Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Hypnose: composition musicale


Recommended Posts

Une idée qui me parait pas trop mal, si il est assez réceptif, tente une synesthésie du genre "son/sensation" ou "Son/couleur"

Je m'explique: 

Si l'on part du principe que la création musicale d'aujourd'hui (la vraie, pas celle d'Hanouna pour l'été 2017^^) n'est plus tellement marqué par l'orthodoxie, comme cela pouvait être le cas avant, mais plutôt sur l'émotion, le ressenti (Exemple parlant, le jazz, crée par ces musiciens noirs sans aucune formation musicale occidentale, qui ont naturellement ajouté la syncope à leurs créations) on peut imaginer que si tu exacerbes cette sensation par une synesthésie, ton volontaire aura certainement une création musicale originale :) de plus cela lui permettra d'expérimenter la musique sous un angle totalement différent

En espérant t'avoir aidé :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Eh bien qu'est-ce que tu veux dire exactement par jouer sous hypnose ?

 

Parce que ça va peut-être paraître stupide et évident, mais pas besoin d'hypnose pour jouer et composer. Vus comme tu présentes les choses, je te dirai de suggérer exactement comme tu le ferai sans hypnose.

 

Bon extrapolons un peu.

Déjà il faudrait cerner dans quel état est ton volontaire quand il compose ou joue. Même si le contexte (acoustique de l'endroit, musiciens avec qui il joue, style, instrument, répétition/improvisation) va beaucoup changer la donne, la plupart des zicos que j'ai rencontré ont une ligne de référence sur leur façon de ressentir la musique en fonction de chaque style et genre.

 

Peut-être qu'il est déjà en transe quand il joue, auquel simplement le faire jouer en guise d'induction suffira amplement.

 

Après vient la vrai question : qu'est-ce que tu comptes faire ?

Développer la créativité, améliorer ou changer son ressentis (piste : amélioration sensorielle/synesthésie), rendre le jeu plus spontané ou inconscient, les possibilités sont nombreuses.

 

Ce qui compte l'objectif de la suggestion, les suggestions en elles-mêmes sont à adapter en fonction de chaque personne, c'est ton job d'hypnotiseur

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Le week-end dernier avec @Meemi(qui voulait tester l'écriture automatique) on a fais plusieurs petits jeux.

 

On a commencé par de l'écriture automatique (vu que c'était le but), ensuite, après avoir jouer avec ça et sachant qu'elle aimait l'art et qu'elle touche un peu à tout, j'ai demandé à la partie créative d'elle de nous faire des dessins. 

Il y en a eu plusieurs de fait, de mémoire à un moment j'ai demander qu'une autre partie d'elle fasse d'autres dessins et le style de dessin était différent  (si jamais elle veute les poster ;)).

Un fois fini de jouer avec les dessins automatiques, on est passé à la composition automatique. là encore j'ai demandé à une de ses parties créatives d'écrire une partition. 

Une dizaine de notes se sont écrit sur une partition, puis son inconscient à écrit un titre (qui voulait rien dire au passage, c'est très abstrait...et je ne m'en souvient plus surtout :P). 

En voyant les notes de musique, meemi à très clairement dit que c'était de la merde. elle a d'ailleurs jouer cette partition chez elle et elle a confirmé.

On aurait eu un instrument de musique, j'aurais procédé de la même manière. 

 

L'inconscient est joueur, et peut soit sortir une merveille ou soit de la merde :P mais l'expérience était sympa de mon point de vue. (Après le mieux est d'avoir le retour du volontaire @Meemi si tu m'entends :P)

 

Si ça peut t'aider ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ben après le soucis vient peut-être pas du produit, mais de la retranscription sur papier.

Huit ans de solfège ou pas, je connais pas ton niveau et ta façon de jouer, mais la plupart des adeptes du conservatoire avec qui je joue sont de vrai handicapé en impro ou pour créer, alors que techniquement parlant ils sont censé me mettre 10-0.

 

Si tu veux donner un sens à ce que tu joues en regardant une partition, pour moi il y a clairement un problème. Et puis je ne sais pas quel est ton instrument, mais une dizaine de notes, surtout hors contexte avec un instrument mélodique, c'est normal que ça soit dégueulasse. Les premières pages de Mein Kamph pourraient passer pour l'histoire du gentil Dolphy qui veut redorer le blason de l’agriculture allemande sans contexte pour un lecteur non avertis.

 

Je ne vois que quelques poignées de solo de guitare qui isolé, pourraient avoir un peu de gueule, du coup ça veut pas dire grand chose. Après ça donne peut-être juste rien, le mieux serait que tu mettes un lien dropbox histoire de se faire un avis.

 

L'idée est intéressante, mais il faudrait faire ça directement avec les instruments en mains je pense, ce sera plus parlant déjà.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ouaip ! 

Ça me rappelle une fois en terminale où j'avais fait une super, super, super composition littéraire après avoir mangé un délicieux gâteau breton parfumé au hachisch. 

J'étais vraiment super fier de moi et très content de ma créativité.

J'ai eu 2 !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, QuantumJumper a dit :

Ben après le soucis vient peut-être pas du produit, mais de la retranscription sur papier.

Huit ans de solfège ou pas, je connais pas ton niveau et ta façon de jouer, mais la plupart des adeptes du conservatoire avec qui je joue sont de vrai handicapé en impro ou pour créer, alors que techniquement parlant ils sont censé me mettre 10-0.

 

Si tu veux donner un sens à ce que tu joues en regardant une partition, pour moi il y a clairement un problème. Et puis je ne sais pas quel est ton instrument, mais une dizaine de notes, surtout hors contexte avec un instrument mélodique, c'est normal que ça soit dégueulasse. Les premières pages de Mein Kamph pourraient passer pour l'histoire du gentil Dolphy qui veut redorer le blason de l’agriculture allemande sans contexte pour un lecteur non avertis.

 

Je ne vois que quelques poignées de solo de guitare qui isolé, pourraient avoir un peu de gueule, du coup ça veut pas dire grand chose. Après ça donne peut-être juste rien, le mieux serait que tu mettes un lien dropbox histoire de se faire un avis.

 

L'idée est intéressante, mais il faudrait faire ça directement avec les instruments en mains je pense, ce sera plus parlant déjà.

 

Pour avoir joué sur scène avec divers instruments en groupe (surtout) la composition est assez aisée pour moi.. Maintenant, que je me mette à écrire une partition en 3/4 (une valse) et dans des mesures où j'y met 4 temps voir plus, ce que je dis, c'est que ça n'a aucun sens, et pour avoir joué la mélodie sur basse, piano et flute ça donnait surtout des trucs dissonants au possible, après y en a à qui ça peut plaire.. j'dis pas xD

Avoir les instruments en main c'est plus sympatoch' en effet. Surtout pour des autodidactes qui ne sont pas passés par la case solfège ^^.

 

Il y a 3 heures, Hugin a dit :

Une simple idée au passage: donner un personnage. Si la personne sous hypnose se prend pour un célèbre compositeur (Bach, Mozart, Chopin, André Ri... euh non, pas lui), que donneraient ses compositions?

 

Ici, un dessin avec Laura, mon personnage inconscient :D (On distingue un visage façon manga)

https://i37.servimg.com/u/f37/13/83/10/92/imag0010.jpg

 

Et là, sous un personnage inventé, un homme, artiste à ce qu'il parait.. xD

 

https://i37.servimg.com/u/f37/13/83/10/92/imag0011.jpg

 

Là où je faisais un portrait 

 

https://i37.servimg.com/u/f37/13/83/10/92/imag0012.jpg

 

A droite, c'est sensé être un monument accroché à une balançoire, l'espèce de flamme supposée être vert/bleu pastel.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...

Désolé Ioanes je ne réponds à l'appel que très tard, il m'a fallu un moment pour me demander si j'avais quelque chose à ajouter aux interventions d'Alban et Meemi.

 

En ce qui me concerne on était pas vraiment sur de la création mais plutôt sur le souvenir d'une composition datant de plusieurs années en arrière et laissée de côté par le conscient qui est remontée par le biais de l'écriture automatique.

 

Maintenant, pour ce qui est de la composition musicale par synesthésie et en écriture automatique de partition, ce qui me semble hardcore, c'est que cela impliquerait :

  • Une oreille absolue (et même si aujourd'hui tout le monde pense l'avoir ça ne court pas tant les rues que ça) afin d'être capable de reconnaître en simultané les notes qu'on entend dans notre tête et tout ça dans un état second... (il ne vaut mieux pas avoir à y réfléchir, donc).
  • Une parfaite connaissance, presque surhumaine, des notes et de leur écriture pour donner la possibilité à l'inconscient de retranscrire la mélodie imaginée (car je ne sais pas si c'est à la portée de tout le monde d'écrire avec exactitude la partition d'une mélodie entendue en direct et tout ça les yeux fermés)...

Je ne sais pas si vous voyez le problème : pour créer de la musique originale en transe, il faudrait déjà être un prodige de la musique à la base ?  C'est assez contraignant. D'autant que si on laisse notre inconscient nous souffler les notes, quelle certitude a-t-on qu'il ne s'agit pas simplement d'un air qu'on aurait déjà entendu, oublié, et qui resurgirait ?

 

Ca, c'était pour les mauvais côtés. Pourtant en réalité je pense que la musique sous hypnose est à la portée de tout le monde, même des non-musiciens, car tout le monde a le potentiel pour créer une hallucination auditive. La différence réside surtout dans le fait qu'un non-musicien ne saura pas quoi faire de cette mélodie, ni comment la récupérer s'il est profondément dissocié au moment où cela arrive. C'est pour ça que je pense que la meilleure installation en ce qui concerne la musique par l'hypnose est celle dont Alban a parlé avant moi : avec un instrument dans les mains.

 

D'ailleurs ce qu'on remarque le plus chez un musicien c'est que passé une certaine expérience, la pratique de son instrument devient automatique, il n'y pense même plus quand il joue et c'est aussi ce qui pourrait faciliter ce procédé : ce serait comme lui demander de parler, une autre langue !

 

Pour en revenir à mon cas expérimental du début : le souvenir d'un morceau composé il y a longtemps.

La première réaction de l'hypnotisée en se rendant compte de ce qui venait de se passer fut d'aller s'installer au piano pour jouer, puis d'essayer de continuer ce morceau qui n'avait jamais eu de fin. Essayant d'abord seule, elle me demanda ensuite si elle pouvait "y retourner" pour continuer sa composition. C'est donc ce qu'il s'est passé, je l'ai laissée continuer de jouer en transe, les yeux fermés, après qu'elle a lancé un enregistrement sur son téléphone. Je trouve intéressante l'utilisation d'un enregistrement car elle permet de conserver le fruit auditif de la séance sur un plan concret et pas uniquement sur une base de souvenirs, si bien que le musicien peut travailler plus tard sur la mélodie qu'il a crée en amont et pas avoir à faire les deux en même temps. Enfin, cela permet aussi de ne faire qu'à la fin le tri entre les mélodies qui ont du sens et celles qui n'en ont aucun ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share

×
×
  • Créer...