1 1
Guitou

Incompréhension d'un débutant sur l'utilisation d'une métaphore

Recommended Posts

Bonjour,

 

Cela fait peu de temps que j'exerce mais il m'est arrivé une situation que je n'ai su expliquer, c'est pour cela que je vous demande de l'aide.

 

Après un début de séance normal, pré talk, doigts aimantés, mains aimantés, livres et ballons enchaînant avec une catalepsie de la main sur le front.

Jusqu' ici tout allait bien, je décide de tenter l'amnésie en lui demandant comment elle pourrait faire disparaître son nom (gratter le tableau avec un couteau, ...)

J'essaye de lui faire bien imaginer les choses, ressentir les choses,... mais rien la suggestion ne passe pas.

 

Je lui demande en souriant d'après toi pourquoi cela n'a pas marché, elle me répond qu'il n'est juste pas parti!

 

Je décide donc de faire une induction,ne la sentant pas assez relâchée, après l'approfondissement je décide de retenter l'amnésie du prénom, en lui indiquant moi-même la notion de feu qui brûle le mot et que toutes les lettres partent en fumée petit à petit.

 

Je lui fais ouvrir les yeux, et là, bingo!

 

Sauf que par la suite, j'ai voulu lui faire oublier le chiffre 4, sans induction, avec la même métaphore, les mêmes phrases,... mais impossible de lui faire oublier.

 

D'où ma question, ma métaphore a fonctionné la première fois, mais par lors de la 2ème, du coup j'aurai aimé savoir quels peuvent être les éléments qui rentre en compte, pour comprendre et mieux cibler ces éléments là.

 

Je ne sais pas si je suis très clair, faites-moi signe!

 

Merci d'avance! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En réalité, je pense qu'il est difficile, voire impossible, de savoir quels métaphores vont marcher en fonction de tel suggestion/personne. Tout simplement car le cerveau d'une personne et sa manière d'appréhender la métaphore ne sera pas forcément la même en fonction du volontaire ou de la suggestion donnée.

Je dirais donc que les facteurs rentrant en compte ne sont pas réellement définissable ( même si je serais heureux d'apprendre le contraire :) )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de ta réponse,

 

Je pensais dans un premier temps que comme lors d'une catalepsie, une fois le mécanisme acquis par le volontaire, il était plus facile à retrouver par celui-ci.

 

La prochaine fois je tenterais une autre métaphore, on verra bien....

 

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Guitou !

 

En lisant ton résumé, j'ai l'impression que ta volontaire s'est laissée guider par tes métaphores jusqu'à la catalepsie. Ensuite pour l'amnésie tu lui as demandé de te fournir sa propre métaphore et là ça n'a pas fonctionné. Tu as alors utilisé ta propre métaphore et là, Bingo ! :D

Réutilisation de celle-ci pour le chiffre et... failed ! :(

Je me demande si ta volontaire n'avait pas besoin de se laisser surprendre par tes métaphores pour bien prendre les suggestions. Le fait qu'elle connaisse déjà ce qu'elle doit imaginer est peut-être moins puissant pour elle.

Je suis peut-être à côté de la plaque, mais c'est l'idée qui m'est venue en te lisant. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement dans pareil situation je lui aurais demandé de fermer les yeux (ou fais une induction) dans les deux cas tu peux en profiter pour approfondir un peux, et reprendre posément ta métaphore.

Après ça dépend des personnes mais j'ai remarqué que dans une minorité des cas la première amnésie peux vraiment leur faire peur, et les dégouter de l'amnésie (même sans te le dire)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

 

Effectivement, très souvent rappeler une expérience précédente marche bien (pour une amnésie : '...et comme tu as pu le faire pour ton prénom, tu peux le refaire pour autre chose, par exemple un chiffre etc etc ...' ) . On n'a pas besoin de refaire toute la métaphore, juste rappeler l'expérience pour laisser le volontaire faire le travail.

Maintenant, un prénom peut disparaitre lettre par lettre et pendant que chaque lettre disparait, le volontaire prépare gentiment l'oubli du prénom en entier (et de son symbolisme, ça peu-être juste une sonorité comme une personnalité, etc etc  bref ça peut être vaste ) tandis que le chiffre peut être avant tout un chiffre  (notion de quantité, de comptabilité, de dénombrement  etc etc)

D'où ma question : As-tu fait disparaitre chaque lettre du chiffre ou le chiffre (dualité onde/corpuscule .. heu je m'égare ... dualité chiffre en lettre ou juste chiffre ) ?

Qu'en a dit le volontaire ?

Comme le dit aussi Colombana, si une expérience précédente n'a pas été appréciée, elle peut être bloquée si on la reproduit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1