Aller au contenu

Première sortie... particulière...


Zhmgas
 Partager

Recommended Posts

Bonjour bonjour!
Après 1 mois sur le fofo , j'ai enfin pu aller streeter avec les Ch'treet hypnotiseurs à Lille!

Joie, bonheur, allégresse! En fait c'est pas la première fois que je tente d'aller streeter, mais je suis du genre "à la bourre"... du coup...
Bref je n'avais fait que des séances sur le Hangout et des exos d'imagination avec une collègue et une amie.
C'était donc enfin le saut dans le grand bain, un peu stressée mais carrément motivée.
Nous nous étions placés sur la grand place de Lille, nous n'avons pas eu grand monde au début, à un moment un couple s'avance et souhaite regarder une séance, Tintin_nord leur dit alors que je leur ferais une séance s'ils en souhaite une. Et commence mon prétalk :P

Au final ce couple souhaitait juste regarder la séance en cours, je me suis donc placée à côté d'eux et j'ai répondu à leurs questions, l'homme me dit être claustrophobe, hypocondriaque et qu'il a déjà tenté de faire des séances d'hypno pour guérir ses phobies sans résultats. Donc je lui explique que je ne suis pas formée à la thérapie (etc etc). Au final il a trop peur de faire ça dans la rue, même si on sent bien qu'il en a envie. Je l'invite à revenir quand il le souhaite et à suivre la page facebook pour voir nos prochaines sorties... 
Premier volontaire qui me passe sous le nez après un énoooooorme prétalk :P

C'est pas grave... on enchaîne!

Un groupe de 3 jeunes s'avance, je m'approche d'eux , l'un d'eux me dit de suite "j'y crois pas du tout à ça", mais il souhaite essayer. J'entame donc ma première séance (WHEEEEEE), doigts aimantés, puis collés... Main aimantées... pour le moment ça roule tout se passe bien , le jeune homme est impressionné. Encore un petit exercice d'imagination, Ballon/ poids (je l'ai laissé choisir ce qu'il voyait dans sa main) et je lui dit que lorsque la main qui se fait de plus en plus lourde touchera sa cuisse il pourra alors se laisser aller dans un état de bien être et de détente en fermant les yeux s'ils le souhaite, en restant bien sur ses appuis. Sa main touche sa cuisse, il chancelle un peu. Je m’apprête à poursuivre, mais je remarque que quelquechose cloche sur son visage, il n'a pas l'air très bien, je cesse donc et je lui demande comment il se sent , il ne me répond pas et chancelle encore... Je lui demande s'il souhaite arrêter, je vois bien que cet état n'a rien de normal et que le bien être n'y est pas. Il me dit que oui. Je procède donc à un réveil, durant lequel il manque litteralement de s'effondrer, je le rattrape (en me pétant le dos en passant, du coup je demande à quelqu'un de venir m'aider à le tenir). Et je poursuis mon réveil. (Après analyse je pense qu'il était un peu trop rapide, il faudra que je fasse attention à l'avenir). Le jeune chancelle toujours autant, ne sait pas tenir debout seul. Il demande à s'asseoir, je l’emmène 50m plus loin sur les marches, il ne sait pas marcher seul je le tiens, il est totalement en nage, sa main et son front sont ruisselants. Une fois assis le réveil se fait à retardement, je le sollicite beaucoup, je le fais rire . Au final il se sent super bien, je peux donc le questionner sur ce qu'il s'est passé. 

 

Il m'explique que quand sa main a touché sa cuisse, il s'est senti partir totalement. Plus de son plus d'image. Il a eu très chaud. Lorsque je l'ai emmené s'asseoir il m'a dit qu'il ne voyait rien, tout était flou et que si je ne l'avais pas retenu il serait tombé. 
Mais alors pourquoi? : Il ne sait pas dire, il n'est pas malade, n'a pas pris de substance ni bu, n'a eu aucune remontée négative. Par contre je lui ai demandé s'il avait l'habitude de lâcher prise, ce à quoi il m'a répondu non. Alors a t'il pris peur ? Je ne saurais le dire. Les autres hypnos m'ont suggéré qu'il avait peut être réagit comme ce qu'il a pu voir à la tv en "tombant" lourdement... 
Au final, il me dit "ça y est je crois en l'hypnose", et il est content de sa séance malgré tout, il est souriant et me dit se sentir en pleine forme. OUF!
Je ne m'attendais pas à vivre un malaise à ma première séance. 
Le jeune repart avec ses potes, sa copine souhaite se faire hypnotiser (ouf ils n'ont pas eu peur) tintin_nord se charge de la séance, moi j'ai besoin de reprendre un peu d'énergie et de me remettre de ces émotions ^^. (Du coup j'ai pu surveiller si le jeune allait toujours bien) 

Au final je n'ai fait qu'une autre séance ensuite qui s'est bien déroulée, malheureusement elle n'a pas été très longue car ils sortaient juste quelques minutes histoire de prendre l'air. ( un jeune couple, le garçon n'a pas pris, ça fonctionnait pourtant mais il s'arretait de lui même en disant "ça ne fonctionne pas" du coup il a dit a sa copine de le faire, je leur ai proposé à tous les deux de faire le test des mains (ballons/ boules de pétanque/ poids ^^) le copain s'est arreté et la fille a continué, du coup j'ai pu enchainer sur une main collée à la cuisse, une catalepsie du bras et un petit signalling ...)

Voilà donc un petit résumé de ma première sortie, encore beaucoup de boulot, je bafouille pas mal , et j'ai encore du mal à être claire dans ma tête pour le déroulement d'une séance. Vivement la suite!

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour une première sortie, c'est un super beau compte-rendu ! Je suis impressionné par ton cheminement depuis que tu es arrivée sur le forum !

Pas facile à gérer, cette réaction, pour ta première sortie. Mais apparemment tu t'en es très bien sortie !

Dommage que je n'ai pas pu venir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Par contre je lui ai demandé s'il avait l'habitude de lâcher prise, ce à quoi il m'a répondu non. 

 

 

Les fois où j'ai demandé cette même question, je n'ai jamais eu de "oui". J'ai la sensation que lâcher prise c'est vraiment pas dans l'éducation du moment.

 

En tout cas ton CR est très bien et je trouve que tu as bien réagi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que ça m'étonnerait aussi d'avoir un oui un jour à la question "as tu l'habitude de lâcher prise"...
Merci Skew! J'espère bien m'améliorer encore et encore et encore et ...

 

J'ai hâte de retourner streeter parce qu'au final c'est vraiment comme ça qu'on apprends, ça fout un bon coup de pied aux fesses. Et c'est la qu'on voit ses lacunes, les choses à travailler. 

 

J'espère avoir bien réagit, après ce ptit jeune est reparti avec un grand sourire donc c'est chouette ^^

Puis sérieux... ça fait du bien de se lâcher quand t'es un peu timide ^^

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"as tu l'habitude de lâcher prise"

La question fermée que tu poses attends une réponse oui/non, il est rare que les gens répondent oui à ça.

 

"Dans quel genre de moments tu as l'habitude de lâcher prise?"

 

Cette question est ouverte et présuppose que la personne sait déjà lâcher prise, parfois certains te diront qu'ils ne savent pas et les autres commenceront déjà à imaginer comment ils lâcheraient prise et dans quel contexte, déjà dans l'imaginaire et donc déjà sur le chemin de l'hypnose :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En tous cas, bravo pour ta réaction et pour l'avoir accompagné jusqu'au bout.

 

Pour le "plus de son, plus d'image" ça me rappelle certains compte-rendus de séance de Milton Erickson. Il y a peut-être l'idée que son champs perceptif s'est complètement réduit à ce qui était stimulé par tes suggestions. Et bien sûr au départ comme il n'y en a pas, ça donne ce blackout.

(Il est aussi possible que je me plante complètement bien sûr :D )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard......

Oups Pardon Hugin je n'avais pas encore répondu à ton commentaires.

 

Merci pour l'accompagnement, cela dit je trouve ça normal, je ne peux concevoir de laisser partir un volontaire sans un grand sourire et en bon état :P

 

Ton hypothese est interessante concernant le Black out, tu pourrais préciser un peu plus?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans les écrits de Milton Erickson ("Collected papers") il parle de perception dans une séance avec un sujet. Ils sont sur scène, dans un amphithéâtre, et le sujet est en transe. Erickson lui demande où il se trouve, et le sujet répond "sur une chaise", lorsque Erickson lui demande de préciser où se trouve la chaise, le sujet parle du plancher, puis de la scène, puis de l'amphithéâtre. Je crois me souvenir avoir lu que, lors du debriefing, le sujet indiquait qu'à la première question il lui avait semblé être dans le noir, et à chaque demande de précision, il élargissait son champs de vision pour y intégrer de plus en plus d'élément.

On peut imaginer dans un processus inverse que certains volontaires une fois en transe ne voit plus rien tant qu'on ne sollicite pas spécifiquement leur vue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...