0
Drinou

Qu'avez-vous ressenti la première fois ?

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Je viens d'écouter cette vidéo :

 

Et pour la première fois, j'ai réussi cette catalepsie ! Yessss !

Ce que j'ai ressenti c'est d'abord de la satisfaction : d'avoir accepté la suggestion, d'avoir joué le jeu en m'amusant de la situation et ainsi être dans le bon esprit justement :)

En prenant un peu de recul, je me rend compte que c'est précisément cet état d'esprit qui me manquait jusque là pour y parvenir. J'ai enfin compris ce que cela signifiait vraiment.

 

Je suis ravie d'avoir relancé cette vidéo parce que chaque fois que j'hypnotise un volontaire, je suis curieuse de savoir ce qu'il ressent et ce qui est "déclencheur" lorsque un blocage disparaît.

 

Et le plus drôle finalement, c'est que c'est en partie grâce aux volontaires que j'arrive moi-même à le vivre. Alors merci à eux ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Félicitations ! 

 

Je sais que la question est plutôt rhétorique mais j'ai envie d'y répondre.

 

C'est vrai qu'il est assez difficile de décrire la première fois où on a eu un blocage qui cède et de la formaliser rend les choses artificielles. Mais comme la définition de l'hypnose, j'ai envie de faire se travail et d'expliquer ce que j'ai ressenti et les émotions qui m'ont traversé lorsqu'un blocage a cédé. 

 

Premièrement mon vocabulaire n'est pas bénin. J'ai vraiment l'impression que quelque chose cède lorsque finalement une suggestion passe. Si je n'ai jamais éprouvé de difficulté à vivre des gestes idéomoteurs et les catalepsies me satisfont souvent même en étant légère, il y a des moments où tu sens que la suggestion ne passe pas vraiment, que tu as l'impression que tu simules un peu, que tu aides. Et c'est très bien mais c'est, pour moi, pas toujours satisfaisant. 

 

Lorsque pour la première et seule fois où une amnésie franche est passée (c'est à dire de ne plus du tout savoir de quoi on parle même au fond de moi même pas un tout petit peu, rien) c'était grâce à Melimëlo. Bien sûr j'avais déjà vécu des amnésies très satisfaisantes et amusantes mais jamais vraiment involontaire, jamais vraiment sûres. 

D'abord il y a la constatation. Contrairement à une amnésie disons 10/10 où tu sais que c'est plus vraiment là mais encore un peu quand même, la 20/10 (soit la 10/10 mais que avant tu pensais avoir 10/10 alors qu'en fait tu étais plutôt à 7/10) tu dois tester et découvrir le néant. Et là il se passe plusieurs choses dans ma tête. D'abord, tu constates que tu t'es "retourné" vers ton prénom et qu'il n'y ait plus du tout. C'est vide, vraiment. Puis tu as le cœur qui rate un battement car tu as peur. Mais ce genre de peur identique à celle d'un manège à sensation, celle qui précède le plaisir du frisson. 

Mais cette fois-ci j'ai senti que ma volonté avait juste était prise en défaut. La surprise passée, l'amnésie est retombée à 7/10 puis à disparut. J'ai été très satisfait, puisque je m'en souviens encore en détail.  

 

Je vis la plupart des suggestions en interne. Mes sens internes sont souvent très sollicités et je peux voir un film en 3D dolby surround HQ 1024P avec odorama lorsque je suis bien concentré. Mais je n'ai jamais eu la moindre hallucination avec mes sens externes.

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0