Aller au contenu

Interrogations Pré-talk


Dju
 Partager

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Récemment inscrit ici, je compte faire ma première séance d'hypnose demain.

Je me pose une question concernant le pré-talk. Je compte faire ça avec mon amie (même si ce n'est pas la meilleure solution), du coup nous aurons bien le temps d'avoir une réelle discussion sur l'hypnose etc... avant de commencer. Mais je me demande si on peut vraiment entrer dans les détails, dévoiler en quelques sortes toutes les "ficelles" ou bien si il vaut mieux, au moins pour la prémière fois, rester un peu vague pour garder une partie de mystère et de surprise.

Je m'explique : Par exemple, est-ce que ça vaut le coup par exemple de parler du facteur critique, d'expliquer le fonctionnement d'une induction, comment s'amuser avec le subconscient etc...

En fait je voudrais tout expliquer car je trouve ça fascinant mais est-ce que le personne hypnotisée du coup ne sera-t-elle pas plus "critique" et / ou "analytique" durant la séance ?

 

Merci pour vos réponses !

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut, question intéressante !

 

Au début raconte ce qui doit être raconté, ce qui est nécessaire pour le bon fonctionnement de la séance, puis passe à la pratique.

Ensuite tu peux expliquer ce qui se passe au fur et à mesure des questions, ou des phénomènes.

 

Un pre-talk de 20 minutes, tu t'ennuis, la personne s'ennui, et elle va se mettre à croire que la séance va être chiante tellement ça a l'air terre à terre si on explique à fond.

 

Je suis pour garder une part de surprise.

 

Mais c'est mon avis, je ne sais pas si les autres auront le même :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec Sweel! Avant la séance je raconte le nécessaire (briser les idées reçues, installer les fusibles) et j'explique au fil de la séance! Le sujet est passionnant, mais les volontaires sont plus à l'écoute une fois que les premiers effets sont passés!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui c'est sûr qu'il ne faut pas faire un monologue d'une heure non plus. Je voyais ça plus comme une discussion, réponses aux questions etc...

J'imaginais une situation peut-être différente de l'hypnose de rue, un repas avec quelques invités, la discussion qui arrive sur l'hypnose...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Milton Erickson déconseillait formellement d'enseigner les ficelles de l'hypnose aux patients car leur cerveau "analytique" risquait de contrarier les effets de la séance en voulant analyser le travail effectué, ou bien encore de créer des résistances à l'occasion de la prochaine séance. Les praticiens continuent, à ma connaissance, de suivre ce principe avec une certaine rigueur. Et sans doute à juste raison. 

 

Maintenant, expliquer le "fonctionnement d'une induction" (l'expression reste assez vague) ou "s'amuser avec le subconscient", ce n'est pas forcément cela qui va créer des résistances, tout dépend de la manière dont la chose est amenée. Il y a même des inductions très "scientifiques" et explicatives chez Lockert par exemple. Le but est que cela permette de s'adresser à l'inconscient au lieu de conduire ton volontaire à analyser ce que tu lui racontes, après je pense qu'à peu près tout est permis. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me suis amusé à faire de petites expériences là-dessus, et je me suis rendu compte, avec ma maigre expérience (biaisée puisqu'elle est personnelle), que oui, clairement, les explications nuisent à la réussite dans la majorité des cas. D'abord parce qu'une part de l'émerveillement vient du lâcher prise, et le lâcher prise est rendu plus difficile par l'analyse. Les seuls moments où j'ai trouvé bénéfique d'entrer dans les détails et de ne pas garder une part de mystère, c'était avec des volontaires très "cérébraux", qui avaient besoin de ces explications précisément pour pouvoir lâcher prise, comme si leur esprit analytique était rassasié et pouvait aller faire un bon gros dodo et laisser l'inconscient s'amuser. Comme toujours en hypnose, il faut être à l'écoute du volontaire et s'adapter : s'il semble en avoir besoin, fais-le. S'il semble en avoir envie, mais pas besoin, ne le fais pas :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord Fugu. Avant je passais pas mal de temps sur le pré talk, puis j'ai beaucoup raccourci sans perte d'efficacité. Je pense que prétaker pendant longtemps me rassurait. Aujourd'hui je y passe moins de 30s et encore. En faite rien ne t’empêche de continuer ton pre talk durant les tests de suggestibilité. Le principale est de caser les principales informations :

1) l’hypnotiseur ne prends pas le contrôle du volontaire

2) quand je dirais "dors" tu resteras debout

3) et tout ce que tu sentira nécessaires en fonction de ton client

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à tous.

Bon ben ça y est, je me suis lancé hier pour la premère fois avec mon amie.

Ce fut...mitigé...

 

J'ai commencé du coup avec un petit pré-talk, 3 mn, explication rapide des points importants et réponse à 2 de ses questions.

Je voulais, pour commencer en douceur, (car je la savais trés sceptique, c'est le genre de personne qui se dit que l'hypnose ne peut pas fonctionner sur elle, elle analyse trop etc...), faire une Elman, pour plus l'orienter vers le côté détente, relaxation au début.

Je suis allé au bout puis l'ai faite revenir pour avoir son ressenti (pas terrible le ressenti, elle n'était pas détendue plus que ça et les métaphores employées ne lui convenaient pas).

 

On a un peu discuté et vu qu'elle avait tout de même trés envie de recommencer, réessayer, j'ai enchainé sur les pré-tests.

Doigts aimantés qui ont fonctionné à merveille puis livres et ballons puis induction mains aimantés.

 

J'ai enchainé avec la main collée sur la tête qui a semblé à peu près marcher. Ce n'est qu'après la séance, (qui s'est arrété après la main collée), qu'elle m'a dit qu'elle l'avait gardé collée en quelques sortes pour me faire plaisir, ne pas me décevoir. (En effet lors d'un autre essai par la suite, elle a décollé la main sans le moindre pb).

 

Donc je ne sais pas trop quoi penser, est ce qu'elle était tout de même un peu dans le truc (j'aurais tendance à dire oui mais vu son retour je ne sais plus trop) et surtout je me pose la question de savoir quelle serait la meilleure façon de procéder lors de la prochaine tentative avec elle (parce qu'elle à tout de même très envie d'arriver à vivre quelques phénomènes sympa).

Doit-on refaire des tests ? Enchainer direct sur une induction ? Tenter la méthode donc parle Jean-Emmanuel dans son livre pour les personnes resistantes ?

 

Bonne journée !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut Dju , 

 

A mon avis tu devrais trouver un autre volontaire , ton amie t 'a connue en tant que non hypno donc tu es peut crédible à ses yeux; Je ne veux pas dire que ça ne marchera jamais sur elle , mais prends du recul,de la pratique et de la confiance, on a tendance à vouloir essayer sur ses proches par facilité et surtout ne pas sortir de sa zone de confort,essaie de trouver un groupe dans ta ville ou proche et fait des sorties et tu verra qu'avec des inconnus c'est plus facile,tu t’améliorera au fur et à mesure , t'y prendras gout et tu ne pourras plus t'en passer . En plus on rencontre des gens sympas et on fait de bonne rencontre.  ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Exactement Max , je sors tout seul maintenant et j'ose aborder de plus en plus les gens. Tu forgera la confiance en toi, celle que tu dois à tout prix garder même en cas "d’échec". Tu réalisera surtout qu'il n'y a  jamais un d'échec en tant que tel mais juste des choses qui passent moins bien que d'autres, et gardant cette confiance de plomb, tu apprendra à retourner les mauvaises situations... Simplement en changeant de métaphores ou parfois en étant simplement à l’écoute du partenaire.

 

Au moins tu peu être sur que la personne sera détendu âpres t'avoir écouté avec confiance et confort.

Le fait que les gens ne te connaissent pas et qu'ils espèrent vivre des choses hallucinantes ( pré talk les un peu ) grâce à un soit disant >HYPNOTISEUR<,

imagines toi seulement l'effet produit dans leur têtes quand tu leur annonce que tu affirme être un hypnotiseur proposant une séance gratuite....

Une fois que la surprise ramène l'envie, tu démystifie le tout et  la boucle est bouclée ... tu te lance et tu en ressortira heureux et plus que jamais désireux de recommencer  !

 

Fin du chapitre 1.

la semaine prochaine retrouvez...heu ... ciousss.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...