4 4
Greg_35

Des superviseurs

Recommended Posts

Salut à tous,

 

Je me rends compte que certains n'ont pas forcément la possibilité de se joindre à des sorties d'hypnose de rue près de chez eux, notamment les plus jeunes.

Comme vous le savez, certains pratiquent dans leur établissement scolaire. Même si nous ne le recommandons pas, nous ne pouvons les en empêcher.

 

Ce que je propose alors, c'est de leur proposer à leur arrivée sur le forum d'avoir un superviseur. Un sorte de référent qui peut les accompagner à distance dans leur pratique, comme le ferait un aîné dans une sortie street. Le but dans un premier temps serait de les aider à définir leur éthique, le cadre et les limites qu'ils se fixent. Ensuite, ils peuvent faire un compte-rendu de chacune de leurs séances à leur référent pour obtenir des conseils. Les conseils peuvent être purement pratique ou portés sur des notions à revoir, ce genre de choses. S'ils ne souhaitent pas étaler toutes leurs séances, ils peuvent aussi lui demander de l'aide sur une partie ou une situation difficile qu'ils ont rencontré.

 

Alors vous me direz peut-être, il y a déjà une section pour cela, elle s'appelle "retours d'expériences". Certes. Néanmoins, il peut arriver dans notre pratique de ne pas être très fier d'une suggestion que l'on a passé ou d'une séance qui s'est mal passée... Dans ce cas, si l'on a un référent, on est plus enclin à lui en parler que de le déballer sur tout le forum.

L'idée reste d'accompagner les plus jeunes dans leur pratique pour éviter des dérapages tout en les faisant progresser.

 

Dans mon idée, le référent et le jeune peuvent communiquer par les messages privés ou sur le teamspeak dans une salle réservée. Les référents peuvent être des membres volontaires avec suffisamment d'expérience et de pédagogie.

 

Qu'en pensez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble qu'il y a un moment avait émergé l'idée du parrainage, qui est similaire à ce que tu proposes mais ça n'avait pas tenu pour je ne sais plus quelle raison.

 

L'idée est bonne, très bonne même, cependant...

 

"Oui m'sieur le professeur j'ai appris sur Street-Hypnose et Flichtoufloche45 mon référent m'a dit que je pouvais faire faire le nudiste à Elisabeth devant toute la classe quand elle entendra le mot "devoir""...

Bon j'exagère un peu (beaucoup, vraiment ? :D) mais je veux dire par là qu'un seul référent est à mon avis, un peu risqué. Le jeune peut tout mettre sur ton dos, mal interpréter ce que tu lui as dis etc... Perso, je ne me risquerais pas là-dedans, surtout n'étant pas "sur le terrain" avec lui on sait jamais ce qu'il peut se passer. C'est pour ça que les rdv dans la rue sont bien. On est là quand il faut, on dit ce qu'il faut devant les autres et surtout on peut montrer !

Ceci dit comme tu les dis tous n'y ont pas accès, alors l'idée du référent comme dit plus haut est très bonne. Mais à la place d'un seul référent je verrais à la limite peut-être plus deux ou trois référents, sur la même longueur d'onde, capable d'exprimer une même idée différemment. Et voire, le must du must, qui habite pas trop loin du filleul pour, pourquoi pas, une fois de temps en temps aller streeter avec lui !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'idée de superviser un très jeune streeteur est bonne mais je pense qu'il faudrait aussi superviser certains hypnos qui ont une pratique plus que douteuse, pour un très jeune ce sera plus un jeu pour lui qui risque de déborder mais pour un autre plus âgé se sera plus pour se mettre en avant flâter son égo. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis tout nouveau sur le forum, je n'ai aps encore fait ma premiere séance et je ne suis plus au college... Malgré ca je vais quand meme donner mon avis...
En tant que novice, je serais assez rassuré d'avoir un(e) "referent(e)" dans ma ville avec qui je pourrais echanger sur mes questionnement avant de me lancer et meme une fois cette étape passée.

Ce systeme de mentorat permettrait surement :

- Une pratique mieux encadrée dans le cadre de la charte SH

- Une facilité poru les nouveaux de s'integrer lors de leur premieres sorties.

 

Qu'en pensez vous?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est justement le but de ce site, échanger ,partager, conseiller.

 

Il est vrai aussi que rien ne vaut la pratique en street avec quelqu'un pour te guider la seul chose c'est qu'il faut avoir le bon surtout que j'ai vu quelques vidéos sur des séances en street sur Beaubourg qui m'on laisser dubitatif.

 

Si tu es de Paris prend contact avec Alban qui sera te guider.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous pour vos retours. :) Je vois que le sujet en intéressent quelques uns et même des nouveaux.

 

@Baptiste Spen Effectivement parrain, superviseur, référent... l'idée est là. L'idée que l'intéressé dise que c'est le référent qui lui a dit qu'il peut ne m'effraie pas plus que ça. Je crois qu'un jeune qui accepte d'avoir un référent est déjà dans l'attitude d'écoute et de recherche de compréhension de ce qui lui est dit. Pour ce qui est d'avoir plusieurs référents, je trouve que ce serait bien mais en revanche il ne faut pas que la discussion (si elle est par écrit) soit perturbé par les réactions des uns ou des autres quand on cherche à faire réfléchir la personne. J'ai déjà été spoylé comme ça sur une discussion facebook et ça m'a donné la sensation de parler pour rien.... En revanche un ou plusieurs référents suppléant peut être bien. D'une part pour qu'il y ait un regard sur ce qui se dit (l'idée est au départ portée sur les plus jeunes...) et d'autre part si la personne veut avoir un autre avis ou une idée supplémentaire.

 

@RONALD Je suis d'accord avec toi, rien ne vaut un accompagnement sur le terrain. Mais pour certains, ils n'ont pas la possibilité d'aller aux sorties street. D'où ma réflexion. Même si c'est à distance, le fait qu'il y ait une relation privilégié permet de prendre le temps de bien comprendre les choses, de bien les poser et de donner des conseils avisés. Certes le forum est déjà là pour partager et l'un n'empêche pas l'autre à mon sens. Pour ce qui est des adultes qui ont besoin d'un rappel sur l'éthique, je suis d'accord avec toi. Pour certains hélas, on a beau leur expliquer les tenants et aboutissant, il s'en moque éperdument... Mais pour ceux qui sont ouvert, effectivement :) 

 

@Kerchak Tu as raison de donner ton avis ! :) c'est l'intérêt du forum. Dans ce que tu dis nous sommes plus proche de l'idée d'un parrain et ça va dans le même sens : éthique et conseils de pratique.

 

Je suis sur que nous aurons encore d'autres retour qui nous permettrons de trouver la solution idéale. :) 

Pour l'instant, si je résume :

- plusieurs référents (à voir sous quelle forme)

- étendre la proposition aux adultes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Kerchak Tu es sur paris, le mieux pour toi est de rencontrer les hypnotiseurs de paris et d'avoir leurs retours/conseils en temps réel. 

 

Comme mme l'a dit Ronald, il y a de tout coté hypnotiseurs à paris. Personnellement je ne ferais pas de sortie avant le week end du 12 mars. Mais si tu veux une liste d'hypnos sur qui  tu peux t'appuyer (j'oublierais certainement des noms), qui respecte la charte éthique et le volontaire. 

Tu verras les nouveaux sont toujours bien accueillis ;)

 

@Greg_35 Tu vois j'ai eu raison de te dire de poster ici. 

 

Pour information, en fonction de se qu'il sortira de ce sujet, je peux mettre en place les outils techniques nécessaires pour le bon fonctionnement.  En espérant évidement que ça serve :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je soutiens ton idée. J'imagine très bien que beaucoup ne soient pas à l'aise de parler de leurs difficultés en public.

Si en plus on pouvait arrêter tout les sujets identiques d'une ou deux lignes pour savoir pourquoi ci ou ça ne marchent pas.

 

En revanche, pour moi, ça devrait être accessible à tous.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au vu de l'âge moyen des intervenants sur ce topic, il semblerait que les collégiens ne soient pas plus intéressés que ça par la supervision.

 

Il y a un principe d'économie qui dit que toute offre crée sa propre demande, cependant la plupart des entreprises font quand même des études de marchés avant - histoire d'être sûr.

 

 

 

Si les personnes intéressées par une supervision sont toutes majeures et vaccinées, cela me pose cependant un petit problème.

 

Déjà, indépendamment de l'âge, si l'idée est de faire un accompagnement à distance, je suis contre. Je rejoins totalement Ronald et Alban. Je considère que la beauté de Street Hypnose, c'est justement sa communauté physique. Lorsque je suis allé à Grenoble, je ne connaissais personne et j'ai été merveilleusement accueilli par les hypnos de là-bas. C'est le réel qui fait la force de l'hypnose de rue. Un accompagnement, téléphonique, par skype ou tchat interposé ne remplacera jamais la convivialité de la rue, les véritables amitiés qui y naissent.

En ce qui concerne la gêne potentiellement ressentie à l'idée d'exposer dans la section "retour d'expérience" les suggestions crades qu'on aurait pu passer, il ne faut pas exagérer non plus : on est ici sur un forum ; si les personnes "n'ont pas la possibilité de se rendre à des sorties près de chez eux" alors ils disposent d'un relatif anonymat. Et puis bon, accepter de se faire virtuellement pourrir dans le but d'éviter de soi-même pourrir par la suite le mental de nos volontaires, c'est peut-être déjà le début de l'éthique non ?

 

Concernant l'âge des supervisés, il me semble que s'il peut être pertinent de proposer un tel "service" pour les moins de 18 ans (encore que la charte indiquant qu'on n'hypnotise pas en dessous de 16 ans, ça me semble délicat de mettre un tel système - qui encourage ouvertement les plus jeune à la pratique - en place) ; en revanche, pour les plus de 18 ans, il existe un très bon système de supervision qui s'appelle "Les formations Street Hypnose". Éthique, cadre et limite, tout y est. Il y a également mes camarades de l'AFH qui font un bon boulot sur Paris, ou encore Anthony Jacquin à Londres et probablement d'autres dans d'autres villes.

Qu'on me comprenne bien, mon objectif n'est pas de faire la pub pour l'un ou pour l'autre ; ni Manu, ni JP n'ont besoin de moi pour remplir leurs formations. Mais il faut replacer les choses dans leur contexte : il y a le formel et l'informel. Il y a le Hangout, le Team Speak, le forum, la carte des hypnotiseurs. Il me semble qu'avec la section rencontre - particulièrement active - et les nombreuses sorties organisées chaque semaine dans la plupart des grandes villes de France, un hypnotiseur majeur de bonne foi est tout à fait capable de rencontrer physiquement à la fois des débutants et à la fois des plus confirmés afin de faire ses premiers pas. D'ailleurs, je pense que lorsqu'on débute, il vaut mieux être accompagné de débutants également afin de partager ensemble l'extase des premiers phénomènes réussis, ainsi que les découvertes que l'on fait au fur et à mesure. L'informel me semble donc particulièrement fourni. En ce qui concerne le formel, les différentes formations proposées permettent rapidement l'acquisition d'une technique solide, un accompagnement personnalisé dans la rue et un "suivi" par la suite. Il y a également le livre qui aborde ces sujets.

Ce système de supervision pour adultes me semble être une formalisation de l'informel ; en plus de ne pas bien en voir l'intérêt, j'en vois déjà les défauts : je rejoins Ronald sur les dérives potentielles liées à l'égo des superviseurs.

 

 

Mais comme j'ai un égo énorme et que je n'exclus pas de me tromper, je veux bien me porter volontaire si le projet venait à naître et qu'un bizuth était assez fou pour me choisir comme superviseur :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci @Agraf pour ta réponse. 

Je comprends ton point de vu. Autant pour les adultes, je te rejoins sur certains points, autant pour les plus jeunes je suis plus nuancé. 

Si le fait que la charte SH n'autorise pas à hypnotiser des personnes de moins de 16 ans, alors pourquoi laisser un jeune de 13 ou 15 ans s'inscrire sur le forum pour apprendre l'hypnose sachant très bien qu'il y de fortes chances pour qu'il pratique à un moment sur ses camarades ?

Comme je l'ai dit, certains de cet âge n'ont pas la chance de pouvoir se joindre à des sorties. De là à imaginer qu'ils ne puissent pas non plus suivre une formation....

L'idée ici est justement de pouvoir les accompagner par un moyen que qu'il soit et les aider à construire leur éthique et à progresser. Alors oui, le forum dispose déjà de sections où on peut raconter nos expériences, même quand nous n'en sommes pas fier. Pour certains ados (et pas que), non seulement ils ne le mettront pas sur le forum malgré l'anonymat, mais en plus suivant les réactions peuvent se braquer rapidement. Rappelez-vous comment vous étiez à cet âge et par quelles phases vous avez pu passer....

L'idée d'un référent, c'est justement l'écoute et la pédagogie pour mieux faire passer les message dans l'intérêt du jeune hypno. ;) 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Greg_35 a dit :

Si le fait que la charte SH n'autorise pas à hypnotiser des personnes de moins de 16 ans, alors pourquoi laisser un jeune de 13 ou 15 ans s'inscrire sur le forum pour apprendre l'hypnose sachant très bien qu'il y de fortes chances pour qu'il pratique à un moment sur ses camarades ?

 

Il est impossible de contrôler l'âge des personnes qui s'inscrivent. Même un scan de carte d'identité, ça se photoshop en deux minutes. Et puis aucune loi n'interdit à quiconque d'hypnotiser alors il n'y a aucune raison de jouer au gendarme.

À quoi sert la charte ? Principalement à deux choses. Pour les forumeurs, elle permet d'avoir ces fameux "cadre, limite et éthique" que tu évoquais. Ou tout du moins c'est une base de référence commune. Pour le public extérieur, elle permet d'avoir une vision simple et rapide de ce qui fait la spécificité de la Street Hypnose par rapport à l'hypnose de rue telle que pourrait l'enseigner une autre école. Comme le site - et la charte - sont une vitrine de l'hypnose de rue en France, elles permettent également à Jean Emmanuel d'afficher sa différence face à d'autres pratiques, dans le cas où un dérapage surviendrait. Ainsi, si un collégien s'amuse à suggérer des orgasmes à ses petites camarades de classe et que ça fait la une de tous les journaux, que Manu se retrouve embarqué par le GIGN un beau matin, en pyjama et pantoufles - avec l'état d'urgence on ne sait jamais - il pourra toujours montrer la Charte et attester que l'individu incriminé ne l'a pas signé et qu'il n'a donc rien à voir avec ce type de pratique.

 

Maintenant, ouvrir une section de coaching spécifique pour les - 18 ans, c'est entretenir un double langage sur le positionnement. Oui il y a des jeunes qui s'inscrivent et pratiquent. Mais Street Hypnose ne cautionne cela qu'au-dessus de 16 ans.

 

Crois-tu que la fameuse "éthique" Street Hypnose ressortirait grandie d'un encadrement des jeunes hypnos de 6 à 15 ans ? Tu me diras sans doutes "oui mais 6 ans ça fait quand même un peu jeune" ; probablement, pour autant, ce n'est pas interdit. Rien ne l'empêche. Je pense que Jean Emmanuel a préféré placer une limite "haute" plutôt que d'attendre que le gouvernement légifère dessus et qu'il y ait jurisprudence.

 

Mais au fait, y a-t-il eu effectivement des demandes de collégiens dans ce sens ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à touuus ! 

 

Je vais être directe, mais je suis définitivement pour ! 

Cette comme vous l'avez tous dis, il y a le forum, des sortie, des formations etc. 

Mais le rapport refferant/référé serait tout autre ! Parfois il faut juste un coup de pieds au cul pour se lancer et dans de bonne condition, et parfois, une personne donnera plus facilement ca que tout un forum qui va possiblement au contraire, braquer la personne. 

Plus simple aussi de pouvoir appeler/envoyer un texto quand besoin etc. 

Comme vous l'avez dit, on ne peut pas interdir la pratique aux jeunes.. S'ils veulent le faire, ils le feront.. Alors autant que ce soit dans de bonnes conditions... 

 

Vous demanderez à GaetanCo qui s'est retrouvé à 16ans dans une ville sans Hypno pour l'aider, à ne pas pouvoir aller rencontrer des hypno parce-que oui à 16 ans, on peut pas forcément se déplacer, et on a des parents qui nous protègent... Je pense pouvoir dire sans trop me mouillervqu'il aurait apprécié avoir un référant pour ses débuts ! 

 

Cependant ça pose aussi une question pour la mise en place de ce projet : comment sélectionner les refferants ? Juste sur le volontariat et prendre le risque de jeter un Mr gros ego qui fait des suggestions de merde à un ptit nouveau, c'est pas possible. 

 

Aussi, on pourrait faire une partie ou les hypnos demandeurs pourraient venir demander un référant, mais je pense aussi que c'est à nous de "detecter" ceux qui en ont besoin, et de leur proposer. 

 

Si ce projet voit le jour, je me porte volontaire pour être referente d'un ou plusieurs ptits jeunes :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Agraf a dit :

Mais comme j'ai un égo énorme et que je n'exclus pas de me tromper, je veux bien me porter volontaire si le projet venait à naître et qu'un bizuth était assez fou pour me choisir comme superviseur :D

 

Je signe où ? :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puisqu'on m'a demandé de donner un peu mon avis, le voila :

 

  • Même n'étant pas officiel, il faut savoir que la plupart d'entre nous a un "référent", une personne qui lui a permis de se lancer, d'avoir des connaissances ou de juste pouvoir échanger. En prenant mon exemple, (parce que je suis ultra égocentrique :D) Mélodye a été cette personne. Je ne me serais jamais lancé sans elle, et même si on est vraiment loin l'un de l'autre, ce n'est pas une raison pour laquelle elle ne m'a pas aidé, malheureusement, ce lien ne s'est tissé qu'au bout d'un certain temps, ce que je regrette, puisque j'ai mis longtemps à sortir dans la rue tout seul. Et je ne suis pas le seul exemple ! Jamais Elisabeth (Mélimélo) ne se serait lancé si un sale gosse ne l'avait pas harcelé pour qu'elle sorte hypnotiser dans la rue, jamais Loukas ne se serait améliorer aussi vite si papy Roro ne l'avait pas aidé, etc. etc.

--> En considérant cela, on peut comprendre que cette idée est une idée excellente : si chacun avait un référent dans ses débuts, cela lui permettrait de pouvoir se lancer plus vite, de comprendre plus rapidement certaines choses et d'éviter de se décourager, bref, que du bon !

 

Je ne m'attarde pas plus sur ce que le concept peut apporter, vous avez déjà dit le reste.

 

  • Cependant je tiens à nuancer mon propos en m'appuyant sur ce que Melodiction a dit : 
Il y a 5 heures, Melodiction a dit :

ça pose aussi une question pour la mise en place de ce projet : comment sélectionner les refferants ? Juste sur le volontariat et prendre le risque de jeter un Mr gros ego qui fait des suggestions de merde à un ptit nouveau, c'est pas possible. 

Il est vraiment très dur de définir un référent d'office pour un "apprenti hypnotiseur", tout dépendra des affinités que chaque personne crée avec une autre. Clairement, si à mon arrivée sur le forum, on m'avait donné KokoChat comme référent, jamais je ne serais sorti streeter de ma vie, compte tenu de la haine profonde et immuable que j'ai pour cet individu, ce que personne n'aurait su en me le donnant comme référent ! Je rigole Habibou, Je t'aime fort <3 :ph34r:

--> Je pense pour ma part qu'il faut que la demande vienne du "filleul", et que l'on n'oblige personne à avoir un référent, ce qui serait plutôt restreindre qu'autre chose (parce que certains nouveaux n'ont absolument pas besoin de ça pour s'épanouir, bien au contraire).

 

De plus, lorsqu'on suppose qu'un jeune a besoin d'un référent, on insinue que la parrain est meilleur. Ce qui selon mon point de vue est entièrement faux : une personne peut être sur le forum depuis 2 jours et avoir mieux compris comment hypnotiser que quelqu'un qui est là depuis 2 ans ! Le référent a autant à apprendre de son référé que l'inverse.

--> Le référent devrait en mon sens avoir une vocation de recadrage et d'accompagnement, mais pas d'enseignement.

--> Dans le même sens, il serait dommage de ne choisir comme référent que des adultes majeures et responsables, des "anciens" du forum : un jeune hypnotiseur qui s'est lancé il y a peu peut tout à fait parrainer un nouveau de son âge : il vont apprendre en même temps, échanger, se donner des conseils, et pouvoir parler plus facilement que si un "vieux gâteux" (désolé pour ceux qui se reconnaîtront ! :P) essayait de l'aider, même avec la meilleur intention du monde. 

 

  • En bilan : Super bonne idée, mais à prendre avec des pincettes : il faut que ce concept soit un outil en plus qu'on donne aux intéressés, mais pas un passage obligatoire pour tout nouveau !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'approuve Gaëtan ! Parfois un coup de pieds bien placé lance les hypnos très très très loin...

Et perso quand je choppe de la bleusaille IRL je leur donne un coup de mains... Et plein d'ancrages fou-rires ! (Du coup je vise super - bement (jeu de mot foireux sorry) les nouveaux hypnos parisiens ? ( Non parce que y'en a que j'ai pas vu encore)).

Et sur TS / Hangout, on donne toujours notre avis sur la façon dont s'est déroulé la séance. En soi, une supervision est déjà installée, il faudrait qu'elle soit plus efficace et qu'elle touche tout le monde...

Mais que les nouveaux se rassurent, ils peuvent venir demander un coup de mains ! On est gentils ( surtout après une séance XD).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Heyrin a dit :

 

Je signe où ? :lol:

 

En bas de page, avec ton sang. Après tu pourras me raconter en privé toutes les crasses que tu fais subir à tes volontaires et j'te donnerais pleins de nouvelles idées ! :D

 

 

Il y a 2 heures, GaëtanCo a dit :

En considérant cela, on peut comprendre que cette idée est une idée excellente : si chacun avait un référent dans ses débuts, cela lui permettrait de pouvoir se lancer plus vite, de comprendre plus rapidement certaines choses et d'éviter de se décourager, bref, que du bon !

 

Oui enfin, on n'est pas aux Jeux Olympiques non plus ! Plus vite plus haut plus fort plus loin... Il me semble que la pratique de l'hypnose de rue n'a pas vocation à devenir une compétition où l'excellence est de mise. Elle requiert un minimum d'engagement personnel et je crains que cette forme de tutorat ne se substitue à un réel investissement de la part des personnes intéressées. Par ailleurs, le plaisir de l'hypnose de rue réside également dans les découvertes que l'on fait seul ; dans la recherche personnelle qui peut mener à découvrir de nouvelles choses. Je crains une forme de standardisation de la pratique, avec des personnes qui ânonnent leur récitation d'éthique sans en comprendre le sens ni l'intérêt - comme on peut déjà l'apercevoir parfois ici ou là sur le forum.

 

 

Après, j'entends bien les arguments des "Pour" ; aussi ne poursuivrais-je pas le débat, préférant laisser les bonnes âmes motivées mettre en place toute la machinerie afin de pouvoir juger ultérieurement, une fois que tout ceci sera en place, ce qu'il en est effectivement de la véracité de mes craintes préliminaires :)

Bonne continuation donc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, Agraf a dit :

Oui enfin, on n'est pas aux Jeux Olympiques non plus ! Plus vite plus haut plus fort plus loin... Il me semble que la pratique de l'hypnose de rue n'a pas vocation à devenir une compétition où l'excellence est de mise. Elle requiert un minimum d'engagement personnel et je crains que cette forme de tutorat ne se substitue à un réel investissement de la part des personnes intéressées. Par ailleurs, le plaisir de l'hypnose de rue réside également dans les découvertes que l'on fait seul ; dans la recherche personnelle qui peut mener à découvrir de nouvelles choses. Je crains une forme de standardisation de la pratique, avec des personnes qui ânonnent leur récitation d'éthique sans en comprendre le sens ni l'intérêt - comme on peut déjà l'apercevoir parfois ici ou là sur le forum.

Je n'ai jamais dit ça (ou alors je me suis mal exprimé, ce qui est probable) !

 

Je partage ton point de vue, et en disant "se lancer plus vite, comprendre plus rapidement certaines choses et éviter de se décourager", je pensais plutôt à 

-ne pas abandonner et aller faire réellement de la street hypnose (parce que pour moi être sur le forum et hypnotiser uniquement des amis ou des gens sur TS ce n'est pas être un street-hypnotiseur : un street hypnotiseur est un hypnotiseur qui hypnotise dans la rue) quand je parle de se lancer plus vite

-éviter les erreurs énormissimes et dangereuses comme on peut le voir souvent dans les débuts, pour comprendre

-avoir un petit coup de pouce dans les moments un peu plus difficiles, comme on pourrait l'avoir d'un ami, pour ne pas abandonner

 

Il est vrai que dans les "contres", il aurait fallu rajouter ton argument, auquel je n'avais pas pensé, mais qui est de taille tout de même, bien que pour moi il y a déjà beaucoup trop, comme tu le dis, de "personnes qui ânonnent leur récitation d'éthique sans en comprendre le sens ni l'intérêt".

-->Le référent ne doit pas remplacer la recherche personnelle et l'investissement, d'où l'idée que la demande de "tutorat" vienne du nouveau et pas l'inverse, ce qui serait déjà une preuve de son investissement !

 

Et n'oublions pas que j'ai nuancé mon propos que tu as cité dans la suite de mon post ! ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprend ce que vous dites, mais je voudrai cependant revenir sur un point... 

Vous insister sur le fait que la demande dois venir de la personne qui souhaite être guidée et non pas qu'on ne l'impose. 

 

Je suis d'accord, MAIS je pense que ce genre de tutorat aurait plus d'intérêt encore s'il était en plus proposé aux personnes dont on a l'impression qu'il en aurait besoin.  Par exemple : le ptit jeune au suggestions pas trop éthique ou qui fait ça en cours, même en voulant bien faire et en pensant ne rien faire de mal. La c'est à nous d'aller proposer ce tutorat... J'insiste bien sur le mot "proposer" , il est évident qu'on ne forcera personne à avoir un tuteur (ce qui est de toute façon impossible). Mais c'est aussi comme ça qu'on aidera du monde à avance, tout en évitant les dérives... :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand j'essaie de me représenter ce que cela pourrait être, j'imagine ça sous la forme d'un tutorat à l'école. Où par exemple un élève, un prof ou un surveillant va se rendre disponible pour réexpliquer un point, guider etc. Ça peut être "imposé", mais ça doit surtout être volontaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que de réponses en cette journée de mardi de février ! :P

Je rejoins ton avis Mélo, il faut que ce soit proposé. L'imposer ne servirai pas forcément à mon sens, pour deux raisons :

- on ne peut pas réellement l'imposer à quelqu'un, ça risque d'être vécu comme une sanction...

- me concernant l'objectif est d'apporter un plus. :)

 

Désolé, je n'ai pas le temps de répondre davantage ce soir. En tous cas, je suis content de vos retours. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis globalement d'accord avec les pour, et globalement d'accord avec les contres. Ce n'est ni une solution parfaite ni une solution sans avantages. 

 

Je pense que cela doit être de l'ordre du volontariat, autant du côté du tuteur que du côté du tutoré. Du coup, qu'attendez vous de Street Hypnose (ou de moi) pour encourager ces démarches individuelles ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci JE, ça reflète exactement ce que je pense. Ce n'est pas une solution qui se substitue au blog et au forum mais plutôt un complément. Je te rejoins sur le fait que ce doit être volontaire des deux côtés et ce afin de garder la bonne ambiance du forum et que ce soit constructif. :)

 

Vu que la majorités des âmes qui ont participé à la discussion ont l'air partantes, je propose que l'on passe à la partie technique. Donc répondre à ta question.

 

Comment je vois la chose :

- il faut que ce service soit visible des nouveaux arrivant. Comment ? ...je verrai bien un message privé automatique et qui ne paraît pas l'être, dès l'inscription. Genre un mail qui reprend le pseudo (voir le prénom) du membre et dont l'expéditeur serait l'un des tuteurs volontaires. Ainsi, le potentiel volontaire et le potentiel tuteur voient le message et peuvent directement commencer à échanger. Ce qui n'empêche pas ce qui suit.... ;) Sur le même thème, il faut que le message soit bien travaillé pour faire naturel et donne envie.

- Le potentiel tuteuré doit pouvoir quand même choisir un tuteur (suite à l'inscription ou plus tard). Il faudrait une liste des volontaires, visibles des membres inscrits, pour que le futur tuteuré puisse déjà voir les posts de chacun et trouver le tuteur avec lequel il se sent à priori le plus à l'aise. Cela permet aussi à un tuteuré de demander un avis contradictoire à un autre tuteur à l'occasion.

- Un système d'échange à part pour favoriser la distinction messages privés / Tutorat. Pourquoi ne pas créer une messagerie parallèle pour les membres du tutorat ? (genre une deuxième icône de boîte aux lettres un peu différenciée). Cela permet aussi une supervision des échanges entre tuteuré / tuteur par les autres tuteurs. (je rappelle qu'au départ ça s'adressait à des jeunes ados, donc autant que les discussions soient ouvertes à un droit de regard externe. ...même si on peut bien-sur l'ouvrir à tous comme ça a été proposé). Donc chaque discussion entre tuteuré / tuteur serait accessible en lecture à 1 ou 2 autres tuteurs secondaires choisis par le tuteuré.

 

Voilà pour mes idées. :)

 

Qu'en pensez-vous, autant sur le principe qu'en termes de réalisations ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
4 4