Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Hallucination Hypnose conversationnel


Erdnase
 Share

Recommended Posts

Bonjour, je me demandai s'il est possible de faire avoir à une personne des hallucination en covert hypnosis...

 

Je m'explique un couzin à moi m'a raconté qu'il avait rencontré une personne à istambule avec qui il avait fumé un joint lors d'une soirée.

 

Il s'est présenté comme hypnotiseur puis lui a expliqué les differente maniére d'aborder l'hypnose avent de finir par discuter de tout et de rien (ect religion /jesus / sens de la vie..)

 

A un moment mon couzin a commencé a se sentir mal trés mal, ayant l'impression que la personne parler avec des mots dans le désordre mais ne pouvait pas detaché son attention de cette personne qu'il trouvé vraiment fascinante.

 

Au bout de 15 minute il l'as supplié de se taire tellement il n'en pouvait plus, le type à souri et s'est assit à cotés de lui et lui a posé la main sur l'épaule en lui disant "ça va reste la" et en continuant de parler.

 

Finalement mon couzin l'a repoussé et est partit en courant sans s'arréter pour rentrer chez lui.

Il a branché sa go pro car a l'epoque il filmé tout ce qu'il se passé en permanence pour faire un documentaire sur istambul. Il c'est rendu compte qu'il avait coupé sans s'en rendre compte sa go pro.

 

Questtion: Pensez vous que de l'hypnose conversationnel a pu le mettre dans cet état?,  (il pense que le pétard etait coupé avec une autre drogue)

 

 

Si oui, l'hypnotiseur a t'il pu lui suggerer d'etendre sa gopro

 

Je precise qu'a aucun moment mon couzin n'a cru être hypnotisé. Que l'hypothése du bad trip est à exclure, et qu'il n'est pas du genre à prendre peur comme ça.

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je sais bien il l'a fumé avec l'hypnotiseur.

Mais mon couzin fumé beaucoup à cet époque, et lorsque tu fume 10 15 joint par jour il est assez peu probalble qu'un pétard partagé te mette dans cet état...

Et même si cela a certainement contribué j'ai du mal à croire que ça soit la seul raison...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hypnose conversationnel ça veut tout et rien dire...

 

 

Tu n'étais pas sur les lieux, donc ce que tu marques repose sur ta confiance de l'histoire de ton cousin.

Le message de Sweel ne s'adressait pas à ton cousin mais à toi :D

 

Tu as tes propres craintes qui se retrouvent dans ton message et rend l'analyse plus compliqué.

 

Si ça se trouve, ce n'étais que l'effet de la drogue. Le THC c'est pas toujours sympatique... ( et je ne parle pas que des effets sur la mémoire)

Et être "fasciné" par une personne quand le sujet est prenant, ça ne fais pas une séance d'hypnose, juste une discussion passionnée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On peut atteindre des trucs assez balèzes avec l'hypnose, mais tout dans ton histoire indique la présence de psychotropes. L'hallucination provoquée par l'hypnose est plus un "paradoxe" qu'un truc vraiment dur et tangible, le conscient se place en spectateur des "dérives" de l'inconscient mais peu reprendre la main à peu près n'importe quand. L'effet d'un psychotrope est en revanche impossible à canaliser, il s'agit d'une réaction chimique qui prend possession des neurotransmetteurs et court-circuite les mécanismes de perception. Le cerveau n'a d'autre choix que subir jusqu'à ce que le corps ait complètement métabolisé le merdier (c'est un effet physiologique, pas psychologique)

 

Ensuite un joint peut être coupé avec à peu près n'importe quoi, comme l'a dit Kéwa, y a rien de moins fiable que cette information pour juger de la "dureté" d'une drogue et j'aurai donc tendance à penser que ton cousin, qui a ressenti les effets aux premières loges, sait bien reconnaître l'effet du THC qu'il consomme apparemment de façon fréquente, et celles d'une autre drogue plus puissante (même s'il n'est pas capable d'identifier celle-ci).

 

Cela dit il est aussi tout à fait possible que le discours du mec ait pesé sur l'inconscient de ton cousin. Toute parole est suggestion, qu'on le veuille ou non, donc dès que l'hypnotiseur s'est présenté comme tel, il y a aussi une chance que ton cousin l'ait pris comme tel et se soit involontairement ouvert aux suggestions du bonhomme. La drogue a pu tout à fait abaisser ses défenses et le mettre dans un état d'hypersuggestibilité. J'ai des amis qui ont vécu la même chose, l'hypnose en moins, les champignons en plus. Un bad trip peut être connement provoqué par une phrase formulée de façon malheureuse, qui trouve un écho dans un inconscient mis en état de vulnérabilité par l'effet chimique de la drogue (la plupart du temps il n'y a même pas besoin de ça, le cerveau se démerde très bien pour se foutre en l'air tout seul).

 

Bref, je te dirai que sauf sujet anormalement réceptif (on ne peut plus parler de volontaire là), l'hypnose conversationnelle seule n'a pas pu le mettre dans un tel état. Si c'est le cas, ça doit être un plaisir de l'hypnotiser :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je sais bien il l'a fumé avec l'hypnotiseur.

Mais mon couzin fumé beaucoup à cet époque, et lorsque tu fume 10 15 joint par jour il est assez peu probalble qu'un pétard partagé te mette dans cet état...

Et même si cela a certainement contribué j'ai du mal à croire que ça soit la seul raison...

Il y a des gens ils boivent souvent et beaucoup et un jours deux verres d'alcool et ils vomissent ça s'appelle la variable environnementale et l'état de la personne le tout assemblé à un moment T. L'habitude ? C'est un concept qui fait croire à beaucoup de personne qu'ils peuvent consommer sans relâche ce qu'on appelle communément une drogue. Douce ou dure : Qu'importe les deux entraînent des modifications chimiques pas très très cool. Apparemment, il ne connaissait pas assez bien les effets vu qu'il n'a pas été pas capable de savoir si oui ou non elle a été coupée *sifflotement*. 

Je ne dirai pas la drogue c'est mal par contre même le cannabis à des effets indésirables et à court-moyen et long terme. 

C'était un-mon- P'tit coup de gueule ! Sur ce des sourires à vous :)

Ps : Je suis peut-être sévère mais nous sommes sur un forum public ouvert à des plus jeunes, il paraît important de rappeler ce genre de chose et de ne pas véhiculer des banalisations qui n'ont pas lieu d'être. 

A vos marques, prêt, feu partez ! Je peux paraître rabas-joie mais je suis quand même ouverte ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je sais bien il l'a fumé avec l'hypnotiseur.

Mais mon couzin fumé beaucoup à cet époque, et lorsque tu fume 10 15 joint par jour il est assez peu probalble qu'un pétard partagé te mette dans cet état...

Et même si cela a certainement contribué j'ai du mal à croire que ça soit la seul raison...

Que tu le veuille ou non, un pétard (ou la drogue en général) même si tu ne sens pas les effets change quelque chose en toi. Si tu consomme beaucoup il t'en faudra effectivement encore plus (comme pour la cigarette) du reste les effets négatifs sont quand même là sans que tu puisse les percevoir puisque toi tu n'y recherche que le positif en fait.

Donc que la personne soit plus suggestible me semble pas impossible même si celle-ci ne le sent pas.

(remarquez je suppute en fait)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mon coup de gueule étant passé, personnellement je pense que oui une personne peut mettre dans un état similaire. N'avez vous jamais rencontré des gens qui vous mettez mal à l'aise, que vous aviez envie de fuir ? Ces personnes qui au détour d'une conversation (parfois sans le faire exprès) heurtent vos croyances, vos valeurs et etc. Notamment dans ce genre de sujet et puis s'il s'est présenté comme un hypnotiseur la première suggestion est posé.

Ensuite, la main sur l'épaule avec "ça va reste là" apparaît comme un ancrage, par contre, qu'est ce qu'il a été mal posé. En effet, si la personne se sentait mal à ce moment là, je pense qu'il y a eu ancrage d'une dissonance entre la suggestion de l'autre et son mal aise. Et puis, quand on est mal à l'aise nous n'avons pas envie que quelqu'un nous touche, on nous ordonne quelque chose. 

Enfin, attention à ne pas projeter ses croyances et peurs ! Mais effectivement, c'est une conversation qui pourrait apparaître comme ayant des ancrages, des suggestions et ordres détournés : Mais après tout, y'a t-il une conversation sans suggestion ? Et si oui, quel en serait le but ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Erdnase,

 

Je pense aussi que la fumette n'a pas aidé ton cousin.

 

Je pratique régulièrement l'hypnose sans induction et suivant le volontaire j'arrive régulièrement à des résultats assez bluffant.

Je suppose donc que ton cousin était très "open" ce jour là.

 

Si tu as l'occasion d'expérimenter cette technique avec ton cousin (sans fumette) tu risques d'avoir de très bonnes surprises

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On peut atteindre des trucs assez balèzes avec l'hypnose, mais tout dans ton histoire indique la présence de psychotropes. L'hallucination provoquée par l'hypnose est plus un "paradoxe" qu'un truc vraiment dur et tangible, le conscient se place en spectateur des "dérives" de l'inconscient mais peu reprendre la main à peu près n'importe quand. L'effet d'un psychotrope est en revanche impossible à canaliser, il s'agit d'une réaction chimique qui prend possession des neurotransmetteurs et court-circuite les mécanismes de perception. Le cerveau n'a d'autre choix que subir jusqu'à ce que le corps ait complètement métabolisé le merdier (c'est un effet physiologique, pas psychologique)

 

Ensuite un joint peut être coupé avec à peu près n'importe quoi, comme l'a dit Kéwa, y a rien de moins fiable que cette information pour juger de la "dureté" d'une drogue et j'aurai donc tendance à penser que ton cousin, qui a ressenti les effets aux premières loges, sait bien reconnaître l'effet du THC qu'il consomme apparemment de façon fréquente, et celles d'une autre drogue plus puissante (même s'il n'est pas capable d'identifier celle-ci).

 

Cela dit il est aussi tout à fait possible que le discours du mec ait pesé sur l'inconscient de ton cousin. Toute parole est suggestion, qu'on le veuille ou non, donc dès que l'hypnotiseur s'est présenté comme tel, il y a aussi une chance que ton cousin l'ait pris comme tel et se soit involontairement ouvert aux suggestions du bonhomme. La drogue a pu tout à fait abaisser ses défenses et le mettre dans un état d'hypersuggestibilité. J'ai des amis qui ont vécu la même chose, l'hypnose en moins, les champignons en plus. Un bad trip peut être connement provoqué par une phrase formulée de façon malheureuse, qui trouve un écho dans un inconscient mis en état de vulnérabilité par l'effet chimique de la drogue (la plupart du temps il n'y a même pas besoin de ça, le cerveau se démerde très bien pour se foutre en l'air tout seul).

 

Bref, je te dirai que sauf sujet anormalement réceptif (on ne peut plus parler de volontaire là), l'hypnose conversationnelle seule n'a pas pu le mettre dans un tel état. Si c'est le cas, ça doit être un plaisir de l'hypnotiser :)

 

Prouve le :)

 

(En as-tu déjà vécu?)

 

Je rejoins Priski dans ce qu'elle dit. En résumé, la drogue dur/douce/molle/enconserve/surgelée/enboite/enécran/oucequevousvoulez ça peut causer des dégâts parfois(souvent?) irrémédiables sur le cerveau.

 

Je pense que chacun à la liberté de s'en priver et le droit d'y renoncer. (relis cette phrase  :P

 

 

(Mais non, je ne parlais pas de drogue raaaah... laisse tomber  -_- )

 

Pour ce qui est du côté hypnotique, je ne suis pas toujours d'accord avec ce qui a été dit précédemment. Le conscient n'est pas (à mon sens), toujours capable de reprendre le dessus. Ne serait-ce que pour citer l'exemple des abréactions (et je peux vous dire que j'en ai vécu un sacré paquet en tant qu'hypnotisé), on ne peut pas reprendre le dessus, ou du moins, pas instantanément. A partir de là, je pense que, sans pour autant les citer, il y a plusieurs personnes sur ce forum qui pourront très bien témoigner au sujet des hallucinations que reprendre le contrôler n'est pas toujours si facile. Car il faut auparavant avoir ne serait-ce que conscience de la suggestion. Et c'est bien là qu'est le piège si j'ose dire, en covert. Si c'est bien fait, la personne d'en face ne se rend pas vraiment compte de l'indirect.

 

Ce que je viens de dire ci-dessus ne s'applique pas nécessairement au sujet initial, je tenais juste à partager mon avis à ce propos.

 

Bonne soirée à vous  ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share

×
×
  • Créer...