4 4
Jean-Emmanuel

Reportage Envoyé Spécial - 21 Avril 2016 (tourné le 27 février)

Recommended Posts

Je rejoins ton avis Flo !

Le reportage le plus objectif depuis bien longtemps, même si j'aurai également aimé que la communauté Street Hypnose et la charte qui va avec soit un peu abordé, notamment avec l'intervention de JE. Je pense que le journaliste n'a pas voulu faire de pub puisque Street Hypnose est, en plus d'être une communauté, une entreprise.

 

Dommage aussi que l'évocation de la vidéo la plus vue (Hypnose 5sec) n'est pas eu le droit à une phrase explication ...

 

Petite pub pour les chaines Youtube Street hypnose et celle de SleepyDeathblow.

Bizarrement là où il y a eu des incidents, l'apprentissage de l'hypnotiseur s'est fait avec le second .... :rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il y a le côté CSA et que ce n'était pas forcément possible de citer directement Street-Hypnose.

Mais le reportage aurait dû au moins mentionner le fait qu'il existe différentes écoles pour l'hypnose de rue.

 

il y a 28 minutes, Nhova a dit :

Dommage aussi que l'évocation de la vidéo la plus vue (Hypnose 5sec) n'est pas eu le droit à une phrase explication ...

C'est vrai, surtout qu'on a indirectement la démonstration dans la suite du reportage !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Flo_O a dit :

Salut stunt,

 

merci pour ton avis ! il est vrai que l'hypnose utilisé a mauvais escient peut causer des troubles (je parle pas de troubles psychologique). mais quelqu'un de malveillant et sans hypnose peux tout aussi bien en causer...

Cela dit ce que je reproche personnellement au journaliste, et pourtant c'est pas faute d'avoir insisté là dessus, c'est la différence entre Hypnose de rue et Street-Hypnose. Ne serait-ce qu'évoquer que Street Hypnose suit une charte de déontologie stricte, ça mange pas de pain, et sa pose la réalité des faits. Là on est associés à ce lycéen qui pratique sans réelle connaissances autres que ce qu'il a vu sur youtube, et ses camarades qui semblent pas tous aussi bien intentionnés que lui (rapport à l'"incident").

 

Autrement oui, je m’attendais à pire quand j'ai vu la bande annonce de l'émission. Mettre en opposition différents points de vue de gens "compétents" (je met entre guillemet car je trouve pas le qualificatif qui correspond exactement), c'est son travail de journaliste et il ne prend pas vraiment parti pour un avis ou un autre et ça c'est quand même tout à son honneur. Il y'a des choses pas assez creusées mais c'est difficilement reprochable compte tenu de la durée de la partie hypnose de l'émission

 

Bref, finalement c'est peut être le meilleur reportage journalistique que j'ai pu voir concernant l'hypnose de rue & spectacle

 

 

Quelqu'un de malveillant peut effectivement faire beaucoup de mal oui...

Personnellement, l'exemple de l'avocat qui utilisait l'outil de l'hypnose m'a beaucoup perturbé... L'hypnose serait elle une boite de pandore ? de belles connaissances....et leurs ombres ?

Je n'aurai jamais imaginé que le "dark hypnose" puisse exister de cette façon là. Je pouvais la voir à des fins manipulatoires mais pas au point du viol...

Ça me ramène clairement au questionnement: "jusqu'où on peut aller (théoriquement) ?"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, insaad a dit :

Ça me ramène clairement au questionnement: "jusqu'où on peut aller (théoriquement) ?"

 

Tu as assez d'expérience et d'étude sur le sujet pour le savoir. La réponse te fait peut-être peur ou envie, c'est peut-être là le problème. L'hypnose est un outil formidable et qui a une capacité étrange : La croyance implique la puissance de l'objet. Que tu crois ou non à un couteau, il tue ou cuisine pareil, l'hypnose, elle, est beaucoup plus subtile. 

 

C'est pour ça que l'on dit "Non l'hypnose ne peut pas forcer quelqu'un a faire quelque chose contre son gré". Pour que ça devienne vrai, il suffit d'en faire un mantra. 

L'hypnose en elle-même n'existe pas. Mais le mot possède une histoire si puissante, si mystique que ce seul mot suffit à faire une pléthore de suggestions. 

Dire "Hypnose" c'est dire "Ne pense pas à ce que tu connais de l'hypnose et ce qu'on pourrait faire avec, sache que je suis hypnotiseur et que tes craintes et attentes sont fondées et vont se passer si tu te laisses aller."

Ensuite tu cadres avec un pré-talk mais le mot a déjà fait beaucoup ; il a allumé plein de loupiotes dans le cerveau dont les croyances lié à ce mot. 

 

J'espère avoir répondu correctement. Ceci n'est que mon opinion en fonction de ce que j'ai appris, vécu et compris. C'est largement soumis à un biais cognitif celui de ne pas croire en l'hypnose. 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, insaad a dit :

Personnellement, l'exemple de l'avocat qui utilisait l'outil de l'hypnose m'a beaucoup perturbé... L'hypnose serait elle une boite de pandore ? de belles connaissances....et leurs ombres ?

 

Personnellement j'y crois pas à cette histoire. Faut avoir à l'idée qu'aux états unis, les hommes ne prennent pas l’ascenseur seul avec une femme, car si elle l'attaque en justice pour un viol inexistant elle à de fortes chances de gagner. le système judiciaire est inversé comparé a celui de france. en france on a la présomption d'innocence jusqu'à preuve du contraire; là bas on est coupable jusqu'à preuve du contraire.

ca reste mon avis personnel ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Flo_O a dit :

 

Personnellement j'y crois pas à cette histoire. Faut avoir à l'idée qu'aux états unis, les hommes ne prennent pas l’ascenseur seul avec une femme, car si elle l'attaque en justice pour un viol inexistant elle à de fortes chances de gagner. le système judiciaire est inversé comparé a celui de france. en france on a la présomption d'innocence jusqu'à preuve du contraire; là bas on est coupable jusqu'à preuve du contraire.

ca reste mon avis personnel ;)

Pour qu'il y ait une vingtaine de plaintes...

en tout cas cela m'a amené pas mal de questionnements

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui m'a surpris quand même, c'est qu'ils aient réussi à un moment donné à mettre Messmer très mal à l'aise.... (quand ils l'ont confronté au thérapeute et qu'il s'est mis à expliquer comment il a choisi la dame pour le pistolet..)

Dans l'ensemble, on en retiendras que J-E était présent dans l'émission :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 46 minutes, insaad a dit :

Personnellement, l'exemple de l'avocat qui utilisait l'outil de l'hypnose m'a beaucoup perturbé... L'hypnose serait elle une boite de pandore ? de belles connaissances....et leurs ombres ?

 

C'est plausible, mais il ne faut pas oublié que le journaliste a bien préciser ne pas pouvoir avoir un autre son de cloche.
Et on ne connait pas exactement ce pourquoi il a été rendu coupable ( si ça se trouve il n'a pas fait grand chose de malsain comme il a pu bien abuser de son droit, pour un avocat c'est cocasse ! )

Mais l'histoire est plausible.
L'hypnose est un prétexte pour manipuler, et que nos croyances ont une influences sur ce qui est possible sous hypnose.
plus on laisse de pouvoir à l'hypnotiseur, plus il en aura ( tautologie :P )
et la victime a pu être fragilisé par son divorce.

On a pas besoin d'hypnose pour manipuler une personne, alors avec l'hypnose, rien ne l’empêche...

 
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, neuneutrinos a dit :

 

C'est plausible, mais il ne faut pas oublié que le journaliste a bien préciser ne pas pouvoir avoir un autre son de cloche.
Et on ne connait pas exactement ce pourquoi il a été rendu coupable ( si ça se trouve il n'a pas fait grand chose de malsain comme il a pu bien abuser de son droit, pour un avocat c'est cocasse ! )

Mais l'histoire est plausible.
L'hypnose est un prétexte pour manipuler, et que nos croyances ont une influences sur ce qui est possible sous hypnose.
plus on laisse de pouvoir à l'hypnotiseur, plus il en aura ( tautologie :P )
et la victime a pu être fragilisé par son divorce.

On a pas besoin d'hypnose pour manipuler une personne, alors avec l'hypnose, rien ne l’empêche...

 
 

tu résumes fort bien les conclusions à laquelles j'arrive pour le moment... Mais bon il y a toujours deux faces à une pièce non ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Objectivité ? Bof bof bof.

On ressort de ce reportage sans savoir ce qu'est vraiment un état hypnotique, comme d'habitude. Le mystère est bien gardé.

En tant que hypnothérapeute j'ai été assez agacé comme à chaque fois que ce sujet est traité par des reporters qui cherche le sensationnel plutôt que l'information.

"Apprenez les techniques d'hypnose et vous pouvez faire de l'hypnothérapie"... Mais quel mensonge vraiment, c'est stupide et ridicule de tenir de tels propos. Dire que ce reporter s'est entretenu avec un hypnothérapeute.. Mais de quoi ont-ils parlé ?

 

Ma profession s'est pris une belle claque (encore une fois) hier soir. Moi de mon côté ça fait plus de 10 ans que je m'escrime à dire aux gens qu'il n'y a rien de dangereux là dedans... et tous ces efforts mis à mal par ce genre de reportage, c'est énervant.

 

Le seul intérêt pour moi dans cette émission, c'est que cela m'aide à renforcer ma capacité à rester serein à l'intérieur de moi...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si je me souviens bien le reportage dit que n'importe qui peut prétendre faire de l'hypnothérapie ... c'est pas la même chose ;)

 

Après le sujet du reportage étant les risques liés à l'hypnose et plus particulièrement l'hypnose de rue ... forcement l'axe pour traiter le sujet est plutôt anxiogène et orienté sur la peur (accident, pompier, perte de connaissance, manipulation, vole, viol, etc ..).

Mais pour une fois la démarche du journaliste a été de comprendre ce qu'est l'hypnose et de s'immerger un peu de l'autre côté du miroir. La plus part du temps les journalistes partent des préjugés de l'hypnose et s'efforcent de faire abonder toutes les informations dans ce sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On n'a pas dû voir le même reportage.

Il essaie d'expliquer ce qu'il a ressenti lorsqu'il a été hypnotisé.

Il en est même arrivé à oublier de poser des questions.

Plus tard, la rupture de pattern est expliquée.

 

"Apprenez les techniques d'hypnose et vous pouvez faire de l'hypnothérapie"

Je ne me souviens pas avoir entendu ça dans le reportage. Ce qu'il dit, c'est que rien n'interdit de pratiquer l'hypnothérapie, pas que la formation de 2 jours est suffisante pour le faire.

Toujours le même problème de manque de cadre...

 

La première phrase du reportage m'a semblé importante : pourquoi faire ce reportage ? Un fait divers en Picardie a éveillé la curiosité du journaliste.

Il ne faut pas se voiler la face, la pratique de l'hypnose de rue par des gens irresponsables amène à des faits divers.

Et là je ne parle pas de malveillance encore, juste d'irresponsabilité...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, dans le reportage il est dit qu'en apprenant les techniques d'hypnose on peut pratiquer l'hypnothérapie...

C'est comment est amené le truc qui est agaçant.

Si je dis : "Apprenez l'anatomie et vous pouvez prétendre à pratiquer la médecine", quel est la réaction, l'impact ?

 

Du fait que l'hypnothérapie n'est pas réglementée, n'importe qui peut se prétendre hypnothérapeute, en ça je suis bien d'accord. D'ailleurs on peut tout à fait pratiquer l'hypnothérapie sans apprendre l'hypnose... Mais là c'est de la malhonnêteté, mais on peut...

 

Je pense que le reporter n'est pas aller au fond des choses, comme à chaque fois. Il est resté essentiellement sur des croyances... Certes il s'est un peu immergé, il a fait un stage mais je ne suis pas convaincu qu'il ait perçu véritablement en quoi consistait un état hypnotique. D'ailleurs si ça avait été le cas il n'aurait certainement traité le sujet des "risques" vu qu'il n'y en a pas.

 

Il nous parle simplement de manipulation mais cela n'a rien à voir avec de l'hypnose, encore un amalgame préjudiciable à l'hypnose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Dominique-Nancy a dit :

Non, dans le reportage il est dit qu'en apprenant les techniques d'hypnose on peut pratiquer l'hypnothérapie...

Si tu pouvais me dire à quel moment ça intervient dans le reportage, car vraiment ça ne me dit rien.

 

Le lien du replay à tout hasard : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-envoye-special-hypnose-de-rue_1417113.html

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, stunt a dit :

Si tu pouvais me dire à quel moment ça intervient dans le reportage, car vraiment ça ne me dit rien.

 

Le lien du replay à tout hasard : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-envoye-special-hypnose-de-rue_1417113.html

 

 

À 34:30

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, Dominique-Nancy a dit :

D'ailleurs si ça avait été le cas il n'aurait certainement traité le sujet des "risques" vu qu'il n'y en a pas.

???? euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

Je sais pas quoi dire ................... ça m'intérroge d'autant plus venant d'un hypnothérapeute ..... qui sont en général les premiers lanceurs d'alerte concernant les risques (car il ne faut pas se voiler la face, il y en a ) avec l'hypnose de rue.

 

C'est comme si un Chef cuisinier disait : le couteau, la mandoline, les robots ....... il n'y a aucun risque !!

NON NON et NON !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Gardel a dit :

 

À 34:30

Et c'est exactement ce que je disais.

Il dit :

Citation

Après ma formation de deux jours, je n'aurai pas de certificat, pourtant je pourrai pratiquer l'hypnose dans la rue et rien ne m'interdira de faire des consultations en tant qu'hypnothérapeute.

 

Autrement dit, il ne sera pas forcément capable de le faire mais il en aura le droit.

L'absence de cadre légal le permet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui c'est ça, à la 34° minute... On dit tous les deux la même chose en fait, mais la perception n'a pas le même impact. Je ne pense pas à être le seul à l'avoir perçu de cette façon.

En plus il parle de diplômes universitaires réservés aux pro de la santé tout en concluant qu'en France aucune loi ne réglemente la pratique de l'hypnose !! C'est à mourir de rire franchement. Comment peut on réglementer l'hypnose ?

Ce qu'il oublie de dire c'est qu'il existe des certificats d'organismes privés... On ne donne aux choses que la valeur qu'on veut bien leur donner et il y a des formations très sérieuses qui existent dans le privé. Mais ça me ramène à ce que je disais plus haut : il n'y a pas d'information sur ce point prévu dans ce reportage.

 

Nhova : ben ne dis rien alors :D (je plaisante bien sûr)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement Heyrin, je pense qu'il faut prendre les mots dans leur sens strict, c'est à dire que le journaliste parle clairement d'interdiction, et non de capacité.

 

il y a 7 minutes, Dominique-Nancy a dit :

Comment peut on réglementer l'hypnose ?

Comme en Angleterre : interdire purement et simplement la pratique de l'hypnose de rue.

C'est malheureux, mais ça nous pend au nez.

 

Par ailleurs je rejoins Nhova, et sans vouloir te juger je trouve que tu as une vision étrange des possibilités de l'hypnose, surtout en tant que thérapeute.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui oui il dit bien mot pour mot :

"Après ma formation de deux jours, je n'aurai pas de certificat, pourtant je pourrai pratiquer l'hypnose dans la rue et rien ne m'interdira de faire des consultations en tant qu'hypnothérapeute."

 

C'est le raccourci qui est fait entre 'techniques d'hypnose" et "hypnothérapie" qui me dérange.

Il pourrait tout aussi bien dire : "Après ma formation de deux jours, je n'aurai pas de certificat, pourtant je pourrai pratiquer l'hypnose dans la rue et rien ne m'interdira de faire des consultations en tant que sophrologue."

 

ou "Après ma formation de deux jours, je n'aurai pas de certificat, pourtant je pourrai pratiquer l'hypnose dans la rue et rien ne m'interdira de faire des consultations en tant que relaxologue."

 

et même : "Après ma formation de deux jours, je n'aurai pas de certificat, pourtant je pourrai pratiquer l'hypnose dans la rue et rien ne m'interdira d'aller vendre des carottes sur le marché le dimanche matin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
4 4