Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Recommended Posts

Bonjour a tous. Mes débuts d'hypnotiseur (grâce au livre et a vous) commencent plutôt bien j'ai beaucoup de très bons résultats cependant j'ai une lacune qui me cause pas mal de difficulté et ce avec plusieurs volontaires (le problème viens donc bien de moi ! ). Il s'agit d'approfondir une transe afin de passer des suggestions differentes de celles des transes légères. J'ai essayé par différentes manières et métaphores mais j'ai vraiment du mal. Je suis sûr que vous avez quelques "tuyau" pour palier a ce problème !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peux tu donner plus de détails, quel technique utilises tu?

 

Ce qui est important dans ton approfondissement c'est de bien penser que le but c'est d'accompagner ton volontaire de le guider dans sa transe, ne pas chercher à vouloir approfondir simplement pour lui faire passer des phénomènes hypnotiques que tu désires lui faire passer, si ton volontaire se sent bien avec toi ça passera.

 

On fais une sortie le 11 avril si tu veux tu nous rejoins et on pourra échanger plus facilement, vas sur notre page facebook pour voir nos sorties.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour approfondir on peu aussi varier les suggestions qui passent déjà. Avec une catalepsie tu peu faire beaucoup de choses.

L'approfondissement passe aussi par la réalisation de suggestions.

 

Tu dit essayer par différentes métaphores. Mais si elles viennent de toi elles ne sont pas pas adaptées forcément à ton volontaire, le mieux c'est de bien discuter avec pour trouver ce qui naturellement détend la personne.

Le maître mot c'est l'adaptation. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais le but de l'approfondissement c'est justement d'amener une certaine dissociation non ? Donc dire que pour approfondir il faut dissocier c'est un peu le serpent qui se mord la queue. 

 

En effet les décompte c'est pas mal, je le joins à un escalier qui monte ou descend selon ce que préfère le volontaire. Ensuite on peu aussi avec une simple lévitation du bras suggérer que plus le bars monte plus la personne se détend et qu'ainsi plus le bras monte. Il faut lier les phénomène avec ce qui est recherché, et ne pas hésitez à utiliser des truismes.

 

Je persiste à penser qu'il faut se servir des phénomènes simple pour aller plus loin. Après avec certains volontaires cela va super vite, donc même pas besoin de passer par cette case. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oulaaa déjà merci a tous de me repondre si vite j'ai bien tout lu et je vais essayer de repondre a tous le monde. Pour commencer, j'utilise principalement la métaphore de l'escalier ou je me sert d'une catalepsie de bras pour accompagner la personne. Ensuite si je dit ça s'est que j'ai du mal a faire passer des amnésies même en y passant par plusieurs chemins. En fait je pense que le problème viens du fait je ne parvienne pas a approfondir car je ne réussi pas de phénomènes hypnotiques de stade avancé. Sur le livre de J-E, je n'arrive a faire "que" les 2étoiles ou 2etoiles et demi. L'ancrage du dors est acquis, les differentes catalepsies aussi l'amnésie du chiffre ok par contre prénom jamais reussi par exemple...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hélas il ne s'agit pas d'une croyance mais bel et bien d'une réalité ! Si les suggestions de type catalepsie, chiffre 4, ancrage du mot dors fonctionnent bien c'est qu'ils correspondent à un niveau de transe bien précis. Pour des suggestions plus poussées de type hallucinations, amnésie plus que le fameux 4 et dissociation complète je n'y parviens pas. En d'autre mot lorsque je demande a mon ou mes sujets de faire telle ou telle chose sous hypnose et que cela fonctionne bien j'essaye d'aller plus loin et là c'est l'échec.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien ce n'est pas la réalité vraie justement, uniquement celle que tu te suggère. Par exemple j'ai souvent des volontaires sur lesquelles la catalepsie est plutôt vacillante. Cela ne les empêches pas de vivre de belles hallus. Rien n'est aussi figé que cela. Surtout pas en hypnose du moins. 

 

Je pense que ton problème viens juste d'un manque d'adaptation. 

 

Tu utilise le clean language ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui j'utilise le clean language. Je pense qu'il faut réellement que je m'adapte a mes volontaires. Etant debutant, j'ai envie de faire passer tout plein de choses nouvelles et je me focalise peut être un peu trop la dessus et non sur la façon de bien guider la personne dans la transe qu'elle choisira. Comme le dit si bien le proverbe c'est en forgeant qu'on deviens forgeron !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sais je suis rester très longtemps à de simples catalepsies en street alors que je fesais déjà de la thérapie en maison de retraite.

Rien ne presse, laisse toi le temps de te faire plaisir, et un jour tu le sentira. Tu sentira que ce volontaire là, avec toi, maintenant, tu peu aller plus loin. 

 

Et là cela va te débloquer complètement et tu sera reparti pour une phase d'apprentissage rapide jusqu'au prochain obstacle et ainsi de suite. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on se verra on en discutera, le principal dans tes séances je le répète souvent à ceux qui débutent soit toi même, penses en priorité à ton volontaire à bien l'accompagner dans son état hypnotique avant de vouloir aller dans un niveau de transe défini, ne pas vouloir aller trop vite, établir un climat de confiance. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut avant toute chose je précise que ceci n'est pas une réponse trollesque ;)

En d'autre mot lorsque je demande a mon ou mes sujets de faire telle ou telle chose sous hypnose et que cela fonctionne bien j'essaye d'aller plus loin et là c'est l'échec.

Dans cette phrase je retrouve exactement le système que j'utilise en hypnose.

Lorsque l'on demande de faire  quelque chose à notre volontaire ça marche.

Lorsqu'on demande d'essayer quelque chose à notre volontaire  bien souvent il n'y arrive pas. "Vas y essaies de plier ton bras et vois que c'est impossible. 1,2,3 maintenant tu peux le plier."

 

Mon conseil : Arrêtes d'essayer, fais-le en étant sûr que ça va marcher.

 

Bien souvent j'explique que le mot essayer est un mot qui sous entend fortement l'echec.

C'est l'histoire du mari qui le jour de son mariage dit à sa femme chérie durant notre vie je vais essayer de pas te tromper. 3 semaines plus tard la femme rentre du taf un peu plus tôt et trouve son homme dans le lit avec la voisine.

Je t'avais dit que j'aller essayer mais j'y suis pas arrivé.

 

De l'autre coté tu as un mec qui promet à sa femme de pas la tromper. Il c'est engagé.

 

Nous essayons par le jeu avec nos volontaire d'ancrer le fait que essayer => echec. Jusqu'au point où ils n'essayeront plus car ils sauront qu'ils n'y arriveront plus.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je confirme pour la croyance limitante sur la difficulté. Ça dépend beaucoup de ce que la personne VEUT faire. Par exemple j'ai eu deux volontaires qui n'ont eu aucun mal à atteindre l'orgasme hypnotique ou à voir une star (difficulté 5) alors que la catalepsie et l'amnésie passaient assez difficilement.

Il y a aussi de bonnes chances que du fait que tu sois intimidé par la difficulté supposée d'un phénomène, tu paraisses moins confiant et donc moins crédible aux yeux de ton volontaire.

Parfois c'est aussi le cadre qui joue. Si le volontaire perçoit par exemple le phénomène comme trop spectaculaire et qu'il n'est pas à l'aise en public, il va bloquer la suggestion inconsciemment.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok je vois mieux maintenant ce qui peut faire que ca ne fonctionne pas. Toutes les éventualités que vous citez ci dessus rejoignent quelque part mon manque d'expérience et de pratique. C'est normal je débute après tout !! En tous cas merci beaucoup de m'aider ça me réconforte dans ma volonté d'aller plus loin et me permet de prendre toujours autant de plaisir. Je passe et fait passer de super moment a mes volontaires et aux autre aussi d'ailleurs et je trouve ça super. Merci

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un conseil : n'utilise pas le conditionnel, mais le futur, quand tu parles d'hypnose à tes volontaires. Ne dis pas, par exemple : "si vous entrez en transe, vous verrez comme c'est bien" mais "quand vous serez en transe vous verrez comme c'est bien".

Ça peut sembler bête mais ça modifie ton état d'esprit comme celui du volontaire et ça remplace la possibilité par la certitude :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lorsque l'on demande de faire  quelque chose à notre volontaire ça marche.

 

En fait, il est encore bien mieux de demander de "laisser faire". Faire, c'est purement conscient. Ce n'est donc pas de l'hypnose (à mon sens).

Sinon, concernant "l'approfondissement", je dirais que le facteur numéro un, c'est l'accumulation de réponses hypnotiques de qualité (i.e. réellement involontaires). Chaque nouvelle réponse accroît un peu plus l'état de fonctionnement automatique du sujet, et approfondit la transe. L'approfondissement n'a rien à voir (ou presque) avec le fait de se relaxer, compter des marches d'escalier, etc, même si ce genre de technique est très répandu.

Pour progresser en hypnose, il faut se concentrer sur la qualité des réponses obtenues, et laisser le temps à celles-ci de se développer. Il vaut mieux mille fois une lévitation de main réellement automatique, plutôt qu'une "rencontre avec une star" complètement jouée, comme on en voit régulièrement.

Bien sûr, avec les 10% d'excellents sujets naturels, on peut faire tout ce qu'on veut assez facilement, même avec la technique la plus pourrie du monde ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@BrunoJ : En effet petite erreur d'explications de ma part qui permet une erreur d'interprétation.

Je prenais comme exemple (tacite) : "OK dans un instant tu vas essayer de plier ton bras et il te sera impossible de le plier...... Je vais décompter de 3 à 0 et seulement à 0 tu pourras plier ton bras"

Dans cette phrase tu as la différence entre essayer de plier qui provoque l'echec et le moment ou tu demandes de faire (tu pourras plier)

 

Personnellement je ne suis pas fervent du "Laisser faire" car dans cette situation tu peux avoir des volontaires qui te prennent au mot, qui n'imaginent rien qui attendent que l'hypnose vienne à eux comme par magie. "Bah oui tu m'as dit de laisser faire..." du coup ils sont complètement passif et il ne se passe rien.

Et comme tu le sais il faut que le volontaire soit un minimum engagé dans le jeu pour que ça marche.

Ceci n'est que mon avis.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Clairement, le "laisser faire" ne fonctionne pas pour tout et pas sur tout le monde (certains volontaires ont besoin d'être guidés constamment), et surtout ça présuppose que seules les suggestions indirectes sont valides, ce qui est objectivement faux :P. De même, impossible de dire quand le sujet "joue un rôle" ou est réellement en hypnose. Le mieux, à mon avis, c'est de placer un "fusible" en précisant au volontaire qu'il ne faut surtout pas qu'il force ou qu'il fasse semblant, parce que ça n'a simplement aucun intérêt pour lui. Et bien sûr en fin de séance (ou pendant), le feedback reste roi (même s'il y a peu de chances qu'un volontaire qui fait semblant l'admette, ça pourrait lui faire perdre la face devant ses potes).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement je ne suis pas fervent du "Laisser faire" car dans cette situation tu peux avoir des volontaires qui te prennent au mot, qui n'imaginent rien 

 

Justement, je ne suis pas vraiment d'accord avec ça... l'hypnose n'est pas de l'imagination. Certes, le "laisser faire" est souvent un échec si on veut une réponse rapide (hormis les habituels bons sujets), mais souvent un succès si on laisse le temps à la réponse de se développer. L'intérêt étant que la qualité de la réponse est infiniment supérieure à une réponse causée par une "injonction d'imaginer". C'était le sens de mon message. Bien sûr, j'admets que ce type d'hypnose diffère considérablement de ce qui se fait habituellement dans la rue ou en spectacle ;)

 

 

Clairement, le "laisser faire" ne fonctionne pas pour tout et pas sur tout le monde (certains volontaires ont besoin d'être guidés constamment), 

 

Cf ci-dessus. Ca marche si on laisse le temps. Et "être guidé" ne signifie pas recevoir 3 suggestions à la seconde, répétées chacune 50 fois. On peut par exemple donner UNE suggestion, la laisser se développer, "et pendant ce temps" (transition que l'on peut utiliser avec le sujet), on peut au choix :  se consacrer à une autre tâche (consciente ou non), expliquer ce qu'on entend par conscient/inconscient, préciser au sujet ce que l'on entend par "laisser faire", ratifier tout ce qui est possible, faire de la distraction, etc.

Je dirais même, sur un sujet un peu long, faire avant tout de la distraction (par exemple exécuter un mouvement conscient, plus ou moins compliqué, juste pour lui faire oublier l'autre suggestion dont on attend la réalisation).

 

 

surtout ça présuppose que seules les suggestions indirectes sont valides, ce qui est objectivement faux :P

 

La suggestion de "laisser faire" est une suggestion on ne peut plus directe, puisqu'on dit clairement ce qu'on attend (i.e. une lévitation, une fermeture des yeux, etc)

 

Une suggestion indirecte, ça n'a rien à voir avec ça. C'est une proposition dont le sens ultime ou la conséquence ultime ne sont pas immédiatement compris par l'esprit conscient (du moins pour quelqu'un d'ordinaire qui ne pratique pas l'hypnose :D ). Par exemple (tiré d'Erickson) : "croyez-vous que j'ai raison de penser que vous êtes un bon sujet hypnotique ?" : on ne lui suggère pas directement qu'elle est un bon sujet, on lui demande d'examiner la question de savoir si Erickson a raison de penser cela. Plus subtil (même sujet, qui a soif) : "Vous vous sentez mal si vous ne pouvez pas attraper ce verre d'eau, n'est-ce pas, Sue ?" : comme elle se sentait déjà "mal" du fait qu'elle avait soif, elle n'a pas pu attraper le verre. Sans affirmer à aucun moment qu'elle ne pourrait pas le faire.

Les vraies suggestions indirectes sont très compliquées à faire, et demandent une grande expérience, ce dont je suis encore bien loin  :P 

En plus, c'est souvent se compliquer la vie pour pas grand-chose, surtout dans un cadre de street, où on ne pourra de toute façon pas se payer le luxe de passer des heures à entraîner un sujet "résistant" (puisque c'est le type de sujet qui bénéficie a priori le plus des suggestions indirectes).

 

 Le mieux, à mon avis, c'est de placer un "fusible" en précisant au volontaire qu'il ne faut surtout pas qu'il force ou qu'il fasse semblant, parce que ça n'a simplement aucun intérêt pour lui. Et bien sûr en fin de séance (ou pendant), le feedback reste roi (même s'il y a peu de chances qu'un volontaire qui fait semblant l'admette, ça pourrait lui faire perdre la face devant ses potes).

 

Le problème, avec un tel "fusible", c'est que soit la suggestion passe à un niveau inconscient, mais dans ce cas, il n'y en avait pas besoin, soit elle ne passe pas et il fera tout pour s'auto-convaincre qu'il ne fait pas semblant, puisque on le lui a demandé. Ca peut donc potentiellement être encore pire, AMHA.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouaip, je suis pas vraiment d'accord, c'est juste une question de système de croyances et de ce qu'on entend par "qualité infiniment supérieure". En fait je me demande bien comment ça se calcule, vu que tu ne peux réellement te fier qu'au feedback e ton volontaire et que la comparaison suppose que tu aies utilisé les deux systèmes sur les mêmes volontaires de façon systématique.

Le simple fait de penser qu'une solution prévaut sur les autres dans tous les cas me semble un peu immature pour être franc. L'hypnose est une expérience tellement subjective que j'ai du mal à voir comment on peut raisonnablement tirer des conclusions aussi définitives et absolues :P

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...