5 5
Jean-Emmanuel

Concours vidéo Street Hypnose

Recommended Posts

C'est assez fou, mais tous les candidats acceptent de remettre en jeu leur lot pour ouvrir un nouveau concours !

 

Ca fait plaisir de voir un aussi bel esprit, surtout après de telles procédures de vote. Maintenant à toi de jouer J-E, on compte sur toi pour nous faire quelque chose d'exceptionnel à l'occasion de ces trois ans d'anniversaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et si on faisait un concours sur la forme et pas réellement sur le contenu, on peut tous avoir des catalepsies/amnésies/Hallu/.. Mais chacun l'amènera différemment, avec pourquoi pas l'apparition du Prétalk avec comment on aborde la personne et etc ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toute une séance racontée comme une histoire, ça pourrait être un conte inventé ou une métaphore avec les phénomènes s’enchaînant et s'articulant autour... ce serait vraiment joli à regarder :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour le concours je, pense en une vidéo en deux parties,

 

la première: sur sa présentation, on a tous un univers différent, un age différent, mais la même motivation, narrer ce qui nous a fait aller vers l'hypnose et la street en particulier, ce qui nous motive à poursuivre notre route et quelle route on choisi de tracer dans notre parcours futur. toutes ces descriptions serviront de flux positifs pour les nouveaux streeteurs qui veulent se lancer mais qui hésitent.

 

oui c'est vrai on se met un peu à nu mais est ce que cela ne vaut pas le coup de donner nous aussi pour les futurs streeteurs et donner un image positive de la street-hypnose à nos détracteurs.

 

la deuxième: une petite séance en street pour démontrer notre ressenti, notre motivation que nous avons décrit dans notre présentation et comment on transmet cet engouement à nos volontaires.  

 

pour le jury: les admis du site suffisent largement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que de bonne idée :)

 

On pourrait organiser un concours pour désigner le jury des concours ......

Mais faudra aussi un concours pour désigner le jury du concours qui doit désigner le jury des concours ....

Mais faudra aussi un concours pour désigner le jury du concours qui doit désigner le jury du concours qui doit désigner le jury des concours..

 

 

On s'en sortira jamais :'( :'( :'( 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est en regroupant nos idées que nous trouverons la bonne.

 

sur ce que dit Prici et Habib on retrouve ce que je dit dans ma deuxième partie, mal exprimer peut-être, la motivation que tu as tu vas la transmettre dans ton process de séance, le déroulement propre à ta personne et la manière de raconter ton histoire pour amener ton volontaire en transe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de m'inscrire sur le forum et en farfouillant je tombe sur ce concours bien sympa

Je suis complètement hallucinée (c'est le cas de le dire) par les capacités de l'être humain...vraiment j'ai pris un énorme plaisir à chacune de vos vidéos, chacun ayant une approche différente...c'est bluffant...Iago pour une première vidéo c'était juste énorme...ce guide touristique...complètement incroyable 

 

J'ai une question (sûrement débile mais je me lance): est-ce que tout le monde est "réceptif" à l'hypnose? Est-ce que le caractère totalement rationnel ou non de quelqu'un joue un rôle la dedans? J'ai bien compris qu'on ne fera jamais ce qu'on a pas envie de faire mais quid des personnes qui disent "franchement moi je suis pas réceptif, je suis trop rationnel..."? Est-ce que c'est peine perdue?

 

Rolallaa mille questions...je suis tellement impatiente de recevoir mon livre de JE...

 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou loulize

Tout le monde est réceptif car l'état d'hypnose est naturel, spontané et physiologique. C'est être à la fois ici et ailleurs un peu comme quand on attend le bus ou le métro.
Regardes autour de toi lors de ces moments là les gens ont les yeux perdu dans le vague ils ne bougent plus. Ils parcourent alors une transe hypnotique.

 

Pour les plus rationnels, dans la rue 2 cas de figure soit il nous faut plus de temps car ils ne cessent d'analyser ce qui ce passe au lieu de le vivre, soit dès les premiers jeux ils sont tellement surpris que c'est gagné. Ils deviennent alors de bons camardes de jeu.

 

Les personnes non hypnotisables sont celles qui ne veulent pas ou celles qui résistent pour nous prouver qu'ils sont plus fort que nous.

En effet ils sont plus fort que nous et surtout ils s'empêchent de vivre une super sensation.

 

Nous avons dans la rue la chance de tomber sur quelques volontaires virtuoses de l'hypnose (10 à 20 % de la population), ces derniers sont extrêmement réceptif et dans ces moments là  le plaisir est au rendez-vous pour tout le monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Loulize si tu es impressionnée par les capacités des hypnotisés, et non par celles des hypnotiseurs, c'est que tu as compris tout ce qu'il y a à comprendre ! Et ça me laisse penser que tu seras une bonne hypno :)

Je pense que tu ouvres la porte à un vaste débat ! Les techniques d'hypnose se travaille à mon avis. Mais effectivement, en apparence on voit surtout le jusqu'où peut aller un volontaire et cela peut être impressionant. Personnellement, aujourd'hui lorsque je regarde une vidéo, je m'attarde sur les suggestions, la capacité à rebondir, le flux de parole, les gestes d'ancrages... :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Loulize si tu es impressionnée par les capacités des hypnotisés, et non par celles des hypnotiseurs, c'est que tu as compris tout ce qu'il y a à comprendre ! Et ça me laisse penser que tu seras une bonne hypno :)

 

J'avais pas vu au moment de ton post, je viens de voir grâce au up de prici.

 

Je ne suis pas d'accord avec le très à la mode "en fait l'hypnotiseur ne fait rien c'est l'hypnotisé qui fait le tout le travail" aussi appelé "EH OH ! regardez je me mets le plus artificiellement du monde en position basse, ça se voit ou c'est discret ?".

 

Dans ce cas, nous avons tous le même niveau, ceux qui s'inscrivent aujourd'hui ne sont pas moins bons que ceux qui pratiquent depuis 10 ans.

On peut même imaginer que si l'hypnotiseur ne compte pas, il n'y a pas de technique ?

 

Bref c'est un avis que je trouve complètement absurde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'hypnotisé fait tout, sans être à l'initiative de rien. L'hypnotiseur dirige, guide, et l'hypnotisé fait. Donc dire que l'hypnotiseur ne fait rien me semble tout à fait légitime, même si réducteur :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai, à part faire les suggestions, s'adapter, établir la relation, réflechir à la suite, à comment réagir, comment "guider/diriger" le volontaire dans sa transe, l'hypnotiseur ne fait rien.

 

De la même manière que si on exclue le fait que je me connecte tous les jours, que j'ai des discutions en MP, que je lis tous les topics (bon, pas tous  :D ), que je réponds quand je pense que ce sera utile au topic, et que je suis accro, je suis complètement inactif sur le forum.

 

Je comprends pas ce truc de dire "je fais ça, ça, ça, et encore ça, mais bon je fais rien".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce que tu englobes tout et n'importe quoi dans le verbe "faire". 

 

Prenons un exemple plus simple :

Imaginons que tu dises "je fais de la lumière". Je peux te répondre "non, tu ne fais pas de la lumière, tu appuies sur le bouton qui permet à l'ampoule de s'allumer".

On joue sur les mots, et théoriquement, tu ne "fais" pas de lumière directement.

 

De la même manière, tu ne "fais" pas de phénomènes hypnotiques. Tu es juste un déclencheur extérieur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec toi JE (ou Jean-Edouard ! ahah) mais Sweel n'a pas tout à fait tord. Dans ta comparaison, je nous vois plus comme l'ingénieur électricien, qui imagine qu'il faut faire se toucher les fils de même couleur plutôt que le contraire, met des fusibles (non aucun lien avec l'hypnose :P) quand il le faut, que l'utilisateur du bouton.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bref c'est un avis que je trouve complètement absurde.

Holà, tout doux, mon petit hibou ! L'intelligence étant la faculté de nuancer, essayons d'être intelligents et nuançons, pour ne pas tomber dans des oppositions stériles c'est l'hypnotiseur qui fait le boulot / c'est l'hypnotisé.

Je ne dis pas que l'hypnotiseur ne "fait" rien, et personne n'aurait l'audace d'affirmer ça. Il y a évidemment des degrés différents de maîtrise dans la pratique de l'hypnose (encore que, comme tu le dis, cette maîtrise ne soit pas une maîtrise purement technique, mais relationnelle et imaginative). Je n'ai pas le même "niveau" que quand je venais de commencer, et j'en apprends encore tous les jours - sinon il ne servirait à rien de lire, d'apprendre, de se remettre en question. On est parfaitement d'accord sur ce point.

Par contre, je dis la chose suivante : ce qui devrait nous impressionner le plus c'est l'ouverture et l'imagination du volontaire. Qu'est-ce que c'est, être impressionné ? C'est être dans un état affectif provoqué par la prise de conscience que la perfection ou la valeur de quelque chose dépasse les attentes qu'on y avait projetées. Autrement dit, être impressionné c'est toujours une reconnaissance, une remise en question des conceptions qui sont les nôtres, et une ouverture. Spontanément (naturellement), notre "impressionnabilité" (le mot est moche mais il existe) est polarisée vers l'hypnotiseur.

Tout simplement parce que, précisément, nous identifions une cause (la suggestion de l'hypno) et un effet (la réaction du volontaire). En vertu d'un mécanisme psychologique bien ancré en nous, nous interprétons deux événements consécutifs comme relation causale mécanique, et c'est pourquoi, il me semble, nous interprétons spontanément la pratique hypnotique comme mise en oeuvre d'un pouvoir. Maintenant, j'entends bien que tu me parles de quelque chose de différent : tu es impressionné d'un point de vue technique par la maîtrise de l'hypnotiseur - mais l'idée est semblable. Il me semble, pour ma part, que c'est simplement un déplacement malencontreux de cette impressionnabilité spontanée.

En réalité, qu'est-ce qu'on bon hypnotiseur ? Je pense qu'on sera d'accord pour dire la chose suivante : c'est quelqu'un qui sait adapter ses techniques à la façon dont le volontaire vit son expérience. D'où l'on voit que la question de la technique est bien secondaire : avoir une maîtrise technique, c'est disposer d'une bonne boîte à outils. Mais un outil ne va pas se mettre en oeuvre tout seul ! La technique n'est que ce qu'on en fait - ça c'est une banalité, mais ça me semble important à répéter. J'en viens donc au point : qu'est-ce qui, justement, va diriger un hypnotiseur dans l'utilisation de telle ou telle technique ? Qu'est-ce qui, concrètement, va déterminer le contenu de la séance ? Il me semble qu'un hypnotiseur devient un bon hypnotiseur quand il sait mettre de côté les routines générales qu'il a ingurgitées (c'est-à-dire le côté purement technique). Qu'est-ce qui fait qu'une routine générale va se transformer en une séance singulière ? C'est que l'hypnotiseur va reconnaître et intégrer les singularités de son volontaire. Le bon hypnotiseur n'est pas dans l'attente que le volontaire réagisse de telle ou telle façon à ses suggestions : il est au contraire à l'affût des réactions auxquelles il ne s'attendait pas, et se rend capable d'accompagner ces singularités dans leur déploiement. Autrement dit, qu'est-ce qu'un bon hypnotiseur ? C'est celui qui est capable de reconnaître la valeur et la réalité de tout ce qui, dans les réactions du volontaire, dépasse ses attentes. On reconnaît la définition posée plus haut : c'est donc celui qui est capable d'être impressionné par son volontaire.

Pour dire les choses de façon plus synthétique : la capacité à être impressionné par notre volontaire conditionne tout usage intéressant de nos techniques. Être impressionné par la technique elle-même, c'est regarder dans la mauvaise direction.

Je ne sais pas si ce que je dis est très clair, mais tout ça me semble extrêmement important.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sweely, Tu as des hypnos avec 10 ans de pratique qui sont mauvais d’autres 6 mois et qui sont très bons,                   

tu as une base à connaître là je suis d’accord avec toi, comme un musicien qui doit connaître le solfège pour pouvoir jouer d’un instrument mais tu as des musiciens qui ont aucune connaissance du solfège et que tu auras plaisir à écouter.

 

Pour moi c’est l’hypnotisé qui fais tout le boulot et toi tu es juste là pour le guider avec ton solfège mais si tu ne joues  pas la musique qu’il a envie d’entendre tu peux jouer autant que tu veux, il n’aura qu'une envie de ne plus t’écouter.     

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu peux aussi l'assimiler, à la peinture, la sculpture tous ce qui se rattache à l'émotion, les sensations, le ressenti qui je trouve on beaucoup de similitude avec l'hypnose.

 

en street dans mon pré-talk je prends souvent l'exemple d'une maman qui raconte une histoire à son enfant le soir avant qu'il s'endorme, si la maman raconte bien son histoire petit à petit l'enfant va s'endormir dans ces rêves mais si la maman ne sais pas raconter l'histoire pourtant elle sais lire (on en reviens a ce que j'ai posté au dessus) l'enfant ne s'endormira pas. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
5 5