Aller au contenu
Forum Street Hypnose

question sur les ancrages avec/sans induction


Recommended Posts

Bonjour,

Pour poser un ancrage à ma volontaire, je lui fais se replonger dans un souvenir commun agréable, notre dernier week-end de vadrouille dans un village qu'elle adore par exemple, et tout en orientant un peu je lui demande de me décrire avec ses mots ce qu'elle imagine et ressent jusqu'à avoir couvert tout le VAKOG. Elle fait cet exercice deux ou trois minutes, pas plus, et quand les traits de son visage confirment qu'elle est bien dedans, je lui laisse profiter en silence quelques secondes en posant un ancrage sur un coin de peau.

Notez qu'on ne fait pas ca dans le cadre d'une seance d'hypnose "cadree", il n'y a pas vraiment de pre-talk, juste un "tu veux qu'on fasse un truc amusant ?", pas d'induction formelle, il n'y a en fait rien à part ce que j'ai décrit au-dessus.

Le problème c'est que l'ancrage est très ephémère, disons qu'il marche très bien le jour ou je le pose, mais le lendemain il n'est soit plus là, soit plus du tout aussi intense pour reprendre ses mots.

Ma première question: est-ce que l'induction et la profondeur de la transe joue un rôle sur la "durée de vie" de l'ancrage ?


Ensuite, question annexe, elle voulait pouvoir ressentir le rire que lui procure la vision de la vidéo ci-dessous (je la partage, pas de raison que je sois le seul à l'avoir en tête).

Toujours dans le cadre décrit au dessus, je lui pose un ancrage sur un doigt, mais ca l'a juste faite sourire, je lui dis donc que le doigt d'à coté est un bouton pour passer du 33 tours au 45 tours, ce qui va ralentir ou accélérer les voix, elle commence à rire et je lui dis que j'ai bloqué l'ancrage sur la dernière position du bouton de vitesse et que je fais glisser le bouton 33 tours sur la table pour plus qu'il ne soit sur son doigt.

Ca marche très bien, mais ca me souleve une question: le bouton 33 tours et le fait que je le fasse "disparaitre" en le glissant sur la table, s'apparente plutot a un etat hypnotique qu'a un ancrage kine, du coup c'est la pose de l'ancrage initial qui fait office d'induction ?

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Bonjour Gilles,

 

Pour répondre à ta première question, un ancrage n'a pas forcément besoin de transe hypnotique. Ce qui renforce l'ancrage c'est justement le fait de le renforcer.... Je veux dire par là que lors de la pose de l'ancrage, tu lui fais vivre une émotion agréable forte, là tu commence à poser l'ancrage en appuyant (ou tout autre chose) pendant 20-30sec.... à partir de ce moment, tu peux utiliser des sous-modalités pour renforcer encore l'émotion agréable et de nouveau ancrer pendant quelques secondes (20-30). Au plus tu répètes l'opération et au plus tu ancres. Après, un ancrage inutilisé finit par disparaître. Ta volontaire doit donc l'utiliser souvent dès la première journée. Et si elle a compris le fonctionnement, elle peut le renforcer elle-même ;)

 

Petit aparté... l'ancrage peut très bien être créé par le volontaire lui-même, tu n'es pas obligé de lui imposer quelque chose. Je veux dire par là que tu peux proposer à ton volontaire d'associer cet état agréable à ce qu'il veut, que ce soit une pensée, une focalisation sur un endroit de son corps, en appuyant à un endroit particulier, etc.... c'est "presque" sans limites ;) Je te laisse trouver en quoi ça répond en tout ou partie à ta deuxième question :) 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...