0
Meemi

Phénomènes qui ne passent pas - Une fatalité ?

Recommended Posts

Bon-niour !

 

Alors oui bon voilà, malgré quelques essais (bon pas tant que ça non plus) les hallucinations hypnotiques ne passent (jusqu'à preuve du contraire) pas sur moi. 

Et alors quoi ? Je dois dire adieu à cette possibilité de l'hypnose ? Ou y a t-il un moyen de creuser pour que je puisse l'expérimenter ?

 

"Problème" sans issue ou avec sa solution?

 

To be or not to be ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un article tout prêt. Il pourrait répondre à tes questions. C'est mon opinion bien sûr.

Citation

 

Être hypnotisé ce n’est pas une capacité naturelle qu’on a ou on a pas. On est tous et toutes hypnotisable. Certains y arriveront rapidement d’autres auront besoin d’un déclic et encore d’autres auront besoin d’apprendre.

On peut apprendre à être hypnotisé et cet article à vocation de tenter d’expliquer comment. Il existe pour cela plusieurs méthodes mais elles se déclinent toutes en trois phases. Comprendre, domestiquer et pratiquer.

Pour l’apprentissage d’une notion purement psychique, nous nous retrouvons tous égaux sur la capacité à apprendre. Bien sûr certains apprendront facilement, naturellement ou rapidement mais au final avec de la patience et de la pugnacité, on peut tous compenser le talent naturel (un enseignement fréquent dans les arts martiaux soit dit en passant).

Par exemple, la mémoire se travaille. Certains mémorisent facilement d’autres ont besoin de méthodes. Mais au final, nous sommes tous capable d’apprendre un livre par cœur.

Il est vrai qu’exemple n’est pas généralité, certains possèdent une mémoire particulière qui ne pourra être que très difficilement battu par le travail. L’hypnose n’est heureusement pas dans ce cas.

J’affirme haut et fort, vous pourrez vivre tous les phénomènes hypnotiques. Voici ma méthode. En espérant qu’elle vous corresponde.

Comprendre

Ah. Alors pour pratiquer une discipline mieux vaut la comprendre et surtout appréhender les tenants et aboutissants.

Qu’est-ce que l’hypnose ? Est une question à laquelle je ne peux pas répondre. Mais que se passe-t-il quand je suis sous hypnose ? Oui. Heureusement.

Tout dépendra de la séance, du cadre et de l’hypnotiseur, on peut cependant trouver des points communs. Il y a une augmentation de la focalisation, parfois sur un objet, parfois sur l’hypnotiseur parfois sur une sensation. Il y a également une sensation d’étrangeté habituelle. Un peu comme si on se sentait bizarre sans que pour autant ce soit une sensation inconnue.

La plupart du temps, l’hypnotiseur dissociera le conscient de l’inconscient. Ceci ne se sent pas mais permet d’amplifier la sensation d’indépendance des phénomènes hypnotiques. C’est à dire que la main qui bouge toute seule donnera l’impression tenace de bouger réellement toute seule. Tandis que sans dissociation, il subsistera un doute plus prenant.

La sensation de faire semblant, d’être connivant est un signe de transe et doit s’apprivoiser. Même mieux, n’hésitez pas à faire « semblant » jusqu’à ce que vous ne fassiez plus semblant. Et en anglais : « Fake it, until you make it. »

C’est une partie du mystère. On se sent étrange, on a l’impression de faire semblant ou on doute de la réalité de ce qui se produit. Vous êtes en train de comprendre. J’ai eu une volontaire, de 17 ans à peine, qui a su expliquer à ses amies de manière très simple ce qui se passait en elle. Je vais reprendre ses mots, je vous laisse vous les approprier :

« En fait c’est comme lorsqu’on rêve, on s’en fout, on fait c’est tout. »

Pour moi, un hypnotisé ne doit pas somatiser ce qui se passe et simplement vivre le truc. C’est à l’hypnotiseur de ratifier pour l’hypnotisé. C’est un binôme, chacun fait la part de son travail.

En parlant de travail, l’hypnotisé doit comprendre qu’il est sans doute le plus actif dans ce qu’il vit. Que c’est un travail interne et qu’il y a des efforts à fournir. Devenir hypnotisé, c’est quelque chose qui se travaille et se construit. C’est un apprentissage et lorsqu’on apprend on doit être actif.

Souvent, lorsque j’échoue à hypnotiser quelqu’un, c’est parce que je n’ai pas réussi à enseigner convenablement, je n’ai pas trouver la bonne manière de transmettre tout ça.

Résister c’est facile, vraiment. Il est vraiment très facile de s’empêcher d’apprendre et de faire. C’est lâcher prise, se laisser porter qui est le véritable exploit. Dans ce travail en collaboration, il faut du volontariat, de l’échange et du plaisir (peu importe ses formes).

Et parfois, comprendre tout ça suffit à tout débloquer. D’un coup, il se passe un déclic et vous devenez réceptif et maître de votre transe.

Et parfois, ça ne suffit pas.

Domestiquer

« Fake it, until you make it. » ou fait semblant de savoir faire jusqu’à ce que tu saches vraiment le faire.

Mais aussi, se faire hypnotiser par plusieurs personnes de plusieurs manières. Premièrement, on est pas forcément d’humeur à vivre une séance même si on pensait l’être et ensuite on est pas forcément dans l’humeur adéquat pour vivre un style de séance particulier.

Je m’explique. Pour domestiquer une transe hypnotique, il faut ressentir la transe, aussi légèrement que ce soit. Puis trouver à l’instant t, la méthode m pour appréhender la transe et la ressentir vraiment. Parfois j’ai besoin d’un hypnotiseur dynamique usant de méthode rapide et très technique et parfois j’ai besoin d’être calmement guidé. Et puis parfois n’importe quelle méthode fait l’affaire. Et puis des fois, rien ne marche. J’en ai envie mais c’est pas le moment.

Vous allez devoir multiplier les séances afin de vous convaincre que la transe est bien là, bien présente. Que ce n’est pas du faux. Tout en ayant l’étrange ambivalence qu’a les rêves : Faire semblant sans faire semblant. C’est assez abscond dit comme ça mais on ressent bien cette dichotomie les premières fois qu’un phénomène hypnotique survient.

« Je pourrais bouger les pieds, se serait même facile, mais pourtant je ne les bouge pas parce que… »

Parce que… tout dépend des gens, tout dépend de la transe.

Il est vrai que domestiquer est un mot orienté. Peut-être pourrait-on trouver un mot plus neutre, moins imager. Par contre, je le trouve approprié dans le sens où il amplifie cette sensation de dissociation, d’état modifié et modifiable. S’il mute, s’il change, il doit être domesticable.

Pratiquer

Vous l’avez compris, vous l’avez senti et conscientiser et parfois cela suffit. Désormais vous êtes hypnotisable. Et parfois certains phénomènes hypnotiques ne passent toujours pas.

Il existe beaucoup de technique sur le contournement de résistance. (voir mon article dessus) qui permettent de voir les suggestions sur un jour nouveau, d’une autre manière afin de les vivres.

Et pour appliquer toutes ses méthodes afin de trouver les bonnes, il faut pratiquer. Essayer jusqu’à ce que ça marche tout simplement.

Comme déjà dit, être hypnotisé est un apprentissage. Un savoir se maintient dans le temps. Et chaque séance augmente ses connaissances sur le sujet. Une suggestion qui était à 4/10 en efficacité hier peut devenir 6/10 le lendemain. Et parfois un déclic se fait et une suggestion à 0/10 peut passer à 10/10 voire 12/10 (qui dépasse donc les attentes).

Motivation et volontariat ! C’est comme ça que vous pourrez être hypnotisé à 100% malgré le fait d’être peu réceptif. On finit par y arriver à force de pratique. La question n’est pas de savoir si vous y arriverez un jour mais quand. Car il ne fait aucun doute que vous y arriverez.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Procédons méthodiquement !

 

Déjà, as tu une idée de Pourquoi cela n'a pas fonctionné ?

Était-ce la suggestion ? Une petite voix qui te dit que ce n'est pas réel ? Quelque chose ?

 

Ensuite, pour toi, qu'est ce qui ferait que sur toi, la suggestion fonctionnerait ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier on a fais ça rapidement, et je n'ai pas insisté sur les hallus visuelles, (j'avais pas envie clairement) je suis plus passé sur les hallus gustatives.

 

La prochaine fois on passera du temps dessus et tu pourrais être surprise :P

 

La séance au départ n'avait pas pour but les hallus mais l'écriture/dessin/écriture de partition automatique. de manière générique, l'expression de ton inconscient dans divers arts.

 

La prochaine on misera sur les hallucinations ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0