2 2
Jared

Hypnose conversationnelle : Les commandes embarquées

Recommended Posts

Salut tout le monde. Pour commencer, bonne année 2016 à tous, plein de succès dans vos sessions d'hypnose et dans vos vies personnelles et professionnelles !  :D

 

Certains sujets traitent déja de l'hypnose conversationnelle appelé aussi par nos amis anglo-saxons "underground hypnosis" ou "covert hypnosis". J'ai décidé d'en ouvrir un autre afin de faire la lumière sur un point.

 

Etant déja un habitué de l'hypnose "traditionnelle", ma curiosité m'a poussé à explorer d'autres chemins, et j'ai commencé à faire beaucoup de recherches pour savoir ce qu'il en était réellement, de cette facette plus sombre de l'hypnose. Est-ce une réalité ? Ou un attrape-nigaud pour faire vendre des bouquins et des DVD ?

 

L'un des grands piliers de l'hypnose conversationnelle s'appelle les commandes embarquées (embedded commands en anglais)

 

Le principe est simple : Après avoir contourné le facteur critique (après une rupture de pattern par exemple), Il suffit d'intégrer des commandes glissées subtilement dans une histoire.

 

Exemple tiré d'un site de séduction (les commandes embarquées sont en gras) :

 

« Je peux te poser une question ? As-tu déjà été totalement fascinée par un homme dont tu venais juste de faire la connaissance ? Peut-être que tu étais juste là en train de le regarder, et puis que tu as commencé à l’écouter attentivement, comme si sa voix semblait t’envouter, au point où tout autour de toi disparaissait. Tout ce que tu voyais auparavant devient alors ce qui est juste en face de toi. Et tout ce qu’il te décrit, tu arrives à l’imaginer clairement avec des images. Donc, tu sais, s’il devait te parler d’une promenade romantique sur une plage au clair de lune avec ton partenaire idéal, tu pourrais te voir là-bas avec lui, tout simplement profiter de cela, c’est comme cela que ça serait »

 

 

Malheureusement, contrairement à une session d'hypnose de rue, ici il est impossible de vérifier le résultat et savoir si le procédé à fonctionné ou non. D’où ma question, les commandes embarquées : Une réalité ou de la fumisterie ? N'ayant encore jamais essayé, je dirais qu'il est théoriquement possible que ça fonctionne. Si la rupture de pattern s'est bien produite, en quoi ça ne pourrait pas fonctionner ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

« Je peux te poser une question ? As-tu déjà été totalement fascinée par un homme dont tu venais juste de faire la connaissance ? Peut-être que tu étais juste là en train de le regarder, et puis que tu as commencé à l’écouter attentivement,comme si sa voix semblait t’envouter, au point où tout autour de toi disparaissait. Tout ce que tu voyais auparavant devient alors ce qui est juste en face de toi. Et tout ce qu’il te décrit, tu arrives à l’imaginer clairement avec des images. Donc, tu sais, s’il devait te parler d’une promenade romantique sur une plage au clair de lune avec ton partenaire idéal, tu pourrais te voir là-bas avec lui, tout simplement profiter de cela, c’est comme cela que ça serait »


 

En dehors du fait que c'est complètement irréaliste et que je doute que qui que ce soit ait dit ça un jour, et encore moins avec succès, en quoi est-ce que ça diffère de ce qu'on appelle "suggestions" (même pas indirectes) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh.... C'est un gros saupoudrage pour choper en fait....  C'est pas éthique et carrément malsain...

 

Nan mais sérieux, rien que le fait que t'aies eu l'idée de faire une séance comme ça et qu'en plus t'aies réfléchi à comment le faire en conversationnel, donc hors du champ de l'esprit critique... Ca me donne envie de gerber (l'année commence bien putain....)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui, j'ai eu un mail une fois avec des mots en gras, et si on avait l'intelligence de les lire, ca donnait:

"Vous avez déjà envie de vous procurer une séance d'hypnose 360 maintenant pour vous procurer du bien être maintenant tout de suite"

Je ne sais pas quoi dire... :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord avec sweely et asharas: si le volontaire est volontaire, à quoi bon? Si le volontaire ne l'est pas, alors non.

 

Le sujet est intéressant en soit, est ce que ca peut marcher et si oui comment, mais l'exemple est extrèmement mal choisi.

 

Un bien meilleur exemple est cette video de Deren Brown, ou il les utilise avec un volontaire pour lui offrir un cadeau

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui, j'ai eu un mail une fois avec des mots en gras, et si on avait l'intelligence de les lire, ca donnait:

"Vous avez déjà envie de vous procurer une séance d'hypnose 360 maintenant pour vous procurer du bien être maintenant tout de suite"

Je ne sais pas quoi dire... :/

 

L'exemple est très mauvais pour le coup, puisqu'il est très mal fait (je suppose que tu le sors de manière approximative selon tes souvenirs), mais beaucoup de publicité s'appuient sur ce genre de méthodes, y a même une branche du marketing qui y est consacrée et qui s'appelle le neuromarketing. Peut-être qu'on tombe tous dedans sans le savoir dans notre société de consommation.

 

 

 

 
En dehors du fait que c'est complètement irréaliste et que je doute que qui que ce soit ait dit ça un jour, et encore moins avec succès, en quoi est-ce que ça diffère de ce qu'on appelle "suggestions" (même pas indirectes) ?

 

 

Rien, d’où la crédibilité du truc. Ce sont bel et bien des suggestions indirectes. En quoi selon toi ça ne pourrait pas fonctionner ? :)

 

Le sujet est intéressant en soit, est ce que ca peut marcher et si oui comment, mais l'exemple est extrèmement mal choisi.

 

Un bien meilleur exemple est cette video de Deren Brown, ou il les utilise avec un volontaire pour lui offrir un cadeau

 

 

ça semble bien marcher, même si sur ton exemple, je trouve qu'il y a beaucoup de superflu pour faire "le show" et qui nous déroute (je t'attrape le bras, regarde moi dans les yeux...). Derren Brown a également fait une vidéo ou il paie des trucs avec du papier blanc, la pour le coup c'est du 100% conversationnel, et le tout repose sur des commandes embarquées (qui sont facilement identifiables).

 

https://www.youtube.com/watch?v=6ZAF_MTYzDI

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je voulais écrire quelque chose tout à l'heure en prédisant la venue de vidéo de Derren Brown, et j'aurai du le faire.

 

Et encore le saupoudrage... Bon, j'ai fait des petites recherches depuis ma discussion dans un autre sujet sur le même thème. Donc le saupoudrage c'est de la sur-interprétation du Milton model de la PNL. PNL qui, on le rappelle, ne tient pas le coup de la validation scientifique (pour ceux que ça intéresse, des polonais ont fait une compilation des recherches cherchant à valider la PNL: http://www.degruyter.com/view/j/ppb.2010.41.issue-2/v10059-010-0008-0/v10059-010-0008-0.xml). Mais bon, j'ai suffisamment cru en la psychanalyse qui ne tient pas trop le coup de l'analyse scientifique, donc...

 

J'ai vu plein de vidéos qui expliquent, plein de textes qui expliquent, mais rien qui ne détaille sur quels processus se baseraient la technique et surtout rien qui ne "montre" le fameux saupoudrage de façon crédible.

 

En ce qui concerne Derren Brown, c'est un artiste de spectacle, il ne faut pas croire les explications montrées dans ces vidéos (d'ailleurs il est lui-même très critique vis-à-vis de la PNL).

Ce qui est amusant c'est que les gens ne retiennent de lui que ce qui les arrangent... Si la méthode expliquée sur la vidéo sur le vélo était vraie, il faudrait une débauche de moyen qui va bien au delà du verbal (notamment toute la décoration de la pièce).

Quand à la fameuse vidéo où il "paye" avec du papier blanc, la personne qu'il trompe ce n'est jamais le vendeur, mais toujours le spectateur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le saupoudrage c'est le fait d'appuyer sur le visuel ou l'auditif d'une partie d'une phrase pour que l'inconscient l'intègre comme une suggestion.
Sur-interprétation du milton model? C'est ton avis. C'est simplement inspiré de la façon de parler d'Erickson qui était très spécial (tu sais probablement déjà qu'il était amusique et arythmique en plus d'être dyslexique).
Par contre il est clair que dans un tel exemple c'est un peu trop flagrant pour vraiment fonctionner, en général on considère que le saupoudrage doit être très subtil.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, Erickson était tellement spécial que prétendre l'imiter (comme le suggère le Milton Model et la PNL dans son idée de base) semble un postulat très hasardeux. Si la PNL s'est appuyé sur lui c'est notamment parce qu'il a laissé très peu d'écrits théoriques. Bandler et Grinder ne font donc qu'essayer de reproduire un fonctionnement sans en comprendre les tenants et les aboutissements (et de leur propre aveux, ces tenants et aboutissements ne les intéressent pas, ils ne recherchent que les résultats).

 

Je n'ai hélas pas encore lu tous les collected papers, mais de ce que j'ai lu du seeding, il ne s'agit pas d'appuyer une ou deux syllabes, quelques mots, dans une phrase normale, mais bien de vastes métaphores, des idées récurrentes dans le discours, avec un sujet en transe hypnotique. On est très loin d'une technique magique qui permettrait de payer avec du papier blanc, ou de séduire n'importe quelle femme en quelques minutes (parce que évidemment, les sites qui parlent le plus de "covert hypnosis" ce sont ceux de séduction).

 

Je suis un sceptique, certes, mais tout comme Derren Brown, je ne demande qu'à voir des preuves sérieuses de ces prétentions. Cela fait déjà quelques temps que je consulte une source de documentation sur la question, on verra bien si mon point de vue évolue. Mais il faudra quelque chose de plus solide que les articles de blogs et les vidéos youtube qu'on m'a montré jusque là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce-que c'est ULTRA pas réaliste et flagrant, ça se voit que la personne qui a écrit le paragraphe n'a jamais fait ça.

Pour la forme je suis d'accord. Ce paragraphe est "mauvais". Mais c'est un exemple caricatural pris sur un site de séduction. Par contre un bon pretalk fait la même chose et ça marche plutôt bien je trouve.

 

Quand je vois dans des soirées (alcool aidant) des beaux parleurs tenir des gens à leurs lèvres de manière hypnotique, avec un lead total sur un groupe de personne et choisir qui pourra prendre la parole. Je pense que que s'il y avait des suggestions en filigrane, elles passeraient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rejoins Kéwa, que le prétlak fait déjà quelque chose du genre "salut, est ce que vous connaissez l'hypnose? C'est un état que ... blabla .. traverse plusieurs fois par jours ... blabla" : on peut induire un état hypnotique. A la différence que ca ne force en rien la personne.

 

Mais à ce niveau là est ce que c'est différent de n'importe quelle conversation? "salut je vais te parler de thé... noir... arome... feuilles" difficile de pas se représenter ce qui est décrit...

 

J'imagine que c'est des questions ultra recherchées en marketing et publicité.

 

Est ce que qqun a des refs "sérieuses" à partager sur le sujet?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, c'est complètement bidon :D

 

Le message passe davantage par l'intuition que par les mots que l'on emploie. Alors les commandes embarquées, pour moi, ne sont rien d'autre qu'un fantasme de certaines personnes qui souhaitent se donner du crédit pour valoriser leur Ego.

 

La vraie clé : l'intention.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vraie clé : l'intention.

 

Intéressant, ça me rappelle un post de je ne sais plus quel membre sur le fait que malgré le niveau technique parfois très faible dont on fait preuve, la magie de l'hypnose de rue prend tout de même.

 

Ceci dit ça serait intéressant d'avoir un ordre de grandeur entre l'intention et la technique : laquelle prévaut et à quelle point par rapport à l'autre.

 

Certains l'ont peut-être déjà expérimenté, il est possible d'induire une transe assez profonde en quelque chose comme deux minutes juste par contact, pour peu que la personne soit volontaire. Pour autant un chouïa de technique permet de gagner un temps monstrueux, le simple de fait de prévenir le volontaire qu'il va être mis en transe par un toucher en quelques instants fait un sacré boulot, juste une suggestion.

 

L'intention, la clé, probablement. Mais jusqu'à quel point il faut une main compétente pour la manier ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Certains l'ont peut-être déjà expérimenté, il est possible d'induire une transe assez profonde en quelque chose comme deux minutes juste par contact, pour peu que la personne soit volontaire. Pour autant un chouïa de technique permet de gagner un temps monstrueux, le simple de fait de prévenir le volontaire qu'il va être mis en transe par un toucher en quelques instants fait un sacré boulot, juste une suggestion.

 

Je n'ai pas experimenté, mais j'aimerai beaucoup sortir de la routine doigts, mains, bras. C'est pour moi intuitivement clair que la clé de l'induction n'a rien à voir avec ces tests précis. Mais je ne comprends toujours pas ce qui compte exactement :).

 

J'ai vu une des inductions assez étonantes: par ex sur youtube juste par le regard en quelque secondes, ou la video de Fred de manière silencieuse. Il me semble que c'est un peu comme Erickson qui hypnotise avec une poignée de main: les gens savaient très bien quel était le résultat attendu sans qu'Erickson ait forcément besoin de le dire, et du moment que la patient était d'accord (il ne serait pas là sinon)... bon voila.

 

Donc on revient à l'intention... avec aussi de l'acceptation, et du décors (facultatif) pour rendre ca plus concret... ca fait sens?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas experimenté, mais j'aimerai beaucoup sortir de la routine doigts, mains, bras. C'est pour moi intuitivement clair que la clé de l'induction n'a rien à voir avec ces tests précis. Mais je ne comprends toujours pas ce qui compte exactement :).

 

Probablement parce que ce qui compte dépend de chaque individu et qu'il est difficile d'établir une règle.

 

 

J'ai vu une des inductions assez étonantes: par ex sur youtube juste par le regard en quelque secondes, ou la video de Fred de manière silencieuse. Il me semble que c'est un peu comme Erickson qui hypnotise avec une poignée de main: les gens savaient très bien quel était le résultat attendu sans qu'Erickson ait forcément besoin de le dire, et du moment que la patient était d'accord (il ne serait pas là sinon)... bon voila.

 

Le problème des vidéos c'est qu'on n'a jamais le contexte global. Difficile de dire s'il n'y a pas eu quelque chose avant, ou si le cadre n'a pas appuyé la situation. J'ai déjà réussi à "envoyer" quelqu'un en transe en comptant simplement jusqu'à trois... Mais c'était une personne très réceptive et je l'avais déjà hypnotisé quatre heures avant. Si on j'avais seulement filmé mon décompte on pourrait croire qu'il s'agit d'une induction, or c'était très probablement une ré-induction d'une personne que je savais réceptive. On peut aussi penser à la fameuse vidéo de Jean-Emmanuel où il colle les pieds d'une personne "prise au hasard" dans la foule.

 

Concernant Erickson, je suis d'accord avec toi, les gens l'investissaient probablement d'un pouvoir, au moins de façon inconsciente, qui lui permettait de réaliser ces inductions éclairs. Dans le même ordre d'idée, il y a une célébrité québécoise (un ancien joueur de hockey) qui a une peur bleue de Messmer, car ce dernier peut l'endormir très facilement.  Ce que ce hockeyeur ne saisit probablement pas c'est que c'est lui qui donne ce pouvoir à Messmer.

 

---

 

Je voulais revenir une dernière fois pour déconstruire le mythe des commandes embarquées (d'ailleurs, comme Sweely-Boo le remarque, c'est amusant qu'on doive justifier pourquoi ça ne fonctionnerait pas, alors qu'on ne nous explique pas pourquoi ça devrait marcher).

 

Reprenons à partir de l'hypnose, puisque c'est supposé en être. Dans une séance d'hypnose de rue, on commence rarement par les suggestions les plus fortes, on commence par des phénomènes simples puis on avance. Il y a une forme d'approfondissement que ce soit formellement ou en graduant les phénomènes.

La "covert hypnosis" n'est déjà pas claire sur la façon dont l'état hypnotique peut être induit, et la question de l'approfondissement n'est jamais évoqué de façon crédible.

 

N'importe quelle personne qui a fait quelques tentatives en Street Hypnose sait que chaque volontaire réagit de façons différentes à certains mots, certains stimulus. C'est là l'intérêt du Clean speak d'ailleurs, d'employer les mots qui sont les plus évocateurs pour le volontaire. Exemple amusant: la suggestion d'invisibilité donne des résultats variables, pour certains l'hypnotiseur disparaît complètement, pour d'autres les vêtements flottent toujours dans l'air, etc...

Du côté des commandes embarquées on nous affirme que finalement tout le monde réagirait de la même façon, aux mêmes stimuli, avec une grande efficacité. Jamais on ne mentionne la possibilité que l'inconscient prenne ce qu'il veut et n'assimile pas l'intégralité des commandes. Il n'y aurait plus non plus de gens sensibles ou résistants, ça marcherait avec tout le monde de la même façon.

À chaque fois que je lis des choses sur la covert hypnose, je n'y vois aucune mention de différences interindividuelles, d'adaptation à l'auditoire, le non-verbal est rarement évoqué... Bref, à chaque fois que je lis des choses sur la covert hypnosis/saupoudrage sur ces charmants blogs, je n'y vois qu'un grimoire de croyance illusoire et des incantations magiques.

 

Que quelque chose de plus subtil, plus fin, plus complexe puisse exister, pourquoi pas ; probablement même si on se réfère au seeding d'Erickson. Je me renseigne là-dessus avidement, parce que dans une perspective d'hypnothérapie c'est passionnant. Mais pour ce qui est de la manipulation mentale en cinq minutes, dans un bar, je n'y crois pas une seconde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je suis nouveau ici et je débute dans l'hypnose mais je trouve tous ces sujets très très intéressant.

 

Certes l'intention est primordiale mais n'est ce pas dans nos paroles et gestes que ressort cette intention? Je veux dire que si une personne vient nous voir pour se faire hypnotiser, on pourrait se servir d'une poignée de main pour faire une rupture de pattern, et d'un langage "inintérrompu" (cad avec des connecteurs logiques, des métaphores, ...) pour permettre de contourner la conscience pour faire passer des suggestions. On serait dans du conversationnel non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Jeremy60200 a dit :

On serait dans du conversationnel non?

 

Ce serait une conversation oui. Mais pas un suggestion "cachée". 

L'hypnose conversationnelle c'est ce mythe qu'on peut hypnotiser quelqu'un à son insu avec des mots clés. Jusqu'à preuve du contraire cette forme d'hypnose reste fictionnelle. Elle est tentante mais complètement fictionnelle. 

Puis surtout si tu veux "manipuler" quelqu'un à son insu il existe des outils beaucoup plus efficaces (statistiquement parlant) et prouvés expérimentalement. 

Et il n'existe aucun outil, aucune technique fiable à 100% sur 100% des gens. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 29/12/2016 à 11:47, Jeremy60200 a dit :

Certes l'intention est primordiale mais n'est ce pas dans nos paroles et gestes que ressort cette intention?

 

Ça c'est intéressant !

 

Par quoi manifeste-t-on l'intention ? Est-ce que son unique vecteur est le paraverbal décrit par les scientifiques (gestes, ton de la voix, postures, regard, etc) ? Ou est-ce que ça va plus loin que ça ?

Essaies de changer volontairement (c'est pas évident je sais) ton paraverbal en essayant de garder la même intention lors de tes séances, ça aiguillera ta réflexion.

 

Au même titre on parle beaucoup de paraverbal, mais dans une phrase, qu'est-ce qui véhicule le plus de sens ? Le contenu même ou les mots que tu utilises ? Utiliser des mots différents pour exprimer une même idée produit le même impact ?

 

Qu'est-ce qui distingue le simple blabla de l'hypnose au final, qu'est-ce qui va faire que tout ce que tu racontes va être hypnotique ou non ?

 

Un moyen tout simple de toucher tout ça du doigt empiriquement parlant : faire une séance avec zéro envie d'hypnotiser, le faire mais sans conviction, et comparer l'efficacité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'aime bien répondre à des sujet en utilisant des anecdotes d'Érickson .

 

Je me souviens avoir lus dans The nature of hypnosis and suggestion, une fois ou Érickson ferait une lecture. Il avait d'abord capturer l'attention de l'assistance en m'étant trois chaises il avait alors, sans que l'assistance puisse le voir, prit deux croit qu'il avait placé dans des foulard pour en cacher la couleur. Il en placat une derrière la chaise de droite puis une derrière la chaîne de gauche avant de s'asseoir sur celle du milieu.

 

Il s'en suivit une lecture fort répétitive et ennuyeuse mais les gens écoutait attentivement vue que leur curiosités avait été piquées. Après un certain temps écoulé il avait dit une commande dire ce dans le genre "que ceux qui sont hypnotisé se lèvent et viennent s'asseoir leur chaise".

 

Deux charmante jeune dame se levèrent alors, une à l'extrême droite l'autre à l'extrême gauche. LE sujet de gauche s'assit sur la chaise de droite et le sujet de droite sur la gauche. À l'émerveillement de chacun il dévoila les bouts de craie. Incroyable, la craie de gauche était de même couleur que la robe de la personne de gauche, idem pour la droite.

 

Sans même que personne ne s'en rendent compte, y compris les sujets, il avait réussie à hypnose itinéraire deux personne et leur donner des commande. Comment? Et bien il promenait son regard sur l'assistance comme tout bon orateur saurait le faire mais sans jamais s'arrêter sur personne en particulieretard.  Sauf les charmantes (après je ne sais pas si ellesimple était charmantes, c'est juste pour rendre le textrêmement plus agréable hein) jeune dames. Il s'arrangeait pour légèrement accentuer ses phrases quand il s'arrêtait sur elles, il timait aussi avec précision pour que quand il arrivait sur elles ça ressemble à "... tu sais à quelle point tu peux être relaxé..." et comme c'était des milieux, fins ou débuts de phrase mais pas vraiment la phrase au complet ça passait incognito!

 

 

 

Il y avait avait aussi le jardinier atteint de cancer et proie a d'horrible douleurs. Il était réfractaire a l'idée de l'hypnose. Érickson la mit en tenace en parlant tu de faire pousser des tomates! Bon d'accord c'était beaucoup moins subtil que dans le précédent example mais ça donne quand même à penser.

 

Voilà j'espère que ça peut contribuer à la discussion ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 2