0
géraume

debriefing suite à suggestion "mal" interprétée

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

A la fin de ma  dernière séance sur un excellent volontaire, j'ai effectué cette suggestion : "Lorsque tu vas te réveiller, le français aura complètement disparu de ta mémoire, complètement effacé, ta langue sera désormais le chinois. C'est ta langue maternelle, tu trouveras tout a fait normal de t'exprimer ainsi."

Après avoir ouvert les yeux, la personne est d'abord apparu désemparée en se demandant ce qui lui arrivait, puis semblait incapable de parler, et enfin après une dizaine de secondes a commencé à parler timidement... toujours en français mais avec un accent chinois pronconcé (ce qui fût très drôle).

 

J'aimerais essayé de comprendre pourquoi la suggestion a été interprétée différemment : ta langue n'est plus le français mais le chinois ----> je parle toujours français mais avec un accent chinois.

En débriefant avec la volontaire, elle m'a dit que si je lui avais suggéré de prendre un accent chinois, elle n'aurait pas réagi comme cela.

Je précise que le reste de la séance était parfaite : test de suggestibilité, catalepsie, amnésie, induction, verre collé, variation émotions,...

 

Si vous avez un début d'analyse, ou conseil, ou partage d'expérience similaire, je suis preneur :-)

 

Merci d'avance pour vos feedbacks.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin une question bien posée ^^

 

Je te propose quelques hypothèses :

 - La suggestion n'était pas acceptable. (Impossible de parler chinois, impossible d'oublier le français ou que sais-je encore). Pour ton volontaire, ce n'était pas possible de faire ça, il a alors "choisi" quelque chose de plus acceptable à mi-chemin entre le néant et le parler chinois.

- Tu l'as surpris et elle n'a pas du tout eu le temps d'assimiler la suggestion. Au final, tu as eu le travail commencé mais pas fini. Certains volontaires ont besoin de mise en situation. 

- La suggestion n'était pas comprise par l'inconscient. Ou pas acceptée. 

- Elle ne voulait pas. 

 

Penses-tu qu'une de ses hypothèses correspond à ton ressenti et à son retour ?

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme Heyrin ton volontaire c'est adapté à ta suggestion qui inconsciemment n'est pas acceptable pour des raisons propres à lui, ce que tu peux faire c'est de lui préciser que se sera juste pour un cours instant comme un jeu pour lui démontrer quand hypnose on peu modifier aussi le langage que tout redeviendra normal après que ça le fera sourire et peut-être rire aussi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autre hypothèse, peut-être que cette langue là n'est pas acceptable pour elle. Peut-être que ça fait "trop réel". Une mise à distance de la réalité peut aider, avec une mise en situation par ex. Ex : téléportation en Chine, tu entends tout le monde parler chinois, ce qui est normal, du coup tu peux absorber cette langue aussi et la parler très facilement... Ou alors elle peut être déconcertée parce qu'elle ne sait pas parler chinois).

Je sais que perso j'aime pas trop le changement de langage ( rester coincer dans une langue inconnu) mais je parle Pikachu volontiers. Les voies de l'inconscience sont souvent tordues et illogiques...

Mais le seul moyen de savoir comment t'adapter à tes volontaires c'est de tester, et de t'interroger comme tu le fais là :D

Pika !

Modifié par melimëlo
Pika Pika !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses, très intéressantes !

 

Parmi les 4 hypothèses d'Heyrin, j'élimine ces 2 là car ce n'est vraiment pas le ressenti que j'ai eu pendant la séance:

- La suggestion n'était pas comprise par l'inconscient. 

- Elle ne voulait pas.

 

Par contre je pense qu'il y a du vrai dans ces 2 hypothèses:

- Tu l'as surpris et elle n'a pas du tout eu le temps d'assimiler la suggestion. Au final, tu as eu le travail commencé mais pas fini. Certains volontaires ont besoin de mise en situation. 

Sans doute que j'aurais dû prendre plus de temps à expliquer la suggestion, quitte à insister, répéter. Et surtout placer cela dans un contexte comme suggéré par melimëlo, en mettant la personne en situation (par exemple en s'imaginant entouré de chinois,...).

 - La suggestion n'était pas acceptable. (Impossible de parler chinois, impossible d'oublier le français ou que sais-je encore). Pour ton volontaire, ce n'était pas possible de faire ça, il a alors "choisi" quelque chose de plus acceptable à mi-chemin entre le néant et le parler chinois.

Je pense que c'est vraiment cela, la volontaire étant plutôt de nature réservée, elle ne s'est pas sentie en mesure d'inventer ce langague très complexe et totalement inconnu qu'est le chinois, ce n'était pas acceptable en tant que tel. C'est pour cela que je l'ai senti en panique pendant les 10 premières secondes, elle cherchait comment répondre à la suggestion d'une manière ou d'une autre et finalement elle a trouvé une solution intermédiaire et acceptable, ce qui lui permis de retrouver sa sérénité. Comme suggéré par Ronald, j'aurais pû/dû faciliter l'acceptation en précisant que ce serait juste pour quelques minutes et surtout que cela la ferait sourire, plutot que de l'avoir mise mal à l'aise.

 

Voilà des bonnes pistes d'amélioration, merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0