2 2
iago

CSTP : apprenez à vos volontaires à devenir hypnotisables 2. Pretalk et instructions

Recommended Posts

[EDIT : Une version plus lisible, qui mélange les appendices A et B dans le bon ordre, est disponible sur mon site : http://iago-hypno.fr/?p=917]

 

Bonjour à tous,

 

Cette traduction suit celle de l'appendice A, que vous pourrez trouver ici : http://street-hypnose.fr/forum/topic/5610-cstp-apprenez-%C3%A0-vos-volontaires-%C3%A0-devenir-hypnotisables/

 

Il s'agit donc du script audio qui est diffusé pendant le CSTP. Les premiers paragraphes, qui présentent le pretalk, sont particulièrement intéressants et peuvent vous donner des idées nouvelles.

La façon de faire comprendre la réponse attendue aux différentes suggestions n'est pas essentiellement différente de ce qu'on trouvait en annexe A.

 

 

------------------------

 

 

Appendice B - Informations de l'entraînement audio

 

 

Vous rappelez-vous des hypnotiseurs qu'on voit dans les vieux films, qui font fixer à leurs sujets une montre à gousset oscillant devant eux ? Alors que le sujet suit la montre des yeux, l'hypnotiseur, de façon répétée, suggère d'une voix basse quelque chose comme : « vous avez sommeil ; vos paupières sont de plus en plus lourdes et se ferment, jusqu'à se fermer complètement ; vous voulez dormir ; vous tombez, tombez dans un sommeil très, très profond. » Sous une forme ou une autre, ce type d'instructions est aujourd'hui toujours donné par les hypnotiseurs à leurs sujets. Peut-être vous rappelez-vous qu'on vous avait donné de telles instructions pendant votre dernière session dans ce laboratoire - la montre en moins. Une voix enregistrée sur cassette vous disait de façon répétée de tomber dans un sommeil profond.

Il fut un temps où l'on pensait que le fait de répéter aux sujets des instructions leur demandant de dormir produisait chez eux une transe hypnotique. Une fois qu'il était entré dans cette transe, on pensait que le sujet passait sous le contrôle direct de l'hypnotiseur. On pensait que l'hypnotiseur dominait la volonté du sujet hypnotisé, et qu'il devenait par conséquent capable de faire faire presque n'importe quoi au corps et à l'esprit du sujet. Le sujet était alors vu comme un automate ou un robot, qui était parfaitement soumis aux commandements de l'hypnotiseur.

Cette façon de comprendre l'hypnose est l'une des grandes illusions de l'histoire de la psychologie. En réalité, dans une session d'hypnose les sujets sont pleinement éveillés et sont en contrôle total de leurs actions. Les instructions répétées à dormir ne vous font pas rentrer dans un « transe » à l'intérieure de laquelle vous « perdriez le contrôle de vos actions », et où vous deviendrez un « robot ». L'hypnose n'implique aucune diablerie de ce type. L'hypnose n'a absolument rien à voir avec une quelconque perte de conscience, avec une transe, ou avec une perte de contrôle. Bien loin d'impliquer une perte de contrôle, l'hypnose implique en fait une compétence qui reste sous le contrôle total de l'individu. C'est une compétence que n'importe qui peut apprendre et maîtriser, si on lui donne les instructions adéquates et qu'on lui laisse le temps de s'entraîner. En ce sens, il n'y a aucune différence avec la façon dont nous apprenons à conduire un vélo, à nager, ou à résoudre des problèmes mathématiques. Les instructions répétées de dormir servent simplement à vous permettre de vous relaxer et à préparer l'apprentissage de la compétence hypnotique.

Rares sont les personnes qui ont eu l'occasion d'apprendre à développer la compétence hypnotique, et par conséquent, rares sont les personnes capables de produire des réponses hypnotiques. Demander à un sujet qui n'a jamais appris la compétence hypnotique de répondre de façon hypnotique serait comme demander à une personne qui n'a jamais appris à nager de traverser la longueur d'une piscine. Il est clair que celui qui ne sait pas nager doit d'abord apprendre à nager avant de traverser une piscine à la nage. De même, le sujet qui n'a jamais appris la compétence hypnotique doit d'abord apprendre cette compétence avant d'être capable de produire des réponses hypnotiques.

Pour que vous soyez capable d'apprendre la compétence hypnotique, je vais vous montrer exactement ce que cette compétence implique, et ensuite je vous donnerai beaucoup d'opportunités pour vous y entraîner. Apprendre la compétence hypnotique est à la portée de n'importe quel individu normal, pourvu qu'il sache ce qu'il doit faire. En réalité, les recherches montrent que n'importe quelle personne équilibrée de votre âge est pleinement capable d'apprendre la compétence hypnotique, à la condition qu'elle y mette suffisamment d'efforts. Comme tout apprentissage d'une compétence nouvelle, l'apprentissage de cette compétence est complètement sous votre contrôle, et sa maîtrise vous offrira de grandes satisfactions. En outre, les individus qui apprennent la compétence hypnotique considèrent qu'il s'agit là d'une expérience très intéressante.

Ce que cette compétence hypnotique implique, c'est que vous vous rendiez capable de vous convaincre de quelque chose. Avant d'expliquer cette compétence plus en détail, laissez-moi vous donner un exemple. Vous connaissez probablement la bande dessinée Peanuts. Dans celle-ci, le chien de Charlie Brown, Snoopy, est souvent représenté assis sur sa niche avec un casque d'aviateur et une écharpe, les pattes écartées, en train de grincer des dents. Snoopy est profondément impliqué dans une situation imaginaire. Il s'imagine dans une situation où il est un as de l'aviation, en vol au-dessus de l'Allemagne pendant la 1ère Guerre Mondiale, à la poursuite effrénée du Baron Rouge. Il est tellement impliqué dans ses actions imaginaires que, à cet instant, il croit réellement qu'il vole quelque part au-dessus de l'Allemagne. Il oublie tout simplement qu'il est en réalité un chien sur une niche. Il est facile de voir que Snoopy est en contrôle total de ses actions.

Analysons d'un peu plus près ce que Snoopy est en train de faire. Tout d'abord, il crée lui-même toute une situation imaginaire. Il le fait grâce à un contrôle direct de son imagination. Il imagine activement certaines choses comme les nuages autour de lui, son propre avion et celui du Baron Rouge, le rugissement des moteurs, et tous les autres éléments qui participent à la situation. En bref, grâce à son imagination, qu'il contrôle directement, il crée toute une situation imaginaire.

Pourtant, il est important de comprendre que la compétence hypnotique implique davantage que la simple imagination d'une situation particulière. Une analyse plus complète de l'exemple de Snoopy va illustrer ce que je veux dire. Il est allé encore plus loin, et il est devenu lui-même une partie de cette situation. Il a complètement remplacé la situation dans laquelle il était par une situation nouvelle. Il a laissé la situation « 1ère Guerre Mondiale » remplacer complètement celle dans laquelle il était simplement « un chien sur une niche ». Cela a eu l'effet intéressant de faire en sorte que la situation « 1ère Guerre Mondiale » semble réelle, puisque c'était l'unique situation sur laquelle Snoopy dirigeait son attention. D'après la définition que la psychologie moderne propose de l'hypnose, Snoopy était hypnotisé, parce qu'il était tellement préoccupé par ses actes d'imagination de la situation fictive qu'il avait oublié qu'elles n'étaient que des fictions.

Cette compétence n'est donc ni inhabituelle ni mystérieuse. C'est quelque chose qui se produit de façon assez fréquente, et c'est ce qu'on veut dire quand on dit que quelqu'un est « absorbé » ou « profondément impliqué », ou « vraiment dans » ses pensées et imaginations. Cette compétence est, bien sûr, entièrement en votre contrôle, dans la mesure où vous pouvez l'initier ou y mettre fin quand vous le désirez. Pour mieux illustrer le degré de contrôle que vous avez dans l'hypnose, pensez à la façon dont les enfants se comportent quand ils jouent. Inutile de dire qu'ils s'impliquent très facilement dans des imaginations. Néanmoins, même les enfants possèdent la capacité à passer du monde réel au monde de l'imaginaire, et à revenir à la réalité quand ils le désirent. Par exemple, quand Maman fait signe pour dire que le dîner est prêt, un enfant fait facilement la transition entre le monde de l'imaginaire et le but bien réel qui consiste à satisfaire sa faim.

Eh bien, qu'allez-vous vous faire croire ? On ne vous demandera pas de faire des choses aussi extrêmes ou potentiellement embarrassantes que de devenir un as de l'aviation de la Grande Guerre ou une star du cinéma. On vous demandera plutôt de vous impliquer dans certaines actions imaginaires simples qui ne seront pas embarrassantes pour vous. Nous allons bientôt vous présenter quelques suggestions - quatre en tout -, pas très différentes de celles que celles qui vous avaient été données la dernière fois que vous étiez dans le laboratoire. Ce sont ces suggestions qui vont vous fournir les situations imaginaires dans lesquelles vous allez vous impliquer.

La première suggestion qui vous sera présentée sera celle d'une lévitation de main. Elle vous informera exactement de ce que vous allez vous faire croire. Elle vous dira spécifiquement que votre bras est comme un ballon qu'on gonfle à l'hélium, et que l'hélium qui y est pompé rend votre bras si léger qu'il s'élève dans les airs par lui-même. En réponse à cette suggestion, vous devez faire tout ce qui est requis d'une personne qui imaginerait une telle chose : vous devez élever votre bras, et vous devez imaginer que le bras est réellement un ballon qu'on remplit peu à peu d'hélium, et n'importe quoi d'autre que vous désiriez imaginer, dans la mesure où c'est cohérent avec une telle situation imaginaire.

Bien sûr, votre bras ne va pas réellement s'élever par lui-même. Vous devez l'élever. Pourtant, vous devez faire en sorte de sentir qu'il s'élève par lui-même, en vous concentrant sur la situation imaginaire dans laquelle votre bras est creux et qu'il est progressivement rempli avec de l'hélium. Aussi longtemps que vous vous concentrez sur cette situation imaginaire et que vous élaborez autour d'elle, aussi longtemps que vous ne vous laissez pas penser à d'autres choses, vous aurez l'impression que le bras s'élèvera de lui-même.

Vous devez devenir très profondément impliqué dans l'imagination, et vous devez réellement la ressentir comme étant réelle. Vous impliquer suppose que votre attention soit uniquement dirigée sur les choses que la suggestion vous demande d'imaginer. Vous devez fixer votre attention sur le bras creux, sur sa légèreté, sur le fait qu'il s'élève par lui-même, et ainsi de suite. N'imaginez rien que ne soit lié à la situation imaginaire, et n'y prêtez pas attention. Se concentrer intensément sur les actes d'imagination liés uniquement à la situation fictive vous aidera à empêcher l'irruption de pensées non-pertinentes dans votre esprit, des pensées qui pourraient vous sortir de votre monde imaginaire.

Avant qu'on vous donne une occasion de répondre à cette suggestion, nous allons vous montrer l'enregistrement vidéo d'un autre sujet en train d'y répondre. Quand les réponses de ce sujet ont été enregistrées, il s'était déjà beaucoup entraîné à répondre à cette suggestion, et à plusieurs autres. Je vous présente ses réponses pour vous donner une idée plus claire de la façon correcte dont on doit répondre à cette suggestion. Quand je vais débuter l'enregistrement, vous allez voir le sujet, vous allez entendre la suggestion de lévitation de bras jouée en arrière-plan pendant qu'elle y répond, et vous pourrez observer que le sujet verbalise beaucoup de ses pensées à haute voix. C'est une chose qu'on lui a demandé de faire pour pouvoir montrer aux spectateurs tels que vous que toutes les pensées et les imaginations qui sont les siennes pendant cette suggestion se concentrent sur la situation imaginaire, et sur rien d'autre. (JOUER L'ENREGISTREMENT VIDEO DU MODELE)

 

Suggestion de lévitation de bras

 

Fermez vos yeux. Placez votre bras droit en face de vous, à hauteur de l'épaule. (PAUSE.) Imaginez que votre bras droit est léger et creux, comme un ballon, et qu'il est peu à peu rempli avec de l'hélium. L'hélium est plus léger que l'air, ce qui fait que votre bras creux va devenir de plus en plus léger, et qu'il va s'élever dans les airs. Il s'élève lentement dans les airs. Il y a de plus en plus d'hélium qui est pompé dans votre bras, et le bras devient de plus en plus léger, et continue simplement de s'élever. (ATTENDRE 25 SECONDES.) Relaxez votre bras maintenant, et placez-le sur la table ; continuez à vous relaxer.

La prochaine suggestion qui va vous être présentée est la suggestion des mains bloquées. Elle va vous dire exactement ce dont vous devez vous convaincre. Elle vous dira d'abord de serrer vos mains l'une contre l'autre. Elle vous dira ensuite d'imaginer que vos mains sont en réalité deux blocs d'acier qui sont soudés ensemble. A la suite de cela, la suggestion vous mettra au défi de séparer les mains. Malgré ce défi, ne séparez pas vos mains. Au lieu de cela, convainquez-vous que vos mains sont incapable de se séparer, du fait qu'elles sont soudées ensemble. Voyez-vous, le défi fait lui-même partie de l'imagination. Il a pour but d'établir le fait que les mains sont tellement fermement soudées ensemble que, malgré vos plus grands efforts, vous ne pouvez simplement pas les séparer.

Rappelez-vous ce qu'implique la compétence hypnotique. Vous devez vous laisser devenir si impliqué dans votre imagination qu'elle vous semble en fait réelle. Faites cela en n'imaginant et en ne pensant qu'à des choses qui sont connectées à la situation imaginaire.

Maintenant, observez le sujet répondre à la suggestion des mains bloquées. Alors qu'on lui présente la suggestion, il va mener toutes les actions suggérées et, en addition, elle va verbaliser à voix haute les genres de pensées et d'imaginations appropriées qu'on devrait avoir pendant cette suggestion. (JOUER L'ENREGISTREMENT VIDEO DU MODELE.)

 

Suggestion des mains bloquées

 

Fermez vos yeux. Places vos mains sur la table, et serrez les l'une contre l'autre, en entrecroisant les doigts. (PAUSE.) Imaginez que vos mains sont deux blocs d'acier soudés ensemble, de telle sorte qu'il vous soit impossible de les séparer. Elles sont deux blocs d'acier soudés ensemble. Quand je vous demanderai de séparer vos mains, elles seront collées et ne se sépareront pas, aussi fort que vous essayiez. D'accord, essayez de les séparer. (ATTENDRE 25 SECONDES.) D'accord, maintenant détendez-vous, la suggestion est terminée, vos mains peuvent se séparer à nouveau.

La prochaine suggestion vous dira que vous allez voir un livre sur le bureau en face de vous, même s'il n'y a pas vraiment de livre ici. La suggestion commencera en vous demandant de fermer les yeux, et vous dira que le livre est sur le bureau devant vous. Elle suggérera que vous verrez le livre une fois que vous aurez ouvert les yeux. La suggestion vous dira ensuite d'ouvrir les yeux et de voir réellement le livre. En réponse à cette suggestion, vous allez faire en sorte de voir ce livre et, en plus, vous allez faire en sorte de croire que le livre que vous voyez est physiquement présent et qu'il fait partie de l'environnement naturel de la pièce, et qu'il n'est pas seulement quelque chose que vous faites artificiellement apparaître. L'idée principale, alors, est de faire en sorte que le livre que vous voyez devienne un élément naturel de la pièce. Laissez-vous simplement devenir totalement impliqué dans votre conviction que le livre est réellement là.

Il y a une autre chose. Vers la fin de la suggestion, on vous demandera de pousser le livre pour le mettre de côté. Cette action fait également partie de l'imagination. Même au moment où vous le faites, continuez de vous convaincre qu'il y a vraiment un livre ici.

Maintenant, observez les actions du sujet sur l'enregistrement vidéo quand on lui présente la suggestion de voir le livre. Comme précédemment, elle va verbaliser à haute voix les types d'imaginations et de pensées appropriées au moment où on agit en réponse à la suggestion. Prêtez bien attention. (JOUER L'ENREGISTREMENt VIDEO DU MODELE.)

 

Suggestion de l'hallucination du livre

 

Placez vos mains sur vos genoux et fermez les yeux. (PAUSE.) Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais il y a un de mes livres sur le bureau en face de vous. C'est un livre de taille moyenne, semblable aux centaines de livres que vous avez déjà vus. Il est juste en face de vous sur le bureau. Ouvrez vos yeux et regardez le livre qui est posé ici sur le bureau. (ATTENDRE 20 SECONDES.) Pour éviter que le livre ne gêne vos mouvements, pourquoi ne pas le faire glisser sur le côté ? (ATTENDRE 10 SECONDES.) L'image du livre disparaît maintenant. Elle a complètement disparu et vous ne pouvez plus voir le livre.

La suggestion suivante vous dira que vous allez oublier quelque chose que vous savez. Spécifiquement, la suggestion vous dira que les souvenirs des suggestions qui vous ont été présentées vont complètement disparaître de votre esprit. Les suggestions auxquelles je me réfère sont, bien sûr, la suggestion de lévitation du bras, la suggestion des mains bloquées, et la suggestion de voir le livre. En réponse à la suggestion d'oublier, vous allez vous faire oublier les autres suggestions. Faites cela en vous concentrant profondément sur quelque chose d'autre que ces souvenirs, cela vous permettra de vous en distraire. En vous distrayant de cette manière, vous allez être incapable de vous rappeler des suggestions.

La suggestion d'oublier nécessite également que vous vous convainquiez que les suggestions sont réellement en train de disparaître de vos souvenirs par elles-mêmes, et que vous ne faites rien pour les faire partir. De cette manière, vous allez vous convaincre que votre oubli est quelque chose qui est simplement en train de vous arriver, et non quelque chose que vous êtes en train de causer.

Comme d'habitude, vous allez être profondément impliqué dans cette imagination. Tenez-vous en à la situation imaginaire dans laquelle les souvenirs que vous avez des suggestions sont en train de disparaître par elles-mêmes.

Il y a quelque chose d'autre. A un moment donné dans la suggestion, on vous mettra au défi de vous rappeler des suggestions et de les écrire sur un morceau de papier. Malgré ce défi, vous allez continuer de vous distraire des suggestions, en même temps que vous vous faites croire que vous êtes incapable de vous en rappeler. Le défi fait partie intégrante de la situation imaginaire. Il a pour but d'établir encore mieux le fait que, malgré tous vos efforts pour vous rappeler des suggestions, vous en êtes simplement incapable ; elles ont disparu.

Pour résumer : vous tâche est de devenir si profondément impliqué dans votre imagination que vous ne remarquerez pas que c'est vraiment vous qui empêchez le retour des souvenirs.

Après le défi de vous rappeler des suggestions, il y aura une pause d'une minute pendant laquelle vous pourrez écrire n'importe quelle suggestion dont vous pourrez vous souvenir. A la suite de cela, l'oubli sera annulé ; c'est-à-dire que la voix dira que vous pourrez vous souvenir des suggestions à nouveau. Une fois que c'est fait, on vous demandera encore d'écrire les suggestions sur une autre feuille de papier qu'on vous fournira. Il conviendra alors d'arrêter de vous distraire vous-même, d'arrêter d'imaginer, et d'écrire vraiment les noms des suggestions sur le papier.

Maintenant, observez le sujet sur l'enregistrement vidéo pendant qu'il répond à cela. Pendant qu'on lui présente la suggestion, il va à nouveau verbaliser ses pensées. Notez que ses pensées et ses imaginations se concentrent sur d'autres choses que les souvenirs des suggestions. Notez également qu'il continue de se distraire même quand on lui donne le défi de se rappeler des suggestions. La chose importante à comprendre ici est qu'il dirige son attention sur d'autres choses, et pourtant jamais il n'admet ni ne pense que ce qu'il fait a une quelconque connexion avec l'oubli des suggestions. En faisant cela, il peut suivre toutes les suggestions requises ; il peut oublier les suggestions présentées plus tôt, et il peut simultanément se convaincre qu'il n'a rien fait pour faire disparaître les suggestions. Soyez attentif à ce qu'il fait. (JOUER L'ENREGISTREMENT VIDEO DU MODELE.)

 

Suggestion d'amnésie

 

Fermez les yeux. Comme vous vous en rappelez, on vous a donné trois suggestions. Pourtant, une chose amusante est en train de se passer. Le souvenir de ces suggestions disparaît, disparaît complètement. En fait, vous êtes totalement incapable de vous rappeler ce qu'étaient ces suggestions. Néanmoins, je veux que vous essayiez de vous en rappeler - même si ça sera impossible. Ouvrez vos yeux et écrivez les suggestion dont vous pouvez vous rappeler sur la feuille de papier sur le bureau. Vous aurez une minute pour le faire. Commencez. (ATTENDRE UNE MINUTE.) Le temps est écoulé.

Maintenant, les souvenirs reviennent. Ils deviennent de plus en plus clairs. En fait, vous pouvez vous rappeler de toutes les suggestions qu'on vous a présentées. Notez toutes les suggestions sur le papier fourni. A nouveau, vous avez une minute. (ATTENDRE UNE MINUTE.) Le temps est écoulé.

 

Instructions pour les suggestions de test

 

Dans un moment, nous allons vous donner quatre suggestions supplémentaires qui sont différentes de celles qu'on vous a présentées. De plus, les suggestions à venir seront présentées l'une après l'autre, avec juste assez de temps entre elles pour que vous puissiez faire une réponse complète ; c'est-à-dire que nous allons vous donner une suggestion, puis une ample opportunité d'y répondre, et puis on vous donnera la suggestion suivante immédiatement après, et ainsi de suite.

Nous ne vous donnerons pas le type d'instructions extensives que nous vous avons données précédemment. Par exemple, on ne va pas vous annoncer la suggestion à venir, on ne va pas non plus vous donner d'instructions sur la façon exacte dont on doit répondre à une telle suggestion. La raison pour laquelle je prends ces mesures est que vous en connaissez déjà suffisamment pour être capable de répondre hypnotiquement, alors répéter les instructions serait probablement inintéressant et ennuyeux pour vous. Il y a une autre raison encore plus importantes : présenter les suggestions de cette façon, c'est vous demander d'appliquer les compétences que vous avez obtenues à de nouvelles tâches. En tant que bon sujet hypnotique, vous devez être capable de répondre hypnotiquement à n'importe quelle suggestion qu'on vous présente, même si on ne vous l'a pas donnée avant, et même si on ne vous a pas donné d'instructions sur la façon d'y répondre. Avec les compétences de base que vous avez maintenant apprises, et avec un petit effort et un peu de créativité de votre part, vous pourrez sans aucun doute être capable de répondre hypnotiquement à n'importe quelle suggestion nouvelle qui vous sera présentée.

Maintenant, fermez les yeux et prenez trente secondes pour répéter mentalement la compétence hypnotique, et pour préparer votre esprit à répondre hypnotiquement à chacune des quatre nouvelles suggestions qui vont vous être présentées. Je vais présenter le début des suggestions dans trente secondes. (APRES 30 SECONDES, LES SUGGESTIONS DE TEST SONT PRESENTEES.)

Fermez les yeux. Placez vos deux mains en face de vous à hauteur de l'épaule, les paumes faisant face l'une à l'autre et les bouts des doigts d'une main touchant les bouts des doigts de l'autre. Imaginez qu'une force est en train de commencer à repousser vos mains entre elles. La force est de plus en plus intense. Elle devient si forte qu'elle commence à éloigner vos mains l'une de l'autre. Elle devient de plus en plus forte et vos mains s'éloignent encore et encore. (ATTENDRE 20 SECONDES.)

La force n'est plus active. Replacez vos mains sur la table. Continuez à vous relaxer.

 

Entendre la voix

 

Vous suivez un cours d'histoire de la psychologie et vous êtes maintenant dans la salle de classe. Dans un moment, le professeur va demander dans quel pays Sigmund Freud est né. Bien sûr, vous savez grâce à vos études que c'était en Moravie. Comme vous pouvez l'entendre, le professeur est déjà en train de poser plusieurs questions à propos de Freud, et il en vient maintenant à la question de son lieu de naissance. (ATTENDRE 20 SECONDES.) D'accord, il donne la parole à quelqu'un d'autre. Vous pouvez baisser votre bras. Il vous donnera peut-être la parole pendant le cours de demain. Gardez vos yeux fermés et continuez à vous relaxer.

 

Suggestion de la tête baissée

 

Maintenant, imaginez qu'une force est en train de pousser sur le dessus de votre tête, de sorte que vous sentiez que celle-ci devienne de plus en plus lourd. C'est comme si quelqu'un avait placé la paume de sa main sur votre tête et qu'il la poussait vers le bas. Vous tête est poussée vers le bas avec une force telle que votre cou se rapproche de votre poitrine. La force continue à pousser, de telle sorte que votre tête devient de plus en plus lourde, et elle tombe vers l'avant de mieux en mieux. (ATTENDRE 20 SECONDES) La main n'est plus en train de pousser sur votre tête, vous pouvez vous rasseoir confortablement et vous relaxer. Continuez de vous relaxer.

 

Suggestion d'amnésie

 

Comme vous vous en rappelez, on vient de vous donner trois suggestions. Pourtant, une chose amusante se passe maintenant : le souvenir de ces suggestions est en train de disparaître, de disparaître complètement. En fait, vous êtes parfaitement incapable de vous rappeler de ce qu'étaient ces suggestions. Néanmoins, je veux que vous essayiez de vous en rappeler, même ça va s'avérer impossible. Ouvrez vos yeux et écrivez les suggestions sur la feuille de papier qui se trouve sur votre bureau. Vous aurez une minute pour cela. Commencez maintenant. (ATTENDRE UNE MINUTE.) Le temps est écoulé.

Maintenant les souvenirs reviennent. Ils deviennent de plus en plus clairs. En fait, vous pouvez vous rappeler de toutes les suggestions qui vous ont été présentées. Ecrivez toutes les suggestions sur la feuille de papier qui vous est fournie. Encore une fois, vous avez une minute pour cela. (ATTENDRE UNE MINUTE.) Le temps est écoulé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Iago,

 

 

Tu nous as traduit une sacrée pépite.

 

Je profite pour te remercier pour tes traductions.

 

Je profite aussi de ce poste pour te poser deux questions :

 

Quel efficacité penses-tu que l'hypnose a face à des maladies psychiques ou psychosomatiques sévères  ? (exemple agoraphobie sévère)

 

Que penses-tu de cette affirmation qui n'est pas de moi mais que je trouve très intéressante :

 

Toute hypnose est plus impressionnante observée que vécue.

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Houlà marc13 tu me poses de sacrées questions !

 

Pour la première, je ne saurais absolument pas quoi te dire, je ne connais absolument RIEN en psychopathologie. Il faudrait plutôt poser la question à des psychologues ou des médecins !

 

Pour ta deuxième question, ta citation est amusante et, il me semble, assez juste. Il ne s'agit pas de nier que l'hypnose peut produire des affects très forts chez le volontaire : il est très facile de se retrouver en crise de rire, en joie intense, ou dans le pire des cas en décharge émotionnelle torrentielle. Mais ces affects ne sont pas dirigés vers l'expérience hypnotique comme telle. Être hypnotisé, c'est oublier que les suggestions hypnotiques ne sont justement que des expériences hypnotiques, et la nature hypnotique de ce qui est en train de se passer ne peut en fait apparaître qu'à l'observateur extérieur.

 

Du fait qu'en prenant la suggestion le volontaire se construit une nouvelle perception de la réalité, il devient incapable de percevoir la différence avec ce qui devrait être une perception habituelle et attendue du réel. Un bon volontaire peut voir un lapin bleu flotter dans les airs et trouver ça parfaitement normal. C'est beaucoup plus impressionnant si l'on sait qu'un lapin bleu n'est pas censé flotter dans les airs.

 

Ceci étant, il faudrait moduler : une fois la suggestion terminée, le volontaire réintègre l'ensemble de ses croyances à propos du réel. Auquel cas, s'il se rappelle de ce qui s'est passé pour lui, ce qu'il vient de vivre peut bien lui paraître complètement et totalement fou. Donc je pense que ce n'est pas parce qu'on est le sujet hypnotique que l'hypnose devient moins impressionnante - c'est juste qu'elle devient impressionnante seulement après coup. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Iago, je trouve que tes réflexions sur l'hypnose sont très pertinentes et il me semble que tu as une ouverture d'esprit, qui est très rare chez les personnes qui s'intéressent à l'hypnose. Je crois avoir vu sur le net, que tu es prof de philosophie, ceci pouvant expliquer cela. Il y a des années,  j'avais lu des livres sur lhypnose écrits en collaboration avec une épistémologue que j'avais trouvés très intéressants

 

Pour ce qui est de la première question, même si tu n'y connais rien en psychopathologie, de part tes réflexions de ce qu'est l'hypnose, peut-être pourrais-tu t'aventurer à faire quelques suppositions quant à son efficacité sur l'agoraphobie ou autres phobies sévères.

 

Imagine-toi que je pose la question comme tu me l'as suggérée à des psychologues où des médecins qui pratiquent l'hypnose. Exemple à Yves Halphon, Jean Becchio, Claude Viro,  Antoine Bioy

Crois-tu qu'ils seront honnêtes, sachant tout le prestige qu'ils retirent de pratiquer l'hypnose et d'en être les représentants officiels reconnus par l'ordre des médecins.

Comme dit au début de ce post, l'ouverture d'esprit chez les personnes qui s'intéressent à l'hypnose est très rare, que cela soit chez les personnes lambda ou chez les médecins.

 

 

Je me permets de te poser une autre question.

Tu hypnotises un volontaire et tu parviens à ce qu'il voit tout en bleu. Tu lui présente un objet blanc et il croit le voir réellement tout en bleu. Mais qu'en est-il de la perception de son cerveau ?

Si à cette personne dans un deuxième temps, tu lui demandes de porter des lunettes avec des verres rouges, de quelle couleur verra-t-il alors l'objet ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

iago, ton topic m'a énormément aidé hier, je l'ai mis en pratique immédiatement. Bravo et merci. J'avais du mal à faire appréhender la catalepsie à un sujet, je lui ai expliqué comme décrit dans ta traduction. En particulier, je pense que ce qui lui a donné le déclic, c'est de lui expliquer que le "défi" (de décoller les doigts, plier le bras ou lâcher la carte) fait partie de la suggestion. Je pense qu'il a "appris" la catalepsie et que lors des prochaines séances, je pourrai provoquer une catalepsie sans insister.

 

Je pense que ces considérations ne sont utiles que pour des sujets réticents à certaines suggestions et qu'il est inutile de s'enfoncer dans ce genre de discours systématiquement, mais en tout cas ça peut être très utile pour "débloquer" un sujet réticent (je parle bien de réticent et pas de réfractaire).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super skew, merci pour ton retour ! C'est le premier feedback que j'obtiens sur le CSTP, je suis content qu'il soit positif. Je fais une session d'entraînement avec une volontaire cet après-midi, je vous dirai ce que ça aura donné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors une heure et demie passée avec une volontaire très difficile, particulièrement passive quand il s'agit d'imaginer. On a seulement obtenu des mains collées, à la condition que les yeux soient fermés. Et encore, je n'ai pas pu m'en tenir au CSTP, sinon ça n'aurait vraiment rien donné... Il a fallu que je cherche activement avec elle les métaphores qui pouvaient lui parler.

 

J'ai filmé quelques bouts, mais je n'ai pas tout et ce n'est pas particulièrement intéressant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve leur pretalk vraiment très, très intéressant. Et je te félicite au passage pour la qualité de traduction.

Il explique tout sur l'hypnose : pourquoi on cherche la métaphore la plus appropriée possible, pourquoi on utilise toutes nos techniques de "distraction" d'éléments extérieurs pour que la personne soit à 100% sur ce qui est en train de se passer, etc.

 

Que l'hypnose est vraiment "active" (et ça c'est un point très important parce que beaucoup de volontaires ont l'impression que "ça vient tout seul" sans se rendre compte de l'effort d'imagination qu'ils mettent, du coup d'autres volontaires ne comprennent pas comment ça peut être "aussi simple").

 

Le tout de manière très claire et très concise.

Bref, à lire et à faire lire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors une heure et demie passée avec une volontaire très difficile, particulièrement passive quand il s'agit d'imaginer. On a seulement obtenu des mains collées, à la condition que les yeux soient fermés. Et encore, je n'ai pas pu m'en tenir au CSTP, sinon ça n'aurait vraiment rien donné... Il a fallu que je cherche activement avec elle les métaphores qui pouvaient lui parler.

 

J'ai filmé quelques bouts, mais je n'ai pas tout et ce n'est pas particulièrement intéressant.

 

Au contraire, pour ma part, je trouverais très intéressant de voir ce que tu as tenté même si ça n'a pas marché. (voir mon topic : http://street-hypnose.fr/forum/topic/5753-taux-de-r%C3%A9ussite/)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 2