0
Nico58

Faire semblant ou dire que ca ne marche pas?

Recommended Posts

Salut,

 

j'ai un volontaire qui m'a dit lors du debrief de ne pas vivre pleinement des phénomènes (seulement à 7/10 ou 8/10) mais de faire semblant d'y arriver "pour ne pas casser le truc".

 

Je lui ai dit que si ca passait pas il y avait pas de soucis qu'il me dise que ca passe pas... d'un autre coté plus la séance a durée plus certaines phénomènes sont devenus forts. Du coup je sais pas vraiment quoi en penser.

 

Je sais que de mon coté quand je m'étais fait hypnotisé, certains phénomènes n'étaient pas passés, mais j'avais pas voulu "faire de la peine" et ai fait semblant.

 

Comment gérer ce genre de situation au niveau du pretalk: leur dire de faire semblant, ou leur dire que si ca passe pas c'est qu'il ne veulent pas et qu'il y a pas de soucis à le dire?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dès le prétalk, j'insiste que c'est son expérience, que certaine personnes vivent les phénomènes plus vite que d'autres de (de 1 secondes à plusieurs minutes), et que si il me dit très clairement se qu'il se passe il pourra vivre pleinement les phénomènes. Et que je suis là en temps que guide, et que j'ai tout mon temps pour qu'il puisse vivre son expérience à fond. 

 

En gros je centre vraiment toute la séance sur lui, et que si ça ne marche pas tout de suite  c'est pas grave, que j'ai du temps.  Bon je ne le formule pas comme ça, car ça fait très suggestion négative là, mais insister sur le fait que c'est son expérience et non la mienne ça joue énormément.  Vive la position basse :P

 

ps: je ne sais pas si je suis clair, j'ai pas le temps de me relire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Comment gérer ce genre de situation au niveau du pretalk: leur dire de faire semblant, ou leur dire que si ca passe pas c'est qu'il ne veulent pas et qu'il y a pas de soucis à le dire?

Si un phénomène ne fonctionne pas ou pas totalement sur un volontaire, ce n'est pas forcément qu'il n'en a pas envie.

Généralement, quand tu fais une catalepsie, tu vas suggérer que les fesses sont collées sur la chaise... parce que toi, tu sais que si on te proposais ça cela marcherait. Ton volontaire à peut-être du mal à bien imaginer la métaphore que tu utilises. Chacun à ses préférences. Si tu veux un coup de main là dessus, intéresse toi au Clean Language :

http://street-hypnose.fr/clean-metaphores/

Ensuite Alban l'a dit, fais comprendre à ton volontaire que tu es là pour lui : Dans la rue, les phénomènes s'enchaînent, les volontaires ne veulent pas casser ce rythme, à toi de jouer sur le Pré talk pour que ton volontaire crache le morceau !! (Pas littéralement hein !!!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon pour répondre à ta question.

 

Dans le pretalk, je signale toujours qu'on va progresser par étapes dans l'état hypnotique, et qu'on va franchir un certain nombre de paliers, si ça marche c'est super, si cela ne passe pas ce n'est pas grave, on prendra le temps de trouver d'autres manières de franchir ces paliers. Dans cette optique, je demande au partenaire de toujours me faire part de ses ressentis et d'être totalement honnête avec moi, tout autant que moi je le serais envers lui.

 

Sinon oui le clean language c'est bien. L'indirect c'est toujours plus puissant de toute façon.

 


 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0