2 2
marc13

Orgasme et orgasme hypnotique ?

Recommended Posts

Bonsoir,

 

 

Vous connaissez sûrement l'expérience de l'orgasme hypnotique, elle fait partie du livre de Jean-Emmanuel et certains hypnotiseurs font

vivre cette expérience à leurs volontaires.

 

D'après ce que j'ai compris l'orgasme hypnotique serait un orgasme cérébral.

Si vous demandez à un médecin sexologue, il vous dira que l'orgasme, tel qu'il est vécu dans un rapport sexuel, la plus grande partie est psychologique (cérébral).Comme ils le disent, le premier organe sexuel est le cerveau.

De plus, vous connaissez tous, ce qu'on appelait  autrefois "les pollutions nocturnes" : des orgasmes déclenchés par des rêves érotiques allant jusqu'à l'éjaculation, d'où le terme "pollution", et cela sans aucun attouchement physique.

 

Ma réflexion est celle-ci :

Comment pouvons-nous croire les volontaires hommes, qui prétendent avoir eu un orgasme, s'il n'y a pas eu éjaculation ?

Ne feraient-ils, comme de temps en temps les femmes font, elles simulent pour ne pas vexer leur partenaire masculin ?

De même, les hypnotisés ne voulant pas frustrer l'hypnotiseur, simulent et d'un comme un accord, on appelle cela, orgasme cérébral. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est très pertinent.

 

La prochaine fois que je ne le ferai jamais à qui que ce soit dans la rue je vérifierai qu'il n'a pas fait semblant que rien ne se passe parce-que j'ai rien fait, en lui demandant si il a éjaculé par inadvertance pour "me faire plaisir" en simulant ma non-suggestion.

 

Non mais sérieux faut arrêter là, ça devient grave quand même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par pitié.

Ça résume bien ce que j'ai pensé.

L'orgasme, c'est un truc propre à chacun. C'est comme décrire la sensation du rire. Tout le monde va le vivre, mais pas de la même façon.

Où est l'important dans le fait de savoir si oui on non notre partenaire tache son slip ?

Le but de l'orgasme hypnotique, c'est avant tout de provoquer une décharge de plaisir. Qu'il y ait ou non des répercussions physiologiques on s'en fout un peu.

Tes sujets tournent tous autour de la simulation/minipulation. Va expérimenter par toi même. Si c'est déjà fait, parle de tes expériences pour donner un peu de matière à tes "débats".

Il y a tellement de sujets intéressants dans l'hypnose pourtant. Aussi bien dans la rue/spectacle ou le cabinet d'un thérapeute, la question de l'éthique est au centre de la pratique par exemple.

Vendredi le thème de la frustration après les hallucinations aurait pu donner lieu un très bon débats à mon avis.

J'aimerais vraiment lire/voir un compte rendu d'une séance que t'aurais fait. Que ce soit en auto hypnose ou en hypnotiseur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui c'est ça "pollution", c'est le mot adéquate il me semble et effectivement tout tes sujets rapportent (oh, grande surprise...) à la simulation du volontaire.

Quand à la simulation orgasmique je serai curieux que tu m'explique comment, dans le cadre d'une de tes hypnoses sur volontaires tu comptes vérifier tout cela, car c'est bien beau de le dire ... mais le faire alors là ce serai du grand art.

Je m'abaisse bien bas devant tant de maîtrise de sujet. Félicitations encore pour ce nouveau et formidable sujet de topic ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour approfondir la réflexion sans retour (ni aller ... ah oui c'es bon ça :D  ) j'ajouterai que l'orgasme d'un point de vue psychologique est plutôt source à controverse d'un point de vue scientifique, plus encore que sa résultante physiologique déclenchée par la libration de protéine comme l'ocytocine et la prolactine qui elle est plus vérifiable. Alors avec de telles hypothèses bancales (ou presque..) au départ on peut effectivement broder facilement en y ajoutant une part de mystère hypnotique en plus.

Mais nous aimons tous simuler l'hypnose vous savez bien  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nourrissons notre troll qui à faim de débat futile :o

 

Comment pouvons-nous croire les volontaires hommes, qui prétendent avoir eu un orgasme, s'il n'y a pas eu éjaculation ?

 

Chaque individu est différent, enfin en général il me semble que le sperme arrive vers 12ans quelque chose comme ça.

Je sais pas si t'as pu expérimenter ou non et je te demande pas de détailler mais sache que pas mal de gamin n'attende pas l'arrivée de ce sperme pour commencer à ce branler et atteigne l'orgasme sans qu'il n'y est d'éjaculation donc je vois déjà un non sens dans le faite d'associer éjaculation et orgasme.

D'ailleurs, au pire, les volontaires pourraient s'imaginer la sensation que sa procurerait, après tout l'hypnose surtout sous le modèle que l'on propose passe par l'imagination.

 

Ne feraient-ils, comme de temps en temps les femmes font, elles simulent pour ne pas vexer leur partenaire masculin ?

 

Là sur le coup, je t'invite à monter tes "expériences".

Va dans la rue et trouve environ sur un panel de 1000sujets avec des retours non biaisée par ta préstation d'hypnotiseur bien sur, pour que l'on puisse faire des graphiques et analysé tout ça sous un oeil scientifique.

Vraiment, j'en suis impatient de voir tes prestations :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'orgasme c'est comme la transe, chacun le vit différemment.

 

Et pour répondre à ta question, il peut y avoir orgasme sans éjaculation et éjaculation sans orgasme.

 

En revanche il y a bien d'autres signes de plaisir: vasodilatation, spasmes musculaires, et j'en passe... 

 

Et puis un orgasme simulé ça saute aux yeux, c'est pas pareil qu'un véritable orgasme, ça se voit direct ('fin, jdis ça jdis rien hein)

 

 

 

Et puis franchement, comme sujet y a plus intéressant, quelqu'un qui est volontaire pour une séance d'hypnose et pour un orgasme hypnotique, y a pas de raisons pour que cette personne simule, c'est idiot, non? C'est son expérience à elle qui serait pénalisée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par pitié.

 

Ta réponse me fait penser aux hommes politiques qui balaient d'un revers de main une question qui les gêne.

 

 

 

 

 

 

 

L'orgasme, c'est un truc propre à chacun. C'est comme décrire la sensation du rire. Tout le monde va le vivre, mais pas de la même façon.

Où est l'important dans le fait de savoir si oui on non notre partenaire tache son slip ?

Le but de l'orgasme hypnotique, c'est avant tout de provoquer une décharge de plaisir. Qu'il y ait ou non des répercussions physiologiques on s'en fout un peu.

Tes sujets tournent tous autour de la simulation/minipulation. Va expérimenter par toi même. Si c'est déjà fait, parle de tes expériences pour donner un peu de matière à tes "débats".

Il y a tellement de sujets intéressants dans l'hypnose pourtant. Aussi bien dans la rue/spectacle ou le cabinet d'un thérapeute, la question de l'éthique est au centre de la pratique par exemple.

Vendredi le thème de la frustration après les hallucinations aurait pu donner lieu un très bon débats à mon avis.

J'aimerais vraiment lire/voir un compte rendu d'une séance que t'aurais fait. Que ce soit en auto hypnose ou en hypnotiseur.

 

Si tu penses que le sujet de la frustration après les hallucinations aurait pu donner lieu un très bon débat. Je suis prêt à le continuer.

Toutefois en vous lisant tous, je me demande si votre inconscient, vous laisse la possibilité de remettre en cause vos croyances à propos de l'hypnose.

Rassurez-vous, je vous comprends, car j'étais comme vous et cela durant de nombreuses années.

En effet, l'hypnotiseur ne peut se permettre de douter. Si le doute s'instille dans son esprit, alors il n'aura pas de bons résultats. Penser que les volontaires simulent même à leur corps défendant, n'est pas bon pour l'hypnotiseur.

La différence que j'ai avec vous, c'est que je peux dissocier l'hypnotiseur de Marc. Durant ce temps, je peux prendre de la hauteur et réfléchir. Par contre, lors d'une séance d'hypnose, il faut que l'hypnotiseur et Marc se confondent.

C'est pour cela que je ne tiendrai jamais les mêmes propos que je tiens sur le forum, avec des volontaires ou des spectateurs ou des "patients".

Sur ce forum nous sommes entre hypnotiseurs, ce qui peut se dire entre nous ne doit pas se dire à l'extérieur.

Mais dissocier l'hypnotiseur de soi-même, demande un travail personnel sur soi qui nécessite du temps.

 

Tu me dis, que tu aimerais lire un compte rendu d'une séance que j'aurais faite,

je te rappelle, que même si j’apprécie la "street hypnose" pour le nouvel angle d'approche de l'hypnose qu'elle amène, je ne la pratique pas, c'est pourquoi, je ne me suis pas inscrit sur la carte.

Alors, comment vous faire un compte rendu ?

Quant à l'étique cela me fait sourire.

 

J'ai pratiquais l'hypnose dans la rue (spectacles), j'ai pratiquais l'hypnose dans les discothèques, dans les comités d'entreprises, dans les comités des fêtes, des soirées privées.

J'ai aussi pratiquais dans le cadre thérapeutique.

J'ai aussi étudié le magnétisme, le chi, et un phénomène bizarre appelé extériorisation de la sensibilité.

Et tout cela sous des angles différents. Crois moi, c'est épuisant et comme tu vois après quelques breaks, je continue.

 

 

 

 

 

 

 

 

L'orgasme c'est comme la transe, chacun le vit différemment.

 

Et pour répondre à ta question, il peut y avoir orgasme sans éjaculation et éjaculation sans orgasme.

 

En revanche il y a bien d'autres signes de plaisir: vasodilatation, spasmes musculaires, et j'en passe... 

 

Et puis un orgasme simulé ça saute aux yeux, c'est pas pareil qu'un véritable orgasme, ça se voit direct ('fin, jdis ça jdis rien hein)

 

 

 

Et puis franchement, comme sujet y a plus intéressant, quelqu'un qui est volontaire pour une séance d'hypnose et pour un orgasme hypnotique, y a pas de raisons pour que cette personne simule, c'est idiot, non? C'est son expérience à elle qui serait pénalisée.

 

Pourquoi les femmes disent que de temps en temps, elles simulent.

Si on écoute, les hommes, chacun d'eux, nous dira qu'avec lui, ses partenaires ne simulent pas.

Vois-tu le problème maintenant ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je pense que vous avez tous eu déjà un rapport sexuel.

Qui parmi vous (les hommes) a jouit sans éjaculer durant un rapport ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ta réponse me fait penser aux hommes politiques qui balaient d'un revers de main une question qui les gêne.

 

C'est exactement ça. Disons même que je le fais avec le dédain de Kouchner qui élude la question du trafic d'organes (avec un rire plus que naturel) :

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ta réponse me fait penser aux hommes politiques qui balaient d'un revers de main une question qui les gêne.

 

Toutefois en vous lisant tous, je me demande si votre inconscient, vous laisse la possibilité de remettre en cause vos croyances à propos de l'hypnose.

Rassurez-vous, je vous comprends, car j'étais comme vous et cela durant de nombreuses années.

La différence que j'ai avec vous, c'est que je peux dissocier l'hypnotiseur de Marc. Durant ce temps, je peux prendre de la hauteur et réfléchir. Par contre, lors d'une séance d'hypnose, il faut que l'hypnotiseur et Marc se confondent.

C'est pour cela que je ne tiendrai jamais les mêmes propos que je tiens sur le forum, avec des volontaires ou des spectateurs ou des "patients".

Sur ce forum nous sommes entre hypnotiseurs, ce qui peut se dire entre nous ne doit pas se dire à l'extérieur.

Quant à l'étique cela me fait sourire.

Voilà d'une façon concise ce qui me perturbe dans tes propos et je vais donc synthétiser de façon à être le plus clair possible sur tous tes dire.

La façon homme politique qui n'a jamais tord et connait La vérité on la ressent véritablement dans ce genre de propos ou alors est ce de l'égo mais les deux ne sont pas indissociable.

Chacun a le droit d'avoir sa conception de l'hypnose en pleine conscience ou/et inconscience incluse. L'expérience est personnelle et peu importe que l'on étudie ou pas le sujet tout peut être remis en question surtout en hypnose qui fait partie des phénomènes assez difficilement explicable.

Prendre de la Hauteur c'est bien mais cela ne suffit pas à avoir une vision clair d'un évènement particulier. La généralisation en donne pas une réalité mais une globalisation de résultats individuels, une sorte de pourcentage de réussite pour schématiser. Chaque expérience peut affiner les résultats mais ne permet pas de tirer de conclusion équivalente à une et une seule Vérité.

Se dissocier a un coté schizophrénique à mon sens même si en hypnose thérapeutique ou même hypnose de rue on peut arriver à cet état, et cet état n'est pas forcément le meilleur pour réfléchir alors que le feedback lui me parait plus approprié.

Quand au fait de ne pas dévoiler les propos relatés dans ce cercle, pardonne moi mais me concernant il n'y a aucun taboo cela fait partie de la face cachée antérieure de l'hypnose, pas la mienne.

Enfin si au bout de trente années tu n'as pas au moins une once d'éthique même juste une bribe alors tu n'est qu'un égotiste assouvissant son plaisir cérébralo-dépendant par la pratique de l'hypnose.

Je te souhaite bien du plaisir sur notre forum et espère que tu toucheras au moins un orgasme intérieur dissocié de tous mes propos  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je pense que vous avez tous eu déjà un rapport sexuel.

Qui parmi vous (les hommes) a jouit sans éjaculer durant un rapport ?

 

Trêve de (mauvaises) plaisanteries....

 

Ta réponse est dans un livre qui s'appelle :

 

"L'homme multi-orgasmique"  écrit par un Thaïlandais dont je ne me souviens plus du nom et qui parle du Kung fu sexuel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trêve de (mauvaises) plaisanteries....

 

Ta réponse est dans un livre qui s'appelle :

 

"L'homme multi-orgasmique"  écrit par un Thaïlandais dont je ne me souviens plus du nom et qui parle du Kung fu sexuel

c'est un maître taoïste  :Mantak chia très intéressant a lire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas du tout, mes première expériences en hypnose était dans les années 65 a l'époque peu de personne parlaient  de l'hypnose, elle était rejeté par tous( hôpitaux, médecins, psychothérapeutes en Europe etc..) . on était regardé comme des gens bizarres. C'est extraordinaire que l'hypnose se pratique dans la rue avec des techniques si efficace. Actuellement beaucoup si intéressent pas toujours pour de bonnes raisons, mais je pense que la qualité des hypnotiseurs s'améliorera, 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 2