4 4
T.Sohier

Hypnose sur les enfants

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Le week-end de l'Ascension je rentre en province voir ma famille.

Mes nièces ont appris que je faisais de l'hypnose et la dernière fois m'ont demandé de les hypnotiser. Je n'avais pas le temps mais je leur ai promis que je leur ferai ça la prochaine fois.

 

Elles ont entre 8 et 12 ans. Je n'ai jamais hypnotisé d'enfants et je voudrais savoir comment procéder, ou du moins avoir une routine.

Je pense qu'aller jusque le pause-lecture serait déjà pas mal, en passant par les catalepsies et l'amnésie bien sûr.

 

Puis-je fonctionner avec les mêmes tests (aimants, livre-ballon etc.) que pour les adultes ? puis-je faire l'induction de la même manière ? Avez-vous des techniques qui fonctionnent particulièrement bien sur les enfants ?

 

Ca fait plus d'un mois que je n'ai plus hypnotisé en plus faute de temps, et la dernière fois c'était pas top !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement, j'éviterai les inductions surtout les ruptures de pattern. Et j'éviterai les hallucinations aussi. Je me cantonnerai aux jeux d'imaginations et aux catalepsies. 

 

Mais bon c'est pas évident de savoir ce que l'on peut faire avec des personnes aussi jeunes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord avec Heyrin, même si , personnellement, à cet age là, j' évite purement et simplement d'hypnotiser...

Il y a des études sur la formation de l'inconscient chez l'enfant, formation qui ne serait pas terminée jusqu'à un certain age, 8 ans , je crois...

De toute façon, un enfant réagit différemment que l'adulte.

Je ne suis pas spécialiste du tout, mais je me méfie des conséquences possibles, sur le psychisme des enfants...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Jean-Luc a dit :

Il y a des études sur la formation de l'inconscient chez l'enfant, formation qui ne serait pas terminée jusqu'à un certain age, 8 ans , je crois..

 

C'est un postulat de l'hypnose Elmanienne qui dit que l'inconscient est comme un enfant de 8 ans. (

Aucune étude va dans ce sens.
Un nourrisson (qui n'a pas encore le cerveau développé ) possède tout ce qu'il faut (mise à part un moyen de communiquer)
et des tests ont montré indirectement que même à cet âge, l'Homme a des automatismes, des pattern et qu'on peut faire une rupture.

(sur les nourrissons , on leur montre une vidéo de 5 boules rouge, on met un drap, 3 boules sortent du drap, le drap se soulève et plus de boules !
 Les nourrissons sont en mode "c'est pas normal" à leur manière (montré avec des outils spécialement conçue pour leur petite tête ! )
(cf: voir la vidéo sur l'espace de sciences de Rennes, "La bosse des Maths"

 

Aucune étude n'a été faite sur les très jeunes enfants et l'hypnose,  mais certains effets que nous lions à l'hypnose ont été testé.

 

Cependant avec les enfant, sont en apprentissage permanent  ( un cerveau adulte est en apprentissage pépèrmanente en comparaison)

Et pas mal de leur automatismes ne sont qu'à leur balbutiement (même vers 10 ans), comme une brindille, c'est fragile.
Un adulte c'est plus une branche voir un tronc, on prend moins de risque.

 

Pour un enfant l'hypnose ne doit être qu'un jeu, voir ne pas parler d'hypnose.
Et un rien peut les surprendre et n'ont pas l’expérience pour bien démêler le vrai du faux

 

Il faut rester très léger,juste 2-3 jeu sans chercher le phénomène.

Dans la rue, es ist verboten sans l'accord et la présence d'une entité parentale.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou, pas d'amnésie ni d'hallu comme ça a été précisé, des catalepsies en utilisant des métaphores cool et des lévitations feront très bien l'affaire :P

J'me souviens avoir fait coller les pieds de mon cousin de 10 ans après qu'il m'ait parlé d'un exercice que sa maîtresse lui faisait faire à l'école : "Elle nous fait fermer les yeux, et elle nous fait imaginer qu'on rentre dans du sable chaud... c'est fou j'arrivais même plus à bouger les mains", j'ai juste utilisé la même métaphore et on s'est amusés un peu avec ça, il était plutôt épaté (d'ailleurs quand je le vois il m'en parle encore).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'hypnose on le pratique sur les très jeunes enfants sans le savoir. On pratique même l'analgésie. Un exemple : le bisou magique :D

 

En faisant juste travailler sur l'imagination sans rupture de pattern, rien ne s'y oppose.

 

Mon fils de 5 ans sait que je fais de l'hypnose (même si la notion est extrêmement vague pour lui). Il connait le logo SH (il y a peu, il a vu l'ancien logo de SH sur un bagde et il a dit "c'est @Jean-Emmanuel" :D). Il y a peu, il est tombé sur ses genoux et l'eau du bain l'a bien piqué et ça lui faisait mal. En jouant avec son imagination, il a imaginer que la mousse du bain était magique et qu'il ne sentait plus la douleur grâce à ça.

Quelques temps plus tard, il est retombé sur ses genoux et s'est encore égratigné (c'est une habitude ...). En pleine rue, je lui ai dit de se mettre de la mousse magique. Il m'a répondu qu'il n'y en avait pas. En lui disant qu'il suffisait juste d’imaginer qu'il se mettait la mousse magique, il a senti les effets et il m'a dit que c'était de l'hypnose :blink:

 

Donc OUI on peut pratiquer l'hypnose sur des enfants. On ne fais pas de rupture de pattern sur eux, on joue sur l'imagination.  

 

Dans la question qui est posée, il s'agit d'enfant de 8 à 12 ans.  Personnellement (tant que j'ai l'accord des parents) ça ne me dérange pas de leur faire des catalepsies, voir même une amnésie d'un chiffre ou le remplacement du prénom (en fonction du caractère de l'enfant). et je m’arrêterais là. Le tout en jouant uniquement sur l'imagination et en observant bien leurs réactions. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, neuneutrinos a dit :


Dans la rue, es ist verboten sans l'accord et la présence d'une entité parentale.

 

ça serait bien de le mettre en Fr et en taille de police 24 + gras

Si j'en vois un qui rôde autour de mon gosse dans la rue ça risque de ne pas être uniquement hypnotique question catalepsie... :angry:

 

:P:P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 27/4/2016 à 09:54, T.Sohier a dit :

Bonjour à tous,

 

Le week-end de l'Ascension je rentre en province voir ma famille.

Mes nièces ont appris que je faisais de l'hypnose et la dernière fois m'ont demandé de les hypnotiser. Je n'avais pas le temps mais je leur ai promis que je leur ferai ça la prochaine fois.

 

Elles ont entre 8 et 12 ans. Je n'ai jamais hypnotisé d'enfants et je voudrais savoir comment procéder, ou du moins avoir une routine.

Je pense qu'aller jusque le pause-lecture serait déjà pas mal, en passant par les catalepsies et l'amnésie bien sûr.

 

Puis-je fonctionner avec les mêmes tests (aimants, livre-ballon etc.) que pour les adultes ? puis-je faire l'induction de la même manière ? Avez-vous des techniques qui fonctionnent particulièrement bien sur les enfants ?

 

Ca fait plus d'un mois que je n'ai plus hypnotisé en plus faute de temps, et la dernière fois c'était pas top !

Je suis bien placer pour te répondre : Ne leur fais pas peur et utiliser des mots simples, c'est tout.. Normalement c'est le même cerveau (faut pas oublier que 'adulte' n'est qu'un titre ^^)

Vous dites d'éviter les ruptures de patern.. Je vois pas pourquoi à 8 ans oui mais vers 13 / 14 ...

Et pour ce qui est de demander aux parents ... Au fond ce n'est qu'un "jeu de récréation" comme le football, tu peux tomber et te blesser (mais je le fais sur un banc, je le faisais, depuis que l'on m'a interdit d'en faire au collège... La pionne croyait que je pouvais obliger les profs à me donner les bonnes réponses ^^)... Dans mon contexte je ne vois pas l'intérêt ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 27/4/2016 à 18:10, alban a dit :

L'hypnose on le pratique sur les très jeunes enfants sans le savoir. On pratique même l'analgésie. Un exemple : le bisou magique :D

 

En l’occurrence, il y a aussi une réalité physique derrière le bisou magique : le gate control. 

 

Petite vidéo explicative, parce qu'il le fait mieux que moi : 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, 

 

Etant professeur d'anglais de formation (et conseiller en bien-être en complément) , j'ai essayé depuis quelques jours de tester "l'hypnose" dans mes classes de collège et de lycée dans mon établissement. Bien sûr, il ne s'est pas agi de faire des inductions et de l'hypnose pour faire "dormir" mes élèves (cela aurait été peu judicieux et hors sujet) mais de montrer à mes élèves les tests de suggestibilité dont les "doigts aimantées", les "mains aimantées", d'autres catalepsies et l'"amnésie d'un chiffre ou de leur prénom".

 

L'idée pour moi était de "dépoussiérer" la pédagogie pour montrer aux élèves que leur esprit/imagination a un impact incroyable sur leur corps/sur la matière et qu'ils peuvent changer bien des choses en tant qu'élève quant à leurs croyances au sujet de ce dont ils se croient souvent trop peu capables. Ainsi, j'ai profité de l'amnésie hypnotique sans induction notamment pour leur dire que si l'on peut facilement oublier quelque chose sans forcer, par le biais de l'imagination sereine, joyeuse et puissante, on peut tout aussi bien se programmer positivement le cerveau pour mieux comprendre et mieux se souvenir des leçons scolaires qui sont évaluées à l'école avec la même imagination sereine, joyeuse et puissante !

 

Cela a eu un effet super positif a priori même si j'attends d'avoir un peu plus de recul pour juger à l'avenir de l'impact sur leur comportement en classe, leur motivation, voire sur leurs résultats meilleurs, quel que soit leur niveau de départ.

 

Ils ont ainsi compris que pour un travail purement intellectuel, on peut ne pas uniquement utiliser l'intellect (même si c'est le propre de l'homme et que c'est un "don" précieux) mais aussi l'imagination, non pas comme une autre entité distincte de l'intellect, mais comme un outil de renforcement et un allié de l'intellect. Ainsi, l'imagination collabore à dessein avec l'intellect, le mental, pour mieux apprendre, comprendre et mémoriser.

 

Je leur ai donné l'exemple des coachs sportifs qui apprennent à l'athlète que lorsqu'il visualise qu'il va gagner une course en amont de la course réelle le jour J, qu'il va courir de manière fluide et facile, qu'il va gagner une coupe, qu'il se voit en train de prendre un virage à la perfection, etc., en mélangeant réalité et imaginaire agréables dans les descriptions et dans les sensations multiples, l'athlète a beaucoup plus de chances de progresser et de donner le meilleur de lui-même que l'athlète qui serait seulement sérieux et concentré mentalement (l'intellect) et seulement affûté physiquement à travers l'entraînement sportif classique.

 

A l'école, c'est pareil lorsqu'on se prépare à réviser et à passer une évaluation ! Je leur ai aussi dit qu'on a "mesuré" dans le cerveau l'impact réel de la visualisation, l'imaginaire qui nous fait voir une situation super positive avant qu'elle n'arrive vraiment (en la voyant comme réelle dans le présent) le cerveau produit autant d'hormones positives et autant de zones du cerveau "s'illuminent" (réactions biochimiques) que lorsque la situation super positive arrive effectivement dans la réalité concrète. Ils ont beaucoup aimé.

 

Je ne sais pas si vous saviez cela mais je pensais que cela pouvait être intéressant en lien avec l'hypnose qui fait le lien entre l'influence corps/esprit, imaginaire/réalité, etc, intéressant pas seulement pour des élèves ou des enfants mais aussi pour nous, adultes, au quotidien, qui parlons d'hypnose pour bien la faire passer, et montrer, qu'au-delà de son caractère ludique, l'hypnose a une "utilité publique" et est précieuse à bien des égards.

 

Voilà pour la petite expérience partagée ! Je verrai bien à l'usage si l'impression positive que cela leur a laissé était au final une aide précieuse ou une lubie juste intéressante !

 

Bien à vous.

 

Hypnowise (Laurent).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne saurais pas aussi bien le dire que Laurent mais je suis plutôt d'accord avec ce que tu as écrit. 

Cette année j'ai travaillé avec des maternelles, âgées de 3 à 5 ans. Lorsque j'ai découvert l'hypnose (envrion 1 mois) et que j'ai vue les résultats plus que positif sur ma personne j'ai décidé de tester ça sur les enfants. Vous me direz par la suite si c'est vraiment de l'hypnose ou pas.

 

Exemple simple, avant de rentrer dans le réfectoire pour déjeuner, je leur ai dit qu'ils allaient passer une porte magique, et que cette porte donnaient aux enfants le pouvoir de chuchotter. J'ai passé bien 3 minutes sur la description de la porte, sur ses effets etc.. Résultats ? Je n'ai jamais eu un repas aussi calme. 

Content du résultat, j'ai appliqué ça a toutes les portes (du moins celles qui menaient a un lieu où le calme et la détente était nécessaire). Et encore une fois, cela a marché. Les enfants étaient calmes et chuchotaient.  

 

Juste en faisant travaillé leur imagination et en leur demandant un peu d'attention, je pense que les enfants peuvent faire de belles choses, aussi bien intellectuellement que physiquement


C'est plus bref et moins scientifique, mais je pense que, si vous me dites que c'est de l'hypnose, alors oui, l'hypnose sur les enfants marche !

 

PS : première réponse dans un autre topic que ma présentation .. PUULL UUUUUPPP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement, j'ai put tester sur la petite sœur d'un amie suite à sa demande. Âgée de 8 ans, j'ai simplement testé sur elle des petits jeux d'imaginations et de détente mais cela n'a jamais fonctionné car elle me posait énormément de questions sur le pourquoi du comment et ne parvenait donc pas à lâcher prise. Et les enfants sont du genre à vite passer à autre chose si ça ne marche pas tout de suite ^^ 
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
4 4