1 1
skew

Réveille-toi !

Recommended Posts

J'ai vu d'autres sujets qui traitent de la profondeur de la transe ou de l'état Esdaile. Le but de ce sujet n'est pas de savoir si ces états existent ou non, mais de savoir comment gérer une transe "qui glisse", sans pourrir les autres sujets.

 

Comment gérer un volontaire difficile à "réveiller" (j'entends par là : faire reconnecter à la réalité) ? Est-ce que cela vous est déjà arrivé ?

 

Quelques idées vues ça et là :

- fusible au pretalk : tu sortiras spontanément de transe si je ne parle pas pendant 10 minutes

- fusible au pretalk : mot "urgence" qui fait ressortir de transe immédiatement

- frotter le front du volontaire en lui disant de se réveiller (ça parait rude, mais bon)

- verser un peu d'eau fraiche dans la nuque :rolleyes:

 

Avez-vous d'autres idées ?

 

Je suis conscient qu'au pire, quelqu'un qui reste en transe ne court aucun danger, mais je préfèrerais éviter. A la pause du midi, rester bloqué dehors en attendant que le volontaire émerge, c'est un peu ennuyeux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si je me trompe pas il y a le chantage :

 

"Je vais compter jusqu'à 5 et si tu n'es pas réveillé, je ferai en sorte que tu ne puisse plus revenir dans cette état de bien être"

Je dis peut être une énormité mais c'est Erikson qui utilisait ça non ?

 

Évidemment c'est en dernier recourt.

 

Sinon je pensais refaire le processus inverse d'approfondissement :

Tu lui a fais descendre un escalier, et bien fait le remonter et suggère qu'il est deux fois plus actif et vif à chaque marche comme pour un réveille normal. Quitte à faire un petit choc à la fin du décompte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La première chose c'est de ne pas approfondir.
Comme la meilleur façon d'arrêter de fumer c'est de na pas commencer,
La meilleur façon d'éviter les transes profonde c'est d'éviter d'approfondir.
La séance et la successions, l’enchaînement des suggestions est déjà assez approfondissant.

Un ancrage de réveil ( qui jouera donc le rôle de fusible) ... pourquoi pas !
mais évite juste un ancrage avec un sens fort.
Tu vois ce que ça fait quand tu te réveilles trop brusquement  ?(les escaliers ou un télé-porteur par exemple :D )
bah ce serait dommage de faire ressentir cette merveilleuse sensation de réveil trop rapide.

Le chantage, c'est à éviter (voir à proscrire complètement)

 

Si vous avez passé 30 minutes à suggérer pleins de choses, vous pouvez bien passer 30 minutes pour assurer un bon réveil.
Un réveil c'est un tas de suggestion pour amener pleins d'énergie et tout et tout.
Il faut y mettre une intention de donner de l'énergie à la personne.

Pour l'eau fraiche dans le cou... non.
frotter le front... gné ?

Tout le monde finit par sortir de transe pas besoin de leur faire vivre quelque chose de désagréable !
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon je pensais refaire le processus inverse d'approfondissement :

Tu lui a fais descendre un escalier, et bien fait le remonter et suggère qu'il est deux fois plus actif et vif à chaque marche comme pour un réveille normal. Quitte à faire un petit choc à la fin du décompte.

Je ne parle pas d'un simple réveil, mais des cas où les personnes sont parties très loin. Dans le cas où la personne semble ne plus rien écouter (c'est pour ça que je cite le fameux "Esdaile"), je ne suis pas sûr qu'elle remontera cet escalier.

 

La première chose c'est de ne pas approfondir.

Comme la meilleur façon d'arrêter de fumer c'est de na pas commencer,

La meilleur façon d'éviter les transes profonde c'est d'éviter d'approfondir.

La séance et la successions, l’enchaînement des suggestions est déjà assez approfondissant.

OK, ne pas approfondir volontairement. Mais comme tu le dis toi-même, l'enchaînement de suggestion est approfondissant. Donc on peut tout à fait imaginer une personne qui part très loin sans l'avoir voulu (c'est en tout cas ce qu'affirment certains dans leur vidéos sur l'Esdaile).

 

Un ancrage de réveil ( qui jouera donc le rôle de fusible) ... pourquoi pas !

mais évite juste un ancrage avec un sens fort.

Tu vois ce que ça fait quand tu te réveilles trop brusquement  ?(les escaliers ou un télé-porteur par exemple :D )

bah ce serait dommage de faire ressentir cette merveilleuse sensation de réveil trop rapide.

Le chantage, c'est à éviter (voir à proscrire complètement)

 

Justement j'aurais pensé que cet ancrage de réveil devait être fort, voire un peu brusque, pour "forcer" la personne à sortir de transe.

 

Si vous avez passé 30 minutes à suggérer pleins de choses, vous pouvez bien passer 30 minutes pour assurer un bon réveil.

Un réveil c'est un tas de suggestion pour amener pleins d'énergie et tout et tout.

Il faut y mettre une intention de donner de l'énergie à la personne.

 

Bien sûr que je préfère prendre le temps ! Je parle des cas où je ne PEUX pas prendre ce temps, parce que je n'avais pas prévu que la personne parte trop profondément.

 

Pour l'eau fraiche dans le cou... non.

frotter le front... gné ?

Tout le monde finit par sortir de transe pas besoin de leur faire vivre quelque chose de désagréable !

L'eau fraiche, c'est une référence à une vidéo qui ressort de temps en temps sur le forum.

Frotter le front, c'est quelqu'un du forum qui a suggéré ça.

(Je ne faisais que faire la synthèse de ce que j'avais lu.)

Ma question initiale n'est motivée que par l'appréhension d'avoir un jour un volontaire qui part (involontairement) trop loin pour être à-même de gérer le cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vu une vidéo de pank , où il emmenait  un volontaire a l'état ultra depht  , pour pouvoir le ramener sans problème il crée des ancrages avec un mot différent à chaque niveau de transe

 

somnambulique ====>>>>> banane

esdaile ========>>>>>>> pomme

ultra depht je sais pas quoi ======>>> dernier niveau

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bien sûr que je préfère prendre le temps ! Je parle des cas où je ne PEUX pas prendre ce temps, parce que je n'avais pas prévu que la personne parte trop profondément.

 

Si tu n'as pas le temps,tu ne fais pas de séances. C'est aussi simple que ça ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu n'as pas le temps,tu ne fais pas de séances. C'est aussi simple que ça ;)

Je me doutais que tu répondrais ça. Je vais donc reformuler : sur la pause du midi, j'estime avoir parfaitement le temps de faire une séance avec un réveil propre. Sauf si un jour je tombe sur un spécimen qui part très loin et qui demande beaucoup de temps pour être "réveillé". Tu vois la nuance ? ;-)

(Sinon, tant pis, je le laisse là avec un post-it sur le front pour qu'il se rappelle qu'il doit remonter au bureau quand il ouvrira les yeux. :-D)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu n'es jamais tombé sur une personne qui part bien dans un état hypnotique ?
Comment réagissait-elle aux premiers phénomènes suggérés ?

(les premiers tests sont des suggestions ;) )

 

Que t'apporte le fait d’approfondir une transe,les effets vont nécessairement mieux passer par rapport aux fait de ne pas faire d'approfondissement ?

 

Même sans parer de faire ou non un approfondissement, qui profitera le plus de sa séance , une personne bien consciente de ce qui se passe ou une personne un peu dissocié ?

 

Chercher les moyens de réveiller une personne qui est parti trop loin c'est prendre le problème à l'envers.
Une meilleurs question serait de comment s'y prendre pour faire un très belle séance en approfondissant un minimum (comme ça on évite le problème) ;)
 

Sinon il faut rester à l'écoute de la personne et de lui demander régulièrement comment elle se sent.
C'est le meilleur moyen d'éviter de trop approfondir.

(il est plus simple d’empêcher un feu de s'allumer que d'éteindre un incendie ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu n'es jamais tombé sur une personne qui part bien dans un état hypnotique ?

Comment réagissait-elle aux premiers phénomènes suggérés ?

(les premiers tests sont des suggestions ;) )

Si. J'ai un ami qui part très loin. Et sur les tests de réceptivité, ça se voit direct. Le test des mains qui se rapprochent, chez lui, en une seconde ça fait "clap" comme s'il faisait exprès de les fermer (la première fois j'ai cru qu'il trichait ;) )

Cela dit, il part loin, mais il "revient" vite.

 

Que t'apporte le fait d’approfondir une transe,les effets vont nécessairement mieux passer par rapport aux fait de ne pas faire d'approfondissement ?

Je n'en sais rien. Il parait que "profondeur de transe" n'équivaut pas à "suggestibilité". Je n'ai pas encore assez d'expérience pour en juger, donc je crois sur parole.

 

Même sans parer de faire ou non un approfondissement, qui profitera le plus de sa séance , une personne bien consciente de ce qui se passe ou une personne un peu dissocié ?

 

Chercher les moyens de réveiller une personne qui est parti trop loin c'est prendre le problème à l'envers.

Une meilleurs question serait de comment s'y prendre pour faire un très belle séance en approfondissant un minimum (comme ça on évite le problème) ;)

 

Sinon il faut rester à l'écoute de la personne et de lui demander régulièrement comment elle se sent.

C'est le meilleur moyen d'éviter de trop approfondir.

(il est plus simple d’empêcher un feu de s'allumer que d'éteindre un incendie ).

Je pense que tu t'écartes de ma question initiale en focalisant sur le fait de ne pas approfondir. La question que je pose (mal, apparemment :lol: ) c'est de savoir comment on gère une personne qui est partie (involontairement) dans une transe tellement profonde qu'elle est difficile à réveiller.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1