1 1
besweb

Video paupière collée

Recommended Posts

Bonjour,

 

J'ai essayer hier soir la video d'hypnose (paupiere collée) de  Jean-Emmanuel.

Bien allongé sur mon lit, avec des écouteurs, bien détendu....... mais rien n'y fait après trois reprises aucun effet , j'arrive aisement à ouvrir mes paupières.

Alors j'aimerais comprendre pourquoi "ca ne fonctionne" pas, alors que je veux que ca fonctionne.

Bien à vous 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans informations supplémentaires :

"Résister c'est facile, c'est lâcher prise qui est difficile."

"As-tu utiliser une métaphore qui t'amuse et te convient plutôt qu'une logique ?"

"Vouloir que ça fonctionne c'est bien, mais jouer le jeu c'est beaucoup mieux ^^."

"Peut-être que commencer par ne pas avoir envie d'ouvrir les paupières c'est bien."

"Ce n'est pas une force extérieure, il faut être actif dans tous les processus."

"Je dis souvent qu'il faut faire un gros effort pour se laisser aller et se détendre."

"As-tu pensé "non c'est impossible que j'ai les yeux collés avec que ça" ? Si c'est le cas, n'hésite pas à empiler les métaphores afin d'être sûr d'avoir les yeux collé."

 

Voilà. Si tu as d'autres informations, n'hésite pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hélas non :(

 

 

J'ai réessayer plusieurs fois mais rien n'y fait j ai aussi essayer l'autre audio avec le test de réceptivité des mains vers le haut et le bas (qui lui fonctionne)  mais la suite avec la carte collée ne fonctionne pas :(

 

 

Ça m énerve :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu de patience ;) les raisons peuvent être multiple. Que ce soit ce que tu es mangé à midi ou le sens du vent à ton réveil ^^.

Que ce soit hypnotisé où hypnotiseur il y a une chose à retenir : "Parfois on réussi, à chaque fois on apprend" le tout est de bien comprendre pourquoi ça n'a pas marché. Je prend mon cas car c'est celui que je connais le mieux ^^ : si je suis peux réceptif c'est que j'ai énormément de mal à comprendre ce qu'on me demande, que ce soit l'état mental dans lequel je dois me mettre, mon schéma de pensé qui admet très peut les étapes intermédiaires (par exemple lors d'une phrase "tu vas imaginer un escalier à 5 marches, on vas compter de 5 à 1 et à chaque fois tu vas le descendre", je vais quasi inconsciemment m'imaginer en bas de cet escalier avant même le début du décompte). Mais aussi à cause d'un "esprit critique"/"voix limitante"/"esprit de contradiction"/"autres" qui va briser ma concentration sur les métaphores. Ainsi j'aurai une idée de comment aider : être extrêmement concentrer pour faire chaque étape que l'on me dit de faire sans faire de saut, plus trouver une méthode pour noyer la voix limitante, avec de la confusion par exemple comme me l'on démontré @Squinky et @Melodiction :D.

 

Bref, ne désespère pas et trouve la méthode qui fonctionnera avec toi :), peut être préfèrerai-tu tout simplement être hypnotisé par une personne en chaire et en os devant toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

 

Le 20/07/2016 à 10:42, besweb a dit :



Alors j'aimerais comprendre pourquoi "ca ne fonctionne" pas, alors que je veux que ca fonctionne.

 

Bonjour,

 

En fait à te lire ce n'est pas ton imagination qui est au service de cet exercice mais malheureusement ta volonté, d'où l'échec.

C'est ce qu'Emile Coué appelait la "loi de l'effort converti". Les efforts de la volonté ne sont rien face à l'imagination. Tu veux imaginer, tu crois que tu imagines mais c'est seulement ta volonté qui ordonne à l'imagination qui...s'en fout. Je cite Coué dans la maîtrise de soi-même par l'autosuggestion consciente cela illustrera mieux  le propos :

 

"Considérons une personne atteinte d'insomnie. Si elle ne fait pas d'efforts pour dormir, elle restera tranquille dans son lit. Si, au contraire, elle veut dormir, plus elle fait d'efforts, plus elle est agitée.

 N'avez-vous pas remarqué que plus vous voulez trouver le nom d'une personne que vous croyez avoir oublié, plus il vous fuit, jusqu'au moment où substituant dans votre esprit l'idée « ça va revenir » à l'idée « j'ai oublié » le nom vous revient tout seul, sans le moindre effort ?

 À qui n'est-il pas arrivé d'avoir le fou rire, c'est-à-dire un rire qui éclatait d'autant plus violemment que l'on faisait plus d'efforts pour le retenir ?

Que était l'état d'esprit de chacun dans ces différentes circonstances ? Je veux ne pas tomber, mais je ne peux pas m'en empêcher; je veux dormir, mais je ne peux pas; je veux trouver le nom de Madame Chose, mais je ne [[6]] peux pas; je veux éviter l'obstacle, mais je ne peux pas; je veux contenir mon rire, mais je ne peux pas.

 Comme on le voit, dans chacun de ces conflits, c'est toujours l'imagination qui l'emporte sur la volonté, sans aucune exception."

 

Comment faire pour vouloir sans que ce soit la volonté qui ordonne ? Ce paradoxe est le même que celui de l'autosuggestion consciente prônée par Coué, puisque dans sa méthode le sujet était censé de décider volontairement de diriger son imagination par sa volonté...

En fait tous les patients de Coué avaient avant de s'autosuggestionner participé à des expériences menées par Coué. Ces expériences étaient les mains collées la chute en arrière...

La porte de l'hypnose avait déjà était ouverte à l'insu de la volonté le patient s'en remettant à Coué. Il devenait ensuite plus simple pour le patient de se mettre dans un état similaire où le rôle de la volonté était réduit à l'articulation mécanique et enfantine de la fameuse phrase de Coué. Il devenait facile de "débrayer" la volonté.

 

Aussi je crains fort pour toi donc qu'il faille t'en remettre à quelqu'un pour avancer dans ton expérience de l'hypnose. Là tu auras vraiment lâché prise

Es-tu  déjà entré en hypnose ? ce qui revient à demander si tu as été hypnotisé par quelqu'un. Je ne crois pas que l'on puisse faire de l'autohypnose sans avoir été hypnotisé.

As-tu déjà vécu quelques phénomènes idéo-moteurs catalepsie, lévitation du bras... ?

Personnellement bien qu'ayant déjà vécu ces expériences, lors du premier essai de l'exercice de J.E je n'ai pas réussi à froid à éprouver l'impossibilité d'ouverture des paupières.

Ce n'est qu'en me mettant d'abord dans un état hypnotique habituel signalé par une lévitation du bras que j'ai réussi l'exercice.  j'en ai parlé dans un autre post donc je m'arrête là...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Un grand merci pour ton analyse et tes réflexions :)

Je pense aussi que le fait d'etre hypnotise pourrais ouvrir une porte et me permettre ainsi d'être plus "receptif" à ce genre d'excercice !

 

Hélas non je n'ai encore jamais été hypnotisé d'aucune manière et j' n'ai encore hypnotisé personne .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1