3 3
Hugin

Hypnose et programmation neuro-linguistique

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Un de mes malaises, et surtout ma grande réticence à suivre une formation en hypnose, sont le fruit de l'association quasi-systématique entre hypnose et PNL. Je suis quelqu'un d'ouvert, mais j'ai la fâcheuse tendance à essayer de vérifier et me renseigner un maximum sur les informations qui me sont données.

 

Lorsque je suis entré en contact avec l'hypnose, je me suis renseigné autant que possible, et à défaut de trouver des explications, ce que la plupart des ouvrages qui traitent de la question n'offrent pas vraiment, j'ai trouvé des preuves concluantes (pour moi) de l'existence du phénomène ; par exemple le fait que des médecins utilisent l'hypnose comme méthode d'anesthésie, ou les électro-encéphalographies qui attestent d'une activité cérébrale différente lors de l'induction d'état hypnotique. Même s'ils restent de nombreuses zones d'ombres, des mystères, cela attise plutôt ma curiosité.

 

Par contre, la PNL ne bénéficie pas de la même image à mes yeux. Toutes les études scientifiques que j'ai pu consulter sur la question concluent à l'absence de fondement de cette discipline, qui hérite même du qualificatif peu enviable de pseudoscience. Ce qui me dérange n'est pas tant ce que la PNL est censé décrire, mais plutôt que les fondements théoriques sur lesquels elle s'appuie me paraissent hautement douteux. Je me souviens d'avoir vu des schémas du cerveau distribués lors de formation PNL qui faisaient hurler de rire mes profs de neurophysiologie.

Bref ce qui décrédibilise la PNL, pour moi, n'est pas tant les effets qu'elle décrit, mais les explications qu'elle prétend fournir.

 

Ce n'est ici que mon avis et ma sensation et je suis curieux de la partager avec des gens qui se réfèrent souvent à la PNL.

Si vous en êtes partisan, je vous lirais avec plaisir.

Si vous n'en êtes pas partisan, ou que vous ne voulez pas rentrer dans le débat, à votre avis, est-il possible d'étudier l'hypnose en profondeur sans passer par la case PNL?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends parfaitement ton point de vue, j'avais le même ! L'aspect pseudo-science me repoussait beaucoup, et un jour j'ai compris les choses différemment. La PNL n'est pas une science et ne prétend pas l'être. C'est par contre un modèle qui donne des outils de communication qui, eux, sont efficaces. 

 

C'est comme la loi de la gravitation newtonienne : c'est faux mais ça marche alors on l'utilise. De plus, certains enseignements de la PNL, tels que la calibration ou les ancrages, se retrouvent dans la pratique hypnotique. Elle reste donc bonne à apprendre, car tu peux ensuite faire le parallèle avec ta pratique de l'hypnose.

 

Qu'importe qu'il y ait une vérité scientifique derrière : les techniques de PNL restent de fait un excellent moyen de modélisation d'autrui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord avec avec Koten, la PNL n'est pas une science mais un modèle de communication issu des travaux de plusieurs grands esprits, dont Milton Erickson.
Comme tout modèle il comporte ses limites et ses inexactitudes, par exemple la direction des yeux pour savoir si quelqu'un ment ou s'il est kinesthésique/visuel/auditif sont des indices, pas des preuves. Ce que je veux dire c'est que cela n'apporte qu'une indication et en aucun cas une preuve irréfutable.
 

Wolvi a fait une formation complète en PNL, ça serait bien qu'il passe par le topic pour t'apporter ses lumières qui seront certainement plus précises que les notres :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est tout à fait possible d'étudier l'hypnose en profondeur sans passer par la case PNL. Pour cela, il suffit de lire tout ce qui a été fait en hypnose avant la PNL. Il y a donc les articles d'Erickson, les travaux de Bernheim, Elman, etc.

 

En revanche, au niveau des travaux réalisés après l'invention de la PNL et n'y faisant pas du tout référence, je ne sais pas trop... Des idées ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet intéressant .

Je suis un peu trop novice dans la pratique de la PNL pour en parler mais je vois les choses un peu comme toi Hugin

quelque part ça me " rassure " de savoir que l'hypnose est démontre scientifiquement , pour la PNL j'ai lu certains articles qui la démontait carrément , avec à l'appui certaine étude scientifique qui réfuterait complément le fameux " regard à droite = je me rappelle un son ; regard en haut à droite = je me rapelle une image ect ...

Mais je ne crois pas que la PNL se résumé à ce schéma ni qui a tort ou raison , je pense aussi qu'il faut se faire son propre avis , je lirai attentivement ceux des autre D'ailleur .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bandler disait : "la pnl, ce sont des mensonges qui marchent".

La PNL décrit des techniques, dans le sens pratique du terme, et non pas une quelconque théorie.

Il y a des choses à prendre, et d'autres à laisser. Le mieux, reste encore d'expérimenter ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a des choses intéressantes dans la PNL (quand ça commence comme ça... :D )

 

Des présupposés sont très intéressants au point de vue de l'écoute.

 

  •  La carte n'est pas le territoire. | les cartes ne se valent pas.
  • On ne peut pas ne pas communiquer
  • On fait le meilleur choix possible en fonction de nos croyances et du contexte
  • Tout comportements est sous-tendu par une intention positive. ( intéressant de mettre ça en lien avec le syndrome de skinner )
  • Nous mettons en place des filtres/croyances pour appréhender le monde.
  • Il n'y a pas d'echec, que des feedbacks

et sûrement d'autre mais je suis pas un professionnel en PNL.

 

Ce que je dirai au niveau de l'hypnose ( en reprenant les principes de base de la PNL et comment je l'ai ai compris ).

  • Il faut être à l'écoute de la personne. De se mettre "à sa place". ( il ne faut pas choisir ce que l'on a envie d'entendre)
  • Il ne faut pas orienter un feedback. ( il ne faut pas faire en sorte que la personne dise ce qu'on a envie d'entendre)
  • Il faut avoir le moins de filtre/croyance possible ( toute croyance est limitante par définition, et un filtre enlève de l'information qui semble être inutile )
  • Il faut féliciter la personne lors d'une réussite, il faut la "rassurer" lors d'un "échec" ( ex.: tu vois, je ne peux pas te forcer à faire n'importe quoi sous hypnose :) )

(rassurer c'est pas le mot exacte mais j'en ai pas d'autre qui me vient en tête ! )

D'ailleurs moins on remet en cause les feedback, plus ils sont sincères (ce que j'ai vu de manière empirique ).

 

Et maintenant ♫

Ce qui est à prendre avec des pincettes ou à proscrire.

 

La PNL se targue d'être " à la pointe de la science du comportement, et de la psychologie"

 

Et qu'en pense les scientifiques ?

 

Scientifiques vs. VAKOG

 

(N.B. la PNL n'est pas uniquement du VAKOG sinon ce serait tristoune )

 

La base du VAKOG est juste ( on peut pas dire le contraires )

*Notre manière de voir le monde se fait par nos canaux sensoriels.

 

Déjà nous possédons au moins 9 sens ( et nos 5, l'erreur de base mais c'est ce qu'on nous a toujours appris... )

le K c'est un peu le canal "fourre-tout"

( dans le kinestesique on y met même le ressentit émotionnel, qui n'est NI un cannal sensoriel NI un sens. )

Tellement fourre-tout que l'olfactif et le gustatif finisse dedans... ( le VAK ) après tout... pourquoi pas !

 

 

*Nous Possédons un canal sensoriel privilégié.

La phrase est complète ? même pas un petit  "en fonction du contexte" ?

 

C'est incomplet et on aura une fâcheuse tendance à mettre des gens dans des cases.

Et même de prévoir un comportement , là c'est pousser le vice trop loin, ça devient de l'astrologie

Les chiantifique appelle ça l'effet Barnum ( très marqué dans les pseudo-science en général )

 

exemple sur ce site: http://www.isee-entreprises.com/pdf/Fiche%20pratique/Fiche_PNL.pdf

Sans être un maître praticien PNL ça sent pas bon..

 

Ensuite rien ne prouve que l'on possède un sens prioritaire (cherché mais pas trouvé).

Que se soit vrai ou non, pourquoi se rajouter des œillères en se concentrant uniquement sur celui-çi ?

Les autres canaux sensoriels ne sont pas des canaux de rechange !

 

La positions des yeux donne une information de ce qui est imaginaire ou réelle.

 

Je préfère la reformuler ainsi plutôt que de dire l'idée que "les yeux ne mentent jamais".

 

http://www.plosone.org/article/info:doi/10.1371/journal.pone.0040259

 

Je vous invite à lire les protocoles es 3 expériences et les résultats obtenus. Je na vais traduire que la conclusion finale.

 

 

 

In short, all three studies provided no evidence to support the notion that the patterns of eye-movements promoted by many NLP practitioners aid lie detection.
 

 

 

En bref, Les 3 études n'apportent aucune preuve pour appuyer la notion que les patterns des mouvements des yeux(si bien défendu par tant de praticien PNL ) aident à détecter un mensonge.

 

(mensonge ou invention)

Pour être exact, la correlation n'est pas assez forte. (je pourrais détailler mais pas le temps :( )

 

Je cherche encore des article scientifiques sur la position des yeux et l'activité cérébrale associée

(techniquement lever les yeux devrait être associé uniquement à la zone visuelle, millieu dans la partie du traitement du son et vers le bas "ailleurs" )

Mais pas trouvé.

(Ça a repose encore sur "rien")

Et j'ai l'impression qu'il n'y a pas de lien concluant non plus.

 

Pourtant on s'est tous aperçut qu'on communiquait avec les yeux... (l'idée est donc à améliorer !  Mais exposé comme elle est, elle n'est pas exacte)

 

 

Après si des personnes possèdent des sources je suis preneur !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'étais en formation PNL ce weekend et, d'après notre enseignante, qui a abordé la question, il n'y a pas d'études neuro-linguistique à sa connaissance sur le lien entre l'activité oculaire et le VAKOG interne. 

 

Cela étant (là c'est moi qui parle, pour autant que mes canaux sensoriels me le permettent), et même si une vérification "scientifique" pourrait avoir son intérêt, il ne faut pas oublier que la PNL provient de l'hypnose Ericksonienne et qu'elle se soucie donc peu de vérification scientifique. A la limite, le souci d'une telle vérification constituerait une croyance limitante. Elle vise seulement à l'efficacité et ses méthodes sont issues de vérifications empiriques conduites sur une population assez nombreuse. Et accessoirement elle s'adresse au cerveau droit, la vérification "rationnelle" pouvant même parfois être contre-productive au regard du travail à mener. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La PNL, c'est surtout ce que la personne qui la pratique en fait.

 

C'est aussi beaucoup une question d'adaptation, ce qui est utile chez un sujet ne l'est pas chez un autre (aussi pour répondre aux mouvements oculaires).

 

C'est une boite à outil très complète est qui balaye un peu tous ce qui peut troubler une personne et tout ce qui peut l'empêcher d'atteindre son objectif.

 

Mais surtout, n'oubliez pas de dire que c'est la modélisation de ce qui fonctionne.  Elle n'a pas de vocation à être scientifique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il existe un bouquin récent, qui semble synthétiser pas mal d'études scientifiques sur la PNL : http://books.google.fr/books?id=qBXnGQVZ7fMC

 

Je ne l'ai pas lu, je ne sais pas ce qu'il vaut, mais peut-être que je me le procurerai, ça a l'air intéressant et assez rigoureux.

 

A mon avis, il faut garder à l'esprit que les fondements de la PNL ont été posés dans les années 70, à une époque où les connaissances sur le cerveau n'étaient qu'une fraction de ce qu'elles sont maintenant.

 

Les modélisations/explications neurologiques élaborées par Bandler et Grinder reposaient sur les connaissances de l'époque, et il n'y a rien d'étonnant à ce qu'elles soient totalement dépassées aujourd'hui. Cela n'enlève rien à la valeur des outils de PNL sur le plan empirique et pratique, indépendamment de la théorie qu'il peut y avoir derrière. 

 

L'intérêt n°1 de la PNL, à mon sens, c'est surtout d'avoir été une des premières et seules tentatives de rationalisation et de modélisation de la pratique clinique d'Erickson (ainsi que de quelques autres thérapeutes célèbres), dont le succès pratique n'est pas vraiment remis en question. Maintenant, on peut trouver cette modélisation trop simpliste ou trop limitée, mais c'est un autre débat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne dirais pas mieux que Jean-Emmanuel qui cite Bandler : ce sont des mensonges, mais ça marche. Les gens sont souvent déçus de voir que les bouquins de PNL se focalisent surtout sur le développement personnel et l'estime de soi : après tout, on est là pour apprendre comment agir sur les autres... non ? Eh bien non : la PNL, c'est un peu comme si on vous donnait un bout de bois et qu'on vous convainquait que c'est un bout de bois magique. Il le devient parce que vous l'utilisez avec toute l'assurance de quelqu'un qui se sait armé d'un bout de bois magique. L'hypnose fonctionne pas mal pareil.

 

Après, c'est un modèle très imparfait dont beaucoup de détails me font doucement sourire. Mais le gros du truc, c'est que ça marche parce que ça renforce la volonté, la confiance et surtout l'écoute de ceux qui l'utilisent. Et comme la communication c'est surtout de l'écoute et de la confiance en soi, ça tombe très bien, parce que ça en fait un modèle très efficace. Même s'il est totalement bancal du point de vue scientifique. Enfin c'est mon avis :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'hypnose et PNL 

un joue avec le conscient et la morphopsychologie ainsi que l'effet miroir : LA PNL

l'autre sur l’inconscient et la dissociation cerveaux droit et cerveaux gauche  ( cerveaux analytique et cerveau imaginatif) : l'hypnose 

l'hypnotiseur qui maîtrise la PNL trouvera plus vite le chemin pour la transe ;il devient plus productif reste à savoir si il a une bonne éthique  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce qu'elle a pas son 06 !

la dissociation en 2 parties du cerveau n'est plus d'actualité.

Le cerveau est flexible ( bien plus que leur utilisateur ! )

et j'ai oublié de citer ma sources de mon dernier message sur ce topic.

par contre c'est en anglais

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0040259

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'hypnose et PNL 

un joue avec le conscient et la morphopsychologie ainsi que l'effet miroir : LA PNL

l'autre sur l’inconscient et la dissociation cerveaux droit et cerveaux gauche  ( cerveaux analytique et cerveau imaginatif) : l'hypnose 

l'hypnotiseur qui maîtrise la PNL trouvera plus vite le chemin pour la transe ;il devient plus productif reste à savoir si il a une bonne éthique  

 

Je pointe le bout de mon nez par ici juste pour dire que je ne suis absolument pas d'accord. Essayez de faire des "propositions", ou d'enrober vos messages par "je pense que". Parce que là, ça donne une image un peu agressive alors que je suis sûr que ce n'est pas le cas :P

 

De mon côté, je pense que la PNL est un langage très hypnotique. Et certains protocoles revendiquent clairement son utilisation, même déguisée. Notamment un des plus connu dans le genre : http://nlp-mentor.com/six-step-reframe/

 

Pour les différencier, je dirais simplement que la PNL ne cherche pas à provoquer un "état" ou même un "état d'esprit" particulier, mais que ce sont juste des outils qui proviennent de la modélisation de grands thérapeutes avec pour objectif d'obtenir des résultats précis. La PNL est un mélange de manipulation (positive), d'hypnose, de suggestions et certainement des centaines d'autres choses dont on ne connait encore ni les tenants ni les aboutissants.

 

L'hypnose, en revanche, est un état (ou état d'esprit tel que je le vois moi personnellement) qui est "testable". En revanche, chercher à le décrire de manière théorique en une phrase comme vous l'avez fait me paraît bien trop réducteur et je ne m'y aventurerais pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
L'hypnose, en revanche, est un état (ou état d'esprit tel que je le vois moi personnellement) qui est "testable". En revanche, chercher à le décrire de manière théorique en une phrase comme vous l'avez fait me paraît bien trop réducteur et je ne m'y aventurerais pas.

 

 

Avec la PNL on a les deux pied dedans.

 

Les recherches sur la PNL pour démontrer certaines choses ne remettent pas en cause l'intégralité de la PNL.

juste certains acquis qui n'en était pas.

 

Il est étonnant de retrouver certains principes de la PNL dans de nombreux ouvrage écrit il y a des siècles voir des millénaires ( ou a peu près).

 

Et tous ses principes réunis dans un seul endroit  :rolleyes: ...

La simple application des prérequis permet d'améliorer son niveau de communication ( et a fortiori son niveau d'hypnose)

 

La PNL c'est un terreau fertile, mais faut quand même faire attention aux mauvaise herbes.

 

Ce que j'ai retenu de la PNL c'est de créer son propre modèle.

En prenant à gauche et à droite ce qui nous intéresse et délaisser ce qui ne nous convient pas. 

 

Ne jurer que la PNL c'est pas plus beaucoup mieux que de la renier totalement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 3