2 2
RONALD

REFLEXION SUR L'HYPNOSE DE RUE

Recommended Posts

En ce qui me concerne , lorsque j'ai commencé à chercher plus activement des truc sur l'hypnose je suis tombé sur toutes le vidéos sur l'hypnose de rue.

Au début septique je me suis dit c'est du bidon. Puis en regardant plein de vidéos je me suis dit pour du bidon ils font pas mal de vidéos quand même.

 

Puis ça a trotté dans ma tête un petit moment et je me suis dis Ok teste pour voir si c'est vrai si ça marche. Du coup je suis arrivé à l'hypnose de rue savoir si ce que l'on voyait en vidéo était vrai.

Maintenant j'ai envie d'appliquer l'hypnose thérapeutique à mon boulot car je suis convaincu que ça marche. (Reste plus qu'à faire les formations nécessaires.)

 

Je pense continuer en parallèle l'hypnose de rue car du coup c'est pour moi une autre facette plus ludique, c'est une sorte de soupape de décompression.

 

Selon moi les 2 sont tout à fait compatibles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour ma part j'ai beaucoup évoluer grâce à l'hypnose de rue. Aujourd'hui je me forme en sophrologie et travail avec une médecin et dans une maison de retraite pour aider les pensionnaires dans plusieurs domaines.

 

Cela amène à voir plein de gens, et même en thérapeutique je ne peux résister à la tentation d'une petite catalepsie, ce qui achève de convaincre la personne du pouvoir de son inconscient. La séance se déroule bien mieux par la suite d’après ma toute jeune expérience. 

 

Comme quoi la Street Hypnose amène plein d'idées et d'envies. Je partage donc le point de vue de Pank sur ce point-là. 

 

Comme dit Mister Magoo, toutes ces facettes sont totalement compatible les unes les autres. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement je vais apporter un avis qui a peu de poids vu mon grand manque d’expérience mais en tout cas je me retrouve bien dans ce qu'il dit, dans le sens ou, alors que ça ne fait qu'un mois et demi à peine que je pratique en rue, je commence déjà à me lasser.

Du coup, j'essaye constamment de renouveler mes suggestions (dans l'idéal en fonction du volontaire) mais c'est pas toujours facile de ne pas se répéter quand on enchaine 5 personnes d'affilés :huh:

 

En tout cas, comme je l'ai raconté sur ce topic : http://street-hypnose.fr/forum/topic/4172-improvisation-hypnotiseur-de-spectacle/ (gros bide au passage, mais j'en suis fier nah :ph34r: ) ma première expérience qui pourrait se rapprocher de quelque chose de plus... "spectaculaire", de plus "show" que le street m'a donné une bouffée d'air frais indescriptible et j'ai qu'une seul envie c'est de retrouver ce genre d'expérience, et, en y pensant, les séances individuelles me paraissent presque fade à coté !

 

Mais bref, comme dit Pank dans la vidéo, le principal est de se faire plaisir dans ce que l'on fait, garder ce qui est bon et diffuser cette humeur à ceux qui partagent nos expériences ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai ce qu'il dit, et, pertinent.

 

Je pense que chacun a une motivation , qui lui est propre.

 

Pour ma part ,si je m'éclate, toujours,  dans la rue, je suis, aussi, quelqu'un, qui a, toujours eu le soin d'aider les gens, autour de moi.

Donc l'hypnose, c'est quelque chose, en priorité, que je vois sur ce plan là, pour l'avenir...Une autre manière de soigner en plus du magnétisme, et, d'autres techniques que je connais et pratique.

 

Sur un autre plan, comme je suis magico pro, il est vrai, que le fait d'introduire de l'hypnose, en plus de mes prestations de mentalisme ou de magie, lors de soirées de cabaret, évidemment, représente, à court ou long terme ,une autre possibilité. En fait, comme un plus à proposer........J'ai déjà testé, d'ailleurs.

 

En conclusion, c'est, tout de même , l'aspect ''aide à autrui'', qui à mon avis, finira par prendre le dessus, car c'est ce qui correspond le plus à ma personnalité profonde..

 

Donner du bien être, c'est, déjà, ce qui me motive dans la rue, après avoir découvert l'hypnose, il y a , seulement, 15 mois ( Juillet 2013)...

 

Logiquement cet état d'esprit devrait continuer, en priorité, même si je deviens, aussi, en même temps magico-mentaliste-hypnotiseur, dans mes engagements professionnels futurs....

 

 

Voilà, Voilou, vous savez tout, Kirikou...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la passion de la rue reste mais je prends autant de plaisir à simplement discuter même sans faire de séance.

 

la street c'est aussi rencontrer des personnes avec qui on aurait simplement jamais échanger dans des circonstances habituelles,

 

rencontrer aussi d'autres passionnés de tous bords, d'âges différents, de milieu différents et s'enrichir de ces échanges.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quant à faire thérapeute regardez-y à deux fois avant de vous installer.

Essayez de trouver au moins une dizaine d'hypno-thérapeutes dans votre région, qu'ils ne soient pas médecin ou psycholgue et ne vendent pas de formation et  puissent en vivre correctement !

Notre système de santé est gratuit et c'est très très très bien. Les gens n'ont donc pas l'habitude de payer.

 

 

 

 

D'après ce que j'entends sur la vidéo, cela confirme ce que je pensais depuis longtemps.

 

Kevin FINEL fondateur de l'ARCHE est bien plus malin qu'Olivier LOCKER fondateur de IFHE !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la passion de la rue reste mais je prends autant de plaisir à simplement discuter même sans faire de séance.

 

la street c'est aussi rencontrer des personnes avec qui on aurait simplement jamais échanger dans des circonstances habituelles,

 

rencontrer aussi d'autres passionnés de tous bords, d'âges différents, de milieu différents et s'enrichir de ces échanges.

 

C'est le véritable but de l'hypnose de rue. ;)

 

 

 

 

 

 

Sans vouloir pousser le vice (ce qui n'est pas du tout mon genre), pourrais-tu un peu développer stp ? 

 

Non tu n'es pas le gars à ajouter de l''huile sur feu. :)

 

Les hypnotiseurs de rue, parlent-ils plus de l'ARCHE ou de l'IFHE ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une deuxième vidéo sur le thème de l'hypnose de rue.

 

Je trouve, ce qui est dit sur cette vidéo, est excellent, d'accord à 200%

 

Il est dommage que Pank n'intervienne plus sur ce forum.

On sent qu'il y a une réflexion importante derrière ses propos.

De plus, il me semble qu'il a une bonne ouverture d'esprit.

 

Je voulais d’ailleurs faire un post à ce sujet, mais ne voulant froisser personne, je me suis abstenu. Mais puisque Pank en parle

 

En effet, j'ai pu remarquer dans vos vidéos le manque de confiance en vous et votre timidité qui vous rend parfois maladroit.

Faire de hypnose de rue est finalement une thérapie.

De même, d'autres encore, plus mal à l'aise, se forment à devenir thérapeutes. C'est beaucoup plus valorisant que de suivre une thérapie. Et ça, les instituts de formation l'on bien compris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De même, d'autres encore, plus mal à l'aise, se forment à devenir thérapeutes. C'est beaucoup plus valorisant que de suivre une thérapie. Et ça, les instituts de formation l'on bien compris.

 

Autant pour le reste je suis assez d'accord, autant là non. Ceux qui se forment à devenir thérapeutes ont quasiment tous sur ce forum, à ma connaissance, déjà fait un travail sur soi à un moment donné ou un autre. Et les instituts de formation encouragent vivement aux thérapeutes de suivre des thérapies. 

Souvent, pour ceux que ça n'avait jamais tenté jusque là, il suffit qu'ils suivent ces dites formations pour qu'ils se rendent compte de toutes les valises qu'ils portent. Parce qu'à chaque exercice, en général on ne simule pas des problèmes. On prend de réels problèmes, juste qu'ils ne soient pas trop majeurs et traumatisants dans le cadre de la formation, et on règle CES problèmes là. Ce sont des mini-thérapies de vie ces formations de quinze jours intensifs.

 

Je pense que pour les personnes ayant goûté à ça, il y a autant l'envie d'aider les autres que de s'aider soi-même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Et les instituts de formation encouragent vivement aux thérapeutes de suivre des thérapies. 

 

Et ces thérapies ne sont-elle généralement pas faites avec avec les thérapeutes qui on déjà été formés dans l'institut où l'on est formé ?

Une vrai pompe à fric !

 

Les fondateurs de ces instituts sont loin d'être des idiots.

 

C'est depuis que Freud à mis au point sa psychanalyse. Il faut dire, qu'il était très mercantile contrairement à Bernheim ou Liebeault

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Pour répondre à Ronald sur la 1ere vidéo de Pank poster: J'ai commencé à m'intéresser à l'hypnose et à faire qqs recherches afin de percer le mystère sur l'hypnose. Comme une personne lambda, je croyais plus ou moins à l'hypnose donc il me fallait du concret car des vidéos aussi sympathiques soient-elles, ne sont pas des preuves.

 

J'ai commencé à lire plusieurs livres et grâce à Jean-Emmanuel qui m'as mis le pied à l'étrier j'ai pu passer à la pratique et vérifier que l'hypnose existe bel et bien.

Alors je ne croyais plus mais je savais que l'hypnose fonctionnait et ma motivation en a été augmenté.

 

Au bout de qqs mois, Pank sort une formation d'hypnose urbaine (J-E n'ayant pas de formation street-hypnose) je me jette dessus. Effectivement, Pank était plus concentré sur le bien-être, la découverte et le pré-talk et moins sur les phénomènes cependant j'en suis ressorti ravi.

 

Je suis passé de l'hypnose de salon à l'hypnose de rue. Les mois passent puis je tombe sur une formation de l'IFHE de Yannick Mariolle en hypnose classique, chouette me dis-je, et une nouvelle formation en poche je continue de prendre plaisir dans ma pratique, même si les objectifs évoluent le plaisir lui n'as jamais bougé.

 

Par la suite, je sentais comme s'il me manquait une corde à mon arc ou un ustensile à mon couteau Suisse, mais bien sur l'hypnose thérapeutique donc je cherche un peu sur le net ce qui est proposé, demande des conseils et mon choix c'est porté sur l'ARCHE dont j'ai le tech1.

 

Juste pour faire un point sur ce qui est dit plus bas: Moi je fais tout ca pour le plaisir, ouvrir un cabinet est une possibilité dans mon esprit, ce qui prime est ma passion de l'hypnose. Pour le choix des formations j'aime en changer car j'aime pas avoir qu'une vision de l'hypnose.

 

Il serait aussi futile de nier que l'hypnose force au développement personnel, pas besoin de critiquer le mec mal dans sa peau qui découvre l'hypnose et cherche à évoluer je trouve ca louable.

Puis c'est un peu comme dire que tous les psychologues ont des problèmes psychiques c'est pour ca qu'ils ont fait ces études en psycho.

Sinon je fais de l'hypnose de rue car je suis SDF, de l'hypnose classique parce que je suis un clown et de la thérapie parce que j'ai des problèmes à régler. J'aurais toutes les tares le clown sdf dépressif, merde mais c'est vraiment moi :D

 

PS: Les vidéos sont majoritairement celles des débutants alors oui ils stressent, ne sont pas toujours congruent etc... n'est-ce pas ca débuter?

PSS: L'hypnose devient un gros bizness les centres de formation pullulent et certains ont une meilleure publicité que d'autres. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 2