2 2
iago

Session d'entraînement hypnotique avec Thomas (CSTP)

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je vous présente cette session d'entraînement hypnotique, enregistrée hier avec Thomas. La particularité de cette session, c'est que Thomas est lui-même hypnotiseur (vous le connaissez mieux sous le pseudo d'earion), ce qui lui permet de donner des feedbacks très précis sur ses expériences.

Thomas avait toujours été déçu par ses expériences d'hypnose, et en gardait l'impression de "faire semblant" - il pense qu'il aurait pu stopper la suggestion dès qu'il l'aurait voulu. L'approche proposée par le CSTP est intéressante pour lui, parce qu'elle demande justement au sujet de mobiliser activement sa conscience pour produire l'impression d'involontariat.

A cause des limitations de mon appareil photo, il doit manquer à peu près une demie-heure, qui était malheureusement particulièrement intéressante.

 

 

00:00 Bilan des expériences antérieures et objectif de la session
04:29 Test de réceptivité : lévitation de bras
05:11 Feedback : évaluation objective nulle, évaluation subjective nulle (évaluée à 0)
06:15 Recadrage : distinction entre le fait d'imaginer et la conscience d'imaginer
08:10 Pretalk du CSTP
11:12 Début de l'explication de la lévitation de bras
16:55 Lévitation de bras
17:54 Feedback : involontariat évalué à 4-5
19:58 Incongruence : sensation de douleur dans le bras
21:51 Il manque une petite demie-heure, pendant lequel nous avons bien travaillé sur la métaphore. Nous avons bien recadré sur le fait que le sujet doit décrire mentalement son image, en se concentrant sur tous les éléments les plus sensibles pour lui. La métaphore de la poulie est approfondie, Thomas se rend compte que les meilleurs éléments imaginaires sont ceux qui lui viennent spontanément - les éléments que je lui propose ne lui conviennent pas. La lévitation de bras est recommencée et évaluée à 4. Ensuite, j'explique comment répondre à la suggestion des mains bloquées.
21:15 Suggestion des mains bloquées
23:34 Feedback : involontariat évalué à 7
26:30 Recherche d'un moyen d'affermir la réponse : utiliser d'autres imaginations que visuelles
28:28 Deuxième suggestion des mains bloquées
29:17 Feedback : involontariat évalué à 8
31:11 Introduction à la suggestion d'amnésie. Feedback sur les expériences précédentes : persistance d'une image visuelle, l'envie de prononcer le mot ayant disparu ou s'étant atténuée
32:44 Explication de la suggestion d'amnésie
36:35 Début de la suggestion d'amnésie
37:10 Echec de la suggestion
37:49 Feedback : involontariat évalué à 8. Supérieur aux expériences précédentes.
39:15 Je précise que mon interprétation n'est pas conforme à l'approche socio-psychologique, qui ne fait pas usage des notions de conscient et d'inconscient. C'est une élaboration de ma part, d'après des schémas plus traditionnels.
39:21 Recadrage : importance du dynamisme de la métaphore
41:43 Deuxième suggestion d'amnésie
42:50 Echec de la suggestion d'amnésie. Je précise que selon les critères du CSTP, l'amnésie ici est réussie, puisqu'elle a duré une minute
44:11 Recadrage : il faut oublier qu'on est en train d'essayer d'oublier
44:40 Involontariat évalué à 8
47:16 Troisième suggestion d'amnésie
48:28 Fin de la suggestion d'amnésie
48:48 Feedback.
49:30 Suggestion shotgun d'amnésie
49:55 Echec de la suggestion et feedback : une image visuelle persiste
53:10 Suggestion d'une nouvelle stratégie : mobiliser l'incapacité à lire. L'exemple des idéogrammes est suggéré (je fais d'ailleurs un contresens, le pinyin représente précisément la transcription du chinois avec l'alphabet latin)
54:43 Quatrième suggestion d'amnésie
56:03 Réussite de la suggestion. Feedback : l'involontariat sera évalué à 9.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Iago,

 

J'adore c'est excellent, je prends conscience de beaucoup de chose grace a cette video et a celle que tu as fait avec mathieu.

 

Moi qui ai du mal a ressentir les choses je me sents completement concernés par les ressenties de Thomas, et les pistes et méthaphores apportées me font bien avancées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Iago :D

Je suis très content que tu ais pu faire cette vidéo.

N'ayant pas eu le temps de lire ton article sur le CSTP, en effet à force de sonner, Erick occupe tout mon temps conscient  à lui ouvrir ma porte inconsciente (oui il y a un très mauvais jeux de mot avec l'ouverture de la porte parce qu'Erick sonne (ou Erickson)) 

 

Si j'ai bien compris le concept de ta vidéo et du CSTP l'objectif est d'apprendre à une personne (ayant du mal avec l'hypnose) comment mobiliser/saturer tout seul son conscient afin que l'inconscient puisse opérer.

Afin qu'un idée de mouvement ou de non mouvement puisse se réaliser.

 

Si tu décrivais comme tu le fais dans ton pré-talk de la 11ième minute pendant que thomas a son bras en lévitation en utilisant tous les détails que tu lui donnes ne penses tu pas que ça marcherai aussi bien? en lui disant un truc du genre:

 

"visualise" accrochée à ce poignet une corde

et prends un temps pour regarder tous les details de cette corde accrochée à ce poignet

et tu peux aussi peut-être ressentir la texture de cette corde sur ce poignet, c'est peut-être une corde en coton, en nylon, en lin ou dans une tout autre matière que je n'ai pas cité,

et elle peut être d'une couleur unie ou pas

et prend un temps pour suivre le chemin pris par cette corde, dans quoi elle passe, ce qui la maintien, 

et ce qu'il y a l'autre bout et qui la met en mouvement,

et je me demande ce que tu y vois mais c'est ce qui te parait être le plus efficace pour que ce bras ce lève automatiquement, c'est peut-être un moteur, un ou plusieurs hommes tout autre chose qui aura suffisamment de force pour tirer sur cette corde et permettre un mouvement de de ce bras,

et je ne sais pas si ce bras va monter vite ou doucement et cela n'a pas d'importance mais plus ce mécanisme fonctionne plus la légèreté s'installe dans ce bras,

tu peux peut-être avoir la surprise de découvrir que comment fonctionne ce mécanisme, et je me demande s'il est basé sur le rythme de tes respirations, ou sur un autre rythme."

Il est vrai que cette façon de faire demande plus de travail à l'hypno mais je pense qu'elle peut aussi aider car tu n'imposes rien tu pars de ce qu'il  t'as donné, dans l'exemple, la corde et la poulie, mais tu aurais pu broder de la même façon s'il t'avais dit des petits angelots ou de l'air/hélium insufflé dans mon bras....

 

Le VAKOG n'est pas un truc à mettre de coté. 

Je pense que c'est une bêtise de dire qu'une personne est plus  ci ou ça mais le VAKOG est très utile pour t'aider à broder ta description, ça occupe le conscient et par saupoudrage tu glisses tes suggestions de légèreté et de bras qui monte sans qu'il ai besoin de le rendre conscient.

 

J'aime et je suis d'assez d'accord avec toi quand tu dis que lorsqu'on marche l'intention de départ et consciente mais que le reste est inconscient donc involontaire et que même pour une lévitation il doit y avoir une impulsion du conscient.

 

En fait par cette approche tu souhaites que ton volontaire expérimente l'attitude adéquate d'absorption et d'imagination.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Si j'ai bien compris le concept de ta vidéo et du CSTP l'objectif est d'apprendre à une personne (ayant du mal avec l'hypnose) comment mobiliser/saturer tout seul son conscient afin que l'inconscient puisse opérer.

Afin qu'un idée de mouvement ou de non mouvement puisse se réaliser.

 

Oui, globalement. Plus simplement, le but du CSTP est de développer la compétence hypnotique des sujets (donc soit leur apprendre comment produire une réponse hypnotique à une suggestion, soit à mieux produire leurs réponses hypnotiques).

L'approche qui fonde le CSTP ne fait pas usage des notions de conscient et d'inconscient. Si je glose (et au risque de dire des bêtises), pour eux, "inconscient" est juste le nom que nous donnons à une action intentionnelle qui n'est pas accompagnée d'un sentiment de volontariat. C'est donc ces sentiments de volontariat ou d'involontariat qu'il faut expliquer (d'un point de vue théorique) et développer (d'un point de vue pratique).

 

 

Si tu décrivais comme tu le fais dans ton pré-talk de la 11ième minute pendant que thomas a son bras en lévitation en utilisant tous les détails que tu lui donnes ne penses tu pas que ça marcherai aussi bien? en lui disant un truc du genre:

 

[...]

Il est vrai que cette façon de faire demande plus de travail à l'hypno mais je pense qu'elle peut aussi aider car tu n'imposes rien tu pars de ce qu'il  t'as donné, dans l'exemple, la corde et la poulie, mais tu aurais pu broder de la même façon s'il t'avais dit des petits angelots ou de l'air/hélium insufflé dans mon bras....

 

Hé bien, je ne vais pas pouvoir être d'accord avec toi. Le but du CSTP est précisément d'autonomiser le volontaire, c'est-à-dire de faire en sorte qu'il soit capable de produire ses propres réponses hypnotiques aux suggestions. La façon que tu proposes (qui est, en fait, la façon très classique de procéder) consiste à proposer plusieurs éléments éléments imaginaires au volontaire, parmi lesquels on l'invite à choisir les éléments qui lui parlent le plus.

L'approche dU CSTP consiste à faire comprendre au volontaire dans quelle mesure les actes d'imaginer sont importants, quel doit être son rapport à ceux-ci (implication), quelles doivent être les caractéristiques des images choisies, etc.

"Donne un poisson à un homme, il mangera un jour; apprends-lui à pêcher, il mangera toute sa vie". Dans l'approche classique que tu me proposes, il s'agit d'envoyer plein plein plein de poissons au volontaire, en espérant que l'un d'entre eux lui convienne assez bien. Le CSTP consiste à enseigner au volontaire comment pêcher le poisson parfait pour lui, celui qui lui convient le mieux.

Par conséquent, ça me semble beaucoup plus difficile pour le volontaire et pour l'opérateur. A cette différence près qu'on indique précisément la marche à suivre au volontaire, et qu'on ne le laisse pas deviner par lui-même les processus cognitifs à mettre en place, comme on le fait classiquement.

 

Le VAKOG n'est pas un truc à mettre de coté. 

Je pense que c'est une bêtise de dire qu'une personne est plus  ci ou ça mais le VAKOG est très utile pour t'aider à broder ta description, ça occupe le conscient et par saupoudrage tu glisses tes suggestions de légèreté et de bras qui monte sans qu'il ai besoin de le rendre conscient.

 

Les techniques de saturation qui s'appuient sur la diversité des sens n'ont pas attendu la PNL pour exister ! Et l'idée que notre contact avec le monde est médiatisé pas les sens est un lieu commun philosophique. Ce que le VAKOG rajoute à tout ça, c'est un ensemble d'extensions foireuses : l'idée que notre sens de prédilection pourrait se lire dans les expressions langagière qu'on utilise ("je vois", "j'entends bien"), la tentative de lier les mouvements occulaires à une orientation sensorielle... Tout ça me paraît être massivement bidon.

 

 

 

En fait par cette approche tu souhaites que ton volontaire expérimente l'attitude adéquate d'absorption et d'imagination.

 

Plus rigoureusement : je souhaite que mon volontaire expérimente le sentiment d'involontariat qui définit l'expérience hypnotique (ce qui suppose certes son absorption dans une situation imaginaire, mais ce n'est qu'une condition).

 

****

 

Merci pour ton retour Mister Magoo ! Content que la vidéo t'ait intéressé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 2