1 1
kundalini

L'hypnose c'est dangereux

Recommended Posts

Cela m'est arrivé y'a 3 semaines dans un café du havre.

 

Serveuse très sceptique m'a demandé de montrer sur son fils rebelle de 16 ans aussi

sceptique que la maman.

 

je demande au fils de s'installer confortablement sur une chaise au fond du bar, et m'installe en face,

j’entame une discussion pour détendre l'atmosphère, et lui explique avec le sourire le déroulement et 

ce qui va se passer, après 5 minutes ( j'utilise une méthode de sophrologie ) relaxation, et détente en énumérant les parties

du corps, et concentration sur le souffle ( y'a moins de risque de rater son coup).

 

Et après j’enchaîne avec ce que j'avais pas dit au début. 

 

Amnésie du prénom, amnésie d'un chiffre, blocage des pieds sur le sol, main collé sur la tête, amnésie du prénom de sa mère,

hallucination visuelle il confond son pote avec sa copine, qu'il voit en bikini rouge ( son pote est habillé normalement )

je les prends tout les deux en photo sur le smartphone, son pote choqué se demande ce qui se passe.

 

La maman choqué, le fils idem il ne comprenait pas pourquoi son corps ne lui obéissait pas.

 

Résultat 2 semaines a essayer de convaincre que je n'avais pas envoûté son fils et que c'est de la "Science".

J'avais peur que les cousins débarquent chez moi, pour me brûler sur un bûcher comme au temps des sorcières. :wacko: 

 

Amicalement.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aurais juste 2 petites questions...

-Avais-tu démystifier un peu tout ça dans ton pré-talk lorsque tu t'es rendu compte des craintes et scepticisme ?

-Au long de la séance, as tu pris régulièrement des feedback de ton volontaire te rendre compte de comment il vivait ça ?

À priori, je pense que ces deux choses peuvent éviter cette situation...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une séance ce n'est pas une accumulation de suggestions mais une mise en confiance de ton volontaire avant, pendant et après établit sur ta propre confiance.

 

Basé ta séance sur un partage avec le sourire et des rire parfois, dire à ton volontaire que c'est sa séance et pas la tienne qu'il arrête quand il veut, après chaque suggestion lui dire qu'il se rappelle de tout ce qui viens de se passer.

 

Expliquer pourquoi son corps reste bloqué, que c'est lui et son inconscient qui réalise ces phénomènes qui peuvent paraître étranges, que tu n'as aucun pouvoir mais que c'est lui qui a ce pouvoir d'accepté ou pas ces suggestions, quand acceptant ce suggestions plutôt ludique il est capable plus tard d'accepter des suggestion pour l'aider à régler un problème particulier, peurs, phobies, addictions, mal-être. 

 

Et surtout le feedback après le réveil comme te dit Melo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parfois l'hypnose peut être angoissante pour les sujets très réceptifs, parce qu'ils ont très vite la sensation de perdre totalement le contrôle

Pour éviter ça plusieurs clefs en plus de ce qui a déjà été dit :

- Rassurer un maximum avec le pré talk et poser des fusibles ("ce n'est pas de la manipulation" "on en sort quand on veux").

Tu dis que tu ne l'avais pas prévenu de ce qui allait se passer, pourquoi ?

- Y aller lentement , pas besoin d'induction formelle, potentiellement plutôt anxiogène chez un sujet qui risque de se sentir partir très loin d'un coup

- Axer ta séance et tes suggestions sur la prise de pouvoir par le volontaire sur les phénomènes, donne lui autant que faire se peut la possibilité de déclencher et arrêter les effets

- Proposer systématiquement tes suggestions avant de les faire pour avoir l'aval verbal de ton volontaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non.

 

Si. Il a dis "parfois". dans le cas ou les conditions qu'on a évoquée ne sont pas réalisées, alors il peut y avoir cette crainte, on ne peut pas le nier ^^

Mais si on fait bien attention à son volontaire avec tout ces petits trucs, ca ne doti pas arriver :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mélo, le feedback pour moi et le retour en arrière de la séance complète après réveil qui permet malgré le réveil une reconnexion totale avec son conscient et son environnement,  

ce qui n'empêche pas pendant la séance de lui dire qu'il se rappelle de tous ce qui c'est passer, observer et agir en conséquence en rapport avec la situation ce que tu interprètres comme feedback peut-être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mélo, le feedback pour moi et le retour en arrière de la séance complète après réveil qui permet malgré le réveil une reconnexion totale avec son conscient et son environnement,  

ce qui n'empêche pas pendant la séance de lui dire qu'il se rappelle de tous ce qui c'est passer, observer et agir en conséquence en rapport avec la situation ce que tu interprètres comme feedback peut-être.

Ahh ok, on voit pas le mot de la même manière alors. Pour moi le feedback c'est plus général, c'est un retour de ton volontaire, généralement sur son ressenti.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais si on fait tout faire au volontaire il y a moins de risque non? Par exemple "poses ta main sur la table, et si tu claque des doigts au dessus, tu la fixe sur la table et tu ne pourras plus la bouger" il se rendrait bien compte que c'est lui qui fait tout

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais si on fait tout faire au volontaire il y a moins de risque non? Par exemple "poses ta main sur la table, et si tu claque des doigts au dessus, tu la fixe sur la table et tu ne pourras plus la bouger" il se rendrait bien compte que c'est lui qui fait tout

 

Demande lui ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non.

 

Je viens de passer une soirée à travailler les croyance d'une jeune femme somnambule qui a très mal vécu son passage sur scène chez Messmer, que sa récéptivité terrifie.

 

Plus généralement parfois il y a des volontaires qui sont très réceptifs durant les test de suggestibilité et qui juste après te disent "c'est bon pour moi pour aujourd'hui" te font un grand sourire, te remercie et prennent leurs jambes à leur cou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parfois l'hypnose peut être angoissante pour les sujets très réceptifs, parce qu'ils ont très vite la sensation de perdre totalement le contrôle

 

Tu dis que ça n'arrive qu'avec des personne très réceptive. (nope)
et ça arrive car ils ont la sensation de perdre totalement le contrôle ( et comme tu utilises un présent de vérité général c'est vrai pour toutes personnes très réceptive -> non)

Tu énonces une possibilité comme une vérité général -> non. ( réponse de matheux)

 

Mais ça ne veux pas dire que tout est faux hein ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il vaut mieux éviter ce genre de messages quand même :)

Pour en revenir au topic, encore une preuve que le prétalk est super important et comme mettre en avant le volontaire. Personnellement je dis directement aux volontaires que c'est une qualité d'être réceptif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parfois l'hypnose peut être angoissante pour les sujets très réceptifs, parce qu'ils ont très vite la sensation de perdre totalement le contrôle

 

Tu dis que ça n'arrive qu'avec des personne très réceptive. (nope)

et ça arrive car ils ont la sensation de perdre totalement le contrôle ( et comme tu utilises un présent de vérité général c'est vrai pour toutes personnes très réceptive -> non)

Tu énonces une possibilité comme une vérité général -> non. ( réponse de matheux)

 

Mais ça ne veux pas dire que tout est faux hein ?

 

Je suis pas d'accord avec toi mon p'tit Neuneu ^^ Tu joues un peu trop avec les mots...

 

"Tu dis que ça n'arrive qu'avec des personne très réceptives. (nope)" --> Bien sûr que l'on sait que la réceptivité n'influe pas sur l'angoisse que peut ressentir la personne à l'égard des phénomènes hypnotiques ou de l'hypnose de manière générale. Mais il est vrai en revanche que ce schéma d'angoisse est perceptible dans la majeure partie du temps chez des personnes très réceptives. En tout cas, c'est ce que j'ai pu remarquer de ma propre expériences et des nombreuses séances que j'ai pu voir. 

 

"et ça arrive car ils ont la sensation de perdre totalement le contrôle ( et comme tu utilises un présent de vérité général c'est vrai pour toute personne très réceptive -> non)" --> Tu ne peux pas analyser un bout de phrase sans le contexte :P Et donc ici, c'est le "Parfois" de début de phrase que tu as parfaitement occulté qui est indispensable pour que la phrase ne soit pas caduque. A la limite si la notion de perte de contrôle ne te convient pas des masses, je dirais que parfois les personnes très réceptives se laissent surprendre par ce dont leur inconscient (et donc eux-mêmes au final) est capable de faire. Des fois on ne s'attend pas à ce qu'une suggestion passe mais elle marche quand même. Et souvent, au bout de quelques secondes voire minutes voire en sortie de transe, on est surpris de voir à quel point notre cerveau a pu changer la réalité l'espace de quelques minutes. Lorsque la raison commence à revenir alors ça peut même faire peur. De se dire que l'on pensait être tout à fait aux commandes de nous-mêmes et voir que les situations vécues n'étaient finalement pas du tout terre à terre et paraissaient pourtant parfaitement évidentes sur le moment.

 

 

"Tu énonces une possibilité comme une vérité générale -> non. ( réponse de matheux)" --> Analyse littérale : "Parfois" (adverbe de temps synonyme de "de temps à autre") suivi de "peut être" (verbe au présent de l'indicatif qui évoque la possibilité et non pas la vérité), suivi de "parce qu'ils ont la sensation..." avec une ellipse du syntagme "parce que dans le cas où ces personnes-là sont en proie à l'angoisse, c'est parce qu'ils ont la sensation de perdre le contrôle".  Ce qui est la plupart du temps vrai :)

 

 

De toutes manières la phrase de TheGreen veut bien dire ce qu'elle dit, ça sert à rien de chercher la p'tite bête :P De nos jours c'est pas français de planter un conditionnel au milieu d'une phrase pareille, t'imagines ? "Parfois l'hypnose pourrait être angoissante pour les sujets très réceptifs, parce qu'ils auraient très vite la sensation de perdre totalement le contrôle". Ca fait un peu journaliste foireux qui comble le vide de la rubrique "faits divers" avec des soi-disant éventuels présupposés comme toujours non vérifiés et donc inutiles servant juste à sustenter le vide inter-cérébral des consommateurs de ce genre de news... (Bref je m'égare)  Et de toutes manières si quelqu'un sort une telle phrase c'est qu'il en a déjà constaté la véracité, alors pourquoi contredire systématiquement ? ^^

 

Sinon pour l'auteur du sujet, je rejoins Mélove, un bon pré-talk aurait sans doute évité une situation comme celle-ci. Là, on dirait le plan typique d'une représentation d'un hypnotiseur de spectacle venu uniquement pour faire le show, laissant les spectateurs et les hypnotisés tous plus béas les uns que les autres à la sortie de la représentation et ressortir avec les mêmes préjugés voire le renforcement de certaines de leurs craintes. 

Lorsque tu fais face à des réactions comme celles-ci, le mieux reste d'en parler sur le moment ou au pire à la fin de la séance, et de ne pas repartir avec des interrogations et des peurs qui traînent :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1