2 2
Sami

Question sur l'induction

Recommended Posts

Bonjour/bonsoir à tous !

 

 

Alors voilà, j'aimerai avoir quelques renseignements sur le fonctionnement de l'induction.

Je précise qu'en l'occurrence, je parle plus des inductions par rupture de pattern.

 

Je vous explique mon problème : ça va faire un an et demi que je fais de l'hypnose, et je me rends compte que je n'ai encore jamais vraiment réussi une induction ... ou en tout cas j'ai cette impression.

 

J'ai déjà essayé principalement l'induction des papillons, et je rencontre systématiquement le même problème :

 

Le sujet ne rencontre pas le "bug" que l'induction est censé amenée. Malgré le fait que je sois presque persuadé de faire correctement l'induction, et évidemment après avoir expliqué en quoi consistait cette partie de la séance au sujet, il semble en fait que le sujet n'arrive pas à partir comme il le devrait, souvent la personne que j'hypnotise se retrouve la tête en avant, les yeux ouverts, comme si la personne n'avait pas compris ce qu'elle était censée faire ...

 

Je sais pas si j'ai été très clair dans ce que j'ai dis mais si vous avez à peu près compris ce que je voulais dire, si vous pouviez m'aider un peu ça m'arrangerait énormément, merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Sami !

 

Il arrive que l'induction par rupture de pattern, notamment l'induction papillon, puisse "bloquer" le volontaire. Si cette personne ne s'est jamais faite hypnotisée, il est probable qu'elle ne comprenne pas dans quel état elle doit se mettre ( ici, un état de relaxation, donc ). Par peur de l'inconnu, elle peut stresser, et inconsciemment ne pas se laisser aller. C'est pour ça que le pre-talk est d'autant plus important pour ce type d'induction. 

 

Néanmoins, si tu n'es pas à l'aise, je te conseille une induction par fractionnement, elle est tout aussi efficace, parfois plus, qu'une induction à rupture de pattern. 

 

Un petit exemple, classique. 

 

Demande au volontaire de fermer les yeux. Dis-lui de relâcher chacun de ses muscles, un à un. u'elle commence par la tête. Puis les épaules. Laisser chacun des muscles de son corps se détendre à son tour. Puis, tu lui demande de visualiser des escaliers. Et à chaque marche qu'il descendait, c'est comme si il pouvait se relaxer deux fois mieux, et ainsi de suite.

 

Pour revenir au sujet, vu que tu es assez jeune, tu pratiques surement avec des volontaires de ton age. C'est quelque chose à éviter. Si elles se comportent d'une manière trop immature, tu peux être conduit à voir la séance comme un défi, et pas un moment d'échange, agréable. Pense à ce que tu apportes à ton volontaire avant de penser à ce que la séance t'apporte à toi, et tu feras de meilleures séances. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour pouvoir te donner des éléments d'indication supplémentaire, il serait intéressant que tu nous donnes plus d'information. Qu'est-ce que tu dis dans ton pré-talk ? Il ne s'agit pas tant de lui expliquer à quoi sert ce que tu vas faire que de le préparer à l'état qu'il va vivre. Comment amènes-tu cette induction ? Après des tests de suggestibilités ? Des mouvements idéomoteurs ? À froid ?

 

Méfie-toi aussi des vidéos d'induction papillon que tu vois sur internet. La plupart du temps ce sont des réinductions ce qui est "plus simple" (et d'une utilité assez relative si ton volontaire est déjà dans une transe profonde).

 

Est-ce que tu as déjà été hypnotisé ? Est-ce que tu as déjà vécu une induction avec "rupture de pattern" ? Si ce n'est pas le cas, ça t'aiderait également à mieux appréhender la situation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à vous deux et merci pour vos réponses !

 

 

Etant donné qu'en effet je ne suis pas à l'aise avec les inductions par ruptures de patterns, je procède justement avec une induction par fractionnement, en utilisant justement l'approfondissement des escaliers (qui est simple et très efficace). Mais j'aurai justement aimé savoir pourquoi est-ce que je n'arrive pas à user des inductions par rupture de pattern, principalement les inductions instantanées.

 

Rassure-toi, j'ai beau n'avoir que 14 ans, je ne suis pas (trop) stupide. J'ai parfaitement compris qu'il ne fallait surtout pas que le sujet voit une séance d'hypnose comme un défi, et étant donné qu'en effet j'hypnotise à très grande majorité des personnes de mon âge, je prends soin de placer cette information dans mon pre-talk.

Mais c'est vrai que je rencontre souvent des idiots, qui ne veulent essayer que pour me contre-dire ... ma foi, tant pis pour ceux-la, s'ils ne veulent pas connaître l'hypnose ...

C'est pourquoi je choisi soigneusement mes sujets, histoire de ne pas tomber sur ce genre de personne trop bornées.

 

 

Je fais mon pre-talk en tout début de séance, avant d'essayer le moindre phénomène hypnotique, et j'en refais un, plus court cette fois, avant l'induction.

Dans mon pre-talk, j'explique que l'hypnose n'a rien de magique, que c'est quelque chose de quotidien, etc ... comme dans la voiture, quand on regarde par la fenêtre et qu'on se perd dans ses pensées ... je dis aussi qu'il ne faut surtout pas chercher à résister à l'hypnose, qu'il ne faut pas prendre ça comme un défi, et même qu'au contraire, le défi est de parvenir à se détendre le plus possible et à se relâcher.

 

En général c'est ce que je dis principalement, mais il peut évidemment arriver que je modifie ou que j'ajoute des trucs.

 

Je ne fais JAMAIS d'induction à froid, mes séances se déroulent toujours dans un schéma très basique : test des doigts aimantés, puis j'enchaîne sur des phénomènes hypnotiques simples (comme des catalepsies, légères ou non) et enfin l'induction avec d'autre phénomènes plus compliqués cette fois.

 

En revanche je n'ai jamais été hypnotisé, il n'y a personne que je connaisse qui soit hypnotiseur ... donc non je n'ai jamais vécu d'induction par rupture de pattern, même si je sais que tout cela m'aiderait beaucoup notamment car il y a un temps où je me suis intéressé à l'auto-hypnose, mais j'ai vite abandonné ...

 

 

Désolé pour le pavé, et merci d'avance pour votre aide !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Demandes-tu à ton volontaire de fermer les yeux lorsque tu prononceras le mot que tu as choisi ("dors", "maintenant"...) ? C'est à lui de fermer les yeux consciemment. Si tu ne lui as pas expliqué cela et qu'il s'attend à ce que ses yeux se ferment tout seuls, alors en effet, certains volontaires garderont les yeux ouverts.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

He oui ! Thomas à bien cerné le problème, je pense ! 
Pour ma pars, juste au moment de faire la première induction, j'explique que non je n'ai pas de pouvoir magique, qu'i faut pas s'attendre à tomber d'un coup, mais que quand je dirais le mot "maintenant" ce sera a lui de fermer les yeux et de se détendre, se laisser aller volontairement. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est presque exactement ce que je dis pourtant Melodiction !! :(

 

Avant de faire une induction par rupture de pattern, et donc dans mon second pre-talk, je précise que lorsque je dirais le mot "dormir" il ne faudra pas s'attendre à ce qu'il s'endorme comme par magie, mais que simplement il faudra qu'il se détende VOLONTAIREMENT (je précise toujours ceci), qu'il se relâche complètement, comme s'il devenait une poupée de chiffon, que sa tête basculerait en avant et qu'il pourrait fermer les yeux et se relaxer ...

 

 

Je comprends pas, j'ai l'impression de faire correctement les choses pourtant ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans un premier temps je te recommande vraiment d'essayer d'être hypnotisé. C'est vraiment bien plus simple de décrire un état à quelqu'un quand on l'a déjà vécu.

 

Sinon pour ce que tu as écrit:

- "Il ne faudra pas s'attendre à ce qu'il s'endorme comme par magie", il ne faut pas qu'il s'attende à s'endormir, du tout. Ta phrase laisse penser qu'un état de sommeil sera là, mais on n'est parfaitement conscient en état de transe.

- pas besoin d'insister sur le "volontairement", je dirais même que cela peut avoir une incidence négative en insistant sur un processus contrôlé. Tu peux dire plus simplement "tu prendras un grande respiration et tu te laisseras aller complètement". Je ne sais pas si la poupée de chiffon est une image parlante, mais comme je ne sais pas à qui tu t'adresses, tu dois bien savoir si c'est une bonne image. Personnellement je ne l'utiliserai pas, quelqu'un qui embarque pourrait se laisser tomber et se faire mal.

 

Ensuite, au-delà du texte, il y a la façon dont tu fais le mouvement. Le mouvement des doigts devant les yeux, ce que tu cherches à provoquer par ce mouvement, et quel est le bon moment pour tirer légèrement sur la main de ton volontaire (là encore en tirant trop fort on peut provoquer des réactions opposées).

 

Tu le dis toi-même, ce n'est pas de la magie, le meilleur moyen de comprendre ce qui se passe est de saisir le sens de chacun de tes gestes et de tes mots, et de voir si cela provoque bien ce que tu attends comme réaction de ton volontaire.

 

Enfin, si tu arrives à provoquer des phénomènes hypnotiques c'est le principal, tu peux toujours te passer d'induction. Mais je comprends ta volonté d'arriver à maîtriser une technique de plus. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta réponse Hugin !

 

Ne t'inquiète pas, je précise habituellement qu'il ne s'agit pas de sommeil, j'ai juste omis de le dire plus haut ^^

Tu as raison, je vais changer mon pre-talk et essayer différentes métaphores, histoire d'observer s'il y a des changements.

 

Je pense en effet que le problème est dans ma façon de faire l'induction, mais j'ai beau avoir lu des bouquins et vu des vidéos, j'ai toujours cette impression de mal faire, c'est-à-dire de ne pas savoir justement quand tirer sur le bras, quand le regard de l'hypnotisé devient vitreux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sami je pense que sans rentrer dans les détails techniques il te faut changer ta manière de penser sur l'objectif à atteindre, j'ai l'impression que pour toi c'est l'induction et tu te focalises dessus l'induction avec rupture de pattern n'est pas l'hypnose mais simplement une étape de ta séance.

 

Changes ton process fait ta séance en ayant pour objectif un accompagnement de ton volontaire dans son état hypnotique emmènes le petit à petit dans cet état sans précipitation, si l'induction te poses problème tu ne fais pas d'induction, l'acceptation des suggestions fera que sa transe s'approfondira d'elle même.   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon il y a l'induction "coup du lapin", en général la personne "s'endort" bien. En revanche le réveil est plus douloureux :D !

 

/!\ ATTENTION CECI EST UNE BLAGUE /!\ (je précise on sait jamais XD )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebonjour à tous !

 

Déjà rassure-toi, j'avais compris que c'était une blague, mais merci quand même de le rappeler x)

 

Sinon pour en revenir à mon problème, j'ai fais aujourd'hui une petite séance, relativement courte certes, mais dans laquelle j'ai utilisé une induction par rupture de pattern (induction des papillons, encore une fois), et qui a très bien fonctionné.

 

Il me semble que la plus grande partie du problème était en fait dans le pre-talk avant l'induction, puisqu'en fait je crois que je ne disais pas tous les éléments que j'avais cité au dessus (notamment le "ta tête basculeras naturellement en avant et tu pourras fermer les yeux", en fait je suis même pas sûr d'en avoir parlé plus haut).

 

 

Merci pour vos réponses, je pense que mon problème est résolu ! ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Nhova et en complément de l’induction "coup du lapin", j'associe souvent le "coup de boule" pour être sûr que la personne soit parfaitement détendu et en état de transe totale. 
C'est ainsi plus facile d’enchaîner avec une suggestion "mal de crâne"  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

 

Je pense qu'il y'a aussi un soucis avec ton pré talk. 

 

Tu leur dis "qu'il ne faut pas essayer de résister à l'hypnose".

 

En une phrase tu viens de conditionner le volontaire pour qu'il essaye de résister. 

 

Si à la place tu v essayais de leur dire qu'il suffit "de se laisser porter". Souvent je parle de "plonger". 

 

En utilisant des phases affirmative.

 

Un petit truc qui aide: parle leur de l'utilité de l'inconscient. Souvent je leur affirme qu'il ne pensent jamais à leur respiration. Et de suite "pourtant la vous venez tous d'y penser". Ce détend l'atmosphère et te permet mine de rien de faire le lien entre l'inconscient et les automatismes qu'on acquiert tous collé la matrhe etc... 

 

Ça permet aussi d'expliquer qu'on apprend avec le conscient et qu'on assimile avec l'inconscient. Qu'on est en hypnose presque tout le temps et en transe quasi hypnotique de temps en temps. 

 

L'important étant de démystifier autant que de capter l'attention. 

 

N'hésite pas à prendre ton temps. Souvent pendant le pré talk je place quelques traits d'humour.  Par exemple en expliquant qu'on ne reste pas coincé et que si je m'en vais en les laissant comme ça il sortiront tout seul, en me détestant, et que je préfère pas surtout pour le costaud la derrière. Etc etc...

 

Bref ne négligé pas cette partie de la séance. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, beaucoup de jeunes se portent volontaires et leur seul but est de voir s'ils peuvent résister.

Souvent, lors du pretalk, ceux-ci se font déjà remarquer en n'étant pas concentrés (ils regardent ailleurs etc.) et dès ce moment, souvent j'arrête la séance en leur disant qu'ils ne sont pas assez calmes.

Pour les inductions instantanées, dans mon expérience personnelle, c'est souvent une série de réussites ou d'échecs; dans ce dernier cas je vais boire un verre et je recommence un peu plus tard.

Pour moi, un des secrets de l'induction instantanée est évidemment le pretalk, mais aussi de visualiser la personne qui plonge déjà avant l'induction. Si tu as la conviction qu'elle va plonger et que tu te la représentes dans cet état avant l'induction, il y a plus de chance que ça va marcher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autre chose que j'applique de plus en plus, c'est de refuser des volontaires même avant les tests de réceptivité.

Avec le temps, on apprend à voir les signes de fascination chez les volontaires et on sélectionne les bons.

C'est toujours tentant "d'essayer" avec tous ceux qui se présentent, mais j'en refuse de plus en plus pour éviter une succession d'échecs.

Puis quand viennent les doigts aimantés, souvent on sait déjà qui va nous faire la totale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Steph a dit :

Autre chose que j'applique de plus en plus, c'est de refuser des volontaires même avant les tests de réceptivité.

 

C'est dommage. N'importe qui, n'importe quand et n'importe où, mais pas n'importe comment. C'est important cette phrase pour moi.

Bien sûr on exclut les enfants (pour le confort), les gens alcoolisés et drogués (parce qu'on est dans la rue) et le doute sur un trouble mental (c'est dangereux) voilà. 

Ne pas chercher à exclure l'échec me semble le meilleur moyen de s'améliorer et de "mieux" pratiquer. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/06/2016 à 09:50, Nhova a dit :

Sinon il y a l'induction "coup du lapin", en général la personne "s'endort" bien. En revanche le réveil est plus douloureux :D !

 

/!\ ATTENTION CECI EST UNE BLAGUE /!\ (je précise on sait jamais XD )

J'ai déjà vu faire pourtant, induction par rupture de pattern des papillons la personne relève la tête eh bien pas de problème je force encore une fois en tirant bien sec sur le bras en retenant la tête. Oui ce n'est pas de la fiction j'ai déjà vu ça 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je pense qu'il est aisé après avoir expliqué "qu'on ne dort pas..." (même si certains sujets peuvent avoir une transe que j'appelle très passive)

je leur dit que j'utilise parfois un mot "raccourcis" : "DORS" qui est juste plus court que "ferme le yeux, détend-toi, relaxe-toi" ... car en fait c'est ce que l'on fait quand on veut dormir , on ferme les yeux, on se détend et on se relaxe... donc quand je dirais "dors" etc...

et le partenaire comprends bien ce que j'attends et en plus j'ai déjà passé mes suggestions 2 fois... :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 2