3 3
benishow

ETAT ESDAILE

Recommended Posts

Bonjour a tous ! j'ai entendu d'un etat de profonde transe qui s'appelle l'etat esdaile . Je cherche donc des infos et bien sur comment amener une personne dans cet etat la , je me suis dit qu'içi est le meilleur endroit pour se renseigner .

 

Merci !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai jamais vu d'état esdaile, de vrai, que ce soit en réel ou en video.

Certains volontaire peuvent mettre du temps à "se réveiller" mais pour moi toutes les catalepsies, anesthésies soit disant directes que l'on peut voir ne sont que des suggestions (quand l'hypnotiseur explique que "des jambes tiennent en l'air toutes seules", c'est une suggestion que le volontaire prend direct).

Idem pour le "et maintenant il est dans une transe tellement profonde qu'il se sent bien et qu'il n'a plus envie de remonter". C'est pour moi aussi une suggestion cachée.

On peut être très profond en transe, certains s'y plaisent et ne veulent pas retourner à la réalité tout de suite, mais de là à dire que c'est de l'esdail je n'y crois pas du tout. Sinon ça veut dire que j'ai déjà réussi à faire atteindre ce stade à certains volontaires.

Pour moi, cet état (fictif) n'est qu'une suite de suggestions menés dans une transe profonde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oula oula.

 

Curieux je suis allé voir ce que s'était : première recherche, je tombe sur incirrina hypnose (un site) avec une video d'un type qui l'explique.

Il m'a pas fallut plus de 2 minutes pour me poser de sérieuse questions sur le bonhomme et ses croyances, non pas que cela me dérange, on a tous notre façon d'aborder l'hypnose, mais là.....

 

Primo, il considère que l'état hypnotique est un état normal, oui oui normal, et il le précise, pas un état de conscience modifiée. La relation hypnotique instauré entre le volontaire et l'hypno est juste une communication amplifiée. Là déjà j'ai pas pu prendre une photo de ma tronche mais ça devait valoir le coup.

 

Il définit l'état d'Esdaille comme un état de conscience fortement modifiée où le ne peux plus bouger et presque pas parler (ouais une sorte d'H-ultra avec une cata générale, possible lors d'une induction d'Elman par exemple), il le compare avec l'état dans lequel on se trouve lors d'une séance de médiation (c'est pas dénué de sens, pour avoir un peu pratiquer, une sorte de catalepsie générale s'installe et l'état est semble à une transe relativement profonde)

 

Ce qui me dérange un peu plus c'est qu'il définit cet état par une coupure du rapport avec l'hypno et au monde extérieur. Sauf lors de sortie de corps, j'ai jamais eu droit à des volontaires dans une transe très profonde qui n'avait plus aucun contact avec le réel, ou du moins avec le contenu des paroles de l'hypno (il m'est arrivé lors de décorporisation de ne pouvoir communiquer avec le volontaire qu'en paraverbal, il ne comprenait pas le reste).

 

En gros, si je ne suis pas trompé, il pose l'état normal comme un état hypnotique, de pleine conscience, et l'état d'esdaile comme une transe profonde de dissociation totale avec le corps, un peu comme une décorporisation (où c'est très marqué) ou lors d'un certains état de médiation atteins par une technique dite mindfulness, où l'on se concentre sur chaque ressentis sans les juger, un peu comme si ce n'était pas vraiment les nôtres (où on commence à sentir cet état de dissociation corps/être intelligible).

 

Par être intelligible, j'entends l'esprit humain, la partie qui purement mentale de nous-même (le fait qu'on soit purement oragnique, ou qu'on ai une une entité spirituelle, etc est un débat sans fin) mais sans le rattacher à des croyances et restant dans du rationnel.

 

Bon le copain il est bien mignon mais par empirisme, je ne peux que rejeter ce qu'il dit. L'état hypnotique est plus ou moins naturel, pourquoi pas même si c'est discutable. En revanche l'établissement d'un rapport avec le volontaire ne suffit pas vraiment à l'hypnotiser, de même sans ce rapport il est possible de réussir une hypnose (difficile certes mais déjà fait).

 

Après sur le fait que l'état hypnotique à un degré suffisant pour commencer une séance (pour des phénomènes de bases par exemple) ne soit pas un état de conscience modifié, non pas vraiment. Une fois de plus il suffit d'expérimenter, avec de l’hypnose classique on voit clairement la différence entre un état naturel et un état de transe un peu poussée, et avec de l'hypnose " sans transe " ou dite " sans induction " (avec les yeux ouverts, où la personne reste pleinement consciente).

Une petite amnésie permet de vite s'en rendre compte.

 

Enfin le fait qu'il associe une déconnexion à la réalité avec l'état méditatif, pareil par expérience à moins d'être dans un état très profond (dont je n'ai aucune connaissances si il existe), pas vraiment non.

Ces croyances restent tangibles et on du sens mais sont trop dissonante avec ma vision actuelle de l'hypnose pour que je les prennent au sérieux, je rejoint Alban là-dessus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ce qui est de l'état Esdaile je te conseille de regarder du côté de l'hypnose Elmannienne qui s'y intéresse tout particulièrement

 

Après sur le fait que l'état hypnotique à un degré suffisant pour commencer une séance (pour des phénomènes de bases par exemple) ne soit pas un état de conscience modifié, non pas vraiment. Une fois de plus il suffit d'expérimenter, avec de l’hypnose classique on voit clairement la différence entre un état naturel et un état de transe un peu poussée, et avec de l'hypnose " sans transe " ou dite " sans induction " (avec les yeux ouverts, où la personne reste pleinement consciente).

Une petite amnésie permet de vite s'en rendre compte.

 

C'est pas le sujet, mais je ne comprends pas ce que tu veux dire. Une "petite amnésie permet vite de s'en rendre compte", rendre compte de quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Primo, il considère que l'état hypnotique est un état normal, oui oui normal, et il le précise, pas un état de conscience modifiée. La relation hypnotique instauré entre le volontaire et l'hypno est juste une communication amplifiée. Là déjà j'ai pas pu prendre une photo de ma tronche mais ça devait valoir le coup.

 

Sur street-hypnose on n'apprend pas à dire dans le pre-talk que c'est un état très habituel et commun ? Quelle différence ?

Et puis, si il ne donne pas la définition ericksonnienne, c'est qu'il se trompe forcément ?

"La relation hypnotique instauré entre le volontaire et l'hypno est juste une communication amplifiée."

pourquoi pas ?

Je t'en veux pas de pas expliquer pourquoi tu es pas d'accord, mais si tu dis après que ça te choque sans expliquer... =/

 

"Il définit l'état d'Esdaille comme un état de conscience fortement modifiée où le ne peux plus bouger et presque pas parler (ouais une sorte d'H-ultra avec une cata générale, possible lors d'une induction d'Elman par exemple)"

 

Si à la place d'avoir vu la vidéo de Pank sur les "H-ultra" (lol le mot trop dark de la mort) tu avais vu celle sur "l'état esdaile", on pourrait inverser les deux dans ta phrase et ce serait passé inaperçu.

 

"Ce qui me dérange un peu plus c'est qu'il définit cet état par une coupure du rapport avec l'hypno et au monde extérieur. Sauf lors de sortie de corps, j'ai jamais eu droit à des volontaires dans une transe très profonde qui n'avait plus aucun contact avec le réel, ou du moins avec le contenu des paroles de l'hypno"

 

En quoi est-ce que le fait que tu n'aies jamais cherché à provoquer un état démontre que cet état n'existe pas ?... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Citer Incirina H, c'est un peu comme citer Wikipédia en pire. C'est une vision des choses propres quoi, si tu veux des renseignements, je ne pense pas que ce sera là bas que tu auras les idées les plus objectives !

 

Ceci étant dit, l'auteur de ce même site, m'a fait vivre ce qu'il appelle un Esdaile et je dois avouer que je n'ai jamais eu une pareil transe. Etant donné que je savais ce qu'il voulait cela a pu être biaisé. J'ai donc utilisé utilisé une technique similaire sur amie volontaire qui ne savait aps ce que je faisais et habituée de l'hypnose et au réveil cela a été sans appel : La transe était totalement différente, plus profonde, voix plus lointaine et etc. De la même façon, j'ai croisé une sage femme et hypnohérapeute qui a vécu la même transe que moi  effectuée par la même et elle aussi a en mémoire cette transe. 

 

Je pense qu'il est possible que tout cela ne soit que suggestion mais personnellement, je n'ai jamais ressentie une séance comme cela. Est ce que cela est Esdaile ? Est ce que c'est une question d’approfondissement : CQFD  ! Voilà un retour d'expérience :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, pourquoi est-ce que l'état t’intéresse ?

Cela m'interesse pcq j'ai pu constaté que même avec plusieurs approfondissement la personne pouvait n'avoir qu'une transe légere or ce qui m'a plus dans l'hypnose c'est de faire voyager la personne, qu'elle plonge profondement à l'interieur d'elle même, pour lui faire sentir des sensation de bien etre accentué par exemple  ce qui est possible avec un etat d''esdaile 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a une video sur youtube de nicolas wolff , personnage apparement deguelasse mais reputé pour ses techniques , qui montre ce qu'est réellement l'etat d'esdaile

Le probleme avec l'hypnose c'est que sur internet on trouve enormement de conneries donc je ne sais pas trop à quoi m'en tenir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu peux toujours regarder les vidéos de Pank sur l'état Esdaile et te faire ton propre avis sur cet état, pour ma part je mettrai juste un bémol sur le fait que sur ces vidéos les volontaires sont des personnes qui ont l'habitude de faire des séances avec lui.

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur street-hypnose on n'apprend pas à dire dans le pre-talk que c'est un état très habituel et commun ? Quelle différence ?

Et puis, si il ne donne pas la définition ericksonnienne, c'est qu'il se trompe forcément ?

"La relation hypnotique instauré entre le volontaire et l'hypno est juste une communication amplifiée."

pourquoi pas ?

Je t'en veux pas de pas expliquer pourquoi tu es pas d'accord, mais si tu dis après que ça te choque sans expliquer... =/

 

Ça se discute, j'ai pas vraiment pris le temps de réfléchir là-dessus mais d'un prime abord, habituel et commun ne veut pas dire confondu avec un état de conscience de base (encore faut-il qu'on puisse en fixer un). Je ne connais rien à cette définition ericksonienne, chacun sa vision et définition de l'hypnose, je pense tout de même qu'on peut s'approcher d'une certaine vérité générale, et celle qui semble beaucoup s'en écarter me plaise pas vraiment (mais bon c'est un débat sans fin à l'heure actuelle).

Une communication amplifiée, bah ça veut tout et rien dire, mais si on reste donc purement sur de la conversation sans changer l'état de conscience de la personne, j'y connais rien en conversationnelle mais pas sur d'aller plus loin qu'un simple mouvement idéomoteur (encore que le MI peut être signe d'un début de changement d'état de conscience), d'où le fait que ça me choque.

Sans relation préliminaire, un inconnus en gros tu peux réussir une catalepsie légère. Après où commence la relation, certains diront en même temps que la séance, quand la personne prends conscience de ta présence (une fois plus trop de concept vague)

 

 

Si à la place d'avoir vu la vidéo de Pank sur les "H-ultra" (lol le mot trop dark de la mort) tu avais vu celle sur "l'état esdaile", on pourrait inverser les deux dans ta phrase et ce serait passé inaperçu.

 

Eh puis on aurai pu l'appeler castor enragé ! Pourquoi s'attacher autant au nom ? Eh bien si j'ai bien compris les videos de Pank, ce qu'il appelle H-ultra est le niveau de transe somnambulique, où l'analgésie se fait très vite et où la transe est très profonde. Il y a beaucoup de similitude avec l'esdaile, mais pas de rupture de rapport entre l'hypno et le volontaire (c'est comme ça que le type d'incirina le définit).

 

 

En quoi est-ce que le fait que tu n'aies jamais cherché à provoquer un état démontre que cet état n'existe pas ?... 

 

En rien, mais qu'est-ce qui me prouve qu'il existe ? Eh puis si atteindre cet état peut se faire par suggestion successives pour fixer chaque symptômes de l'état, ben au vue de la façon dont il fixe cet état c'est faux (puisqu'il dit qu'il n'est pas stoppé par suggestions, donc si non réversible par la suggestion inverse, pas atteint par la suggestion initiale). Une fois de plus en me référant au propos de ce type, ça ne tient pas debout pour moi

 

 

 Une "petite amnésie permet vite de s'en rendre compte", rendre compte de quoi ?

 

Du fait que dès qu'il y un phénomène hypnotique, même en hypnose dite " sans transe ", il y une modification de l'état de conscience.

 

 

Citer Incirina H, c'est un peu comme citer Wikipédia en pire. C'est une vision des choses propres quoi, si tu veux des renseignements, je ne pense pas que ce sera là bas que tu auras les idées les plus objectives !

 

Ah, j'ai pris le premier qui venait par fainéantise. Après si un peu comme la transe il peut y avoir autant de vision de l'état d'esdaile qu'il y a d'hypnos, en s'en sort pas. J'ai pas regardé si cette définition de cet hypnos tendais vers celle des autres. Oui j'aurais du plus me renseigner c'est vrai

 

 

 

Ben pas besoin d'esdaile pour faire une catalepsie spontanée, j'ai pu voir hier soir que ma grand mère en fait " à froid " et que l'analgésie vient très facilement.

 

 

Je pense qu'il est possible que tout cela ne soit que suggestion mais personnellement, je n'ai jamais ressentie une séance comme cela. Est ce que cela est Esdaile ? Est ce que c'est une question d’approfondissement : CQFD  ! Voilà un retour d'expérience :)

 

C'est vrai que l'idée qu'il existe un état de dissociation ente le sensible et l'intelligible hors décorporation me laisse perplexe. Je vais expérimenter ça au plus vite, et je compte aussi multiplier les expériences de décorpo et faire un certains compte rendu, je pourrais le faire partager si ça intéresse. 

Ça me fait beaucoup penser à de la médiation très poussée, je vais tenter de mêler les deux disciplines voir ce que ça donne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Benishow

 

Cela m'interesse pcq j'ai pu constaté que même avec plusieurs approfondissement la personne pouvait n'avoir qu'une transe légere or ce qui m'a plus dans l'hypnose c'est de faire voyager la personne, qu'elle plonge profondement à l'interieur d'elle même, pour lui faire sentir des sensation de bien etre accentué par exemple  ce qui est possible avec un etat d''esdaile 

 

Penses tu qu'il soit impossible de faire voyager quelqu'un ou de modifier ses sensations sans rentrer dans des transes "profondes" ? Parce que "l'Esdaile" pour de la relaxation et du bien-être c'est comme pêcher au bazooka

 

Pour QuantumJumper

 

Une communication amplifiée, bah ça veut tout et rien dire, mais si on reste donc purement sur de la conversation sans changer l'état de conscience de la personne, j'y connais rien en conversationnelle mais pas sur d'aller plus loin qu'un simple mouvement idéomoteur (encore que le MI peut être signe d'un début de changement d'état de conscience), d'où le fait que ça me choque.

Sans relation préliminaire, un inconnus en gros tu peux réussir une catalepsie légère. Après où commence la relation, certains diront en même temps que la séance, quand la personne prends conscience de ta présence (une fois plus trop de concept vague)

L'hypnose conversationnelle est utilisée en thérapie, donc en gros tu peux réussir des trucs un peu plus poussés  qu'une simple hallucination temporaire pour amuser la galerie. En conversationnelle tu peux tout à fait faire pareil qu'en classique ^^

 

Eh puis on aurai pu l'appeler castor enragé ! Pourquoi s'attacher autant au nom ? Eh bien si j'ai bien compris les videos de Pank, ce qu'il appelle H-ultra est le niveau de transe somnambulique, où l'analgésie se fait très vite et où la transe est très profonde. Il y a beaucoup de similitude avec l'esdaile, mais pas de rupture de rapport entre l'hypno et le volontaire (c'est comme ça que le type d'incirina le définit).

Ce qu'il voulait dire c'est que si tu avais découvert l'Esdaile avant l'H-ultra c'est cette dernière qui t'aurait choquée et que tu aurais trouvé ridicule. Parce que pour lui l'H-ultra est un concept aussi bancale que l'Esdaile.

 

Du fait que dès qu'il y un phénomène hypnotique, même en hypnose dite " sans transe ", il y une modification de l'état de conscience.

 

C'est quoi pour toi un état de conscience modifié et comment tu l'objective ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est quoi pour toi un état de conscience modifié et comment tu l'objective ?

 

Oula, le grand débat de la transe. Pour moi c'est un état où le travail de la conscience s’amoindrit et celui de l'inconscient augmente, seulement le changement du travail inconscient implique-t-il forcément changement du travail de la conscience ? Trop inexpérimenté pour me prononcer là-dessus.

J'aurai plus tendance à appeler la transe état d'inconscient modifié.

 

Comment l'objectiver ? Hors feedback du volontaire, quelques signes physiologiques : mouvement oculaire, respiration lente et profonde, décontraction musculaire, etc

Mais surtout l'intention. Difficile de le définir à l'heure actuelle mais de la même façon que l'intention et la conviction change l'influence de mes suggestions, je peux plus ou moins sentir l'intention de ce qui m'entoure, et surtout de mon volontaire.

 

Je me suis déjà amusé à le faire, les yeux fermées, j'arrive à peu près à savoir quand mon volontaire tombe en transe quand il utilise un ancrage progressif par exemple. C'est comme ça que je jauge la profondeur de transe et la transe elle-même.

Pour bien fixer cette échelle de conviction, j'aime beaucoup la montrer à mes volontaires avec un truc du genre " ferme les yeux " avec une expression faciale et un ton nonchalant, comme si je m'en foutais 2 ou 3 fois, puis je recommence mais avec une expression et une voix plus sérieuse, plus concentrée, enfin je recommence en mimant le geste des doigts fermant des paupières avec une voix la plus pénétrante et profonde possible. Toujours marrant de constater que tout les volontaires testés doivent lutter de plus en plus pour ne pas fermer leurs yeux.

 

Tout long du processus, l'intention change, et ça se perçoit (hypnos, volontaire, spectateurs). C'est en captant cette intention du volontaire que je jauge sa transe, ni plus ni moins. Objectiver est donc un terme un peu gros

 

 

Ce qu'il voulait dire c'est que si tu avais découvert l'Esdaile avant l'H-ultra c'est cette dernière qui t'aurait choquée et que tu aurais trouvé ridicule. Parce que pour lui l'H-ultra est un concept aussi bancale que l'Esdaile.

 

Autant que tu l'explicite tout de suite Sweel, afin ça change pas mon raisonnement un peu plus haut de comparaison entre les 2 concepts

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Comment l'objectiver ? Hors feedback du volontaire, quelques signes physiologiques : mouvement oculaire, respiration lente et profonde, décontraction musculaire, etc

 

 

C'est faux. Tes signes physiologiques sont basés sur rien. Un des mes transes les plus profondes était une de celle où je bougeais le plus. Pas de mouvement oculaire particulier, pas de respiration lente et pas de décontraction musculaire du tout. 

Plus j'avance dans l'auto-hypnose plus je m'aperçois que je suis de moins en moins sûr lorsque je suis en transe et lorsque je ne le suis pas. Pas sans test en tout cas. 

Dans mon cas, si je veux tester une transe, je fais une suggestion. C'est pour moi le seul moyen "précis". 

Après je crois qu'on peut déduire que la conscience s'est modifiée lorsque la personne change de discours spontanément. Sa manière de parler varie, je "sens" alors l'imaginaire "parler plus fort" qu'en état "normal". 

(Et vu tous les guillemets que je mets, je ne parierais pas un kopeck sur mes conclusions ^^).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est faux. Tes signes physiologiques sont basés sur rien. Un des mes transes les plus profondes était une de celle où je bougeais le plus. Pas de mouvement oculaire particulier, pas de respiration lente et pas de décontraction musculaire du tout.

 

Si, ils sont basé sur le fait qu'ils participent au paraverbal, j'en reviens à ce que je dis, l’objectiver ça n'a pas de sens pour moi, je me fie uniquement à l'intention

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du coup je te trouve super péremptoire pour défendre une opinion que tu reconnais comme étant purement subjective

 

Euh.... vous pouvez répéter la question ? (tais-toi Stéphanie)

 

Du peux que je comprends à cette phrase, si jamais je dois débattre de tout ce qui est à fixer, je vais pas m'en sortir. Allez vous pouvez débattre autant que vous voulez sur quand y a-t-il transe ou non, sur le degré de profondeur de transe, sur si il y a un état initial de la conscience et un état modifié, il y a bien un moment où la balance penche plus ou moins du côté état hypnotique, que vous fixiez un seuil ou juste un curseur, on finis bien par s'en apercevoir (qu'il y ai un moyen de l'objectiver ou non, on peut le percevoir).

 

Du coup, ça ne colle pas avec les propos de ce cher messieurs d'Incirina d'où le fait que j'objecte l'existence de l'état d'esdaile tel qu'il le définit

 

Néanmoins si vous avez, une démonstration c'est peut-être un peu gros, mais un élément qui balaie cette conception de l'hypnose qui me fait denier cet état, je vous en prie, développez.

De même pour la façon d'objectiver et de jauger l'état d'hypnose (de conscience de manière générale)

 

Après parler d'hypnose sans être subjectif..... ça sonne un peu comme croire en étant objectif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est faux. Tes signes physiologiques sont basés sur rien. Un des mes transes les plus profondes était une de celle où je bougeais le plus. Pas de mouvement oculaire particulier, pas de respiration lente et pas de décontraction musculaire du tout. 

Plus j'avance dans l'auto-hypnose plus je m'aperçois que je suis de moins en moins sûr lorsque je suis en transe et lorsque je ne le suis pas. Pas sans test en tout cas. 

Dans mon cas, si je veux tester une transe, je fais une suggestion. C'est pour moi le seul moyen "précis". 

Après je crois qu'on peut déduire que la conscience s'est modifiée lorsque la personne change de discours spontanément. Sa manière de parler varie, je "sens" alors l'imaginaire "parler plus fort" qu'en état "normal". 

(Et vu tous les guillemets que je mets, je ne parierais pas un kopeck sur mes conclusions ^^).

En fait, tout peut compter comme signe de transe. Il suffit de prendre tout ce qui diffère du comportement habituel du volontaire. Et tu vois comment se comporte ton volontaire "avant"' l'hypnose pendant le prétalk ^^ (Bon oui pendant le prétalk tu commences à installer la transe... M'enfin, tu regardes avant de faire les suggestions.) C'est pour ça que tes signes à toi ne correspondent pas aux listes des bouquins ! Parce qu'on est tous différents ! (Perso je ne rentre pas dedans non plus :D )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

forcément :P

 

 

 

PS : un salut aux Montpelliérains au passage 

 

Je suis assez mitigé sur cette vidéo (qui bien qu'elle soit une parodie) ne représente pas un état d'esdaile.

Il faut savoir laisser à la thérapie ce qui est à la thérapie  ;) Mais il n'y a aucun mal à chercher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 3