3 3
alban

Retour d'un hypnotiseur et d'une hypnotisée

Recommended Posts

Bonsoir à tous,

Suite à l'inscription de ma femme aude, et après ses multiples lectures sur le forum et son scepticisme sur les effets plus profond que peu provoquer l'hypnose comme les hallucinations. J'ai décidé de faire ce sujet avec mes retours comme hypnotiseur et que ma femme fasse son retour de son côté comme hypnotisé. 2 points de vue pour 1 séance.

Chaque séance avec ma femme sera relater dans ce sujet.

Donc ma femme a passer sa journée a lire le forum et regarder des vidéos pour voir les effets hypnotiques. Ce soir elle m'a demandée de l'hypnotiser pour essayer d'aller plus loin dans les effets.

Avant la séance, je prétexte une clope et je me fais une séance d'auto hypnose rapide, pour m'ancrer une confiance en moi, et donc un débit moins rapide. Cette séance m'a été utile.

Donc de retour vers elle, pendant qu'elle jouait sur ton téléphone en m'attendant je lui met les doigts sur le troisième œil et sur la nuque en lui faisant "dors". Ça n'a évidement pas marcher puisque j'utilise avec elle le mot "plonge". On a rit, m'a répondu "je ne dors pas" mais mon but était atteint, juste la détendre un peu pour réellement commencer. En gros ça a été mon pré-talk (on est a la 3ème séance ensemble).

Je lui demande de se mettre debout et on commence par un exercice de respiration, pour qu'elle se relâche. Suite à ça, je fais les mains aimantés et lui demande d'imaginer ce qui rapprocherait ses mains (de bonhomme en jaune avec une casquette rouge de mémoire). Les mains n'ont pas trop bougé au départ, je lui ai demander d'ajouter des bonhommes et les mains ont commencés à s'approcher.
J'ai commencer a la faire rire avec ses bonhommes et "plus tu ris plus tes mains de rapproche et plus elles se rapproches et plus tu ris".

Je l'informe alors que dès que ses mains vont se toucher et que je dis "plonge" elle va être complètement détendu.
Je procède ensuite à un décompte, en lui disant que tel partie de son corp et que son esprit se détende de plus en plus.

Une fois fais, on tente la barre de fer, plantée dans le mur. Son bras se raidit mais elle arrive a le plié.
Je tente une main collée sur la tête, encore un échec.

Induction butterfly et approfondissement, je lui demande de s'assoir.
Je pose sa main sur la table et lui fais imaginer que j'ai couler du béton dessus et que j'ajoute du poids en plus dessus.
Sa main reste collée, puis assez rapidement ses doigts de décollent puis la paume, qu'elle a sentie collée. Mais son conscient à repris le dessus.

J'utilise la même métaphore avec ses pieds en lui disant qu'en plus du béton elle avait les pied jusqu'au genou dans l'eau ( j'ai touché ses jambes à l'endroit où l'eau arrivait) et qu'il serait impossible de les décollés. Ça fonctionne. Je lui demande de se lever (je l'aide car c'est dur les pieds collés...) et lui demande de venir vers moi en renforçant le béton qui recouvre ses pieds. Elle essaye et une dizaine de seconde plus tard, elle marche vers moi.

Je lui fais ensuite prendre 5 respirations en ouvrant/fermant les yeux et lui colle la main sur la tête en lui demandant ce qu'elle peut imaginer pour que ça reste collé. Sa réponse du scotch. Je lui fais imaginer, petit topo, et lui demande d'essayer de décoller sa main. Elle y arrive sans aucun soucis.

Bon à ce moment là je me dit "hé merde" et je tente d'accrocher son bras a un fil virtuel que je tires. Son bras part vers le haut, à droite, à gauche sans soucis. Je retente la bar de fer enfin un rail cette fois avec un train qui passe dessus et que donc ce rail doit être impliable. Son bras a plié sans aucun soucis.

J'abandonne les catalepsies. Et lui fais poser sa main sur la mienne puis "plonge".
Je l’approfondis, et lui explique que le chiffre 7 n'a jamais existé, etc. Je compte plusieurs fois dans tous les sens sans le 7.

Je lui demande de compter sur ses doigts, arriver au 7, elle a une hésitation d'une demi-seconde et ça lui revient.

Je lui prends ses 2 mains et la ré-induit. Je commence a vouloir lui faire la ventouse pour que ça aspire son prénom, mais la ventouse avait raté lors de la première tentative de collage de main sur la tête. Je lui demande d'imaginer un tableau (elle le voit vert), une craie (blanche) et d'écrire son prénom et de me faire un signe de tête quand c'est fais. Puis d'imaginer un effaceur a sa droite ou a sa gauche (elle bouge une main pour me dire de qu'elle coté, c'est ça de confondre la droite et la gauche) et lui demande d'effacer le tableau, que son nom s'effacera de sa mémoire, qu'il sera sur le bout de sa langue (je simplifie) etc ...

Je lui dis que je m'appelle Alban et lui demande son prénom.
Une demi seconde d'hésitation et elle me le dit. Je lui dit alors que je prend la petite voix qu'elle a dans sa tête et qui lui rappelle son prénom, que je l'enferme dans un coffre, puis dans une pièce et que quand je l'aurai libéré son prénom lui reviendra.

Je lui rappelle le nom de mon chat, du mien, de nos voisins et lui demande le siens. Impossible de le trouver. Je lui dit que plus elle cherche et plus il est impossible de s'en souvenir. Et ça marche à merveille. Je tente alors de lui implanté le prénom "Marie" et lui redemande son prénom. Elle ne sort rien. Je lui dit ensuite que je lui remet son prénom et là pareil aucun nom sort. Petit moment de panique et là je me rappelle que j'avais suggéré qu'il fallait que je libère la voix. Ce que je fais et son prénom revient direct puis elle se met a pleurer. Ma première abréaction, enfin ça y ressemble.

Je procède direct a une induction, puis lui dit que chaque inspiration la rempli de bonheur et que chaque expiration les pensées négatives s'en vont. Je la réveil proprement et on va fumer et faire un petit debriefing. (Je lui laisserai le soin de vous expliquer le pourquoi de ses pleurs).

Elle me dit qu'elle se sens encore un peu vaseuse et que ses jambes sont lourdes. Étant encore suggestible, je refais une induction et la réveil encore mieux pour qu'elle se sente bien. Ce qui a marcher.


Voila la fin de la 3ème séance que l'on a eu. Vu du côté hypno. Demain ma femme reviendra sûrement sur des détails de son point de vue d'hypnotisée.

Les catalepsies n'ont pas trop marchés mais les amnésies si

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:D Salut 
Wahou  il y a tellement de choses.

C'est pas mal pour une troisième séance qui plus est sur ta femme. Perso, avec la mienne j'ai renoncé  :lol:

 

Ce que j'en pense c'est que ta femme est quasiment toute ta séance au stade I : distraction . Si tu veux passer tes phénomènes il faut lui occuper l'esprit en même temps que tu lui demandes d'essayer de faire quelque chose.

 

Les catalepsies :

Je vois que tu commences par la faire rire c'est une bonne chose.
Le test des mains je le fais en générale en second je commence par les doigts aimantés car ce jeu me permet de connaitre l'état de relaxation de la personne. Plus le volontaire est relâché plus les doigts se rapprochent vite.

Tu peux de plus en manipulant les doigts savoir quel tension le volontaire met dedans et tu peux alors lui demander de se détendre un peu plus.

Une fois les doigts en contact demande lui ce qui pourrait faire que ses doigts ne puissent plus se décoller.

tu appliques sa solution. Ensuite tu lui demande s'il/elle pense pouvoir encore décoller ses doigts si oui tu rajoutes à la première solution une deuxième couche (soit une autre solution que ton volontaire te donne soit des trucs qui te parlent) et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il/elle te dise qu'il/elle a les doigts bloqués/collés.

Et c'est la le moment de vérité tu lui demandes d'essayer de les décoller et non pas de les décoller. Il y a une nuance importante essayer sous entend la notion d'échec (imagine le mari qui dit a sa femme je vais essayer de ne pas te tromper durant toute notre vie. Un beau jour sa femme rentre plus tôt du boulot trouve son mari au lit avec la voisine et le mari lui dit : j'ai pas réussi. Alors que s'il promet de ne pas tromper il est plus engagé....)

L'objectif caché et d'ancrer le fait qu'essayer -> échec.
Comme ta femme dans le cas présent semble rester longtemps en phase de distraction tout le temps ou tu lui demande d'essayer tu rajoutes : "+ tu essaies - tu arrives "

Quels avantages de commencer par les doigts: 

  • le groupement de muscles à solliciter pour l'ouverture = petits muscles peu puissants du coup très forte probabilité que les doigts semblent collés
  • tu trouves les métaphores qui lui conviennent le plus pour amener les autres catalepsies.

Une fois les doigts collés cette phrase et super pratique :"tu sais maintenant que ton cerveau/inconscient à compris comment on faisait pour coller les doigts, il est capable de l'appliquer à d'autres endroits."

Ensuite tu enchaines sur les mains aimantés. Perso j'utilise la métaphore du ballon de baudruche entre les mains tu lui demande d'imaginer la forme et la couleur puis tu fais comme si tu coupais le noeud et le ballon se dégonfle. Il faut bien sur expliquer que comme le ballon se dégonfle les mains se rapprochent. En générale ça marche bien.

Une fois que les mains se touches tu tentes : en maintenant ton inconscient colle tes mains de la même façon qu'il avait collé les doigts. 
Si ça marche tu enchaines sur les pieds ou les fesses sinon tu reprends tout le processus qui avait collé les doigts sans oublier aucun élément et surtout en n'oubliant pas le célèbre comme si (je me suis rendu compte qu'au niveau de l'inconscient le comme si est aussi efficace que lorsqu'on apprend à un enfant à dire s'il te plait pour avoir quelque chose.)

 

Une fois les catalepsies acquise tu peux transformer une catalepsie en amnesie en disant un truc du genre : tu vas trouver ça rigolo mais maintenant c'est ton prénom qui est comme bloqué, collé sur le bout de ta langue ou dans ta tête et il t'est impossible de me le dire.

Comment tu t'appelles?

 

Les Amnésies

A chaque fois où elle a des hésitations occupes son cerveau empêches la de réfléchir car son niveau de transe n'est pas super profond à priori elle n'est qu'au stade de la distraction.

les différentes distractions : + tu essaies - tu arrives, passer sa main devant ses yeux ou sur son bras lorsqu'elle cherche, où faire en sorte d'attirer son attention sur autre chose. ;)
Le coup de la petite voix c'est sa métaphore ou la tienne? en tout cas tu l'as bien utilisée car elle a marché.

 

Pour les amnésies j'utilise une autre astuce qui est de dire:  je vais te montrer 3 objets et pour le 3ieme objet il te sera impossible de me dire ce que c'est.
L'avantage c'est que le volontaire peut avoir un stress qui amplifie l'effet voulu, ensuite il n'a pas le temps pendant que tu parles de se rappeler en boucle ce qu'il ne doit pas oublier. Je me suis rendu compte que bien souvent les gens pour l'amnésie d'un chiffre ne font que penser à celui ci du coup il ne disparait pas. 

Pour l'abréaction tu as fait ce qu'il fallait et pour le réveil propre aussi. 
Continue comme ça tu es sur la bonne voie.

Par la suite tu pourras lui dire merci car lorsque tu vas rencontrer tes premiers volontaires dans la rue ou dans un cadre familiale ou au boulot tu vas trouver que c'est d'une facilité déconcertante. 
Commencer par difficile te fait progresser super vite.

 

Hâte de lire la version de ta femme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pas spécialement l'habitude de le dire, mais attention aux fautes. C'est pas méchant, juste qu'elles sont assez bêtes pour la plupart...

C'est marrant dans ton style, je m'attendais à un truc "négatif", c'était tendu, différent des deux autres compte rendu.

Bon, vu que Mister poste au moment ou je commence à écrire, j'vais pas tout répété. Tu peux penser à la catalepsie des paupières aussi. C'est assez sympa à vivre, et ça se fait très bien en transe légère.

Le coup de la petite voix, c'est bien pensé ! Ça doit être un article de J.E.C qui en parle avec une salle de contrôle. Donnes-en les clefs à ta moitié pour qu'elle puisse gérer sa voix intérieur, sa détente et tout plein d'options trop cools.

En plus ça l'aidera à avoir la séance qu'elle veut en se libérant d'elle même. Parfois plus de contrôle revient à avoir moins de contrôle.

Tout le monde n'est pas égal, les fusibles ça ne coutent rien, penses-y.

L'abréaction, les pleurs, le rire, c'est impressionnant, mais ce n'est pas forcément désagréable, ou le résultat final peut être positif. Parfois, on a besoin de lâcher quelques émotions, l'important c'est ce qu'en retire la personne. Si après elle se sent relâchée et détendue, c'est bien.

Impatient de lire l'avis de la concernée !

(Vue que tu fais de l'auto-hypnose, tu pourras tester)

En induction "lente", ce que j'aime bien proposer ou me faire :

Avoir la personne assise avec une main à une vingtaine de centimètre de sa cuisse et par mouvement déomoteur/poids de la main, la laisser allez sur la cuisse. Ça créer une sorte de distorsion entre la distance parcouru et la distance restante. L'effet est assez canalisant je trouve. En plus, c'est assez reposant comparé à d'autres inductions (main aimanté vers le visage entre autre).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

coucou tous le monde,

bon me voilà pour expliquer ce que j'ai vécu en tant que hypnotisé de mon coté (mes ressentis, ce qui a marché, pas marché....)

 

Donc en effet j'ai regardé pas mal de vidéo de vos hypnose de rue. J'ai du mal a me dire que vous arrivez a hypnotiser de parfait inconnu !mdr.

ce que je disais à alban, là je le laisse faire et j'essaie vraiment de suivre ce qu'il me dit car c'est mon mari et que je lui fait confiance, mais je ne me verrais pas faire une séance avec un parfait inconnu! :wacko:

 

donc pour cette séance on a avancé un peu et je l'ai ressenti. Déjà en effet le débit de parole d'alban, était juste comme il faut! déjà ça aide! lol

Bon je suis désolé mais je connais pas tous (voir pas du tous) vos termes, donc toutes mes excuses d'avance ^^ (vous etes pire que les marins avec leurs termes nautiques, je vous jure :D :D )
Pour les exercices de mains qui se rapprochent c'était le début, j'avoue que je me sentais détendu mais sans plus... en faite j'ai l'impression quand c'est le début comme ça, de perdre le fil quand il me fait parler...

 

pour le bras "barre de fer" ou "rails" j'ai beau m'imaginer...pour moi je vois ce que je vois, c'est mon bras!mdr

en faite je disais à alban que j'arrive beaucoup mieux a visualiser les choses les yeux fermer, faisant abstraction de ce que mes yeux voient, car j'ai beaux imaginer dans ma tete, mes yeux eux me disent "n'importe quoi c'est un bras! "

 

la ventouse sur la tete, par 2 fois, pareille, j'ai beau m'imaginer du scotch enroulé tout autour de ma tete avec ma main emprisonné dedans, nada!

la main collé sur la table, j'ai commencé a me dire "tiens ca fonctionne". je sentais bien la paume collé, et il m'a fallut quelques secondes pour lever les doigts puis une poignée de secondes encore pour soulever a paume.

 

pour les pieds idem, j'ai bien senti que j'arrivais pas à les soulever, mais j'ai l'impression que mon cerveau ce met en mode panique et zap tout ce que alban a pu me dire en me disant "tu es dans ton salon idiote! si tu veux bouger tes pieds tu le peux!!! mdr satané cerveau ;) "

Donc ca marche! je sais que c'est possible! déjà un bon point lol.

 

Pour le chiffre 7, j'ai eut une hésitation mais il est vite revenu, comme dit plus haut, j'avais beau écouter alban, l'imaginer partir, qu'il n'existait plus ect... mais derrière mes paupieres closes dansait des petits "7" (oui c'est pas trop net dans ma tete :P )

Bon apres c'est la partie qui m'a vraiment surprise pour le coup: celle de l'oubli du prénom.

clairement ça m'a blufé d'avoir réussi et qu'il est réussi!

 

donc j'ai fermé les yeux, il m'a demandé la couleur du tableau, de la craie... je me voyais clairement dans une salle de classe. j'écris mon prénom, je m'imagine prendre la craie et l'écrire sur le tableau.

je me sentais bien, enfin je ne sais pas comment expliquer que j'étais bien dans l'imagination.

ensuite l'effaceur à drote (que j'ai montré avec la main parceque je voulais pas perdre le fil en parlant! non mais!! bon ok je me trompe sur ma droite et gauche aussi ! :unsure: )

 et là il me dit de prendre l'effaceur et de prendre mon temps pour effacer et de me dire d'un hochement de tete quand c'est bon.

la première fois qu'il me demande mon prénom, petite hésitation car en effet j'ai eut un blanc mais c'est vite revenue

 

apres la petite voix dans un coffre, dans une autre piece, et j'essayais aussi de continuer a "effacer" mon prénom car dans ma tete je le voyais de nouveau ecris sur le tableau (mais j'entendais plus la petite voix, donc le coup du coffre a bien fonctionné)

il me donne le nom du chat, le sien, de la voisine et là quand il me demande le mien "rien" je savais que je connaissait mon prénom mais pas moyen de le trouver. truc de fou. il était plus écris sur le tableau non plus....

jusque là j'étais bien, surprise mais bien.

apres quand il a voulu que se soit "marie" mon prénom c'était la panique à bord dans ma tete. je savais que c'était pas vrai, que c'était pas mon prénom donc je ne voulais pas dire "marie" .

j'ai senti les larmes monter aux yeux, car je ne voulais pas dire quelque chose qui n'était pas vrai.

et puis apres quand il m'a dit qu'il me remettait mon prénom mais que je ne trouvais toujours pas... clairement ça m'a fait flipper lol

bon apres liberation de la petite voix, c'était ok mais j'ai pleuré laisse tomber :ph34r:

et aprés je lui ai dit "c'est con ton truc " en rigolant! :D

apres comme il l'a dit tout est revenue a la normale, plus de lourdeur dans les jambes, j'étais moins dans le coton apres le 2eme réveil (energie, bonheur et oust les choses négatives)

j'ai passé une bonne nuit.

 

bon meme si ça m'a fait flipper, on refera une séance. j'étais contente de voir que plus ça allait plus je lachait prise malgrès ma rétisence à justement "lacher prise"

que dire de plus...je crois que j'ai tout dis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour Aude, Alban.

 

j'ai l'impression dans votre description de cette séance que vous n'êtes pas tous les deux dans la même démarche.

 

Aude, tu as une forme de scepticisme sur l'hypnose quand tu te poses la question, comment on arrive à hypnotiser des inconnues dans la rue et que la seule personne qui puisse le faire c'est ton Mari, je dirai plutôt le contraire de mon point de vue, l'important c'est d'établir une synchronisation une symbiose avec son volontaire qui lui permettra de lâcher prise,

je prends un exemple, combien de fois ça t'es arrivé de rencontrer une personne pour la première fois et tu t'es dit que cette personne tu aimerai ou pas mieux la connaitre et peut-être même avoir des atomes crochus avec, combien de fois dans un groupe de personne tu es attiré plus par une personne qu'une autre, si un hypnotiseur arrive à te mettre en confiance à savoir t'accompagner dans ta transe tu lâcheras prise, tu auras envie de te balader avec lui, à lui de trouver le bon chemin.

 

Alban, mon impression dans ton descriptif c'est que tu cherches à tout prix à vouloir faire passer des suggestions, essaies plutôt à la faire voyager dans sa transe comme je te l'ai déjà dit dans mes posts, elle se sentira de mieux en mieux, elle prendra confiance et petit à petit tu passeras tes suggestions, ne va pas trop vite, prends ton temps,

 

une métaphore, l'hypnose pour se laisser aller c'est comme les préliminaires plus c'est long plus c'est bon et le résultat est plus satisfaisant au final.

 

pour l'abréaction, attention au prénom, passes ta suggestion en précisant que c'est juste pour un cour instant que son prénom reviendra très vite, toujours être en observation avec ton volontaire c'est lui qui est le point central de ta séance et pas toi, tu dois l'accompagné au mieux pour qu'il prenne un maximum de plaisir dans sa séance, c'est sa séance et pas la tienne.

 

bonne journée à vous deux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour Ronald,

c'est vrai que meme quand on connais pas une personne parfois le courant passe de suite et on a envie de plus la connaitre ect...il faudra qu'un jour on essaie d'aller sur paris et que j'essaie avec quelqu'un d'autre que alban mais clairement à l'instant "T" je ne me sens pas de me laisser aller en une personne que je ne connais ni d'eve ni d'adam tu vois?!

je trouve remarquables que vous ayez tous et toutes des inconnus qui se pretent aux jeux sans probleme.

 

 

pour ce qui est du prénom, je me rappel qu'il m'a bien dit que je m'en rappelerais aprés, que c'était juste pour quelques instants.

pour ce qui est de l'accompagnement, il a pris son temps et m'a demandé à plusieurs reprise si j'allait bien durant la séance, comment je me sentais ect...

 

Ronald je vois que tu aime les métaphores ;)

 

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super compte rendu ;)

Comme les autres je dirais que c'est déjà très bien ce que tu fait sur ta moitier, j'arrive à peine à faire les tests sur la mienne :/

Sinon Aude, pour la droite de la gauche, c'est simple, ta main droite c'est celle où le pouce est à gauche :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alban, pour la catalepsie. Essaie de la décomposer. Commencer par une catalepsie de tension, imaginer les muscles se serrer, les nerfs en faire de même. Puis dissocier la main et faire un mouvement idéomoteur sur le doigts. Et ensuite tu fais remonter la dissociation sur tout le bras ?

(Pas trop de tension et pas trop long que ça reste confortable, et que ça soit associer à de l'approfondissement de transe aussi).

Aude, n'hésite pas à perdre le fil parfois. Il reviendra toujours te chercher, profite juste pour faire ta ballade. L'hypnose, c'est un voyage, une histoire et l’inconscient, c'est pire qu'un gosse ! Toujours à s'arrêter à droite et à gauche pour regarder le décore, s'interroger sur la vache dans le pré ou demander pourquoi le chevalier fait si ou ça.

D'après ton retour et du compte rendu de la deuxième séance sur un bord de plage, il y a peut-être une ou deux choses à explorer de ce coté pour vous. Les voyages hypnotiques semblent te parler et te détendre.

Comme je l'ai dis dans mon premier message.

-Visualiser une salle de contrôle (voir de classe ou tu dessines un tableau de contrôle) pour changer des paramètres. voix intérieur, détente, profondeur de transe que tu t'autorises à explorer aujourd'hui. (et peut-être un manuel qui dirait ce que tu ressentirais en l'explorant).

- visualiser un cinéma/théâtre/musée/salle d'exposition et y mettre une histoire logique qui te pousserais à voir une séance de toi en tant que spectatrice et voir ce qu'il se passe pendant celle ci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ronald,

je sais que ce qui m'a fait monter les larmes c'est que ma tete etait partagé entre le fait que je devais dire le prénom "marie" et qu'une autre partie me disait que non ce n'était pas ça mais que je ne me souvenais plus, et que j'avais beau regarder ce foutu tableau, il y avait rien d'écris.

Apres alban m'a dit que le coffre etait ouvert et j'ai retrouvé mon prénom.

 

est ce que j'ai répondu a ta question?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous,

 

Pour commencer, désolé pour les fautes mais j'ai écrit le message dans le lit avec mon téléphone en essayant de me rappeler les détails de la séance (j'irais corrigé les fautes tous à l'heure) , d'ailleurs j'ai oublié des détails par-ci par là.

Il faut que je trouve un moyen de filmer la séance en entière d'ailleurs pour bien visualiser les erreurs, d'ailleurs c'est souvent après coup que je me dis "hé merde j'aurais dû dire ça, ou faire ça , etc..."

 

 

Bon alors je vais apporté quelques réponses à chacun :)

 

@ronald, suite à la vue du show de Messmer sur TF1, Aude ne croyait pas (et ne crois toujours pas aux effets hallucinatoires) et m'a demandé de lui faire cette séance pour découvrir plus d'effets. Vue comment ma femme est résistante et à du mal à lâcher prise, au départ je voulais faire que des catalepsies,  pour lui montrer qu'elle peut facilement lâcher prise, puis lors de séances futurs, par étapes, aller à des phénomènes de plus en plus complexes.

D'ailleurs, je comptais arrêter avec les catalepsies et je la voyais dans un état de transe peu profond. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai quand même tenté l'amnésie qui a finalement pas trop mal marché.

 

Concernant les fusibles, j'en ai posé un peu lors de mon pré-talk décalé, et au fur et à mesure de la séance (comme pour le prénom qui lui reviendra sans soucis etc...). Personnellement je préfères en poser tout le long, ce qui évite un pré-talk plus long et chiant, surtout quand ça fait plusieurs séances que l'on fait ensemble. Après je me trompe peut-être.

 

@ronald, j'ai essayé de la faire voyager, dans un endroit où elle se sentirait bien (elle à choisi son bain :huh: ) je l'ai emmener dans des phases de détente à plusieurs reprises, pour essayer de de faire en sorte qu'elle se sente de mieux en mieux et tenté de lui faire lâcher prise de plus en plus. J'en ai juste pas parler dans mon retour car il était tard, j'étais fatigué et que je me suis centré plus sur le récit des effets.

 

De toute manière, il faut vraiment que je me filme car il y a certainement une différence entre ce que je crois avoir fait et ce que j'ai fais réellement.

 

Bon on va ensuite passer à vos remarques sur les catalepsies.

 

 

Je sais que j'ai fais pas mal d'erreur dans les catalepsies, et de mémoire effectivement j'ai oublié de lui demander d'essayer de décoller tout comme l'utilisation du comme si. Le comme si, je l'ai beaucoup utilisé dans notre 2ème séance et je me suis rendu compte tardivement que dans celle-ci je l'ai très peu utilisé.

Avec le recul, je pense que la main collée à la table ou les pieds collés, j'ai utilisé ces 2 techniques, mais que je ne les ai pas entretenu, d'où le décollement.

 

Pour la barre de fer, j'ai tenté de la décomposé, que chaque veines, chaque muscles, chaque vaisseaux de ce bras devenait de plus en plus dur, etc... mais j'ai zappé le "comme-ci"  le plus "tu essayes et moins tu y arrives", du coup je pense que c'est pour ça, entre autre, que ce n'est pas passé.

 

 

Concernant l'amnésie, je pense qu'elle est plus facilement passé pour plusieurs raisons:

 

- j'ai utiliser le "comme-ci",  le plus "tu essayes", j'ai également fais plus de gestes devant ses yeux, près de sa tête, je n'ai pas laisser le temps à son cerveau de réfléchir en amenant la confusion.

- Pour la petite voix, je ne lui ai pas demandé je ne voulais pas laisser trop de temps libre à son cerveau vu que ma femme à du mal à se laisser aller. Je voulais empêcher son cerveau de trop penser et de la rendre confuse de plus en plus. C'est pas forcement la bonne solution, je le sais mais ça a marché.

- Pour le prénom "Marie", je pense que j'ai fais une erreur en oubliant de lui préciser que ça serait totalement naturel pour elle de s'appeler comme ça, et que ça toujours été ainsi. J'ai voulu prendre un raccourci qui à fais, je pense, que le cerveau de Aude c'est retrouvé dans un moment de panique, chose que je n'ai pas aimé du tout.

 

 

Il n'y aurait pas eu l’abréaction, je pense que j'aurais retenté une catalepsie mais cette fois avec les bonnes techniques puis aurait procédé au réveil.

 

On fait les séances le soir, assez tard, car elle pense qu'elle arrivera plus facilement à lâcher prise, je me demande si la fatigue fais en sorte que je zappe les essentiels que je connais pourtant, que j'ai déjà utilisé ou que j’utilise que tardivement.

 

 

 

 

Je pense avoir à peu près tout dit, n'hésitez pas à me corriger si j'ai dit des conneries, car après tout c'est de ses erreurs et des critiques (internes ou externes) que l'on apprend :)

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non,

 

ce que je voudrai savoir, c'est quand tu as l'abréaction il y a une image même bréve qui te renvoie as une situation passé, une émotion que tu retrouves, un état antérieur ou tu t'es senti mal et qui te provoque cette montée de larme.

 

le changement de prénom est le déclencheur qui te renvoie à cette situation de mal être pas l'état émotionnel. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si tu filmes ce serai super, essaie de filmer dès le départ ce qui est important c'est d'avoir un bon son, entendre au mieux ce que tu dis et surtout voir son visage.

 

si tu filmes avec un mobile en le plaçant assez près la qualité son sera correcte.

 

bonne continuation et c'est vraiment super votre expérience en hypno-couple car c'est pas évident d'hypnotiser ton conjoint. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aude, ton inconscient c'est comme un disque dur d'ordi dans lequel il y a tout tes fichiers, c'est à dire tout ce que tu as ressenti, vu, entendu de bon et de mauvais depuis que tu es né et qui font ce que tu es aujourd'hui et ce disque dur tu l'alimentes tous les jours, toutes décisions que tu prends sont basés en parti sur cet acquis.

 

quand tu te retrouves dans un état émotionnel déclenché par cette perte du prénom ça te mènes dans un état émotionnel passé, c'est cette image passé que je voulais que tu te souviennes. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je compte bien filmé sous différents angle si possible, mais ça restera privé pour je puisse m'auto analyser et qu'on retourne avec ma femme sur certaine parties de la séance plus facilement. 

 

On en discute en ce moment de ce qui a pu remonté en elle, sur le moment, elle n'a pas su me le dire non plus. Mais bon c'est plus à elle de répondre qu'a moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On n'a pas forcément besoin d'être fatigué pour se relâché. Mais ça peu aider à ne pas lutter ou ne pas avoir envie de lutter. Une autre approche serait de rechercher dans quels moments de la vie de tout les jours elle se laisse aller. Se moment ou toutes les choses s'évadent pour ne laisser qu'une rêverie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la catalepsie, je te conseil de lui faire croire que son bras se rigidifie "de l'intérieur".

Je dis ça car Aude avait l'air de croire qu'elle devait voir une barre de fer à la place de son bras.

Je te conseil de lui faire imaginer que son sang accumulait comme du fer, de plus en plus de fer, jusqu'à qu'il n'y ai plus que du fer dans son bras, tellement de fer qu'elle ne puisse plus le bouger.

Ça marche pas mal sur mes volontaires ;)

Bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On n'a pas forcément besoin d'être fatigué pour se relâché. Mais ça peu aider à ne pas lutter ou ne pas avoir envie de lutter. Une autre approche serait de rechercher dans quels moments de la vie de tout les jours elle se laisse aller. Se moment ou toutes les choses s'évadent pour ne laisser qu'une rêverie.

c'est vrai que je suis plus calme et tranquille le soir. apres on fait ça aussi le soir car on a un petit garçon de 4 ans et le soir on sait qu'on ne sera pas dérangé parcequ'il dort.

sinon les moments de la vie de tous les jours ou je me laisse aller....hum hum.... quand j'ai bu (je ne tiens pas l'alcool donc bon je vous laisse imaginer) et sinon...pendant un moment intime :ph34r: :ph34r:  bon maintenant je vais me cacher mdr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pendant le moment d'intimité, on va éviter. Surtout si je filmes les séances en multi angle :lol: :lol: (et raison de plus de ne pas les diffuser :wub: :wub: )

Juste après, je n'aurais plus beaucoup d'énergie et pas sûr que j'arrive à grand chose.

 

Mais bon, on continuera le soir je pense quand elle en aura envie, et surtout pas trop tard, pour éviter de faire les erreurs que j'ai déjà faite.

 

Comme le disait Mister Maggo, l'avantage de pratiquer sur ma femme (l'hypnose, pas le moment d'intimité ^_^)  qui est résistante, c'est que dès que je pourrais re-pratiquer dans la rue, ça ne sera que plus facile normalement :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous, donc on a fais une 4ème séance ce soir qui a durer près de 2 heures.

Désolé, il va sûrement manquer des détails.

Le début fut très chaotique, j'avais du mal a trouver mes mots, mais les tests sont passés. Le 3 eme test, je l'ai attirer en arrière, en éloignant mes mains, elle s'est penchée, mais au bout d'un moment se redressait.

Aucune catalepsie n'a vraiment marcher, les amnésies (chiffre 7, dimanche, la lettre F) ont marché mais elle les avaient sur le bout de la langue. De temps en temps a force de confusion, ça passait une ou 2 fois naturellement puis a nouveau le sentiment qu'il manquait un truc.

Cette fois ci, j'ai bien utiliser le comme-ci etc... Mais pas moyen d'atteindre la dissociation. J'ai je lui ai demander de partir dans un rêve, pour que son inconscient prenne le dessus, ca à durer pas mal de temps, mais pas moyen d'approfondir ma transe. Tout son rêve elle l'a imaginer, c'est son conscient qui a fait le boulot de A à z. Jamais une image n'est apparu sans raison, etc.

J'ai tenté qu'elle se représente dans son rêve, ainsi que dans le moment de la plage de ballade qu'elle apprécie à la 3ème personne, pour la discocier mais non.

Je n'arrive pas avec elle a atteindre la phase de dissociation, et elle ne voit pas se qu'elle doit faire pour approfondir sa transe, pourtant elle voudrait y arriver. Cette séance, elle s'est moins senti partir, sûrement à cause du début merdique.

J'ai egallement essayer de parler directement avec son inconscient, avec en réponses des mouvements de son index, mais elle le bougeait très clairement volontairement.

Pour le moment je cale, je suis preneur de conseils. J'ai beau fractionner, etc rien à faire, l'approfondissement ne passe pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

As-tu pensé à faire un pause/lecture ?

Comment sais-tu que son index bougeait de manière consciente ?

En approfondissement, tu peux lui demander de s'arrêter sur sa respiration, l'écouter, et de décompter avec toi à partir de cent*. Puis tu ratifies en plus de suggérer l'approfondissement. (Chercher à écouter ou ressentir son cœur battre, des tressaillements musculaire ou même le sang circuler etc.)

*Inutile d'aller jusqu'à zéro. Sinon tu vas dépasser le cap de l'approfondissement et aller sur un endormissement.

Tu pourrais aussi faire un approfondissement en utilisant le bras en tant que levier.

Quelques idées en vrac :

- Massage hypnotique

- Ancrage kinesthésique de bien être/plaisir/autres sensation. Penser à un moment fort associer à cette sensation, et déclencher l'encrage (main sur une épaule par exemple). A refaire plusieurs fois, et tester (et en profiter au quotidien).

- Bouton du rire

- Synesthésie toucher-->odeur ou toucher-->ouïe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 3