2 2
Colin

Somnambulisme

Recommended Posts

Bonjour ou bonsoir,

 

Je découvre encore l'hypnose, je lis tout ce que je trouve puis je m’entraîne régulièrement à la street hypnose. Pour ça j'ai un volontaire préféré, une fille charmante géniale, douce et aimable, il s'agit de ma femme (je suis obligé de dire ça sinon elle me tape).

 

Cela fait deux mois maintenant que je faits des séances, pour elle, sinon avec elle à mes cotés. Hier soir, me couchant bien plus tard qu'elle, je la trouve pourtant debout, dans la chambre, en pleine crise de somnambulisme : 

 

Lumière allumée, mademoiselle fouille le placard à la recherche de boîte à chaussures. Et oui ! car elle cherche à l’intérieure de ces boîtes des fleurs. Il m'a fallut pas mal de temps pour le comprendre, elle marmonnait bizarrement et "fleur" est le seul mot que j'ai reconnu. Tout d'un coup elle semble avoir une idée géniale, me fait une geste digne d'un eurêka, et va vite se recoucher laissant en plan sa fouille, éteins la lumière et continue la nuit normalement.

 

Elle m'avoua le lendemain, qu'elle voulait arroser les dites fleurs, et les sortir des boîtes pour qu'elles aient du soleil, pauvres fleurs. Jusqu'à mes questions et mon aire ahuri, où elle se réveille assez pour comprendre qu'elle rêve et retourne au lit (c'était son idée géniale) .

 

Elle avait déjà eu des petits délires du genre, mais jamais aussi poussés. Elle se contenter généralement de parler dans son sommeil, au mieux elle allumait la lumière, et tenait une brève conversion avec moi sans queue ni tête, ou dans un langage qui m'est inconnu. Et depuis sa grossesse, ça va faire 1 an et demi, je n'y avait plus eu droit (il faut dire que le petit perturbait pas mal le sommeil).

 

 

Tout à l'heure, alors que je l'a charriée une fois encore sur ces compétences de jardinage, elle a eu une répartie très intéressante. 

 

         "Je me demande si c'est à cause de tes hypnoses ?"

 

Qu'elle est votre opinion ? ce n’était pas la première fois de sa vie qu'elle faisait se genre de promenades somnambules, mais les dernières remontaient à la puberté. Est-ce que cela peut être lié à nos jeux d'hypnoses ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Alors, question très intéressante, et moult compliquée. Déjà, je préfère commencer par dire, qu'en ce qui me concerne, je suis aussi un padawan en hypnose, et je ne m'y connais pas encore beaucoup (sûrement pas plus que toi, je dois avouer en toute modestie). Et je m'y connais encore moins en somnambulisme. Pour autant, j'aime bien réfléchir et j'aime bien les questions font réfléchir.

En effet, il se peut (c'est là une hypothèse de départ) que l'hypnose jouant sur l'inconscient, subconscient et compagnie, il se peut que cela la fasse cogiter d'une façon ou d'une autre. Après, il peut y avoir pleins d'autres facteurs. Le fait que vous ayez eu un enfant, donc qu'il y ait quelques soubassements hormonaux par exemple.

 

Et puis, comme je l'ai dit, je ne m'y connais pas du tout en somnambulisme, mais là tu nous raconte une histoire vraiment "extraordinaire" ! Au sens où elle ne "marche" pas seulement, mais elle peut parler durant le sommeil (de façon plus ou moins cohérente certes), elle peut faire des actions et compagnie. Je suis impressionné. Peut-être est-ce "normal" en somnambulisme après tout. Mais cela reste impressionnant.

 

S'il y a quelques psychanalystes dans les environs, sa repartie serait intéressante. "Arroser les fleurs et les sortir pour les amener au soleil", je ne sais fichtrement pas ce que ça peut vouloir "signifier", mais pour les ferus d'interprétations, il y aurait sûrement de quoi gloser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le coup des fleurs,s'explique vite : elle prépare les TP physique et bio pour un lycée, et le jour même, elle avait créer un système pour étudier l'effet de la privation de soleil sur la photosynthèse. Mais pas dans notre placard et encore moins dans les boîtes à chaussures.

Pour être exacte, c'est juste un plateau où les pots reposent, poser dans sur une étagère dans le noir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le somnambulisme hypnotique n'est PAS le somnambulisme tel que décrit ici. Les mécanismes ne sont pas les mêmes.

 

Pour le somnambulisme du sommeil mieux vaut consulter un spécialiste. En hypnose on parle de somnanbuliste quand la personne répond d'une façon bien particulière à une suggestion.

 

Ce sont vraiment deux choses différentes il me semble.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le somnambulisme hypnotique n'est PAS le somnambulisme tel que décrit ici. Les mécanismes ne sont pas les mêmes.

 

Pour le somnambulisme du sommeil mieux vaut consulter un spécialiste. En hypnose on parle de somnanbuliste quand la personne répond d'une façon bien particulière à une suggestion.

 

Ce sont vraiment deux choses différentes il me semble.

 

Dur d'affirmer que les mécanismes ne sont pas les mêmes, et de finir son message par "il me semble", non ? :0 Tu as des sources ? :0

 

Je ne veux pas développer ça ici, parce que je ne suis pas encore assez calé, mais le modèle de Human Givens fait de nombreuses corrélations entre rêve et hypnose. Le somnambulisme naturel (déficience de la paralysie du sommeil normalement causée par le tronc cérébral ?) a lieu durant le REM sleep. Les travaux de Michel Jouvet sur le locus coeruleus comportent probablement les réponses à cette question, une fois mise en corrélation avec la vision de l'hypnose par Human Givens. Néanmoins, c'est un sacré barda de neuro. Bon courage si tu compte t'y atteler.

 

J'insiste bien sur le fait que j'expose simplement une hypothèse, et non une vérité. Dans les faits, je n'en sais rien et ne peux pas répondre à cette question. :0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S'il parait que le somnambulisme du sommeil est bien différent du somnambulisme en hypnose, j'avoue que je me suis déjà aussi posé des questions sur un éventuel lien entre les deux. Non pas qu'ils soient liés directement, mais peut être qu'ils peuvent influer l'un sur l'autre ? 
Par exemple le fait de vivre des séances d'hypnose en somnambulique pourrai, comme chaque actions que l'on réalise dans notre journée, influer sur notre nuit ? ( Qui n'a jamais rêvé d'un truc qu'il a fait dans sa journée ? ). De plus, si l'on est capable de vivre des choses inconsciemment en journée, en séance, pourquoi pas la nuit ? Le sommeil n'est-il pas un état de conscience modifié ?  
Ou le fait d'être somnambule pourrait faciliter le vécu de suggestion à l'état somnambulique ? Puisque quelque part, quand on fais du somnambulisme la nuit, on répond surement à des suggestions inconscientes/des souvenirs ? On fait des actions/dis des choses de manière totalement inconsciente ?... 
Évidement tout ce que je dis n'est qu'hypothèse !

De plus, je suis somnambule (la nuit) et ai déjà fait tout plein de choses bizarres (passant de juste parler ou allumer la lumière, à m’asseoir sur mon lit et jouer avec mes chaussons, ou  bien me lever en pleine nuit pour aller me frotter au radiateur et retourner me coucher ensuite). Toutes ces choses m'ont été raconté et je n'ai moi même absolument pas eu conscience d'être en train de le faire. Ou si j'en ai eu consicence à un moment, je l'ai oublié avant mon réveil.
Ma facilité à vivre certaines suggestions de façon somnambulique est bien connu, et après tout, pourquoi n'y aurait t'il pas un lien, indirect peut être, entre tout ça ?    

Beaucoup de points interrogations dans ce poste,  Je serai aussi curieuse d'en savoir plus ! 
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des sources fiable ? Non. Juste ce que "ON" m'a raconté. Mais cela me semblai plutôt juste.

 

Il m'arrive souvent de bouger la nuit et même de parler à ma femme sans souvenir le lendemain. Je n'ai jamais ressenti de lien entre cela et l'hypnose.

 

Si on trouve une étude sérieuse la dessus je suis fana de lire les conclusions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Je découvre encore l'hypnose, je lis tout ce que je trouve puis je m’entraîne régulièrement à la street hypnose. Pour ça j'ai un volontaire préféré, une fille charmante géniale, douce et aimable, il s'agit de ma femme (je suis obligé de dire ça sinon elle me tape).


Cela fait deux mois maintenant que je faits des séances, pour elle, sinon avec elle à mes cotés. Hier soir, me couchant bien plus tard qu'elle, je la trouve pourtant debout, dans la chambre, en pleine crise de somnambulisme."


 


 


Perso, je déconseille fortement de "s'entraîner à l'hypnose" sur son conjoint, et lui faire subir toutes sortes d'expériences...


Pour de multiples raisons, et en premier lieu que celà fausse progressivement les rapports du couple... 


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai appris l"hypnose pour aider ma copine insomniaque à trouver le sommeil.

Cela ne fausse pas nos rapports et nous rend au contraire d'autant plus complice. De plus le mot "expérience" me gène, il est donc plus acceptable "d'expérimenter" sur des inconnus alors ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a trop de points commun pour affirmer que ce sont deux processus complètement différent.

et assez de différence pour savoir que ce n'est pas la même chose :D

(il faut savoir lire entre les lignes petit scarabée !)

Un somnambule ne peux pas faire de réflexion ( poussé ou non) mais accède avec facilité à la mémoire à long terme ( genre mémoire procédural , le truc qui fait que tu peux monter les escaliers en mangeant une pomme tout en envoyant un texto sans même être conscient de ce que tu fais ! 

alors qu'un hypnosomnambulique ( ça sonne bien ! ), il peut reflechir, imaginer de nouvelles choses, etc ...

 

d'ailleurs l'état d'un somnambule qu'on réveille ( de confusion extrême ) tend à penser que certaines zones du cerveau sont inhibées et ont besoins d'un certains temps pour revenir à la normal.

Ce temps n'existe pas en hypnosomnambulisme :)

 

un somnambule ne peut donc pas se souvenir de ce qu'il a fait

Ce qui n'est toujours pas le cas en hypnosomnambulisme ( sauf si suggérée mais c'est une autre histoire ! )

 

Si elle est somnambulique, il y a de fortes chance qu'elle a été avant et que la séance aurait pu recréer des liens ( elle même sent que c'est la séance d'hypnose qui fait ça , effet placebo/nocebo ou non ) mais cela reste au conditionnel.

 

Pour l'hypnose est une activité qui peut avoir complètement sa place dans une relation ( comme les soiré cinéma ou le chocolat )

jimi tu projettes trop :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Perso, je déconseille fortement de "s'entraîner à l'hypnose" sur son conjoint, et lui faire subir toutes sortes d'expériences...

Pour de multiples raisons, et en premier lieu que celà fausse progressivement les rapports du couple... 

 

Woooow, quelle jolie croyance ! :) 

Et pourquoi donc ? 

On a jamais parlé "d'experience", et si ton conjoint est d'accord alors tout va bien ! ca peut même devenir un passe-temps intéressant, de la même manière que tu peu jouer au tennis de table avec ton conjoint s'il le veux. ( S'il le veut pas il te renverra pas la balle, et c'est pareil en hypnose ! )

Sinon, Dixit Wikipedia en lisant un peu la page wikipedia du somnambulisme de nuit, dans un paragraphe sur le "somnambulique dissociatif" : 

"C'est un état de sommeil semblable à l'hypnose. Il se produit à ces moments une activité intense du cerveau comparable à celle produite par des drogues enthéogène (LSD, champignons hallucinogènes, techniques chamaniques). Le sujet peut alors tenir des propos très cohérents pour lui mais incompréhensibles pour les autres. C'est le type de somnambulisme qui manifeste le plus de dialogue verbal dit dissociatif car le sens profond de chaque phrase trouve son explication dans les ressentis et stimuli de l'individu, mais sont interprétés de façon très imagée. Ce type de somnambulisme est le plus rare (10 % des études) et le plus impressionnant à observer. Aucun traitement réellement efficace n'existe aujourd'hui car il résulte d'une suractivité neuronale."

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Somnambulisme)

Et celui la, tu l'as vu Koten ? (:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'autre jour j'ai eut l'occasion d'hypnotiser pour la premiere fois mon cousin et il est parti extremement vite et surtout extremement profondément en transe, surement le sujet le plus receptif que j'ai pu hypnotiser jusqu'a maintenant, on a carrément atteint une transe "somnambulique" en 2-3 minutes et pour une premiere seance il me semble que c'est plutot pas mal ^^"

Enfin bref tout ça pour dire qu'il m'a avoué juste après avoir été somnambule durant sa jeunesse. Je ne sais pas si c'est lié mais étrange coincidence =p

Mais en tout cas depuis il n'a pas re-eut de crise de somnambulisme ^^ (ouais je me suis posé la question de savoir si il y avait un lien aussi)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Woooow, quelle jolie croyance ! :) 

Et pourquoi donc ? 

On a jamais parlé "d'experience", et si ton conjoint est d'accord alors tout va bien ! ca peut même devenir un passe-temps intéressant, de la même manière que tu peu jouer au tennis de table avec ton conjoint s'il le veux. ( S'il le veut pas il te renverra pas la balle, et c'est pareil en hypnose ! )

Sinon, Dixit Wikipedia en lisant un peu la page wikipedia du somnambulisme de nuit, dans un paragraphe sur le "somnambulique dissociatif" : 

"C'est un état de sommeil semblable à l'hypnose. Il se produit à ces moments une activité intense du cerveau comparable à celle produite par des drogues enthéogène (LSD, champignons hallucinogènes, techniques chamaniques). Le sujet peut alors tenir des propos très cohérents pour lui mais incompréhensibles pour les autres. C'est le type de somnambulisme qui manifeste le plus de dialogue verbal dit dissociatif car le sens profond de chaque phrase trouve son explication dans les ressentis et stimuli de l'individu, mais sont interprétés de façon très imagée. Ce type de somnambulisme est le plus rare (10 % des études) et le plus impressionnant à observer. Aucun traitement réellement efficace n'existe aujourd'hui car il résulte d'une suractivité neuronale."

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Somnambulisme)

Et celui la, tu l'as vu Koten ? (:

 Whoa. Je suis sur le "popotin". On m'avait toujours dit le contraire. Comme quoi ON était et reste un Co*.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Perso, je déconseille fortement de "s'entraîner à l'hypnose" sur son conjoint, et lui faire subir toutes sortes d'expériences...

Pour de multiples raisons, et en premier lieu que celà fausse progressivement les rapports du couple... 

 

C'est juste une question de confiance... Personnellement, ma chérie me fait totalement confiance, et elle sait qu'elle est libre d'accepter ou refuser n'importe quelle suggestion. Cela ne fausse rien du tout. Au contraire, cela renforce beaucoup de choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant

je me rappelle aussi avoir lu aussi que les 2 somnambulisme n'avaient aucun rapport , bon ils ont au moins comme point commun d'être un état modifié de conscience , c'est déjà un début , cela dit après pour le reste , à moins de passer par les neuro sciences , ce sera selon le point de vue et les conclusions de chacun , mais j'aime bien les arguments de neuneutrinos , je pencherai vers cette vision .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 à moins de passer par les neuro sciences , ce sera selon le point de vue et les conclusions de chacun

 

Même en neurosciences, il y a moult points de vue, différentes interprétations, et (possiblement) autant de conclusions. Enfin, du peu que j'en connaisse... Mais c'est vrai que, jeter un coup d’œil au cerveau en même temps qu'il "réfléchit", c'est toujours intéressant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une anectode qui m'est arrivé, pour ce que ça vaut ... j'ai également un ami que j'ai déjà hypnotisé qui avait tendance à être plus somnambule la nuit après avoir participé à mon spectacle. 

Le cerveau est extrêmement complexe, et les connaissances sur son fonctionnement est perpétuellement en évolution. Ça m'étonnerait pas qu'il y ai effectivement un lien entre hypnose et somnambulisme, mais bon, suis pas neurologue heing.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@neuneutrinos

"un somnambule ne peut donc pas se souvenir de ce qu'il a fait

Ce qui n'est toujours pas le cas en hypnosomnambulisme "

 

Ben si justement, et de manière spontanée. C'est même ce qui définit le somnambulisme (hypnotique), pour des auteurs comme Erickson ou Janet.

 

"d'ailleurs l'état d'un somnambule qu'on réveille ( de confusion extrême ) tend à penser que certaines zones du cerveau sont inhibées et ont besoins d'un certains temps pour revenir à la normal.

Ce temps n'existe pas en hypnosomnambulisme  :)"

 

Ah si, il existe dans bien des cas, même si ce n'est pas systématique, et que l'entraînement et/ou le talent "naturel" du sujet peuvent faire qu'il "switche" facilement d'état (je parle d'un "hypnosomnambule" répondant à la définition donnée plus haut)

 

Je ne suis pas expert du somnambulisme "sommeil", mais les points communs avec la dissociation hypnotique semblent tellement nombreux que je serais très surpris que les deux phénomènes ne soient pas intimement liés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est même ce qui définit le somnambulisme (hypnotique)

 

Je ne suis pas expert du somnambulisme "sommeil"

 

Bruno, tu ne peux pas proposer une définition du somnambulisme (qui selon moi relève plus de ta croyance personnelle que d'une vrai définition au sens propre) pour ensuite dire que tu n'y connais rien en somnambulisme, c'est une façon de répondre que je dois dire me semble assez puérile...

 

Je te conseil de regarder les vidéos d'hypnotiseurs plus expérimentés (Kévin Finel ou Pank par exemple) afin de te faire une idée plus précise de ce qu'est le somnambulisme hypnotique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Perso, je déconseille fortement de "s'entraîner à l'hypnose" sur son conjoint, et lui faire subir toutes sortes d'expériences...

Pour de multiples raisons, et en premier lieu que celà fausse progressivement les rapports du couple... 

 

 

Pourrais-tu développer ?

Cette affirmation même si certains la balaye d'un revers de mains est intéressante. A moyen terme, il y aura peut-être des effets que l'on ne voit pas à court terme .

 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sais, Marc, commencer un club de pédalo tous les dimanche après midi, ça peut aussi avoir des effets à court et moyen terme ! :0

 

Ce dont tu me parles c'est de délaisser sa femme au profit d'une activité. Ce qui n'a rien avoir avec les propos de Jimi. Mais peut-être les as-tu mal interprétés ?

 

 

Tu sais Koten certains spécialités médicales ont plus tendance à s'exonérer de la déontologie et à avoir occasionnellement, une relation sexuelle avec leurs patientes, tel:

les psy , les gynécologues, les kiné.

 

De la même façon certains jeux ou activité sont plus propices à ce type dérapage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu prends le problème à l'envers, il y a des gens qui sont plus propices au dérapages, pas des activités. Ces gens choisissent des activités qui facilitent leur dérapage mais l'activité ne crée pas le dérapage

 

 

C'est comme dire que le jeu vidéo rend violent

 

Tu viens de confirmer ce que je disais. T'en rends-tu compte ? :lol:

Certaines activités facilites ce dérapage. Le pédalo ne le facilite pas, l'hypnose oui ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 2