Aller au contenu

Hypnose et sport ?


Hypnose = dopage ?  

22 votes

  1. 1. Est-ce que l'utilisation de l'hypnose peut être apparentée à du dopage dans le milieu sportif ?

    • Oui
      0
    • Non
      20
    • NSP
      2


Recommended Posts

Bonsoir à tous,

 

voilà, je pratique le canoë-kayak assez intensivement (4 fois par semaine en moyenne), et je me suis demandé quel "pouvoir" pourrait avoir l'hypnose sur les performances sportives, notamment avec un ancrage ou une auto-transe.

Est-ce que, selon vous, cela pourrait être considéré comme du dopage ?

Pour rappel, le dopage est défini ainsi dans le Larousse :

Citation

Dopage : absorption d'un stimulant ou de toute substance modifiant ou exaltant considérablement certaines propriétés avant de se présenter à un examen, une épreuve sportive

C’est donc le recours à des procédés ou substances pour augmenter artificiellement ses performances physiques ou mentales.

Dans mon cas précis (descente de rivière sportive), je ne pense pas pouvoir utiliser une transe pendant une compétition (un peu dangereux la relaxation dans ce genre d'endroits), mais est aussi considéré comme dopage le dopage à l'entrainement (prendre des produits pour pouvoir s’entraîner plus fort et/ou longtemps et ainsi, gagner plus rapidement en niveau).

Donc, pour en revenir à l'hypnose ; l'utilisation d'un ancrage bien-être/relaxation pourrait-il être dopant pendant un entrainement (sur du plat) pendant par exemple, une récupération ? Ce qui reviendrait à absorber des antidouleurs ou des calmants, non ?

 

Voilà, j'attends vos réponses, réactions (et peut-être coups de g... ;))...

Aulaketal

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

il y a 40 minutes, Olaketal a dit :

je ne pense pas pouvoir utiliser une transe pendant une compétition (un peu dangereux la relaxation dans ce genre d'endroits)

Il n'y a pas que la relaxation. Il y a aussi un état d'hyper vigilance où tu es dans le moment présent, presque ou totalement dissocié, à prendre des décisions qui semblent instinctives. Il y a aussi un sorte de dilatation/contraction du temps qui peut apparaitre. 

 

Pour le coté dopage. C'est assez arbitraire ce qui est dopant ou non. Par exemple le sportif qui boit trois cafés avant son épreuve, no problem, pourtant, ça lui donne un petit coup de pouce.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, Kéwa a dit :

 

Il n'y a pas que la relaxation. Il y a aussi un état d'hyper vigilance où tu es dans le moment présent, presque ou totalement dissocié, à prendre des décisions qui semblent instinctives. Il y a aussi un sorte de dilatation/contraction du temps qui peut apparaitre. 

 

Pour le coté dopage. C'est assez arbitraire ce qui est dopant ou non. Par exemple le sportif qui boit trois cafés avant son épreuve, no problem, pourtant, ça lui donne un petit coup de pouce.

Effectivement, on peut induire un état semblable à celui provoqué par l'adrénaline, mais du coup ça devient un peu artificiel comme état :P

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'un point de vu purement sportif. ce que tu vas chercher pendant tes temps de récup c'est d'éliminer l'acide lactique dans tes muscles, et faire redescendre ton rythme cardiaque.

 

Pour le première élément c'est par l'urine que ton corps expulse les toxines je ne pense donc pas que l'hypnose te serait d'une grande aide.

 

Par contre pour le rythme cardiaque c'est une autre histoire. Une technique de relaxation peu tout à fait t'aider dans cette situation. Mais en quoi est ce différent de quelqu'un qui ferme les yeux sur la ligne de départ pour conditionner son esprit à l'effort qui l'attend. Cette avis n'engage que moi mais je pense que dans certaine situation l'hypnose peu aider mais elle n'est en rien dopotante.

Je tien à ajouter sans raison réel pour le sujet que je suis également un (ancien) kayakiste.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 13 heures, vana a dit :

Par contre pour le rythme cardiaque c'est une autre histoire. Une technique de relaxation peu tout à fait t'aider dans cette situation. Mais en quoi est ce différent de quelqu'un qui ferme les yeux sur la ligne de départ pour conditionner son esprit à l'effort qui l'attend. Cette avis n'engage que moi mais je pense que dans certaine situation l'hypnose peu aider mais elle n'est en rien dopotante.

Je tien à ajouter sans raison réel pour le sujet que je suis également un (ancien) kayakiste.

Justement, la "puissance" de l'hypnose ne permet-elle pas de faire "plus" qu'un simple fermerlsyeuxavantledepart ?

 

Sinon, kayak slalom, desc, CEL ? ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En fait je pense que le grand sportif dans sa préparation mentale est déjà dans une forme de transe adaptée à la pratique de son sport à très haut niveau. Je ne suis pas convaincu que l'hypnose augmenterait les capacités physique de l'individu dans ce contexte. 

Le travail intéressant, je pense, se déroulerait davantage sur la combativité et la confiance en soi.

 

Egalement, il ne faut pas oublier que l'hyper focalisation d'un sujet sous une transe de type hypnotique a une hyper focalisation sur une voire deux choses et donc permet plus difficilement le traitement des données extérieures (vitesse de l'embarcation, remous, sens du courant tangage etc) ainsi qu'une déprivation sensorielle qui pourrait alors nuire à la performance en fonction de l'activité pratiquée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard......
Il y a 3 heures, Ioanes a dit :

Je ne sais pas de quand date cet article mais il présente plutôt bien les choses :)

 

http://www.ilosport.fr/conseils/mental/on-ose-l-hypnose-cote-sport/

Effectivement, ça résume très bien mon idée ^_^

Et tu penses que ce serait développable en auto-hypnose ? Parce que dans le cadre de l'article, les sportifs ont une séance avec un térapeuthe (donc quelque chose de très professionnel).

Ok je viens de me rendre compte qu'à chaque message je suis là à dire "oui mais, oui, mais" :lol:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 8 mois plus tard......

Salut les gars, j'ai quelques nouvelles intéressantes. J'ai fait une séance à un ami traceur comme moi (pratiquant de Parkour - les Yamakasi), qui après une blessure n'arrivait pas à retrouver son niveau malgré 2 mois passés. Résultat aujourd'hui il est encore meilleur avant et... Je vous laisse découvrir
 

1.PNG

2.PNG

3.PNG

4.PNG

5.PNG

6.PNG

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je lui ai fait ceci en 10 minutes :

- Remémoration de son meilleur saut/le plus difficile, des sensations et de la satisfaction qu'il avait après l'avoir fait

- Comparaison au saut actuel sur lequel il bloque pour rien car il est encore plus facile

- Visualisation du saut actuel, de sa réussite et des sensations à sa suite. Ancrage dans l'esprit que ce saut a déjà été fait (flou visualisation = réel)

- Après le saut exécuté en réel, je l'ai ré-induis et posé un ancrage lui permettant de retrouver cette transe visualisatrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard......
il y a 28 minutes, Jicipi a dit :

Décidément je ne pensais pas que j'allais bider

J'ai lu et c'est intéressant, je bosse avec des sportifs pro depuis un an et demi environ, dans des disciplines assez varié, et j'ai de très bon résultats, en utilisant des techniques assez similaire ( y'a pas un cas pareil bien sur ) 

 

hésite pas si tu veux parler de ça en mp ou ajoute moi sur facebook : Olivier Peyrega 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...