Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Recommended Posts

Ça c'est du recadrage !!! :D

 

C'est vrai qu'il est tentant d'aller plus loin que la promotion ludique de l'hypnose quand on commence à mettre le nez dans cette pratique... mais ici, c'est un forum d'hypnose de rue avec un cadre suffisamment large pour pouvoir s'éclater sans déborder sur la thérapie, il y a d'autres lieux pour ça.

Par ailleurs, tout comme il est dangereux de glaner de-ci de-là sur des forums "médicaux" des prescriptions, des conseils pour de l'automédication faite de cocktails douteux et sans passer par un médecin, il me semble tout aussi dangereux de s'improviser hypnothérapeute en ayant glaner des infos à la va vite pour jouer aux apprentis sorciers.

 

Bien que formé à la pratique de l'hypnose ericksonienne et installé professionnellement, je sais où sont les limites de mes compétences et il m'arrive d'orienter des personnes qui viennent me voir vers un médecin, un psychiatre,... Les personnes en face de nous ne sont ni des cobayes, ni des marionnettes, mais bel et bien des humains et n'en déplaise à notre égo, on ne peut pas tout faire, et encore moins sans une solide formation.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d’accord avec toi Prici sur le fait que ce forum est avant tout un lieu d’échange sur la street-hypnose mais tu ne peux pas demander au streeteurs de se limité à partager sur la street car nombreux d’entre nous se dirigent vers la thérapie, le spectacle ou autres et cette porte a été ouverte par l’hypnose de rue comme elle a été ouverte pour toi je pense mais de là a donner des conseils en thérapeutique je dis non mais orienter une personne vers un professionnel pourquoi pas.  

 

Ne créons pas trop de barrières sur un site d’échange d’idée, nous avons assez de limites dans notre vie de tous les jours et sachons réorienter certains membres de ce site qui dérivent sur des sujets non appropriés.

 

Conseiller oui mais de là à fliquer je dis non.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ronald, je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que l'hypnose de rue ouvre des portes. Personnellement, je dirais que c'est la psycho qui m'a faite me tourner vers la street, mais ça c'est mon cas ^^ Peu importe, d'ailleurs, bien sûre qu'en découvrant la street, en la pratiquant, j'ai voulu découvrir la thérapie derrière. Mais il n'empêche, que sur le forum, je n'ai jamais fait état de quelconque protocole parce que donner des conseils thérapeutiques via des topics, cela me semble dangereux pour la personne. Rappelons que ce qui marche régulièrement peut être néfaste pour un patient donné à cause de son histoire ou etc. Mais sur ce point, il me semble que l'on est d'accord. 

 

L'orientation vers un thérapeute compétent et formé pourquoi pas.. Mais c'est une responsabilité que l'on prend quand on fait cela. Aussi, la page hypnose sur facebook est top pour ça ;) 

Il y a quelques temps nous ne parlions pas du tout sur le forum de thérapie et c'était tout de suite recadrer car si on laisse une porte entre-ouverte il va falloir que les nouvelles règles soient établies :)

Si, j'ai ouvert ce topic c'est bien pour ouvrir une discussion. Quant au flicage, personnellement, j'aurais du mal à ne pas lire attentivement tout ce qui se dis sur la thérapie et ce, n'ont pas dans le but d'engueuler des gens ou que sais-je mais seulement pour informer. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pense pas que le message de Prici soit du flicage mais plutôt un recadrage qui peut être pris comme un conseil.

Il n'est pas question de ne plus évoquer l'hypnothérapie, juste d'éviter les conseils du genre "pour telle problématique utilise ce protocole..." ou pire encore "pour telle pathologie, tu peux faire ceci ou cela".

Tout ça n'a aucun sens, l'écoute et la posture adoptée par un hypnothérapeute est bien différente de celle d'un hypno de rue. Et ce n'est pas quelques formules (magiques?) qui transformeront un hypno de rue en thérapeute. L'inverse est assez vrai aussi d'ailleurs...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Prici, Gandalf, je n'ai pas dit que Prici fait du flicage de plus j'ai stipuler que j'aimais son post et je suis entièrement d'accord avec vous sur le fait de ne donner aucun conseil thérapeutique ce n'est pas notre rôle et c'est ce que nous disons tous les 3 dans ce post, ce qui me dérange c'est de mettre des limites établir des règles dans les échanges, de ne parler que de street par exemple.

 

c'est important et enrichissant pour nous tous de pouvoir partager dans différents domaines lier à l'hypnose et si ça doit partir en live quand un streeteur donne un conseil thérapeutique il y a un administrateur ou nous même qui pouvons réorienter  en expliquant simplement que cela n'est pas notre rôle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as oublié deux catégories.

 

Psychopraticien qui est en gros le nouveau titre des ex-Psychothérapeutes. Vu qu'aujourd'hui ce titre requiert d’être un professionnel du domaine médical ou paramédical pour être utilisé les anciens Psychothérapeutes ont simplement changé de nom pour devenir psychopraticien - le tour est joué tadaaaaaa.  :rolleyes:

 

A noter que les anciens psychothérapeutes qui avaient minimum 5 ans d'activité ont pu garder le titre.

 

Et pour terminer :

 

Psychanalyste :

 

La clique du divan où il faut se renseigner avant pour savoir de quel courant théorique est la personne et savoir si elle possède un véritable titre (psychiatre, psychologue clinicien) à côté pour minimiser les risques de conneries ainsi que quelques questions pour voir si c'est une personne qui fait un mixe de plusieurs outils qui ont montré leur efficacité pour aider au mieux la personne ou si c'est une pro-psychanalyste aveugle qui utilisera le peu qui marche pas trop mal et tout le reste qui ne marche pas pour vous piquer un maximum de frique en jouant la montre.

Si la personne n'est pas professionnel du para ou du médical autant allé voir un psychopraticien ça sera aussi efficace et ça durera moins longtemps. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, Dreda pour le complément. Je n'avais pas vu qu'aujourd'hui il y avait des psychopraticiens.

 

Par contre, je suis pro TCC mais je trouve que tu es un peu dur avec la psychanalyse, elle peut faire beaucoup de bien. Tous les psychanalystes ne sont pas des profiteurs..  Erickson disait que peu importait la thérapie, le plus important est qu'elle convienne au patient.  :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci toutes pour ces informations

 

J'en voudrais juste quelqu'unes de plus à savoir :

Quelles sont les maladies ou les troubles qui peuvent être soignés par l'hypnose ,

et j'entends bien par là par un hypnothérapeute.

 

Histoire de ne pas raconter n'importe quoi,

quand il arrive que l'on échange sur l'hypnose,

car forcément dès que l'on parle d'hypnose dans les 10 secondes il y a toujours quelqu'un pour dire :

au moi je veux arrêter de fumer ... , j'ai de l’eczéma ... ,  es-ce que je peux me faire soigner par l'hypnose. 

 

Merci pour le temps pris pour ce début de sujet très instructif.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors, c'est là que ça se corse un peu vrai dire. Guérison et hypnothérapie ne font pas bon ménage, ceux qui guérissent ou aident à la guérison sont des professionnels de la santé. Pour être rigoureuse, je vais plutôt parler d'indication thérapeutique et d'utilisation de l'hypnose. 
 

L'hypnose est reconnue comme aidante notamment au niveau des troubles anxieux : Phobie spécifique (Peur des araignées et etc), phobie sociale, Trouble panique avec ou sans agoraphobie, Stress post-traumatique. Mais aussi dans le domaines des addictions et des troubles alimentaire. 

 

Ceci étant dit, si l'état modifié de conscience est parfaitement maîtrisé,  l'emc peut être une aide dans les troubles plus graves comme les troubles psychotiques ou encore borderline. Cependant, dans ces cas là, il y a accord du médecin et une discussion dans le meilleur des cas. Mais bon, si le thérapeute connaît et maîtrise son sujet, il le fera instinctivement. Aussi, tu n'aurais pas (beaucoup?) de chance si une personne te disais "salut, je suis parano, toi bel inconnu peux tu m'aider?" (Humour)

 

Ensuite, tu as parlé d'eczéma et là encore prudence, tout comme les allergies et etc. Il est vrai que certaines sont psychosomatiques et d'autres peuvent être augmentées par le stress. Il est donc nécessaire que la personne qui te demande soit clairement informée de ce qu'elle a ! Si effectivement, il y a un feu vert d'un médecin alors "l'hypnothérapeute" pourra apprendre aux patients à gérer leurs stress par exemple. Le terme de guérison est très difficile à employer, on parlera plutôt d'aide. 

 

En conclusion, prudence, prudence, prudence ! Aussi, on pourrait ajouter à cela que si tu venais à proposer un thérapeute essayer d'en proposer plutôt plusieurs : Tu lui laisse son libre arbitre ainsi mais aussi, le patient s'investie dans sa future thérapie. 

 

N'hésitez pas à ajouter !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Techniquement de dire qu'on puisse SOIGNER ou TRAITER quoi que ce soit en hypnothérapie sans être psychothérapeute, c'est très très délicat.

Il est plus approprié de parler d'aide ou d'accompagnement !

MAJ: Prici a été plus rapide et vachement plus complète que moi dans sa réponse haha

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors, c'est là que ça se corse un peu vrai dire. Guérison et hypnothérapie ne font pas bon ménage, ceux qui guérissent ou aident à la guérison sont des professionnels de la santé.

 

Dans le cas de personnes qui somatisent. Il y a bien une guérison... C'est assez ambiguë au final.

 

J'irais plutôt dans le sens que l'hypnothérapeute sans formation médicale (médecin/psychiatre/orthopédiste/kinésithérapeute...) n'a pas à faire de diagnostique et qu'il doit absolument travailler avec l'appui du corps médical pour traiter les pathologies liées.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème n'étant pas de savoir ce qu'il se passe dans les faits, mais ce qu'il est légal ou non de dire / faire en fonction de nos lois. En France, "guérison" est un mot réservé au corps médical. Va dire sur ton site que tu guéris des gens avec l'hypnose, et je peux t'assurer que la confédération des médecins ne tardera pas à t'envoyer un joli courrier de rappel à l'ordre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hé oui, diagnostic et guérison appartient au corps médical. En pratique, je trouve ça pas plus mal, personnellement, quand je suis en stage avec la psychiatre et qu'elle doit annoncer à des parents que leur enfant a un autisme ou retard mental, je peux vous dire que je suis bien contente de ne pas avoir à le faire. 

 

De plus, il y a plusieurs maladies dont on ne "guérit" pas et ou il s'agira d'apprendre à vivre avec.

 

Enfin, ce n'est pas parce qu'une personne n'a plus de symptôme qu'elle ait guérie. Certains ont besoin d'aller plus loin que cela. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'usage de hypnose thérapeutique et un fait le corps médical en France (ordre des médecins) sont des lobbyiste qui hésiterons pas à attaquer pour garder leurs pseudo pouvoir 

j'utilise l'hypnose depuis plus de 30 ans même en tant que militaire je l'ai utilisé (infirmier de terrain CT1 ) à la légion et chez les parachutistes 

je travail en collaboration avec un psy et je forme des soignants il à fallut que je prouve à ces personnes ma déontologie et ma maîtrise sans pour certain les choqués et les malmené même si des fois je leur aurai mis mon pied au cul pour faire avancé les choses 

ceux-ci étant dit c'est très franco français que de faire un pas et reculer de deux  donc au final être patient 

quel est à ton sens la déontologie en street hypnose ? 

pour ce qui est de ton intervention bravo très claire ce que je ne suis pas sur d’être toujours 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement, je pense qu'effectivement les médecins se réservent le droit de soigner et de le proclamer. Mais n'est ce pas légitime? N'ont ils pas les connaissances pour? Chacun à des compétences et c'est tant mieux. Il y a en a pour tout le monde ainsi.

C'est vrai qu'en France le changement est difficile notamment quand il s'agit de psychothérapie mais la France et ses garde fous a aussi ses avantages. Le problème étant que l'on peut pas tout avoir! Reconnaissons que nous avons de la chance. Et apprenons à être des patients, dixit un de mes profs. 

Quant à ma déontologie : Authenticité, chaleur, empathie, apport de connaissance et d'amusement. Et un peu de moqueries de temps en temps on a tous ses défauts :P

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...