Aller au contenu

Que peut on faire avec l'hypnose de rue?


Recommended Posts

Sans rentrer dans la thérapie que peut on faire de bienfaisant avec l'hypnose de rue ? est ce possible d'enlever un mal de tête, de ventre ou enlever des courbatures par exemple? ou bien ...faire en sorte qu'une personne se sente mieux dans sa peau chaque jour qui passe? ( exemple ) 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Retirer un mal de tête, ventre, courbature, oui on peut.

Après faut pas oublier que la douleur n'ai pas la pour rien, on ne remplace pas les médecin, et de toute façon c'est remboursé :P

Pour ce que la personne se sente mieux, c'est pareil, on peut donner un max de suggestion positive, mais on ne remplacera pas un psychologue, c'est pas du domaine de la street hypnose.

Il faut éviter le domaine médical en général quand on ne connais pas trop quoi ^^

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Même là... L'hypnose de rue est là pour proposer quelque chose de ludique et éventuellement démystifier un peu l'hypnose. C'est bien sûr tentant et nombreux sont ceux qui y pensent mais la rue n'est certainement pas le cadre idéal pour ça.

 

Vouloir faire de l'hypnothérapie ou du développement personnel est une toute autre histoire qui nécessite des compétences au-delà de l'hypnose.  Ne serait-ce que de cerner la situation d'une personne, bien comprendre sa demande, ça difficilement se faire adéquatement dans un contexte de rue.

 

Bien évidemment, un réveil propre, avec des bonnes suggestions positives peut avoir un effet très bénéfique sur les volontaires. Mais il ne faut pas confondre éthique et thérapie. ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 18 minutes, Loic4591 a dit :

Que se passe t'il si un Street hypnotiseur essaie de jouer le thérapeute? quels sont les conséquences ?peuvent-elles être dangereuse ou déséquilibrante pour le volontaire ?

Ce sera la même chose que si ton amie qui est aidé sociale essaye de faire la dentiste, il faut avoir les connaissances pour faire. Il peut y avoir des conséquences oui, tu pourra être thérapeute pour la plupart de tes amis, tout se passera bien mais un jour tu peux tomber sur quelqu'un sur qui cela se passe très mal, et la tu n'aura pas les compétences pour réagir correctement au problème. Il faut passer des diplômes pour être thérapeute, à toi de développer l'hypnose d'un côté, et la thérapie de l'autre pour un jour faire de lhypnotherapie ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 40 minutes, Pops-chat a dit :

Non

Amis ou pas, ça ne change rien, tu peux causer énormément de tord à ton meilleur ami avec les plus belles intentions du monde.

Quand je dis tu pourra c'est du verbe pouvoir, qui signifie la possibilité, et non une science infuse. 

Je prend ensuite ami au sens large, OUI cela peut bien se passer avec tout ces potes c'est une possibilité, si on lit mon message avec attention, tu comprendra que le message que je veux faire passer c'est que malgré son le fait que cela puisse bien se passer tu n'est pas à l'abris de faire quelque chose de mal ( sans le savoir) et de ne pas savoir comment réagir car tu n'aura pas les formation nécessaires. 

 

Ce n'est pas parce que l'on sait hypnotiser que cela fait de nous directement un thérapeute. Tout comme ce n'est pas parce que tu sait te servir d'un stéthoscope que tu es médecin.

 

 

( merci de lire les messages avec attention avant de répondre non, car je n'ai en aucun cas dit que ça se passerai bien dans mon message, je préfère dans ce cas là que tu ajoute plutôt que de me contredire (parenthèse de parenthèse : il y a aucune animosité dans mon message :).   )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non :ph34r:

Ce qu'impliquait indirectement mon "non" et que j'essayais de faire passer comme message (sans succès), c'est que tu as bien plus de risques de leur causer du tord que de les aider. Ce n'est pas, "si tu n'as pas de chance tu tombes sur celui que tu ne peux pas aider", c'est plutôt, si tu as du bol, et qu'il est complètement près à changer, tu auras juste à pousser le levier, et avec encore plus de chance tu pousseras le bon, et dans le bon sens, et avec encore plus de luck (joue au loto), ce changement sera positif pour lui.

:ph34r: (Parenthèse à l'intérieur de la parenthèse, tu as oublié de fermer une parenthèse, alors je la ferme pour toi))

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Pops-chat a dit :

Non :ph34r:

Ce qu'impliquait indirectement mon "non" et que j'essayais de faire passer comme message (sans succès), c'est que tu as bien plus de risques de leur causer du tord que de les aider. Ce n'est pas, "si tu n'as pas de chance tu tombes sur celui que tu ne peux pas aider", c'est plutôt, si tu as du bol, et qu'il est complètement près à changer, tu auras juste à pousser le levier, et avec encore plus de chance tu pousseras le bon, et dans le bon sens, et avec encore plus de luck (joue au loto), ce changement sera positif pour lui.

:ph34r: (Parenthèse à l'intérieur de la parenthèse, tu as oublié de fermer une parenthèse, alors je la ferme pour toi))

Les métaphores de mes suggestions ne passent pas avec toi ;) je ne pourrais pas faire plus clair que celle du stéthoscope et non ce n'est pas ce que j'ai dit et voulu dire mais bon il n'y a pas matière à debat

 

( quand je dis qu'il n'y a pas matière à debat, c'est que je pense que l'on s'est compris =).  )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Coucou, sur la base de quelques témoignages et expériences je te déconseille fortement de vouloir faire quoi que ce soit d'orienté thérapie en rue, que ce soit des maux de tête ou de "simples" (en apparence) problèmes de confiance, c'est jamais si simple que ça et parfois ça devient même carrément épineux :3

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, Loic4591 a dit :

Que se passe t'il si un Street hypnotiseur essaie de jouer le thérapeute? quels sont les conséquences ?peuvent-elles être dangereuse ou déséquilibrante pour le volontaire ?

 

Pratiquant en thérapie depuis un moment je me permet de te répondre. Tu ne risque pas de faire vraiment du mal tant que tu n'utilise pas les souvenirs chargés émotionnellement d'une personne, que tu reste dans ce que tu déclare, une prise de conscience par le jeux, l'émerveillement et la découverte de nos capacités. 

 

En revanche tu risque surtout d'être totalement inefficace. Hors pour quelqu'un qui ne connait pas bien l'hypnose il peu se dire "Tiens cela ne marche pas sur moi", une suggestion "nocébo" puissante qui fait que cela pourra le priver plus tard de bon résultats avec quelqu'un qui sait y faire avec sa problématique (médecin ou thérapeute). 

 

Par exemple je maîtrise mal le coté hypnose pour la perte de poids. Je renvoi donc vers une nutritionniste proche de chez moi, ensuite si c'est pour un problème de confiance en soi pourquoi pas. Bref chacun son boulot dans un cadre bien défini. 

 

Déjà si dans la rue tu fais une belle séance empreinte de bonne intentions, le boulot sera déjà fait à moitié pour la fois ou le volontaire deviendra patient ou client avec un hypnothérapeute.  Il aura confiance en sa capacité à entrer en transe hypnotique et saura qu'il peu en tirer parti pour rire comme pour transe-former son existence.  En tant que streeteux tu fait donc parti d'un processus beaucoup plus profond pour certain de tes volontaires et tu peu être le déclencheur de quelque chose de magnifique. 

 

PS : Je te renvoi vers l'article du Blog qui parle de l'importance du cadre. C'est super à lire et explique très clairement ce que je bafouille.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est une bonne question.
Et vu que l'on se pose la question au niveau de la thérapie...
A quel moment passe-t-on d'un cadre ludique à un cadre thérapeutique ?
Si je te colle les mains, c'est ludique.
Si je t'aide pour ta phobie des ballons de plage, c'est de la thérapie.

La c'est simple.
 

Dans le cas ou une personne ayant une douleur récurrente et qu'on lui montre qu'elle peut agir sur sa douleur sans chercher à lui enlever (sans chercher à faire une séance d'ailleurs),

et en disant d'aller voir un médecin si ce n'est pas fait ou d'aller voir un professionnel (hypnothérapeute par exemple)

Sort-on du cadre de l'hypnose de rue ?
 

Je dirai un petit oui .

 

il y a 32 minutes, Thomas.Verdun a dit :

Déjà si dans la rue tu fais une belle séance empreinte de bonne intentions,[...]

 

l'enfer est pavé de bonnes intentions, c'est aussi vrai en hypnose :) 
A trop vouloir aider on peut faire l'inverse.

 

Il y a 4 heures, Dreamlicious a dit :

Anyways, je pense que passer un bon moment avec ses volontaires, en soi, c'est déjà pas mal ! 

 

Tout est dit ;) 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce sujet mériterai un élargissement je pense. Certains ici on vite fait évoqué la chose, mais si l'on changeant la question en :

 

Que peut-on faire avec l'hypnose en privé ?

 

Nombre de personnes ici utilise l'auto-hypnoses pour la gestion de la douleur, du stress etc. Nous sommes déjà clairement dans de la thérapie, donc la thérapie est possible sans formations en auto-hypnose ? il y a déjà de quoi développer

Mais si un proche nous demande une séance justement pour un petit problème du même genre ?

Je remarquerai toujours sur ce forum un certain paradoxe entre le rejet de tout ce qui peut ressembler même de loin à de la thérapie en hypnose ludique (plus large que la street-hypnose) tout en s'émerveillant des "accidents thérapeutiques" qui on lieu lors d'une séance ludique (recouvrement d'une partie de la vue, suppression de l'effet du membre fantôme, recouvrement de l'odorat et du goût). Ainsi nous utilisons déjà l'hypnose a des fins thérapeutiques que ce soit pour nous même ou par accident pour les autres. Si nous l'utilisons déjà dans un certaine mesure pour nous même pourquoi ne pas permettre d'enseigner ces même bases à nos proches (oui depuis le début je ne parles pas de street pour ceux qui suivent pas ^^) pour la gestion de la douleur par exemple. N'est-ce pas en sois déjà le cas de l'hypnose expérimental ou JE propose l'utilisation de l'anesthésie pour l'épilation ?

 

J'y pense d'ailleurs, quid des encrages que nous mettons aux personnes dans la rue ? encrage de relaxation, de confiance en sois, n'est-ce pas déjà de la thérapie finalement ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est comme tout, chez toi tu fais ce que tu veux ! Faut juste être conscient des risques. A toi de voir si tu estimes avoir les connaissances nécessaires ....

Personnellement je m'abstiens de pratiquer des opérations à cœur ouvert dans la rue, c'est pas pour autant que je m'autorise à le faire chez moi ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...