2 2
TristanLol

Personnes dans l'ignorance ! J'ai besoin de votre aide...

Recommended Posts

Bonjour à vous ! 

Je fais de l'hypnose dans une chorale, (il y a des talent show et des concours de talents) et la directrice de la chorale m'a dit qu'elle n'aimait pas ça que je faisait de l'hypnose. Elle disait que je n'était pas expérimenté, que l'hypnose est dangereuse et que c'est plus grand que moi. Je veux continuer à hypnotiser dans les talent show, mais je veux faire comprendre à la directrice que ce qu'elle croit de l'hypnose, ce n'est pas vrai... Alors voila ma question : Comment expliquer l'hypnose à quelqu'un qui vit dans les idées reçues de l'hypnose et qui trouve cette pratique "risquée" ? Comment lui faire comprendre que je suis assé bon pour maitriser l'hypnose ? Avez vous des astuces pour expliquer clairement à la personne la vérité ? 

Merchi ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modifier les croyances d'une personne demande de la patience et une communication adapté à elle, c'est à dire qu'elle est sa perception et sa manière de voir le monde et surtout celui de l'hypnose. De plus quand tu as une personne plus agée en face de toi difficile d'être crédible du haut de tes 17 ans, mais pas impossible. Il te faut avoir une confiance en toi et au travers de ton dialogue transmettre cette confiance en elle.

 

Demande lui de voir une de tes séance avec un volontaire en étant surtout bien veillant dans cette séance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les idées reçus, c'est une question de point de vue.
Dans les deux cas, il y en a.

Tu sais, faire du vélo est une pratique risquée aussi ;)
 

L'hypnose n'est pas une pratique à risque dans le sens où ce que l'on vit dans un cadre hypnotique peut être vécu hors du cadre hypnotique.

Cela ne veut pas dire que l'hypnose est sans danger, juste qu'elle est tout aussi dangereuse que de communiquer et faire participer une personne..

 

Dans la majorité des cas, en effet, ça ne serait être dangereux. Mais sous l'emprise d'une drogue (médicament, tabac, alcool, psychotropes , barbapapa ,etc ...)

ou bien maladie mentale/troubles dissociatifs,etc... ( schizophrénie par exemple) peut rendre la pratique dangereuse à la fois pour le volontaire et pour toutes personnes autour.

Le cas des faux souvenirs... (un vaste sujet que celui là !)

Il y a le cas abréaction mais c'est plus gênant visuellement que dangereux ( et si c'est bien géré, rien de bien méchant :) )

 

Une astuce pour convaincre : LA vérité n'existe pas dans le réalité. Elle dépend du point de vue de chacun.
Si tu souhaites prouver quelques chose, il te faut des preuves solide.

http://www.hypnosis.tools/frequently-asked-questions.html

 

Citation

Q: Is hypnosis dangerous?

A: Hypnosis is not in itself a dangerous procedure, but there are concerns that if it is not used properly then it could lead to negative reactions. The risks associated with hypnosis (for example, participants very occasionally experience a mild headache) have been shown not to differ from those associated with attending a university lecture (Lynn, 2000).
Complications may occur due to faulty technique on the part of the hypnotist or because of misconceptions on the part of the subject regarding hypnosis. For a fuller discussion on the potential dangers of hypnosis read this section of Campbell Perry's discussion of hypnosis on the False Memory Syndrome's website.
(traduction)
R:L’hypnose n’est pas dangereuse en soit, mais si elle n’est pas bien utilisée, elle peut amener à des effets négatifs. Les risques associés à l’hypnose (par exemple, certains participants rapportent de temps en temps des migraines) ne sont pas différents de ceux qui surviennent lorsque vous assistez à un cours universitaire (Lynn, Myer & Mackillop, 2000).
Des complications peuvent survenir à cause d’une faute technique de l’hypnotiseur ou à cause d’une conception erronée de l’hypnose par le sujet. Pour une discussion complète des dangers potentiels de l’hypnose, je vous invite à lire la page : False Memory Syndrome’s website link.

 

et un lien vers l'abstract cité dans le document : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/ch.201/abstract

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ya de quoi faire pour argumenter. Mais encore reste t-il que la directrice de la Chorale peut aussi avoir la croyance et la perception que TristanLol n'utilise pas bien l'hypnose , ou n'importe comment , sans trop savoir ce qu'il fait, gère mal.  Je ne dis pas que c'est le cas bien sur, mais c'est un risque, elle peut penser ça aussi.

Mais bon c'est pas la partie la plus dur à prouver et démontrer. ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut :) !

 

Pour commencer, nous allons mettre les points sur les i ! (Rien contre toi hein :) )

 

Comme l'a dit neuneutrinos avec une pointe de philo sur la vérité ( :P ), pour résumer, l'hypnose est pharmacone : C'est à la fois l'outil et l'arme, le remède et le poison (Punaise, Google Chrome ne connaît pas le mot "pharmacone" !). Comme tout outil, tu peux t'en servir de façon bienveillante, ou comme une arme : Tiens le marteau par exemple, tu peux au choix, t'en servir pour réparer quelque chose, ou pour fracasser la tête de tes voisins. 

 

Ensuite, mets toi à la place de ta directrice ! Un jeune de ta chorale débarque et commence à hypnotiser un à un tous les choristes (Bon ok, j'abuse un peu...). Imagine si en plus tu te mets à faire de l'hypnose subitement (comme si une mouche t'avait piquée)... En plus t'es censé chanter, t'es dans une chorale....  Franchement d'un côté je comprends la directrice.

Cependant, ce n'est pas une raison de sa part pour t'empêcher la pratique : Au contraire, si tu pratiques dans un bon cadre, que tu respectes la mise en place de la chorale et que tu ne gènes pas, à part les préjugés de ta prof qu'il va falloir corriger .... (brulez la !!!!!), elle n'a théoriquement plus d'arguments. Alors bien sûr, il y a l'art et la manière de lui dire :

Le 14/10/2016 à 09:22, RONALD a dit :

De plus quand tu as une personne plus agée en face de toi difficile d'être crédible du haut de tes 17 ans, mais pas impossible. Il te faut avoir une confiance en toi et au travers de ton dialogue transmettre cette confiance en elle.

(C'est bien gentil tout ça , mais y'a plus grand chose à dire hein >< ! )

 

En fait, j'ai envie de te suggérer de te remettre en question : Ce n'est pas que tu as tort, (ni parfaitement raison étant donné que les choses varient selon les points de vue), mais essaye de t'imaginer en tant que directeur, en tant que choriste ni volontaire ni hypnotiseur, et enfin en tant que nouvel arrivant dans la chorale (si possible). Es tu alors sûr que ta pratique de l'hypnose dans ces contextes là puisse être parfaite ? 

 

Voilà, j'espère que tu vois un peu les choses sous un autre angle ^^

 

Ensuite, ne t'inquiètes pas, le temps va jouer en ta faveur, mais surtout ne fais pas le contraire de ce que te dis la directrice. Si elle te demande d'arrêter (si c'est en pleine séance, tu lui dis qu'il faut un réveil, que c'est totalement nécessaire), alors fais profil bas. Elle verra que tu lui obéis, et puis par exemple à la fin tu lui demandes pourquoi exactement il faudrait que tu arrêtes, et tu lui parles : Il n'y a normalement plus de chorale à tenir (c'est terminé pour le jour même), et l'atmosphère sera déjà un peu plus propice à la discussion. Laisse les choses se calmer si besoin, les gens sont vraiment très têtus quand on les contredit sur le moment ^^ 

 

Bon, c'est à peu près tout ce que je voulais dire :)

Bonne journée (ou soirée :) )

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 2