4 4
RONALD

ce soir 20h55 D8

Recommended Posts

J'ai regardé et je trouve le reportage globalement bien fait. :)

 

Juste quelques bémols me concernant :

1- la diffusion de la vidéo de JE "hypnotisée en moins de 5 secondes !" sans l'explication... qui n'était pourtant pas difficile à trouver pour un journaliste : ici

2- le reportage se termine par une démonstration des dangers avec le procès d'une "psychothérapeute" (sans le diplôme) qui a abusé des patients en induisant des faux souvenirs. Le fait de terminer sur les dangers illustrés par un cas d'hypnothérapie est en soi une suggestion.... Elle aurait été différente si cette partie avait précédé la partie arrêt du tabac.

 

Bon je sors un peu du cadre hypnose de rue, mais le reportage porte sur l'ensemble des champs d'application. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai bien aimé aussi. Même bémol que vous pour la fin.

 

En se faisant l'avocat du diable, et si ces trois personnes mentaient ? Comment se protéger de se genre de problèmes dès lors que l'on est thérapeute ? La question ici ne ne pose même pas vu les mensonges de la "thérapeute".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui me dérange ces pas les sujets mais la manière de les aborder, toujours jouer sur le trach accentuer l'effet peur sur la non connaissance d'une personne néophyte, demande à une personne qui ne connait pas l'hypnose si elle est rassurée d'avoir vu cette émission et veut faire une séance.

 

Quelques soit le sujet on appuie sur le spectaculaire pour attiser la curiosité et l'effet peur afin d'augmenter l'audience télé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le doc nous montre du posiif, de la prévenance, etc. (Ce qui existe en hypnose), mais il montre également les possibilités de dérives, et des défauts de règlementation en cabinet (ce qui existe également en Coaching, Pnl, hypnose, etc)

On voit les deux facettes, sans parti pris je trouve. J'ai trouvé le docu ni bisounours land, ni Dirty trash à la Bernard de la Villardière.

En résumé, je trouve qu'il était montré le bon comme le moins bon sans en faire des caisses, ce qui me semble être un positionnement plutôt "objectif".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais plus apprécié l'émission sur les pouvoirs du cerveau de Michel Cymés dans laquelle on parlé de l'hypnose.

 

Le reportage commence sur une abréaction dans l'émission de Cyril Hanouna et le malaise des journalistes présents sur le plateau, on enchaîne sur le spectacle de Messmer et tu vois 20 personnes qui imitent un homme de cro-Magnon en mimant un singe et un autre qui accouche comme une femme perso ce n'est pas le genre de suggestion que je passerai pour ridiculiser quelqu'un en démontrant que je peux faire faire n'importe quoi à quelqu'un, tu me diras oui mais c'est du spectacle tu as envie de monter sur scène pour faire le singe moi pas. 

 

Tu as l'aspect sanguinolent chez le dentiste ou on insiste bien sur l'image de la dent arraché et l'opération ou tu vois le chirurgien inciser le cou du patient, on peut parler d'hypnose en milieu médical sans insisté sur cet aspect pour vendre de l'image. 

 

Au moment de parler de la street, écoute le commentaire du journaliste quand il dit que des personnes font du business avec l'hypnose, est-ce que tu as entendu dans quel but on fait de la street ? 

 

Et en fin le tribunal, malgré le fait que cette praticienne à abusé de sa situation sur une personne en difficulté psychique, on place bien ce sujet en fin d'émission pour jouer sur l'aspect mystérieux de l'hypnose en instaurant une peur de la méfiance envers les personnes pratiquant l'hypnose.

 

Les points positifs le reportage, l'arrêt du tabac, la formatrice Belge en milieu médical, le dentiste et l'anesthésiste sans la vision sanguinolente.

 

Mais ce n'est que le constat d'un vieux grincheux, non je déconne j'aime bien cet échange sur une perception de chacun différente sur ce sujet, le forum est fait pour ça.

 

 

 

PS: tu sais quel est le slogant de Paris Match " Le poids des mots, le choc des photos" tout est dit pour vendre du papier pareil pour la télé.

 j'ai bossé pendant 35 ans dans le milieu de la presse comme animateur commercial je sais comment fonctionne certains éditeurs, leur but vendre du papiers au détriment de l'info       

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la partie street je trouve qu'elle n'est pas déformée, on voit bien le discours de JE sur l'hypnose qui peut être ludique, il ont bien mis en avant aussi sa vigilance quand il parle du mauvais réveil par un des stagiaires. J'ai trouvé ce passage plutôt positif et non déformé pour faire du trash fallacieux.

Pour le côté sanguinolent, ça ne me choque pas, on y voit un usage plutôt util de l'outil hypnotique, je perçois surtout ça.

Après pour tout le reste, oui effectivement ce n'est pas tout positif, mais c'est quand même un panorama assez réaliste de toutes les pratiques existantes, après est d'accord ou pas avec ces pratiques, c'est autre chose, mais ces pratiques existent. Et tout n'est malheureusement pas positif dans la pratique de l'hypnose, et pour ça pas besoin du docu pour s'apercevoir qu'il y a à boire et à manger des qu'on aborde ce sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grum-Lee, revisionnes le sujet street juste le début avant de lancer le sujet le commentateur parle du business autour de l'hypnose et non du but, il stipule que pour 350 € on peut débuter en hypnose en un week-end.

 

Je pense que nous n'avons pas la même ressenti du reportage et tant mieux, le journaliste aurait pu développer sur l'aspect de l'hypnose à la portée de tous en désacralisant ce pouvoir qu'il stipule en début du reportage en parlant de Messmer, en expliquant simplement que l'hypnose est en nous que ce n'est pas aussi complexe et ne demande qu'a être découvert afin de s'en servir au besoin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, ce que tu souhaiterais c'est que le journaliste expose dans son reportage ton propre avis ou celui de la communautée sur l'hypnose, comme tu le ferais avec un volontaire en prétalk. ;)

Tu penses cela possible ?

Perso j'en attendrais pas autant. Le journaliste ne pratique très certainement pas l'hypnose, et avant de se lancer il découvre probablement le sujet tout comme tes volontaires avant leur première scéance. Puis il enquête en récoltant différents avis et en observant différentes pratiques, tout en récoltant également des avis très certainement opposés sur le sujets avant de pouvoir poser son compte rendu.

J'en attendrais pas autant que toi d'un docu, parce que ça me paraît juste impossible d'obtenir ce genre de conclusion ou de tournure, à moins bien sûr que le journaliste en question soit un gars de Street S . :P

Je trouve que c'est déjà très positif que le sujet Street S soit présenté sans être détourné.

Grum-Lee, revisionnes le sujet street juste le début avant de lancer le sujet le commentateur parle du business autour de l'hypnose et non du but, il stipule que pour 350 € on peut débuter en hypnose en un week-end.

Parce qu'il n'y a pas de business dans l'hypnose ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

je m'immisce dans votre échange pour donner mon avis.Il y a autant de business pour les professionnels qui veulent se former... c'est normal, c'est pas gratuit. C'est seulement la manière d'amener la chose dans le reportage qui m'a aussi un peu surpris. Je suis d'accord avec Ronald sur ce point.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne critique pas la manière de travailler du journaliste quoique mais le dérouler du sujet il aborde d'entrée le but lucratif. 

 

Comment tu expliques qu'll parle de fric sur la street et non au lancement du sujet sur Messmer, il aurait pu dire que Messmer ramasse entre 150000 et 200000 euros par spectacle au lieu de parler de son pouvoir de fascinateur et autres mais lui il rapporte du fric au média en participant entre autre à des show TV.

 

Bien sur qu'il y a du business dans l'hypnose et c'est dommage, perso c'est pas dans ce but que je pratique et que je fais découvrir.

 

As-tu vu l'émission sur les pouvoirs du cerveau de Michel Cymés ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même pour un néophyte, Messmer faisant du spectacle et de la TV, c'est évident d'entrée que c'est une activité lucrative.

Par contre je peux comprendre que ça surprenne beaucoup plus de découvrir qu'on paye pour apprendre la Street, au point qu'il entame son sujet sur ce point.

Après qu'on fasse du business avec l'hypnose, perso ça ne me choque pas du tout, ce sera vraiment plus le manque d'éthique qu'on mettra dans son business modèle qui pourra me choquer.

C'est pas vraiment pas le business qui m'attriste dans l'hypnose, c'est plus l'absence de réglementation dans le thérapeutique, et dans les reconnaissances de diplômes. Je trouve ça fou...

N'importe qui peut se déclarer hypnothérapeute avec un diplôme en carton sans reconnaissance. Franchement je trouve ça assez grave, ou joue avec l'esprit et les problèmes des gens, c'est sérieux, il s'agit pas de faire des massages aux huiles essentielles avec un peu de musique et de l'encens. :huh:

Pour Cymes tu parles de son émission d'il y a un an avec Adriana ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pareil j'ai trouvé ça rigolo que le journaliste aborde la Street directement sur l'aspect financier et le business de JE. Ca m'a fait marrer parce qu'il a strictement raison : JE vit de ça aujourd'hui (ou du moins ça doit bien l'aider) et il s'est monté une sacrée affaire lucrative et c'est tant mieux pour lui. Par contre oui je trouve surprenant qu'il commence directement par cet aspect au lieu de l'aspect ludique, que nous hypnotiseurs en tirons.

 

Personnellement j'ai appris en autodidacte juste avec son bouquin (encore business) et vos conseils/vidéos mais ça ce n'est pas dit également ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le côté business dans l'hypnose, cela ne me choque pas qu'il y en ait du moment que l'éthique est présente. Après, je suis d'accord avec Ronald sur le fait que commencer la partie street-hypnose sur ce point n'est pas flatteur.

 

Concernant l'hypnothérapie et les dangers de l'hypnose, j'aurai apprécié qu'ils consultent en plus une école reconnue par la communauté ou le syndicat national des hypnothérapeutes. A mon sens, ce sont eux qui sont les plus à même d'apporter des éléments et on ne les voit jamais dans les reportages tv... que ce soit celui de D8 ou d'autres. Je trouve ça dommage. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème c'est qu'avant de statuer sur des diplômes et des formations, il faudrait être capable d'appréhender correctement le phénomène. Il suffit de voir la quantité d'opinions différentes sur la question pour se dire qu'il est difficile de dégager un consensus.

Du reste, il y a beaucoup de pratique psycho-thérapeutique qui ne sont pas mieux encadrés. Le titre de psychothérapeute lui-même n'est d'ailleurs encadré par la loi française que depuis 2010 (psychiatre et psychologue le sont depuis nettement plus longtemps). Mais le titre de psychanalyste n'est pas protégé par exemple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
4 4