plaide coupable, je suis encore très sujet au claquement de doigt :D (mais je me soigne)

A quoi ça sert ? Et bien à ce que l'hypnotiseur se sente bien et en confiance pardi ! Vous me faites marrer vous, les vieux de la vieille qui ont dépassé tout ça :D Avez-vous oublié l'importance cruciale de l'intention, être "THE" hypnotist ? Et bien, le claquement de doigt ça aide pas mal pour ça quand on débute, même si c'est une mauvaise habitude à perdre ensuite... 

 

Par ailleurs, dans l'inconscient de la plupart des gens, le claquement de doigts est associé à l'hypnose, la magie, les trucs extraordinaires, etc. C'est une forme d'ancrage qui n'est pas si négligeable je pense. Dans une optique d'hypnose "ludique", qui quoi qu'on en dise est une forme de "spectacle de rue", ça peut ajouter au côté un peu théâtral. Cela ne dispense pas évidemment d'en user à bon escient, et d'éviter de polluer l'ambiance sonore de ses voisins hypnotiseurs ;)

 

Bien sûr, à la fin, le Graal pour chacun d'entre nous devrait être d'arriver à obtenir l'effet maximal avec des moyens minimaux, le tout dans une chaise roulante en parlant 2 mots à la minute... Mais je crois qu'il y a encore beaucoup de travail pour la plupart d'entre nous ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je plaide coupable, je suis encore très sujet au claquement de doigt :D

 

Pendons-le haut et court en place public à Beaubourg ! Que son sort serve d'exemple ! :D

 

 

 

 

A quoi ça sert ? Et bien à ce que l'hypnotiseur se sente bien et en confiance pardi ! Vous me faites marrer vous, les vieux de la vieille qui ont dépassé tout ça :D Avez-vous oublié l'importance cruciale de l'intention, être "THE" hypnotist ? Et bien, le claquement de doigt ça aide pas mal pour ça quand on débute, même si c'est une mauvaise habitude à perdre ensuite...

 

Effectivement, ça aide certains débutants à se rassurer.

C'est une habitude qui se perd très vite. Il suffit de s'obliger à ne pas claquer des doigts durant quelques séances et c'est bon. A plus forte raison si tu fais des séances plus "calmes", moins centrées sur l'enchaînement.

 

 

 

 

Par ailleurs, dans l'inconscient de la plupart des gens, le claquement de doigts est associé à l'hypnose, la magie, les trucs extraordinaires, etc. C'est une forme d'ancrage qui n'est pas si négligeable je pense. Dans une optique d'hypnose "ludique", qui quoi qu'on en dise est une forme de "spectacle de rue", ça peut ajouter au côté un peu théâtral. Cela ne dispense pas évidemment d'en user à bon escient, et d'éviter de polluer l'ambiance sonore de ses voisins hypnotiseurs ;)

 

Je suis très d'accord avec ça ! Et j'en rajoute une couche sur le "à bon escient" parce que souvent ce n'est pas le cas...

 

 

 

 

Bien sûr, à la fin, le Graal pour chacun d'entre nous devrait être d'arriver à obtenir l'effet maximal avec des moyens minimaux, le tout dans une chaise roulante en parlant 2 mots à la minute... Mais je crois qu'il y a encore beaucoup de travail pour la plupart d'entre nous ;)

 

Pour ce qui est du fauteuil roulant et des 2 mots à la minute, je peux t'arranger ça assez facilement.... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'utilise le claquement de doigts car si je fais claquer les genoux, ça fait pas de bruit et ça fait un peu mal.

N'hésitez pas à partager cette information qui peut changer votre vision de l'hypnose.

 

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mes deux cents : fondamentalement, je pense que c'est souffler sur les cartouches de NES pour les faire marcher, ou même comme l'induction en général : ça ne sert probablement à rien, mais on le fait parce qu'on est plus à l'aise avec. De là à dire que c'est contre-productif, faudrait faire des tests scientifiques avec protocole clean, groupe contrôle et tout le bordel (bon courage, je m'y collerai pas).

 

Personnellement, je m'en sers abusivement quand il y a beaucoup de bruits autour du volontaire et moi : ça appuie la saturation sensorielle, ça rythme l'expérience et ça m'aide, moi, à me concentrer. Quand on est au calme, je ne m'en sers presque pas, juste ponctuellement pour appuyer un effet (comme beaucoup).

 

En revanche peu importe le contexte, je m'en sers systématiquement pour rythmer les rêves hypnotiques dont je suis friand, car je les agrémente toujours d'une grosse déformation de la perception du temps ("je vais claquer des doigts régulièrement, comme ceci, pour rythmer ton rêve, et pour toi les claquements de doigts vont s'éloigner, comme si les secondes s'étiraient... en minutes... les minutes... en heures, les heures.... en jours... et les jours... en semaines"). La raison principale est que je préfère éviter de laisser le volontaire rêver sans aucun repère avec l'extérieur. Grâce aux claquements de doigts, c'est rythmé, il sait que je suis toujours là, même si je ne parle plus.

 

Voilà :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
4 4