Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Cadeau hypnotique genre interrupteur auto hypnose


Recommended Posts

Bonjour à tous

Cela fait plusieurs fois que je test d'ancrer un "cadeau hypnotique " en posant un interrupteur imaginaire que la personne choisi elle meme . J'ai ancrer que cet interrupteur lui permettrait de rentrer en transe chez elle afin qu'elle puisse à chaque moment voulu ressentir du bien être ... Nous l'avons tester plusieurs fois ensemble puis elle toute seule devant moi et elle rentrait en transe instantanément. Je lui ai dit de l'utiliser en rentrant chez elle pour constater que ça marchait et puis ça ne marche pas . Comment faires vous?

Merci

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

C'était une personne bien réceptive . Vers les 3/4 de la "seance " je lui ai suggéré qu'elle allait se poser un interrupteur imaginaire où elle le souhaite sur une partie de son corps et q'a chaque fois qu'elle appuyera sur ce bouton et qu'elle y pensait très fortement elle pourrait 'retourner ' dans le meme état de relaxation dans lequel elle se trouve maintenant. Ensuite j'ai testé ce bouton , puis je l'ai laisser faire seule à plusieurs reprises et instantanément elle retombait en transe . Je lui ai suggéré de le tester en rentrant chez elle puis de l'entretenir mais une fois arrivé chez elle cela ne lui a rien fait

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plusieurs questions me viennent :

1- as-tu approfondi l'état de détente pendant qu'elle appuyait sur le bouton ?

2- quelle différence lui suggérais-tu entre l'état quand elle appuyait et celui sans appui ?

3- combien de fois l'as-tu fais appuyer sur ce bouton pendant la transe ?

 

Personnellement je lie cet interrupteur à un rêve hypnotique et approfondie la détente. Lorsque la personne relâche le bouton, elle revient simplement dans un état de détente. Ce qui permet d'approfondir encore plus au prochain appui.

En général, je rajoute une suggestion pendant le réveil et même parfois avant aussi : "dans les heures, les jours et les mois qui viennent, quand en sentira le besoin, tu auras juste à activer à nouveau cet interrupteur pour ressentir à nouveau tous les effets positifs qu'il y avait. Tu sentiras à nouveau toute la détente, toute la relaxation et le lâcher prise que tu y trouvais. Et dès que tu le relâcheras, tu retrouveras toute l'énergie et tu reviendras avec tout le recul nécessaire et la détente que cet état aura permis."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1) non je n'ai pas approfondi l'état de détente.

2) quand elle apurerai sur ce bouton elle retomberai dans le même état de relaxation dans lequel elle se trouve , et pourrai se détendre et être dans un bain de bien être qui lui permettrait d'améliorer certains aspects ( confiance en elle ..)

3) au moins quatre ou 5 fois

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu dis qu'il n'y avait pas d'approfondissement pendant l'ancrage. Donc quand tu lui demandais de relâcher le bouton, elle était pleinement réveillée ?

Si je comprends bien, son ancrage était plus axé sur de la confiance en soi que de la détente. Dans ce cas, c'est peut-être plus cela qu'il fallait vérifier. :)

 

Pour ce qui est de retourner en transe, d'expérience tout dépend des personnes.... certains volontaire ressentent une détente aussi profonde que dans la transe, d'autre ressentent une détente beaucoup moins prononcée. Après, la tête qui tombe, etc... on s'en moque si je puis dire. Car ce qui compte c'est ce que ressent la personne.

A mon sens, il faut aussi que la personne fasse l'effort de retrouver cette détente et ne pas être seulement spectateur en attendant que ça vienne tout seul quand il/elle appuie. Surtout quand ce n'est pas flagrant pour il/elle. C'est peut-être même la différence entre ceux qui considèrent que ça marche et les autres. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour bien poser un ancrage il faut surtout bien prendre son temps. Surtout bien expliquer que cela n'est pas magique, qu'il faut être actif à fortiori en AH.

Il est bon aussi de proposer une induction AH a faire chez sois avant l'utilisation de l'ancrage qu'il convient de poser en Clean Language pour laisser la personne imaginer tout les aspects de cet "interrupteur" si c'est bien cela que voulait le volontaire et non pas une autre métaphore. Ne jamais imposer mais proposer pour ensuite suggérer.

On peu encore distiller le long du réveil que l'ancrage sera actif en tout lieu et tout temps.

Voilà quelques pistes qui me viennent à l'esprit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut lui poser plus de questions

 

Est-ce qu'elle a une idée de pourquoi ça n'a pas fonctionné ? si oui, recadre

 

Dans quelles conditions elle a réutilisé son ancrage, étaient-elles différentes de votre séance ?

 

D'après elle, comment est-ce que l'ancrage est sensé fonctionner et combien temps peut-il fonctionner ?

 

Essai de creuser pour comprendre sa vision de la chose, la clé est sans doute là

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un ancrage est peut-être trop direct pour une personne qui n'est pas familière avec l'auto-hypnose. Personnellement, en spectacle, je préfère laisser l'auto-suggestion d'un escalier et d'un décompte de 10 à 0 pour tranquillement se ramener dans un état d'hypnose, et le décompte inverse pour revenir à son état normal.

Si elle ne sait pas comment sortir de transe par elle-même, toute seule, c'est possible que ça soit ça qui bug :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...