0
Nico58

Hypnose et créativité

Recommended Posts

Salut, voici du grain à moudre qui intéressera surtout les personnes suivant la section hypnose expérimentale :) Cependant vu que ce n'est pas un cas pratique je poste ici:

 

Un article sur les résultat d'IRM de personne en état de créativité (improvisation musicale, rap freestyle)

 

http://www.businessinsider.com/what-creativity-looks-like-in-the-brain-2015-4?op=1

 

Résumé en deux phrases: l'état de créativité lors d'improvisation musicale est similaire a l'état du cerveau lorsqu'il reve. Inhibition de l'aire de l'inhibition, et forte activation de l'aire du language et de la représentation visuelle.

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà merci pour le lien, les mecs qui passent à ted talks sont souvent génial à entendre, mais j'ai beaucoup aimé celui-ci.

 

Il est vrai que dans certains cas, surtout en groupe, jouer de la musique en impro devient quelque chose de vraiment intense, c'est l'une des rares activités qui me donnent tantôt la sensation d'être pleinement dedans, tantôt la sensation d'être complètement dissocié de ce que je fais et de penser à autre chose ou regarder les petits oiseaux passer, et ce en communtant de l'un à l'autre en une fraction de seconde, voir parfois en ayant ces 2 sensations à la fois.

 

Ceci dit, pour avoir déjà joué (seul certes) en état hallucinatoire total sur une ligne de basse/piano funk ou sur une impro de métal, la sensation n'est vraiment pas la même, étrange et plaisante, tout comme l'autre cas, mais pas de la même façon.

 

Si je prends cette hypothèse comme base de résonnement, il n'y a aucune raison apparente pour que ce soit la zone liée à la visualisation qui soit stimulée, ça serait plutôt celle de l'auditif a priori, ou à la limite celle du " kinesthésique " (alerte mot sac fourre-tout fait pour donner illusion qu'un ensemble d’élément complexe est une seule chose simple).

Surtout que dans cet état d'impro comme en hallu totale, je ne retrouve pas vraiment de similitude avec un rêve.

 

Dans un rêve, aussi prenant soit-il, je me réveille et me dis " c'était pas réel ? " alors qu'en état hallucinatoire, c'est comme si je partais d'un dessin, d'une carte, et que j'en faisais une projection holographique tout autour de moi, mon inconscient me fournit de plus en plus de dessin jusqu'à changer complètement ma perception, pour plus de 3s entière parfois.
Mais je ne le vis pas comme si c'était la réalité, comme un de ces rêves. Je le vis comme si je modelais ma réalité ou que j'en créais une autre.

 

Bilan du shilmbik, dans les 3 états, la sensation est différente, donc en partant du postulat qu'il y a forcément une différence dans l'activation des différentes zones du cerveau pour une activité différente (que ce soit en terme de région ou d'intensité), soit il y a quelque chose dans les IRM à relever qui sont passé à la trappe, soit certaines aires du cerveau que l'on passe dédiées à certaines tâches ont une fonction plus larges, soit..... euh je suis à court de matière grise.

Intriguant ceci dit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis Manipulateur Radio. Notre service renouvelle l'IRM avant la fin de l'année, mais je n'ai pas réussi à convaincre le staff médicale de l’intérêt de l'IRM Fonctionnelle dans notre (petit...) hôpital.

 

Vous connaissez des équipes qui travaillent sur ce type de protocole ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plein d'universités utilisent les IRMs pour légitimer leurs connaissances\modèles sur l'hypnose (avec plus ou moins de succès d'ailleurs), des expériences du genre ont été menées dans à peu près tous les centres hospitaliers proposant un D.U d'hypnose thérapeutique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0