2 2
Nico58

Manipulation: cette irrésistible sensation qu'on se fait avoir

Recommended Posts

Ca vous est déjà surement arrivé de faire des choses sans vraiment en avoir envie... par exemple qqun vous demande qque chose, vous restez sans le vouloir, vous le donnez (et parfois payez!) sans le vouloir, et après vous partez en le regrettant...

 

Que s'est il passé?

Pourquoi etes vous resté?

Pourquoi avez vous fait ce que l'autre voulais?

Dans quel mesure y a t'il un lien avec l'hypnose?

 

Ceci est un thread partager et analyser ses expériences.

 

 

Un exemple en ce qui me concerne (il y a environ 10 ans, j'étais pas encore majeur): je suis sur les champs avec un ami, un mec débarque de nul part et propose de vendre des livres soit disant pas encore édités pour aider les auteurs à se faire éditer. Les livres ont l'air de mauvaise qualité, je vérifie qu'il n'y a pas d'isbn pour voir si le type essaye de nous arnaquer (je n'en vois pas), et tout les deux ont se retrouve avec un bouquin dont on n'a que faire. Retrospectivement, il y avait bien un isbn, mais jétais énervé par le gars et pressé et je ne l'avais pas vu. Du début à la fin j'avais très fortement en tete que je n'en voulais pas, et pourtant je me suis retrouvé avec.

 

- Je crois qu'on est resté juste comme ca, par ce que ca se fait quand qqun vous parle.

 

- Je crois qu'on l'a fait ca par ce que l'autre était insistant et cohérent et qu'il avait l'air d'avoir besoin d'argent (c'était cohérent avec le fait d'etre des pauvres auteurs)

 

- Le lien avec l'hypnose: je le vois pas... mais je sens qu'il y en a un quand il y a une telle superposition entre ce que je veux faire et ce que je fait. Est ce que ca peut etre une sorte de dissociation forcée par des arguments logiques fallacieux? Les conclusions semblent bonnes, meme si il y a quelque chose qui semble nous échapper...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est marrant mais je trouve les vendeurs à la sauvette de moins en moins bons...

 

A chaque fois que je me fais aborder pour acheter quelque chose (une carte postal pour les enfants du quartier, un livre pour une association, un peu d'argent pour "ma femme qui est coincée dans la voiture avec mes 2 enfants, promis je te rembourse dès que ma CB n'est plus bloquée"...) j'ai envie de leur expliquer que s'ils veulent arnaquer quelqu'un il va falloir qu'ils s'améliorent XD

 

Avant d'étudier l'hypnose, j'étudiais (et étudie toujours) les techniques de mensonges et de manipulation. Pied dans la porte, porte au nez, besoin de cohérence, être redevable... Bref il existe milles façons de manipuler les gens sans utiliser une once d'hypnose. L'humain est un gros flemmard et un animal sociale, avec ses deux leviers on peut faire faire beaucoup de chose aux gens. 

 

Essaye de te souvenir le moment où tu as finalement décidé de faire l'effort de payer. Ce qui t'a décidé doit se trouver juste avant, le reste n'est qu'une mise en condition.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une petite anecdote pour débuter :

 

Un jour, mon oncle rentrant en voiture d'un voyage s'arrête sur l'autoroute. Un homme d'origine turc si je me rappel bien l'aborde lui disant qu'il a perdu sa carte bleu, qu'il n'a plus d'argent et lui demande 100€ afin qu'il puisse rentrer dans son pays, lui promettant de le rembourser.

Mon oncle lui donne l'argent, donne son adresse à l'homme, et photocopie sa carte d'identité, sachant pertinemment que si le type veut disparaitre avec les 100€ aucune précaution de ce genre ne l'empêchera, mais bon.

2 mois plus tard, mon oncle n'y pense que distraitement, sachant qu'il n'a aucune raison d'attendre d'avantage et que ces 100€ sont perdu. Tant pis.

 

L'hypnose est une boite à outil diverse et varié qui utilise de nombreux biais utilisé dans le mentalisme et la manipulation. Depuis que je fais de l'hypnose je suis bien plus attentif à ces biais que ce soit dans les pubs ou les vidéos scientifique dont je suis friand. Ces biais cognitifs sont varié et ne sont pas tous utilisé en hypnose de rue, mais on en retrouve, que ce soit le double bind ou le yes set. Donc pour te répondre le lien n'est pas directe, mais on retrouve dans l'un ou dans l'autre, des éléments de l'un ou de l'autre ;).

 

Ah ! et pour la fin de mon histoire : trois mois après avoir donné l'argent mon oncle reçois une lettre de remerciement avec 200€ de bon d'achat dans un supermarché ^^ je ne me suis jamais autant pété le bide à Noël.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vaste sujet ...

Ta question si je résume, serait : quelles différences ou quels liens entre hypnose et manipulation ?

C'est ça ?

 

C'est à peut pres ca, disons que je sens quand je me fais avoir que j'ai un état de conscience un peu modifié, mais je n'arrive pas à comprendre ce qu'il se passe exactement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Ca vous est déjà surement arrivé de faire des choses sans vraiment en avoir envie."

 

Pas plus tard que tout à l'heure, j'étais dans le train et j'avais une envie terrible de pisser. Comme nous étions en gare, tous les wc étaient fermés et j'ai du me retenir jusqu'à ce qu'un contrôleur vienne les ouvrir. C'est terrible de faire quelque chose qu'on a pas envie de faire :/

 

"Que s'est il passé?"

Je n'avais pas le pouvoir sur les évènements. Aucun contrôle sur mon environnement.

 

"Pourquoi etes vous resté?"

Si je partais, je ne serais pas rentré chez moi.

 

"Pourquoi avez vous fait ce que l'autre voulais?"

Je n'avais pas le choix. La contrainte physique m'voyez...

 

"Dans quel mesure y a t'il un lien avec l'hypnose?"

Cet épisode dramatique de ma vie pose avec une actualité déroutante la question du libre arbitre. Dans quelle mesure suis-je maître de mes mouvements, de mes désirs, de mes actes et en dernier recours, de ma volonté ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vote plutôt pour : 

*toucher de l'avant bras*

Moi : Salut sava Quentin ?

Quentin : Super !

Moi : Tant mieux alors ! Tien je voulait te demandez ta pas 20 euro a me preter ?

Quentin : Tes fou non pas moyen ! 

Moi : Bon 10 euro et je me débrouille.

 

Tout est dans l'elocution pas bégayer etre sur de soit ses de la manipulation amateur je peux pas t'apprendre plus désolé..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve ses technique intéressante je m'y suis beaucoup intéressée avant, si sa t'interesse regarde la vidéo de Poisson Fecond elle et courte mais elle et bien recherchée :https://www.youtube.com/watch?v=56_KdtwNTZc

 

Pourquoi ne pas demandé à Poisson Fécond lui même ^^ après tout il est inscrit sur le forum et à suivit la formation de JE :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@nico58 : pour moi ce que tu décris relève plutôt de la théorie de l'engagement.

 

Quand quelqu'un t'a mis le grappin dessus pour te vendre un truc (inutile) dans la rue, c'est plus facile de dire oui pour t'en débarrasser que de dire non.

 

Ou quand un maraicher te fait goûter un morceau de melon sur un marché. La plupart des gens ont du mal à se sauver "impoliment" sans en acheter. D'autant que ça pourrait vouloir dire "j'en veux pas, il est pas bon".

 

N'y aurait-il pas une forme de "yes-set" là derrière ? Tu as accepté de répondre à cette personne... Est-ce que du coup, tu ne penches pas vers "accepter" pour ce qu'il te proposera ensuite ? Sauf s'il propose quelque chose qui va manifestement au delà de l'acceptable.

 

Ca me pose question d'ailleurs vis-à-vis de notre pratique de street-hypnose : une fois que quelqu'un est venu nous parler, ne se sent-il pas un peu obligé d'essayer ensuite ? Surtout après qu'on lui a expliqué que ce n'est pas dangereux, que c'est amusant : s'il refuse, il passe peut-être pour un peureux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la question de la Street, j'insisterai plutôt sur un effet de non retour une fois que la personne est venue nous parler. En fait, si tu es en haut une falaise avec un parachute, une fois que tu sautes tu remontes pas ! C'est un point de non retour, plus qu'un yes-set.

Ensuite il y a bien sûr la "politesse"... Tu ne vas pas dire non à quelqu'un qui veut te donner 10€ ? (Ah zut, mauvais exemple)...

Tu es invité chez quelqu'un, apéro, repas et tout... On te propose de reprendre du gâteau, mais tu n'as plus faim... comment refuser l'offre sans que la personne qui te propose d'en reprendre ne se demande si il n'est pas bon ?

Pour la street c'est un peu pareil, mais ce qui nous différencie des """manipulateurs""", c'est que nous ne cherchons pas à soutirer quelque chose à la personne (sauf du temps peut être), ou que c'est la personne d'elle même qui vient vers nous !

On exclue tout de suite l'argument de la pancarte attirante, car certes elle attire, mais une pancarte sans ces effets là ferait négligé..

Édit : Ajout des deux dernières lignes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Skew pour ta réponse.

 

Mon point de vu sur pourquoi les gens s'arretent en street est assez différent: je pense qu'il y a d'une part un vrai intérêt/curiosité pour l'hypnose qui attire, et d'autre part on joue un role connu à l'avance par pas mal de personnes, et du coup ca donne un cadre à la fois rassurant et inquiétant.

Il est rassurant car le role est "cadré" on sait que la personne ne vas pas faire de mal/arnaquer (contrairement à un vendeur à la sauvette).

Il est inquiétant à cause des préjugés sur l'hypnose (d'ou la nécessité du prétalk)...

Du coup la personne n'a pas de raison de fuir, vu qu'elle n'a pas peur de vous.

 

ex: ca m'est arrive de faire "revenir" un groupe qui nous avaient dépassé à distance en leur faisant juste signe de main de venir...

 

ex: à un groupe qui ne s'était pas arreté et avait dit non merci j'ai suggéré à une des personnes qui avait l'air intéressée que elle elle était vraiment intéressée... ils sont réapparu tous 45 seconde plus tard

 

Un retour qu'un streeteur plus experimenté m'a dit: que les gens qui sont le plus facilement volontaire sont les gens qui sont en groupes d'amis et bavarde legerement en souriant... Comment je comprends ca c'est que quelque part ils sont déjà plus ouverts aux suggestions (d'essayer l'hypnose étant la première) que des gens qui sont pressés, avec un but ou dans leur pensées... Ils sont déjà dans un état de bienveillance et d'ouverture.

 

Il faudrait peut ouvrir un nouveau thread à la limite la non? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon point de vu sur pourquoi les gens s'arretent en street est assez différent: je pense qu'il y a d'une part un vrai intérêt/curiosité pour l'hypnose qui attire

 

Attention, je ne parlais pas de "pourquoi une personne s'arrête" mais "pourquoi une personne accepte de tenter l'expérience" une fois qu'elle s'est arrêtée. De mon point de vue, elle se sent déjà un peu engagée, de la même manière que quand elle a goûté le morceau de melon  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@nico58 : pour moi ce que tu décris relève plutôt de la théorie de l'engagement.

 

(...)

 

N'y aurait-il pas une forme de "yes-set" là derrière ? Tu as accepté de répondre à cette personne... Est-ce que du coup, tu ne penches pas vers "accepter" pour ce qu'il te proposera ensuite ? Sauf s'il propose quelque chose qui va manifestement au delà de l'acceptable.

 

Analyse intéressante, d'autant plus que ce que tu décris est l'explication du phénomène de l'hypnose par les sceptiques les plus farouches. Chez certains zététiciens extrêmes on pense que les phénomènes hypnotiques n'existent pas et que ce qui se passe n'est que la conséquence d'une suite de réponse positive à des demandes de plus en plus fortes. (Oui, la plupart des street-hypnotiseurs souriront à cette hypothèse, car on voit bien à quelle vitesse on peut enchaîner des phénomènes sans jouer sur des acquiescement successif).

 

Pour ces gens-là, nous pratiquons ni plus ni moins qu'une forme de manipulation mentale qui n'est reliée à aucun état de conscience particulier. Autant j'apprécie généralement la position des sceptiques, autant ceux qui vont jusque là dans leurs hypothèses me semblent un peu léger en terme de recherche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moui enfin ce n'est pas non plus très représentatif des avis sceptiques comme opinion.

Des gens comme florent Martin parlent plutôt de mécanique psychologique, et de coopération tacite entre l'hypnotiseur et le volontaire, et d'autres comme Nicolas Gauvrit appuient l'hypnose d'un point de vue scientifique, et la pratique même dans le cadre thérapeutique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 2