1 1
Natacha

Hypnose ratée, fou rires

Recommended Posts

Bonjour,

Une amie a absolument voulu que je l'"hypnotise" pour oublier son prénom... cela fait des jours et des jours qu'elle me le demandait.

J'avais déjà réussi sur elle les doigts aimantés, les mains aimantées, les livres/ballons, chute en arrière...

Pour cette fois, je ne savais pas si je devais recommencer par l'un des tests ou pas. Du coup, j'ai commencé par lui refaire les mains aimantées, qui ont fonctionné (re) en quelques secondes, puis, je suis passée à la carte de Calof. Tout était OK. Je pensais que c'était parfait, et hop, mon amie a lâché la carte d'un coup. Elle était MDR comme on dit. J'ai utilisé la technique de dire que c'était super, et que cela voulait dire qu'elle avait une force intérieure super puissante, et, hop, j'ai voulu passer à l'induction Hand to Face... mais elle n'arrêtait pas de rire, sans pouvoir s'arrêter...

J'ai lu que le rire ne signifiait pas que la personne n'était pas en EMC, et même parfois, le contraire, mais j'étais complètement déstabilisée. Impossible de savoir quelle contenance avoir. Du coup, j'ai préféré arrêter là et dire que j'étais moi-même passablement fatiguée (comme elle l'était) et que nous reprendrions un autre jour.

Mais du coup, je ne sais pas quoi penser et ce que j'ai "mal" fait, et ce que j'aurai dû faire.

Merci pour vos pistes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Natacha,

N'oublie pas de passer par la section présentation !

Le rire en soi n'est pas un problème, un fou rire franc et l'impossibilité de se concentrer est plus que probablement une autre histoire...

Une de mes premières victimes à ri pendant l'induction ( livres et ballons ), après coup elle m'a expliqué qu'elle riait parce qu'elle sentait qu'elle était "foutu de dormir ( comprendre partir en transe ) pour de bon". Par la suite je n'ai eu aucun problème, et elle vit chacune de ses transes avec des petits rires :)

Demande à ton amie ce qui s'est passé, s'est en ayant le maximum de retour que tu progresseras.

Il a déjà été dit que la personne était encore consciente, après un bon réveil dans les règles les gens sont capables d'une analyse très fine de ce qui a foiré ou non !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quoi qu'il arrive, il ne faut surtout pas te démonter. Garde ta prestance, et enchaîne.

Dans ce cas précis, sachant que tous les tests de suggestibilité fonctionnent, et que la carte de Calof non, il faut jouer "intermédiaire". Ce que j'entends par là, c'est faire une induction (de ton choix) et réaliser une catalepsie (main collée par exemple) en ayant les yeux fermés et en restant dans un état relâché et décontracté.

C'est le meilleur moyen "d'ouvrir la porte de l'inconscient". Après, une fois que cette porte est ouverte et que tu as eu la première catalepsie, tu peux enchaîner les yeux ouverts, et juste dire "Hop, ta main est collée", et ça se fera aussitôt. Mais la première fois, la personne peut simplement ressentir "la perte d'envie" de bouger la main, à défaut d'une vraie catalepsie. Mais ça suffit pour que la personne sente qu'il se passe quelque chose et que déjà la porte s'ouvre ! ;)

En gros, vas y plus doucement. Tests -> Induction -> lévitation de bras (très bien pour approfondir la transe) -> main collée en gardant les yeux fermés.

Si là tu as un succès, ensuite tu peux faire ouvrir les yeux tout en conservant la main collée ;)

Et après, t'enchaînes !

Good luck Natacha ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S'il s'agit d'une personne qui rigole tout le temps, c'est que ça fait partie de son caractère et c'est normal que ça se constate en état d'h.

Voir la vidéo de Franck Syx avec M Young :

Ca ressemble à ça on dirait.

Sinon, vu différemment ça pourrait donner ça :

si la personne rit de façon incontrôlée, c'est sans doute 'nerveux' et lui faire remarquer que rire pour cette raison est normal et naturel pour évacuer ce petit stress ou appréhension. L'avantage c'est que si vous lui dites quelque chose du genre 'votre nervosité se calme, le rire devient moins présent, s'éloigne, s'éloigne de plus en plus au fur et à mesure que je parle ...' et que ça passe, ça peut être vu comme un moyen très efficace pour tester / sonder la profondeur de l'état non ?

Le problème a sans doute été rencontré fréquemment par des pros en spectacle. Ca serait intéressant d'avoir leur retour là dessus ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1