3 3
skew

Taux de réussite

Recommended Posts

On voit de chouettes vidéos d'hypnose très réussies sur ce forum et ailleurs sur le net, on y apprend plein de choses. Mais des vidéos d'hypnose ratées, je n'en ai pas vu.

 

 

Je me dis que des débutants (comme moi) peuvent être un peu déroutés par tant de vidéos réussies lorsqu'ils vivent leurs premiers échecs.

 

D'où cette question qui me brûle les lèvres doigts : quel est votre taux de réussite (approximatif, hein, je demande pas des stats INSEE), éventuellement par "catégories" de phénomènes.

 

PS : je sais que ces chiffres seront à prendre avec des pincettes : ne pas se reposer dessus en se disant "c'est normal que ça foire" sans chercher à se remettre en question; ne pas se décourager en pensant que c'est difficile, etc. Pour moi c'est juste un indicateur pour savoir si j'avance dans le bon sens...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est large comme question. Ça dépend de ce que tu entends par taux de réussite...

Est ce que ça veut dire induction, est ce que si on s'est arrêté aux pré tests ça signifie un échec ?

Et si on a passé une catalyse mais raté l'amnésie, échec Ou réussite ?

Et pour les vidéos, je dirais que c'est normal. On veut plutôt se mettre à notre avantage sur internet, et donc éviter de montrer les fails complets...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Ronald. Ca répond pas mal à ma question. C'est cool, ça laisse une belle marge de progrès.

 

Galigali : c'est pour ça que je disais "par catégorie de phénomène", mais sur ce point, il me semble que la réponse se trouve dans le bouquin de JE, je regarderai ce soir. Je me doute que personne ne va mettre ses fails sur internet, c'est bien ce que je sous entendais. Ce que je voulais dire, c'est que du coup, on se fait certainement une fausse idée du "taux de fail" puisque sur internet ça tourne autour de 0% :D C'est un peu comme se fier aux avis sur les boutiques en ligne : les gens insatisfaits déposant plus souvent des commentaires que les gens satisfaits, on peut se faire une fausse idée de la qualité d'un produit ou d'un service...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au niveau du nombre de fail, fait moi confiance, au début, ce nombre est très haut, mais petit à petit il va descendre, car on progresse tout le temps mais aussi, à chaque réussite, tu va faire grandir ton influence et donc ton taux de réussite car l'hypnose, ne l'oublions pas est une affaire de croyance; si ton volontaire vois qu'un effet, même minime, sur lui ou une autre personne, il sera d'autant plus réceptif.

Au début, je n'arrivais à rien, puis j'ai affiner ma méthode et maintenant j'y arrive presque tout le temps, et ce depuis seulement 1-2 mois, par rapport à mes débuts qui datent d'un an environ.

Je vais aussi parasiter ce poste avec quelques conseils qui m'ont beaucoup aidés:

- Etre sûr de soi, affirmer que l'on est un maître dans l'Art d'hypnotiser

- Lorsque l'on rate une suggestion, soit on justifie l'échec, même avec des justifications bizzares ou on essaye de prouver qu'il y a eu un effet (ex: Lors d'une catalepsie, si elle ne réussi pas, demande si il a ressentit une résistance au début, puis si il répond oui (dans 99% des cas) dit lui que c'est normal, on est au début de la scéance, c'est la première fois qu'il se fait hypnoser, tu es allé trop vite, etc.)

- Pour attirer les gens et leur prouver que c'est vrai, prend un ami très réceptif et fait des tours impressionnants et ensuite tu laisse ton ami décrire les sensations. Par contre, précise bien qu'il est hyper-réceptif, qu'il a déjà eu quelques transes, etc. Pour ne pas qu'un volontaire se dise "waw, il va me faire des effets dingues en 2 minutes" et puis qu'après il soit déçu, par ailleurs précise ce que tu va faire pour commencer et dit lui que si il est suffisament réceptif il pourra arriver à un niveau égal à celui de ton ami.

- Ne passe jamais le pré-talk

- Ne passe jamais les tests de réceptivité. Pour les doigts aimantés, si l'on de dit que le rapprochement des doigts est physiologique, dit que oui (car c'est le cas en plus) et que c'est pour vérifier si l'insconscient du volontaire est d'accord pour être hypnotisé, que si les doigts ne se rapprochent pas, tu ne proposerais même pas de continuer.

- Fait des suggestions de manière progressive, ne commence pas par un freeze-defreeze

- Si des suggestions ne fonctionnent pas, fait comme je te l'ai écrit plus haut et envoie dans une transe profonde, utilise le pistolet hypnotique ou la baguette magique, ça fonctionne super bien pour augmenter la transe

- Prend ton temps pour les premières inductions et les suggestions (pour toutes les suggestions, prend ton temps)

Voilà je pense que c'est tout, j'espère t'avoir aidé ;)

-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Binbin n'hésite pas à poster des vidéos de séances avec quelques fails. Je trouve ça très pédagogique car on le voit chercher, parfois même en vain, le bon moyen de faire passer une suggestion. 

Par exemple : 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et ben perso mon taux d'échec augmente bizarrement avec le temps , je sais pas d'où ça vient , d'ailleurs franchement même les amnésie je rate de plus en plus souvent , je pratique une fois par mois parcque c'est compliqué de m'organiser pour sortir

Je me demande d'où ça vient , je me demande si je parle pas trop , je suis à 50% à peu près .

Après je m'éclate quand même et je recherche pas les somnambulique a tout prix , mais bon ça met un petit coup à l'orgueil quand même , la je pars en vacance mais je compte bien faire remonter ma moyenne en rentrant .

Enfin je suis loiiiiinn des 80 /90 % de Ronald , mais sur paris on a Vincent999 qui est très très fort , je crois qu'il emmène quasi tous ses volontaires jusqu'aux alus (impressionnant à voir )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso je suis à 100%. Je passe toujours un bon moment à discuter et rigoler. Alors le reste devient de plus en plus secondaire pour moi.

Totalement d'accord.

 

Ça dépend de la définition que tu donnes à réussite et échec. Ne pas avoir de phénomène ou en avoir peu, ce n'est pas synonyme d'échec. La personne peut ressentir d'autre chose, ou juste prendre du plaisir.

 

Les seuls échecs qui existent, sont des sabotages du volontaire. Sinon, il n'y a que du positif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord avec Thomas Verdun et Kewa, sur le contact humain.

La réussite (si,le mot réussite a un sens), dépend, selon moi, de l'investissement avec chaque personne rencontrée.

En essayant d"être à l'écoute des blocages et de  la carte du monde de la personne, on finit par y arriver... 

Si on essaye beaucoup de choses, encore et encore, suggestions sur suggestions, astuces sur astuces, la personne plonge doucement, inévitablement.

Quelque chose d'étrange pour elle, va, finalement arriver, même si ce n'était que les doigts collés...

 

C'est vrai, de toute façon,qu'à partir du moment ou la personne ressent quelque chose, c'est une réussite.

 

On a tendance , à tort à raisonner en termes de réponse ou de non réponse, à des suggestions.

De plus, le problème c'est qu'on peut avoir tendance à vouloir faire de l'hypnose de spectacle, mais dans la rue: ainsi, on sélectionne les plus réceptifs,et pour les autres, on s'en fout un peu, ou, on a pas envie de faire des efforts.

Pour certains, c'est un peu la rentabilité: ''je vais rentrer chez moi, tout à l'heure, en ayant hypnotisé combien de personnes?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement j'appuie ce que disent les autres la question est un peu flou ^^ mais pour essayer d'y répondre quelque soit la réceptivité de la personne je prend toujours le temps d'essayer d'obtenir au moins une catalepsie. Et de mon expérience sur peut être 50 personnes hypnotisées je suis peut être tombé sur deux personnes avec qui même une catalepsie n'a pas fonctionné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pareil, si on parle de stats sur des phénomènes, je rejoins les messages plus haut : tout le monde part avec une lévitation de main, 80%/90% pour une catalepsie plus ou moins solide, et ptêtre un peu plus que 60/65 pour les hallus, si on prend aussi les gustatives (qui ont souvent plus de succès, je trouve) en compte..

Après dans une séance, même si tu as plus ou moins de facilité à créer un bon rapport avec des gens random (moi c'est souvent le problème que j'ai en tout cas, des fois y'a juste pas beaucoup de feeling et c'est dur de mettre les choses en place), il se passe toujours quelque chose de plus ou moins hypnotique, il suffit d'être assez attentif pour pouvoir observer les choses se créer (ou plutôt les créer en se donnant l'impression d'en être juste l'observateur...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

 

Je pense que c'est probablement la question la plus épineuse de l'hypnose

 

Malgré tout, la plupart des débutants pour ne pas dire la totalité des débutants se la pose, mais vu les réponses que l'on obtient généralement, car on n'a pas été assez précis dans sa question, on obtient des réponses à côté, voire moqueuses.

Car c'est une question qui met mal à l'aise et aussi qui est directement en relation avec notre ego.

 

 

Prenons des exemples

 

Pour certains le fait que le volontaire a passé un bon moment est synonyme de réussite même si les expériences n'ont pas fonctionnées.

Pour d'autres le fait de réussir les doigts qui se rapprochent est suffisant pour considérer une séance d'hypnose réussie (alors que l'hypnose n'y est pour rien)

Pour d'autres encore une simple relaxation de leur volontaire leur suffit pour considérer une séance d'hypnose réussie (l'hypnose n'est pas que de la relaxation)

Pour d'autres une simple distraction de l'esprit du volontaire qui est obtenu par un bombardement intensif et rapide de suggestions lui permettant de ne pas pouvoir décroiser ses mains, quand l'hypnotiseur au milieu de ce bombardement lui demande d'essayer ;  est de l'hypnose

 

Le fait que si pour certains hypnotiseurs, tout cela est une séance d'hypnose réussit, ce n'est pas le cas généralement pour les volontaires et encore moins pour les spectateurs.

Même si certains volontaires compatissants ne l'avouerons pas directement. L'hypno à quand même passé du temps pour le faire entrer en hypnose, il serait désobligeant de lui signaler que tous ses efforts ont été vain. Il est plus convenable de lui laisser penser qu'il s'est passé quelque chose, même si pour le volontaire, la relaxation, les doigts qui se rapprochent ou la distraction sous une pluie de suggestions n'est pas ce qui considére comme hypnose

 

Cet approche a été développé surtout par les hypno-hérapeutes, et on peut comprendre pourquoi, mais aussi par les hypnotiseurs ne supportant pas l'échec.

 

 

Demande plutôt quel est le pourcentage de réussite de mise en état somnambulique. Au moins tu ne seras pas déçu et plus proche de ce que les gens considère comme de l'hypnose

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En street, on peut considérer que le pourcentage de mise en état somnambulique est proche de 0. Il ne faut pas confondre état simnambulique et personne très réceptive.

De plus, avec beaucoup de volontaires, tu fais une séance très longue, ou tu as réussi à faire passer pleins d'effets, et à la fin, quand tu leur demande ce qu'ils en ont pensé : "whaouah ! C'était trop trop fort ! Et le coup des doigts, franchement c'est incroyable..."

Et si la personne veut arrêter aptes une simple catalepsie, tu penses donc que c'est un échec parce que on a pas fait beaucoup de choses avec lui ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci marc pour cette réponse précise à ma question qui ne l'était pas.

 

Je rebondis toutefois sur un point. Sur mon dernier volontaire, quand j'ai fait le test des doigts aimantés, je l'ai fait se mettre en position "index écartés" et puis j'ai fait exprès de parler un peu d'autre chose avant d'entamer les suggestions. Pendant ces 20 à 30 secondes, ses index n'ont pas bougé d'un pouce ( :P ). Une fois que j'ai entamé les suggestions, les petits mouvements saccadés caractéristiques sont apparus, et ses doigts se sont rapprochés rapidement. Mais pas avant ! Je reconnais volontiers l'aide physiologique très importante dans ce phénomène, mais de là à affirmer que l'hypnose n'y est pour rien, je ne suis pas vraiment d'accord.

 

Pour le reste, le débat sur la définition d'une "séance réussie" reste ouvert... ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avoue que pour moi, une séance réussie est une séance où le volontaire a prit plaisir. 

Le fait qu'il soit somnanbulique ou "résistant" importe peu.

 

Je me souviendrai toujours d'une séance:

Une femme regarde une de mes séances où la volontaire était une très grosse somnabulique. La séance a duré 1h30, elle voulait toujours d'autres suggestions, jusqu'au moment où j'étais VRAIMENT à cours d'idée.

Une fois le réveil fait, la femme vient me voir et me demande une séance.

 

Pas de problème, un petit pré-talk de 15-30 secondes. Une induction, un réveil pour avoir un petit retour.

Ses premières paroles: " Merci c'était génial !" et elle part.

 

 

J'étais un peu (beaucoup ) surpris.

Mais en y repensant, c'était une super séance réussie!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pareil que Fandenem, les meilleures séances sont celles dont le volontaire garde un excellent souvenir.

Bien souvent les "somnambuliques" ne sont pas dans ce cas, ils vivent les suggestions tellement à fond qu'ils ne réalisent pas qu'ils sont en transe et il y a souvent des amnésies spontanée.

Le mieux ce sont les plus résistants avec qui tu prends le temps, parce que eux verront très clairement la différence entre état "normal" et transe, et ce sont souvent ceux qui en gardent le meilleur souvenir.

 

edit: Finalement ton taux de réussite dépend surtout de ce que tu mesures; des effets hypnotiques ou un feedback positif?

 

Après c'est un avis perso ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

une séance réussie pour moi est une séance où la personne sort dans un état meilleur que celui dans lequel elle est arrivée mais là, on rentre dans la thérapie ce qui n'est pas le but de ce forum. donc pour rester dans l'éthique, je dirais que la séance sera réussie lorsque la personne restera émerveillée de ce qu'elle aura été capable de faire, fusse simplement une lévitation ou un catalepsie. D'autres, ne s'étonneront pas d'amnésies car elles sont fréquentes dans leur vie de tous les jours...en fait ce que les gens veulent, c'est sortir de leurs habitudes, vivre une expérience nouvelle et alors là, la séace est positive !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui j'ai reste sur la ligne plaisir, partage et découverte pour la personne

 

Après en terme de réussite de phénomène hypnotique pure, là c'est juste une question de temps et de motivation de la personne pour moi. Si elle est partante et qu'elle a du temps, tout marchera même si je tombe sur super-résistors, en tout cas à l'heure actuelle

C'est super prétentieux ? ouais peut-être mais j'ai pas encore eu de contre-exemple et le fait de croire ça doit le renforcer encore.

 

Certes j'ai très peu d'expériences, mais j'ai vraiment l'impression d'être un hypnotiseur depuis une douzaine de jours. C'est un peu comme un jeu de carte dont j'ai enfin toute la base, le reste n'est qu'une extension.

 

Comment faire ? Bah crée. Ton style, tes routines, tes enchainement, tes techniques, leur utilisation, et varient les. Un bon point de départ est de trouver un truc que tu peux varier à l'infinie, comme si tu choisis un ciseau ou un tournevis, et puis que tu lui trouve toutes les utilités possibles, ben c'est pareil.

 

Par exemple la lévitation du bras sert aussi bien de test de suggestibilité que de phénomène à vivre (mouvement idéomoteur), de lien pour enchainer sur une cata main/front et une ventouse à prénom, que d'accenteur de suggestibilité et/ou de transe, que de préparation à une halu en calquant une métaphore d'élévation du bras (élévation d'une fusée, vol d'oiseau, chantier pour du visuel; contrôleur de son, générateur de bruit pour de l'auditif; diminution de la pesanteur, tractage par ficelle pour du kinesthésique)

 

Un truc de plais dans une histoire de science fiction ? Yolooo, adapte le en techniques d'hypnose ou suggestion (Inception a été une mine d'or d'inspiration pour moi, et il l'est toujours)

 

Approprie toi les combines des autres, et fait de même qu'avec les tiennes (varie, expérimente, améliore)

 

Bref dès que tu as un semblant d'idée, théorise et test en pratique. Et surtout, EXPÉRIMENTE tout !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quantum jumper 

 

 Si elle est partante et qu'elle a du temps, tout marchera même si je tombe sur super-résistors, en tout cas à l'heure actuelle

 

Je pense pas que tu sois jamais tombé sur une personne vraiment résistante alors, personnellement j'en ai eu une seule, j'ai passé plus de une heure a essayer de l'hypnotiser, les doigts ont marchés (mais physiologique donc pas une preuve que l'hypnose prend) après les ballons et le poids dans la main opposé, j'ai eu aucune réaction même pas de petits mouvement involontaires des bras (contrairement a une personne plus ou moins réceptive qui lutte contre l'hypnose). J'ai enchainé sur la baguette et la ficelle fixée au sur les yeux et ou bout de mon doigt, zéro réaction. J'ai essayé une induction en élaborant pendant assez longtemps l'état dans lequel elle allais se retrouver et en essayant de la pré-détendre (genre cinq ou six minutes avant de briser la routine de la main qui appuie sur la mienne et de prononcer le mots dors) et au moment final, aucun mouvement de chute et après cinq ou six secondes elle a ouvert les yeux avec un point d'interrogation dans son regard me disant "je devais faire quoi la ?"

 

Et le pire ça été le rêve, je l'ai allongé et pendant une trentaine de minutes je lui ai raconté un rêve (que je trouvais super beau, je m'étais vraiment donné du coté imagination tout en restant dans un cadre pas trop lointain de la réalité avec un objectif de détente pure sans suggestion), rien pas un papillonnement des paupières, pas de déglutissaient a peine un ralentissement de la respiration. Et quand j'ai finit le rêve elle s'est réveillé instantanément sans aucune trace de fatigue ou même l'air endormi. On a pas mal parlé après (elle était mignonne) et c'était pas un problème d'imagination, elle a bien visualisé le rêve mais restait complément consciente de son corps et aucun moment elle ne s'est senti bercée ou s'est laissée allée a écouter mes paroles de façon flou. 

 

Voila voila c'était une expérience assez originale et sympa au final par la rencontre que j'ai faite. 

 

Sinon pour répondre a la question du pourcentage de réussite ça dépend a quel point se situe la réussite mais je dirais qu'une fois passé les test de réceptivité avec succès j'arrive a réaliser environ 90 % des catalepsies, 75 % des trucs mentaux style oublis de prénom, chiffre attirance pour x personne (objet un peu moins), rire, sensation de démangeaison, ivresse, bégaiement, je dirais 60 % pour l'oublis de la langue maternelle, le freeze defreeze, sensation de gouts 50 % pour les hallus (ça varie pas mal selon l'hallus) l'oubli de tout souvenirs, l'amnésie provoquée entre le freeze defreeze (lecture dans les pensées) et 20% pour la visualisation dans un animal et la désincarnation, même si je suis très rarement allé jusqu'au dernières étapes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je peux t'assurer que si, des maniaques du contrôles j'en ai ramassé (dont un sur lequel 2 autres streeteux se sont casser les dents et sont pourtant bien plus expérimentés que moi).

D'abord si elle te dit " je devais faire quoi là ? " c'est qu'au niveau du pré-talk il y a un truc qu'est pas passé.

Rends la personne active de sa séance, pousse la à imaginer une métaphore qui lui convient et à la créer pièce par pièce (niveau auditif, kinesthésique et visuel). Si tu lui as imposé tes métaphores, normal qu'elle ne prenne pas.

 

Après si un mouvement idéomoteur ne prends pas, en tenter d'autres ne sera pas forcément une solution. Ton histoire de rêve est peut-être quelque chose d'hypnotique pour toi, mais pour ton volontaire ça c'est une autre histoire. Et puis si tu as instauré un pattern aussi long, pourquoi ne pas meublé avec ton histoire ?

Après une induction je n'ai jamais de chute, donc ça c'est parfaitement normal, cela ne veut pas dire qu'elle a été sans effet.

 

Les outils classiques ne marchent pas ? Utilises-en d'autres. Demande à la personne comment est-ce qu'elle ferait pour rentrer en transe, ce que font la plupart des gens pour y entrer, la faire construire sa séance (et placer quelques suggestions de relaxation entre chaque question). Tu peux instaurer des pattern à se moment là aussi.

 

Tu veux rester sur de l'induction à rupture de pattern pur et dure ? Alors essaie-en plusieurs différentes, utilise une triple saturation (auditive, visuelle et kinesthésique).

 

Si tu te cantonnes à répéter plus ou moins ce qui ne marche pas de façon différente, tout tes volontaires résistant à tel ou tel techniques seront imperméable à ton hypnose

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 3