0
Max88

conseils pour gérer différentes situations afin que l induction soit une réussite

Recommended Posts

Bonjour à tous 

 

cela fait plusieurs mois que j'ai passé le pas de faire vivre des expériences hypnotiques aux volontaires. 

 

Lors des différentes séances, j'ai été confronté à différents problèmes. 

 

Pouvez vous apporter vos conseils aux situations suivantes 

 

Comme par exemple,
- lors du test de subjectivité des mains aimantées, les mains se rapprochent très très doucement, faut il continuer de parler au risque de se répéter et de tourner en boucle ou alors plutôt laisser l inconscient faire son travail et laisser quelques blancs. 

- ou alors lors de l'induction, quand on prononce le mot dors la personne se laisse un peu partir, mais relève aussitôt la tête. Comment faire pour que l induction soit un succès. 

- ou comment faire quand la personne est trop volontaire, quand elle force un peu le jeu ce qui empêche son inconscient de s exprimer. Comment lui expliquer qu'il ne fait pas trop jouer le jeu mais plus écouter et laisser faire. 


Merci beaucoup

maxence 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Max88 a dit :

 

Comme par exemple,
- lors du test de subjectivité des mains aimantées, les mains se rapprochent très très doucement, faut il continuer de parler au risque de se répéter et de tourner en boucle ou alors plutôt laisser l inconscient faire son travail et laisser quelques blancs. 

 

Subjectivité ? Suggestibilité plutôt, non ?

 

Le silence n'est pas interdit. Certains ont besoins d'être encouragé dans leurs efforts (c'est mon cas) d'autres ont juste besoin de temps en silence et d'autres encore ont besoins de tout autre chose. A toi de voir, n'hésite pas à demander ce que ton volontaire préfère.

 

 

 

Citation

- ou alors lors de l'induction, quand on prononce le mot dors la personne se laisse un peu partir, mais relève aussitôt la tête. Comment faire pour que l induction soit un succès. 

 

Explique ce qu'est une induction. Tu dois expliquer que c'est VOLONTAIRE. 

 

 

 

Citation

- ou comment faire quand la personne est trop volontaire, quand elle force un peu le jeu ce qui empêche son inconscient de s exprimer. Comment lui expliquer qu'il ne fait pas trop jouer le jeu mais plus écouter et laisser faire. 

 

Comment sais-tu qu'elle force ? En quoi est-ce mal ? C'est son expérience pas la tienne. 

 

 

Citation

Merci beaucoup

maxence 

 

De rien.

 

EDIT :

 

 

 

 

 

Modifié par Heyrin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Maxence, je n'ai pas encore pu tenter ma première expérience mais d'après les connaissances que j'ai pu acquérir ces derniers temps, il me semble qu'une solution (une possibilité en tous cas) pour chacun de tes cas sont envisageables..

Pour le premier au sujet des mains aimantées,  chacun ne vit pas les choses de la même façon,  les mains peuvent bouger très faiblement alors que le volontaire vit pleinement l'effet. La réciproque est aussi vrai.

Si ça tarde trop tu peux avoir 2 possibilités,  accélérer le rapprochement des mains (avec tes mains), ou centrer ton volontaire sur lui même à laide de suggestion basées sur sa respiration, sur ses battements cardiaques (ou autre) en brodant et el les liant à ta suggestion principale. ( "au fur et à mesure que ces mains se rapprochent, je vais te demander de te concentrer sur ta respiration afin que tu puisse te détendre de plus en plus, et plus ces mains vont se rapprocher et plus cette sensation de détente va t'envahir, et à chaque repiration, ces mains vont se rapprocher 2 fois plus, ect...).

 

En ce qui concerne l'induction,  comme l'a souligné Heyrin, tu dois expliquer lors du prétalk ce que va faire ton volontaire et le répéter juste avant ton induction.... explique lui la position dans laquelle tu veux qu'il/elle soit après l'induction. Si tu ne lui a pas précisé qu'il/elle devait rester tête baissée,  yeux fermés,  épaules relâchées ect  beh je pense que tu laisse une porte ouverte à une adaptation de la part du volontaire.  S'il s'attend à partir de suite en transe ou s'il se base sur des modèles super réceptifs vu en vidéo, il peut être alors surpris de ne pas vivre la même chose et ainsi s'étonner en relevant la tête. 

Cet argument est le plus souvent utilisé dans les forums, infos que j'ai croisé.  Le fait est de bien expliquer ce que tu attends de ton volontaire pendant et après l'induction, presque au mot près. 

 

Pour le dernier thème,  je suppose que tu veux dire que ton volontaire accentue volontairement le mouvement (mains aimantées,  livre/ballon, ect...).

Ya aussi 2 cas, le premier si elle le fait exprès pour te faire galèrer beh change de volontaire :)

Ensuite si c'est de l'excès de motivation qui traduit ses mouvement, peut être que revenir sur le pretalk en précisant que des "bons mouvements" sont plutôt discontinus et saccadés et qu'elle doit laisser faire les choses sans se forcer.

Ou peut être faire une petite relaxation juste avant pour diminuer le facteur motivationel..

Ou encore utiliser cette motivation pour construire tes suggestions....

 

 

Je me suis permis de donner mon avis selon ce que j'ai pu rassembler ici et là,  toute confirmation ou l'inverse est le bien venu.

 

Bon week end hypnotique..

Ben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques astuces :

 

Citation


- lors du test de subjectivité des mains aimantées, les mains se rapprochent très très doucement, faut il continuer de parler au risque de se répéter et de tourner en boucle ou alors plutôt laisser l inconscient faire son travail et laisser quelques blancs.

 

 

Premièrement il faut savoir que tu n'a en théorie même pas besoin de parler pour que la suggestion passe. Tu peux très bien réaliser une main qui se lève sans dire un mot une fois la suggestion lancée. Personnellement, je demande à mes partenaire de fermer les yeux et de laisser leur inconscient faire tourner leur tête tandis que eux peuvent penser à un événement, une sensation, un souvenir agréable. Tu économise des litres de salive et c'est bien plus facile à gérer que des mains qui se rapprochent.

Cela dit, chaque solution dépend de ton partenaire. Semble-il dans la séance? A-il l'air concentré sur ce que tu dis ou bien regarde-il à droite à gauche?
Parfois tu peux jute voir très clairement qu'ils mettent un effort conscient à bloquer les mains, ou qu'ils se fichent bien de ce que tu fais. Dans ces cas là, avertis les que tu as besoin de leur confiance totale et de leur attention, sinon passe à autre chose. Pas de temps à perdre avec les petits malins :P

En revanche si tu vois que la personne a vraiment envie que ça fonctionne, tu peux tenter de faire du clean Langage, c'est à dire amener la personne a aménager elle même ses propres métaphores.

Tu peux aussi jouer sur ses canaux sensoriels. Peut-être que la personne n'est pas très visuelle, mais plutôt dans les sensations. Dans ce cas tu dois adapter ton discours pour que ce que tu dis se mette à résonner avec la personne. Pour se faire demande lui ce qu'elle fait pour se détendre une fois rentré du travail. Si elle écoute de la musique ou en fait, c'est probablement auditif, si elle prend un bain, c'est kinesthésique, si elle lit un livre c'est peut-être visuel.

Enfin, il ne faut pas hésiter à prendre son temps, toute suggestion vient à qui sait attendre ! L'hypnose, c'est pas toujours rapide !


 

Citation

 

- ou alors lors de l'induction, quand on prononce le mot dors la personne se laisse un peu partir, mais relève aussitôt la tête. Comment faire pour que l induction soit un succès. 


 

 

 

ça c'est tout simple : tu ne lui a pas expliqué clairement ce que tu attendait d'elle. Prend bien le temps de lui dire qu'elle devra PAR ELLE MEME fermer les yeux et se relâcher, qu'elle va sentir ses yeux picotter, que ses paupierres vont s'alourdir, sa respiration se calmer, le mot dort n'étant que le moment clef ou elle doit le faire pour entrer en état d'hypnose.  Comme on dit on crée du vrai avec du faux. ça les gens ont du mal à le comprendre :)

 

Tu peux aussi tenter des inductions bien plus calmes. Souvent lorsque la personne se "réveille" c'est parce qu'elle a été surprise par l'induction. C'est pas bon signe, autant y aller calmement, tente une induction tranquille comme une main qui se rapproche du visage, ou bien demande à la personne de fermer les yeux et de détendre une a une chaque partie de son corps, ça marche aussi très bien.

 

Je finirais par dire que l'induction c'est très surfait, on cherche juste à ce que la personne se lâche à son rythme et le plus fluide ça sera le mieux l’expérience sera na.

 

Citation


- ou comment faire quand la personne est trop volontaire, quand elle force un peu le jeu ce qui empêche son inconscient de s exprimer. Comment lui expliquer qu'il ne fait pas trop jouer le jeu mais plus écouter et laisser faire. 

 

 

Dans ces conditions tu as plusieurs solutions, en voici une :

Demande à la personne de visualiser un espace blanc qui ressemble à une pièce insonorisée, puis demande à la personne de visualiser cette version d'elle qui bloque l’inconscient, ça peut être la petite voix qui nous répète que ça doit marcher par exemple et qui fait qu'en réalité ça marche pas ou autre chose. Puis tu fais sortir la personne de la pièce en prenant soin de la fermer avec une clef que la personne va garder précieusement. Dès lors que cette chose est à l’intérieure elle ne peut plus interagir avec la personne. Puis tu fais un réveil/ tu enchaine sur la suggestion.
Attention tout de même c'est une suggestion qui peut-être très puissante.

Parfois ça fonctionne. Par contre je te conseille plus d'être rapide et de créer des surprises pour ce genre de personnes. Moi je sais que sur les amnésies la surprise fait un bon effet.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Citation

Comment sais-tu qu'elle force ? En quoi est-ce mal ? C'est son expérience pas la tienne.


Généralement ce sont les personnes elles-même qui viennent exprimer leur déception sur leur incapacité à vivre des effets hypnotiques.
Moi je sais qu'il m'arrive d'être bloqué et je le dis à l'hypnotiseur pour qu'il puisse adapter sa réponse. J'ai souvent vu ça en street aussi.

Modifié par Cafine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lancer la suggestion puis parler d'autre chose ça marche bien, notamment les yeux ouverts certains volontaires vont beaucoup mieux marcher dés qu'ils ne fixeront plus leur bras du regard. Du coup parler d'autre chose, continuer ton pre-talk, faire de la confusion et juste lui faire remarquer que son bras est monté sur super haut c'est sympa :D

Modifié par colombana
Orthographe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0