3 3
iago

CSTP : apprenez à vos volontaires à devenir hypnotisables

Recommended Posts

[EDIT : Une version plus lisible, qui mélange les appendices A et B dans le bon ordre, est disponible sur mon site : http://iago-hypno.fr/?p=917]

 

Bonjour à tous,

 

Je vous propose ma traduction de l'appendice A de l'article publié en 1993 par Nadina Ouaida (« Observation subreptice du conformisme dans les comportements de réponse en utilisant le paradigme réel-simulateur », université de Carleton), dont vous pourrez trouver l'original ici : https://curve.carleton.ca/system/files/theses/23786.pdf

 

Cet appendice présente le protocole du CSTP. Le Carleton Skills Training Package (CSTP) est un programme d'entraînement hypnotique de 75 minutes qui inclut trois éléments clés : le premier consiste à recevoir des informations destinées à enlever les mauvaises conceptions de l'hypnose et à améliorer les attitudes envers elle ; le second est de regarder une vidéo d'un sujet hautement hypnotisable en train d'être hypnotisé et d'agir avec succès d'après des suggestions - le sujet exprime ses pensées à haute voix pendant la session d'hypnose, et est ensuite interviewé ; le troisième est de s'entraîner à agir comme un sujet hautement hypnotisable dans des sessions d'hypnose factices.

 

L'appendice A de l'article de Ouaida présente les instructions liées à la troisième partie de CSTP : ce sont les instructions données au sujet pour qu'il comprenne comment obtenir le sentiment d'involontariat qui définit l'expérience hypnotique.

 

Quelle est l'efficacité du CSTP ?

 

Dans le groupe qui a suivi le CSTP complet, la moitié des sujets qui à l'origine répondaient aux suggestions hypnotiques de façon basse ou nulle et 80% des sujets moyens d'origine ont répondu comme des sujets hautement hypnotisables, une fois qu'ils ont été réévalués après l'entraînement hypnotique. Le groupe de contrôle n'a montré aucun changement et les groupes partiels ont montré des améliorations partielles. En 75 minutes, Gorassini et Spanos ont changé la façon dont les sujets répondaient à l'hypnose ; non seulement cela, mais les sujets ont gardé les mêmes nouveaux scores quand ils ont été retestés plus tard, et l'effet est ainsi apparu permanent.
 
Mais est-ce que les sujets font seulement semblant ?
 
La lecture de cet article vous semblera peut-être surprenante : on demande explicitement au volontaire de faire semblant, et par exemple de ne pas essayer trop fort de décoller les mains, pour ne pas les décoller réellement. Avec le CSTP les volontaires apprendraient-ils seulement à simuler un comportement hypnotique satisfaisant ? L'article de Ouaida montre précisément que ce n'est pas le cas : avec le CSTP, les sujets apprennent réellement à vivre une authentique expérience d'hypnose. Je traduirai bientôt les points importants de cet article.

 

 

-----------------

 

Appendice A

Instructions de modification

 

Vous avez été choisi pour cette étude parce que vous avez montré une faible susceptibilité dans une session d'hypnose précédente. Nous croyons que les gens montrent une responsivité basse aux suggestions parce qu'ils ne sont pas tout à fait sûrs de la façon dont ils devraient penser ou agir en réponse aux suggestions. Les recherches ont montré qu'avec les instructions appropriées et de l'entraînement on peut augmenter significativement la responsivité d'un individu. Alors la session d'aujourd'hui est une session d'entraînement.

Le procédure est la suivante : d'abord, vous allez entendre une longue introduction à l'hypnose. Elle va exposer certains mythes et fausses conceptions de l'hypnose. Par exemple, l'hypnose n'est pas un état de transe, il n'y a pas de perte de contrôle, pas de perte de conscience. La personne qui répond à la suggestion est en contrôle total, très consciente de son corps et de son esprit. En réalité, la personne qui répond de façon hypnotique est probablement plus consciente et davantage en contrôle dans la direction de son esprit qu'à n'importe quel autre moment de la journée. La suggestion invitant à dormir pendant « l'induction » est là pour aider les gens à se calmer et à se relaxer, de sorte qu'ils puissent se concentrer. (Ici il peut y avoir une discussion sur l'un ou l'autre de ces mythes, selon le sujet.)

A la suite de l'introduction à l'hypnose qui a été enregistrée, vous entendrez une introduction à la première suggestion. Il y aura quatre suggestions présentées au total. Après l'introduction de chacune d'entre elles, vous verrez l'enregistrement vidéo d'un sujet qui répond à la suggestion. Il s'est entraîné à développer la compétence que vous allez apprendre aujourd'hui. Vous pourrez notez que ce qui a été enregistré n'est n'est pas une session spontanée comme l'est celle-ci. Au lieu de cela, c'est une présentation qui condense de nombreux points que nous voulons vous communiquer.

Le sujet que vous verrez sur l'enregistrement vidéo va verbaliser ses réponses au cours de la session, de sorte que vous puissiez savoir le genre de choses auxquelles il pense. Pour votre part, vous n'aurez pas à verbaliser de cette façon. A la suite de cela, vous verrez une courte interview durant laquelle les points principaux seront clarifiés. Soyez particulièrement attentif à ces points.

Ensuite, vous aurez une occasion de vous entraîner à répondre à la suggestion vous-même. Dans cette optique, nous allons travailler avec quatre suggestions ensemble, en utilisant la cassette vidéo comme modèle. A la toute fin de la session, après que vous serez entraîné avec les quatre suggestions, quatre suggestions différentes vous seront données, et elles vous seront présentées l'une après l'autre. Vous allez répondre à cette série sans instructions et sans supervision. Ce sera pour vous l'opportunité de démontrer spontanément les compétences que vous aurez pu acquérir pendant la session. Avez-vous des questions sur la procédure ?

 

 

Suggestion de lévitation de bras

 

L'expérimentateur met en route l'enregistrement audio, et l'arrête après la dernière phrase de la suggestion de lévitation de bras ; « voilà le sujet qui répond à la suggestion de lévitation de bras. » ensuite, il arrête la bande audio, et il met en route la vidéo pour jouer la réponse et l'interview relatives à cette suggestion.

 

Discussion avec le sujet

 

Vous pourrez noter qu'il y a deux parties impliquées dans la réponse à n'importe quelle suggestion ; la partie physique et la partie mentale. Par exemple, pour la suggestion de lévitation de bras, le sujet doit physiquement lever son bras. Il n'y a rien de réel qui viendrait le lever pour elle. Pourtant, le bras donne l'impression de se lever par lui-même, à cause des actes mentaux d'imagination.

Vous devez vous concentrer sur une image mentale qui soit cohérente avec la suggestion, comme par exemple imaginer qu'on gonfle votre bras avec de l'hélium, ou autre chose. Pour certaines personnes, imaginer des ballons attachés à leur bras leur fournit une bonne image avec laquelle travailler. D'autres se retrouvent davantage dans cette sensation qu'on a quand on est dans l'eau et que notre bras flotte en haut. Choisissez une image mentale qui puisse vous parler. Une image avec laquelle vous puissiez travailler. Si vous commencez avec un type d'image mentale et que vous vous rendez compte que vous êtes incapable de vous concentrer sur elle pendant toute la durée de la suggestion, vous êtes libre d'incorporer une autre image.

Comme vous le constaterez, le sujet ne s'est pas limité aux détails fournis par la suggestion. Il a élaboré à partir de la suggestion en pensant au tuyau qui mène à la pompe, et aux détails de la pompe elle-même. Il mentionne le fait qu'il s'est empêché de formuler des critiques ou des commentaires à propos de ce qu'il était en train de faire. L'esprit peut seulement s'occuper d'une tâche à la fois, et il l'a gardé concentré sur l'expérience de la suggestion. Toute verbalisation interne doit être cohérente avec la suggestion, « C'est léger », etc., et non « c'est idiot » ou « c'est lourd. »

Les feedbacks (« rétroactions ») entre ces aspects mentaux et physiques se renforcent entre eux. Le mouvement physique du bras qui se lève renforce l'image mentale qui, en retour, renforce le mouvement physique. Le résultat, c'est qu'il y a d'une part d'un sentiment de légèreté, et d'autre part le sentiment qu'il s'élève par lui-même. Vous devez faire en sorte de le ressentir comme s'il s'élevait par lui-même.

 

Quelques astuces utiles si le sujet éprouve des difficultés

 

Vous allez remarquer qu'au moment où vous prenez une profonde inspiration, la partie supérieure de votre corps bouge. Si vous avez du mal à commencer le mouvement physique, essayez de lever votre bras avec chaque respiration, en le laissant en position pendant l'expiration, et en l'élevant davantage sur l'inspiration suivante. Une respiration et une relaxation profonde sont appropriées pour une suggestion qui implique la légèreté. Utilisez une image mentale qui est familière pour vous. Gardez le bras relâché, ni tendu ni contracté. Dans le cas contraire, le feedback sera celui d'une impression de lourdeur, etc. Donc choisissez une image avec laquelle travailler. Je vais lancer la suggestion et vous allez l'essayer, en utilisant les choses que vous venez de voir et dont nous avons discuté. Asseyez vous confortablement et fermez les yeux.

 

L'expérimentateur lance l'enregistrement audio de la suggestion de lévitation de bras. Sans déranger le sujet, l'expérimentateur évalue le sujet pour la mesure objective. Si le sujet élève son bras de plus de quinze centimètres, on considère que le sujet réussit l'aspect objectif de l'item et il reçoit un « 1 ». Si le sujet n'élève pas son bras de plus de quinze centimètres, le sujet échoue pour l'aspect objectif de la suggestion, il aura un « 0 » et devra essayer à nouveau. Dès que la suggestion est terminée, l'expérimentateur donne au sujet les items d'expérience subjective en deux pages et deux questions. Aucun échange verbal avec le sujet n'est autorisé avant qu'une réponse à ces question ait été donnée ; l'évaluation des questions subjectives se fait de la façon suivante :

Le sujet doit répondre aux deux questions avec un [c] ou un [d] pour réussir les items subjectifs. Pour que le sujet passe à la suggestion suivante, il doit avoir réussi à la fois l'item objectif et les questions subjectives. Avec un « 0 » à l'item objectif et des items subjectifs réussis, le sujet ne peut pas continuer. Inversement, une réussite à l'une des questions subjectives (ou les deux) ne constitue pas une réussite globale pour la suggestion, à moins que le score objectif ne soit de « 1 ». Cette procédure d'évaluation est utilisée pour chaque suggestion pendant la session. Le sujet peut répéter chaque suggestion une seule fois.

Si le sujet doit répéter la suggestion, l'expérimentateur renforce tout ce qu'il peut trouver de positif dans la réponse du sujet ; il demande quelle image mentale avait été utilisée, et suggère peut-être l'élaboration d'une image différente ; il réitère les points principaux de la réponse et s'assure qu'ils sont clairs pour le sujet ; il met l'accent sur l'importance d'une grande concentration et d'une implication ; il vérifie les éléments verbaux qui exprimeraient des jugements ou des critiques pendant la réponse. Peut-être le sujet essaie-t-il trop fort, ou peut-être est-il trop rigide. Parfois, un effort trop important a pour seule conséquence de rappeler au sujet qu'il est en train de mettre en place certaines stratégies, ce qui ne permet pas au sens de l'involontariat de se développer.

Si le sujet doit répéter la suggestion, démarrez la seconde bande audio (qui comprend seulement les suggestions d'entraînement) ; la procédure d'évaluation est la même que celle décrite plus haut. Quelle que soit l'évaluation, le sujet passe à la seconde suggestion. Si le sujet ne s'est pas amélioré, dites-lui que c'est une suggestion difficile, parce qu'elle défie la gravité, et que la plupart des gens trouve bien plus facile la suggestion à suivre.

 

 

Suggestion des mains collées

 

Jouez la bande audio jusqu'à ce que la voix dise : « elle verbalisera à haute voix le type approprié de pensées et d'imaginations qu'on devrait avoir pendant les suggestions. » Puis jouez la vidéo du sujet qui répond et l'interview.

 

Discussion avec le sujet :

Cette suggestion est plus facile pour beaucoup de sujets parce qu'il est plus facile d'entrer dans la partie physique de la suggestion. Comme il vous a été dit sur la bande, le défi qui consiste à essayer de séparer vos mains fait partie de la suggestion. Au moment où on vous demandera d'essayer de séparer vos mains, vous devrez être impliqué dans votre imagination d'une façon telle que vous aurez l'impression d'être réellement incapable de les séparer. De même, comme on vous l'a dit pour la première suggestion, vous n'avez pas à vous limiter à l'image donnée dans la suggestion. Si vous trouvez facile d'imaginer que vos mains sont soudées comme deux blocs d'acier, c'est parfait. Mais si vous trouvez que c'est une situation qui est difficile à imaginer, vous êtes libre d'imaginer tout ce que vous désirez, tant que c'est cohérent avec l'idée que vous êtes incapable de séparer vos mains. Certains personnes ont trouvé utile d'imaginer que leurs mains étaient collées ensemble, ou liées ensemble par une grosse ficelle ou des chaînes.

Quand on vous demandera d'essayer de séparer vos mains, vous pourrez renforcer votre image mentale en pressant vos doigts les uns contre les autres et en poussant vos paumes l'une contre l'autre, alors que vos mains sont collées ensemble (faire une démonstration au sujet). De cette façon, vous pouvez réellement faire un effort physique modéré pour séparer vos mains, tout en vous assurant qu'elles ne vont pas réellement se séparer. La pression liée aux mouvements de pousser/tirer des doigts et des paumes crée une tension qui renforce facilement le sentiment d'une séparation impossible. N'essayez pas trop fort, parce que vous voulez que tout cela ait l'air de ne pas arriver par un effort de votre part. Autrement dit, vous voulez avoir l'impression d'essayer, mais d'une certaine façon être incapable de les séparer. Si vous avez déjà essayé de déplacer quelque chose d'impossiblement lourd ou bloqué, vous connaissez ce sentiment d'incapacité et vous serez capable de le mobiliser pour la suggestion de main collée. Le dialogue intérieur doit évoluer autour de ces idées : « c'est collé », « je ne peux pas les séparer », etc. D'accord, je vais jouer la suggestion maintenant. Au fait, vous pouvez mettre vos mains sur vos genoux si vous voulez.

L'expérimentateur joue la bande audio avec la suggestion et évalue l'item objectif : soit « succès » (si les mains ne se sont pas séparées) ou « échec » (si les mains se sont séparées). Après que la suggestion est terminée, donnez au sujet les deux questions concernant l'expérience subjective durant cette suggestion ; évaluez-les de la même façon que lors de la suggestion d lévitation de bras.

 

Suggestion du livre

 

Lisez l'introduction sur la cassette, et quand vous entendez « faites très attention », arrêtez-la et allumez la cassette vidéo pour la réponse et l'interview. Arrêtez la vidéo.

 

Discussion avec le sujet :

 

Pour cette suggestion, il est important d'embellir l'imagination avec autant de détails que vous le pourrez. D'abord, choisissez un endroit sur la table où vous allez imaginer que le livre sera. Une fois que vos yeux sont ouverts, continuez simplement à regarder à cet endroit sur la table. Bien sûr, vous ne verrez pas un livre réel, concret, mais dans votre imagination vous pouvez tracer les contours qui seraient ceux du livre si celui-ci était vraiment présent. Imaginez sous quel angle vous le voyez. Est-il parallèle au bord de la table ? Est-ce qu'il le touche ? Et ainsi de suite. Imaginez l'endroit où vous allez le déplacer avec votre main. Pensez à la taille du livre, à l'espace qu'il prendrait sur cette table, à sa couleur, à l'apparence du titre et à son emplacement sur le livre, sa couverture est-elle souple ou rigide ? Etc.

Avez-vous un bureau à la maison ou dans la bibliothèque où vous avez l'habitude de travailler ? Si c'est le cas, peut-être désirerez-vous imaginer que y êtes assis, que vous y étudiez, et que vous allez bientôt changer de sujet d'étude - vous voulez alors déplacer le livre sur le côté.

Choisissez un livre que vous connaissez, quelque chose dont vous êtes familier. Si vous voulez, vous pouvez imaginer que vous l'avez amené avec vous et que vous l'avez juste placé sur la table. Vous pouvez utiliser un magazine, si vous le désirez. De même, certains sujets ont déclaré que le mieux était d'imaginer une couverture simple, et qu'ils pouvaient la « voir » plus clairement que si son design ou son jeu de couleurs était complexe

Assurez-vous d'avoir l'image fermement dans votre imagination avant d'ouvrir vos yeux. Il est possible que vous ressentiez un léger « choc » ou un sentiment déconcerté quand vous ouvrirez vos yeux pour la première fois, mais continuez simplement de maintenir l'image et de la « construire » sur la table devant vous. Il est important de vous impliquer dans la suggestion, sans vous distraire, pendant toute sa durée. Si l'image s'affaiblit, ou si la concentration baisse, ramenez-la simplement en travaillant avec un des détails du livre. Comme les autres suggestions, celle-ci implique un mouvement physique, celui de mettre le livre de côté. Même si à ce moment vous avez des difficultés à imaginer le livre, continuez de suivre le mouvement qui consiste à mettre le livre de côté. Pendant que vous faites cela, imaginez la sensation tactile que ça ferait d'avoir le livre dans votre main, et la quantité de pression nécessaire pour le mettre de coté.

Astuces utiles : si le sujet a du mal avec cette suggestion - par exemple, il ne peut pas voir le livre - dites-lui que cette situation est similaire à celle d'enfants qui jouent à imaginer une maison dans le jardin. Ils imaginent que la pelouse est divisée en différentes pièces et ils font bien attention à marcher dans les embrasures des « portes » et non dans les « murs », même si tout le monde pourrait immédiatement admettre qu'ils ne voient pas de murs, ni de portes, ni de pièces. De la même façon, ici vous voulez vous comporter comme si le livre que vous avez à l'esprit était vraiment ici.

Maintenant que vous avez un livre à l'esprit, asseyez-vous confortablement et relaxez-vous. Je vais maintenant jouer la suggestion.

L'expérimentateur joue la suggestion. Le sujet réussit l'item objectif si il pousse ses mains à travers la table. Si en plus il réussit les items subjectifs, le sujet est autorisé à continuer avec la suggestion suivante. Si le sujet a besoin d'un second essai, demandez : quel livre avez-vous utilisé ? (il peut-être trop vague ou trop complexe). Quelle difficulté avez-vous rencontrée ? Vous faisiez-vous des commentaires sur ce que vous étiez en train de faire ? Etiez-vous capable de « voir » le livre, de façon claire, dans votre imagination ?

 

Suggestion d'amnésie

 

[NDT : la suggestion d'amnésie consiste à oublier les suggestions qui ont déjà été données au volontaire]

L'expérimentateur joue la bande audio pour l'introduction de la suggestion jusqu'à ce qu'on entende « soyez attentif à ce qu'elle fait ». Ensuite, jouez la bande vidéo qui contient la démonstration et l'interview avec le sujet.

 

Discussion avec le sujet :

 

Si vous le désirez, vous pouvez faire ce qu'a fait le sujet que vous avez vu en vidéo et passer tout le temps à penser à d'autres choses, de sorte que les souvenirs des suggestions ne puissent pas vous venir à l'esprit. Si l'un d'entre eux surgit dans vos pensées, écrivez-le (ou écrivez-les) directement et continuez à vous distraire, pour que les autres suggestions ne reviennent pas à la suite.

Si vous trouvez qu'il est difficile de vous distraire, vous pouvez essayer une technique différente. Vous pouvez essayer d'imaginer que que vous êtes dans le type de situation où vous connaissez le nom de quelqu'un, mais que quand vient le moment de présenter cette personne vous êtes simplement incapable de vous rappeler de ce nom. Ou alors, vous pouvez imaginer ce que vous ressentiriez si vous étiez en train de passer un examen, et que vous étiez incapable de vous rappeler de la réponse à une question que vous aviez révisée la nuit d'avant. Une bonne chose à faire dans ce cas est de regarder une feuille blanche ; cela permet de ressentir ce sentiment particulier, vague et non-centré. Certains sujets trouvent utile d'imaginer que les suggestions sont écrites sur un tableau noir. Quand la suggestion d'oublier est jouée, ils imaginent juste qu'on efface ce qu'il y a sur le tableau, et ne font rien d'autre. Quand la suggestion d'amnésie est annulée, ils imaginent que les suggestions sont à nouveau inscrites sur le tableau. Certaines personnes trouvent que la musique est une distraction puissante. Une fois qu'ils s'impliquent dans une chanson ou un jingle, ils sont incapable de s'impliquer dans quoi que ce soit d'autre.

Certaines personnes sont capables de laisser simplement leur esprit s'égarer et n'ont besoin de faire qu'un effort minime (ou pas d'effort du tout) pour s'empêcher de se concentrer sur les suggestions. Ils ont des choses auxquelles penser : des souvenirs à contempler, des questions à se poser pour leur travail personnel, etc. Quelle que soit la technique que vous décidez d'utiliser, il est important que vous vous convainquiez de ne rien faire pour faire partir les suggestions, que ça ne demande que peu d'efforts. Vous voulez que tout se passe comme si vous essayiez de vous en rappeler, mais que vous en étiez incapable. Si votre attention est dirigée sur d'autres choses, vous aurez l'impression que les suggestions auront « disparu ». D'accord, je vais jouer la suggestion maintenant. Asseyez-vous confortablement et relaxez-vous.

L'expérimentateur joue la suggestion et fournit des feuilles blanches au sujet aux moments appropriés. Evaluez la réponse objective. Une fois que la suggestion est terminée, l'expérimentateur donne au sujet les questions subjectives. Renforcez les réponses du sujet. Si le sujet échoue à la suggestion, trouvez ce qui fait difficulté et faites les suggestions nécessaires pour une réponse réussie.

 

Les suggestions tests :

 

D'accord. Maintenant je vais jouer la bande audio qui contient quatre différentes suggestions. Elles seront présentées sans aucune discussion ni dialogue entre nous. Vous avez ici la chance d'utiliser les compétences que vous avez développées aujourd'hui. La suggestion sera présentée, et vous disposerez ensuite d'un temps défini pour répondre. Contentez-vous de suivre et soyez attentif aux suggestions. A la suite de cela, nous aurons une autre conversation.

L'expérimentateur joue la bande audio. Celle-ci comprend une courte introduction à la procédure pour ces nouvelles suggestions de test, et continue ensuite directement avec la première suggestion. L'expérimentateur fournit du papier pour la suggestion d'amnésie. L'expérimentateur évalue chaque suggestion pour la mesure objective, au moment où le sujet y répond. A la fin du test en quatre items, l'expérimentateur donne au sujet les questions subjectives. A nouveau, aucune discussion avec le sujet n'est autorisée avant qu'il ait complété toutes les questions. Quand le sujet a répondu à toutes les question, renforcez sa participation, son amélioration, etc. et dites : c'est la fin de la session aujourd'hui. Les compétences que vous avez acquises aujourd'hui peuvent être utilisées dans d'autres situations. De même, à chaque fois que vous serez appelé à répondre aux suggestions, vous pourrez faire usage des techniques que vous avez apprises ici et avec lesquelles vous avez travaillé.

L'expérimentateur donne un rendez-vous pour la session suivante, qui est le post-test de susceptibilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(Si vous avez des croyances très originales et très intéressantes à partager concernant l'utilisation des scripts en général, je vous invite à les poster ici : http://street-hypnose.fr/forum/topic/5581-essayer-l%E2%80%99hypnose-sans-induction-voici-ma-routine/)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci iago, ça répond à ma question précédente ducoup.

 

Un exo sympa en auto hypnose (proposé par Erickson) consiste à imaginer une table à porté de bras, sur laquelle repose une corbeille de fruit, elle aussi à porté de bras. Puis de bouger consciemment sa main, le plus lentement, et le plus naturellement possible pour attraper un fruit de cette corbeille. Si la personne sent que son mouvement n'est pas (ou plus) naturel elle doit alors recommencer, jusqu'à sentir que ce mouvement au ralenti reste parfaitement normal et naturel.  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Jeannot : non, à ma connaissance il n'est pas possible de retrouver les vidéos. Par contre l'article de Ouaida présente les verbalisations du sujet (appendice C pour les verbalisations pendant la suggestion, appendice D pour l'interview)

Une version plus lisible, qui mélange les appendices A et B dans le bon ordre, est disponible sur mon site : http://iago-hypno.fr/?p=917

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon j'ai enfin eu le courage de le lire, apres avoir visualiser ta video d'entraînement.

Ca parrait tellement simple...

Je me rend compte que j'utilise deja certains points pour les volontaires un peu plus difficile (les enfants et leur monde imaginaire, la concentration sur leur immagination, etc...). Pas aussi détaillé mais quand même.

Je ferrais un essai sur ma femme, qui n'arrive pas à avoir de catalepsie pour le moment (lévitation du bras et amnésie passe par contre), et je vous donnerais des nouvelles :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 3