0
Remtrix

Hypnose humaniste

Recommended Posts

Bonjour tout le monde. Alors voilà je suis entrain de lire un bouquin sur l'hypnose humaniste et je voulais savoir déjà si quelqu'un en avait déjà entendu parler. Et si oui, me dire un peu ce qu'il en pense. Car je viens de le commencer et pour l'instant je trouve intéressant mais j'aimerai avoir plusieurs avis! Merci d'avance et à bientôt 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

 

 

 

Je ne connais l'hypnose humaniste qu'à travers ces trois sujets. Je suis personnellement dubitatif et trouve le sujet plus commercial qu'intéressant. Mais comme je n'ai jamais lu ces livres et que je n'ai jamais discuté avec un hypnotiseur humaniste mon opinion n'est qu’a priori et attends d'être à posteriori. ^^

Bonne continuation dans ta recherche ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut c'est marrant je viens de le lire ! 

Comme papi Roro j'aime bien l'approche d'Oliver L.. Mais j'ai aussi l'impression qu'il essais 'de mettre en avant" sa doctrine là où quelque part chacun peut trouver sa propre voie.

 

Dans son livre il parle beaucoup de ses propres exploits en occultant les échecs qu'il a dut rencontrer pour arriver à ces résultats. J'ai l'impression qu'il essais de prouver par l'exemple, mais des exemples ne prouves rien puisqu'il suffit d'un contre exemple (qu'il prend soins de ne jamais fournir) pour démonter ses arguments.

 

Pour conclure :P c'est un livre intéressant, l'approche de l'hypnose par Olivier L. est enrichissante. Par contre j'ai décroché quand il serine ses méthodes schématiques (peut être que mon niveau n'est pas encore adapté à ce genre de lecture).

 

Comme dit Mélimélo, chacun prendra ce qu'il veut de se livre.

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai déjà écrit tout le mal que je pensais du livre dans le sujet approprié.

L'idée sous-tendue par l'hypnose humaniste me semble intéressante même si elle est très loin de mes propres convictions. Par contre toute l'explication qui en est faite par Lockert la décrédibilise tant par la méthode argumentaire que par les techniques proposées. Je préfère mille fois entendre ou lire ce que certaines personnes du forum investisse dans cette notion. Cela me paraîtra au moins sincère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà merci à tous de vos réponses.

J'ai trouvé certaines idée sympathique. Mais je trouve dommage qu'il dénigre comme ça les autres formes d'hypnose. Du coup je vais finir le bouquin et retenir ce qu'il me convient. Si toutefois vous avez de bons ouvrages à me proposer je suis preneur. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je suis très loin d'être un spécialiste, pour n'avoir réellement commencer a expérimenter l'hypnose que depuis 1 semaine, et pour n'avoir lu aucun livre en entier sur le sujet, mais ce que je ressens de ce début d'apprentissage recoupe pas mal d'avis déjà donnés :

- chacun doit trouver sa voie

- il n'y a pas de meilleure "école" que ce que chacun peut tirer de toutes les "écoles"

- si une hypnose peut aider, alors c'est une bonne hypnose, quel que soit le logo que l'on veuille mettre dessus

 

ne connaissant absolument pas les fondement de l'hypnose humaniste, je ne peut que me référer au mots servant a la nommée, et je me dit que si "humaniste" veut dire tournée vers l'humain, dans le but de l'aider, ca pourrai me parler, je pourrai peut être vous en dire plus (ou pas) quand j'aurai trouvé un peu de temps pour lire des choses sur le sujet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'en déplaise à certain ici je place l'hypnose humaniste dans le même lot que l'hypnose quantique ^^

 

Bon, cette première phrase bien polémique étant placé, je me contenterai de dire que quelques sois l'approche, je connais très peu de "type" d'hypnose qui n'ai véritablement aucun intérêt. Chacune possède une approche et une manière qui selon moi ne change rien dans le fond , mais va changer beaucoup dans la forme et le ressenti du patients/volontaires/clients...ce qui en hypnose, qui repose sur le contacte humain et l'échange va clairement influencer le fond en fonction de chacun :).

 

Donc en bref mon avis : techniquement c'est très intéressant (la méthode de JE s'en inspire pas mal mine de rien ^^) la méthode renouvelle certains outils classique de l'hypnose, et philosofico-mystico-nigo-scientifiquement c'est pour moi du gros bullshit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne vais pas entrer dans le débat pour ou contre. Je vais simplement raconter mon expérience. Ayant été formé à l'IFHE, j'ai des bases en hypnose humaniste (je vais passer le Prat 2 humaniste cette année) que j'utilise de temps à autre. J'ai au mois d'octobre reçu une dame de 33 ans sans enfant qui présente de gros problèmes de santé (par ordre d'apparition sclérodermie, cancer du sein, mastectomie, endométriose et annexectomie). Elle vient pour retrouver le sommeil. Depuis le mois d'avril et son opération d'ablation des organes reproducteurs, elle dit ne dormir qu'un quart d'heure par nuit, au mieux une heure. Il faut dire que cette opération s'est mal passé et qu'elle a eu beaucoup de mal à se réveiller de l'anesthésie. (Une piste : l'intention positive de l'inconscient est de l'empêcher de dormir pour lui éviter de mourir...). Son objectif est de dormir 6 heures par nuit. Je décide de travailler en hypnose éricksonienne avec un protocole PNL mais elle apparait très agitée et l'inconscient refuse par deux fois (signaling) de valider le travail effectué... Ce qui m'a un peu déstabilisé... Au moment où je mettais un terme à la séance, mon intuition me disait : "hypnose humaniste". Je lui ai alors proposé d'enchaîner sur une seconde séance "totalement différente", en lui expliquant le principe de l'expansion de conscience, etc. OK ! L'induction s'est passée bien mieux. Son visage s'est illuminé alors qu'en HE, le calibration ne me montrait rien de très bon. Elle était calme et semblait apprécier pleinement ce moment. Quand au travail thérapeutique lui-même, il a été très remuant. Un des plus remuant que j'ai connu mais quand elle a ouvert les yeux, ce n'était plus la même femme.

Voici ici son feedback, reçu par sms deux jours :

"Suite à la séance déjà, je me sentais plus légère, et plus zen (on sait meme moqué de moi , en me demandant ce que j'avais pris). Je ne sais pas non plus si c'est en rapport, mais vendredi matin en prenant la route du travail, je me suis retrouver à dire à mon mari,que c'est bizarre mais la vue n'était pas comme d'habitude, que je n'avais jamais fait attention au paysage, et j'étais émerveillé de ce qui m'entourait. Et plus étonnant encore, hier soir, j'ai fait une vrai de nuit de sommeil, prolongé d'une grasse mat. "

Je l'ai reçu pour une seconde séance un mois après. Voilà ce qu'elle m'a dit :

"J'ai recommencé à dormir. C'est génial. je dors 8 heures par nuit. Je commence à pouvoir sortir. Je ne sortais plus depuis deux ans. J'ai fait un tri dans mon armoire, j'ai tout balancé." Et j'en passe (elle a choisi de ne pas renouveler son contrat, de prendre du temps pour elle). 

Mon sentiment est que l'hypnose humaniste, en une séance, lui a "simplement" permis de la reconnecter à la vie (tel est notamment le but de l'HH).

On pourrait débattre des heures de qu'est-ce qui a servi à quoi, de l'effet placebo et du reste, du fait que j'aurais pu obtenir le même résultat en HE si j'avais été plus compétent. Ce sera sans moi ;)

J'ajouterais simplement que cette expérience n'est pas isolée dans ma nouvelle vie de thérapeute. A mon sens, il est des cas dans lesquels l'hypnose humaniste est bien plus adaptée que l'hypnose dissociante. C'est mon avis et je le partage :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est surtout que la discussion tourne en rond. Ce n'est pas l'outil HH qui est remis en cause. Au contraire, l'idée d'élévation et d'ouverture en essayant de ne pas dissocier plaisent. (En tout cas à moi ça me plaît). C'est le côté "ésotérique", "pseudo-scientifique" et surtout c'est ça :

Le 9/2/2017 à 11:34, Hugin a dit :

Par contre toute l'explication qui en est faite par Lockert la décrédibilise tant par la méthode argumentaire que par les techniques proposées. Je préfère mille fois entendre ou lire ce que certaines personnes du forum investisse dans cette notion. Cela me paraîtra au moins sincère.

 

Si des gens arrivent à faire quelque chose d'extraordinaire avec cette méthode qu'ils n'arrivent pas à faire par l'HE, c'est génial. Tout comme il arrive qu'un hypno-thérapeute arrive à un résultat fantastique en n'utilisant pas du tout l'hypnose. 

Et comme le dit DianeV

Le 9/2/2017 à 14:08, DianeV a dit :

Je ne suis pas une grande fan en partant de mettre des étiquettes marketing sur l'hypnose .. De l'hypnose thérapeutique c'est de l'hypnose thérapeutique. 

 

Au final, ceux qui défendent l'hypnose humaniste se trouvent agressé alors que personne ici n'a attaqué l'idée première (la non dissociation).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Thomas-974 a dit :

On pourrait débattre des heures de qu'est-ce qui a servi à quoi, de l'effet placebo et du reste, du fait que j'aurais pu obtenir le même résultat en HE si j'avais été plus compétent. Ce sera sans moi ;)

 

Mais l'hypnose ne serait-elle pas un placebo ? ou l'inverse ? :D

Si j'étais hypnothérapeute je pense que mon mot d'ordre serai : qu'importe l'approche, tant que ça soigne ^_^. Beau compte rendu en tout cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas lu tout le topic (juste les dernières réponses), afin de ne pas être trop influencée dans ma réponse...

Le problème de l'hypnose humaniste de Lockert, c'est Lockert. Ses livres sont assez compliqués à lire parce que la composition est la suivante :

  • l'hypnose humaniste c'est bien, le reste c'est dangereux
  • l'hypnose humaniste ça existe depuis longtemps, mais c'est moi qui l'ai inventé
  • l'hypnose humaniste on prend pas le contrôle de la personne a contrario de l'hypnose ericksonnienne
  • l'hypnose humaniste c'est ça : [insérez plein de mots compliqués]

Et encore, j'en oublie sûrement. J'espère que ses cours sont plus facile d'accès (en même temps vu le prix...).

Et c'est assez agaçant.

C'est dommage parce que c'est vraiment une bonne idée, cette expansion de conscience. ça donne vraiment des trucs chelou (on aurait dû m'enregistrer raconter les états d'âme de ce pauvre banc de Paris XD).

L'avantage le plus notable est qu'il y a beaucoup moins de dissociation (bon y'en a toujours un peu mais c'est léger). L'hypnotisé est donc moins fractionné, plus là. Par ex, si vous tombez sur des somnambuliques, il est fort probable qu'ils soient moins frais après une induction par phénomènes (arrivé au 10éme, c'est des zombies). De mon côté, même quand j'essaie d'avoir une manière d'hypnotiser plus légère, parfois je tombe quand même sur des gens qui vont trop profondément en transe... ça nous donne des volontaires qui prennent moins conscience de ce qui se passe (ex : ouais le ciel est violet depuis que je suis petit, et alors ?). L'hypnose humaniste peut être un moyen de les amener à jouer en prenant un peu plus conscience de ce qui se passe.

 

Y'a des choses à faire avec...

Mais pas en suivant Lockert.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais être obliger d'apporter mon grain de sel parce que depuis le peu de temps que j'ai entendu parlé de l'HH j'entends dire : on est plus là.

 

Alors certes, "l'expansion de conscience" est une approche intéressante, mais au final si on applique le modèle classique de l'hypnose on peut très facilement affilier ça à énième métaphore d'approfondissement. Pourquoi le ressenti est si différent ? surement de la même manière qu'une métaphore de colle pour une catalepsie créera un ressenti différent d'un métaphore de corde. Et c'est selon moi cette différence de sensation qui fait de l'HH une approche très intéressante car le reste de la séance sera vécu très différemment.

Donc le ressenti est différent et peu effectivement induire le fait que la personne semble moins ailleurs. Mais comment expliquer dans ce cas certain somnambulique que j'ai eu dans le rue qui bien que complètement en transe et qui voyait des licornes d'un claquement de doigt tout en restant extrêmement conscient ? Alors certes mon expérience ne fait pas de mes volontaires un échantillon représentatif, mais je peux affirmer que sur une vingtaine de somnambuliques, une bonne moitié était très "éveillé". Je précise que dans ce genre de cas je n'use pas d'induction formelle, bien que j'utilise toujours des métaphores en lien avec le fait de se relaxer et de descendre à l'intérieur de sois.

 

Donc de ces observations, à l'afformation : l'HH permet d'avoir des volontaires/patients moins "endormis" je suis contraint de répondre : tout autant qu'avec une hypnose street hypnose by JE.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

JB, peut être que, pour t'aider dans ton questionnement, tu pourrais tester sur toi-même le somnambulisme. Et tester les deux méthodes d'hypnose pour comparer les différences.

Je peux très bien me mettre à te raconter à quel point ce pauvre banc de Paris est triste parce que tous les pigeons lui font caca dessus, les gens le dégradent. Je peux même être d'accord avec toi en disant que ouais, sa fonction de banc, c'est que les gens se mettent sur lui, mais qu'être un banc de Paris c'est pas cool et il est vachement triste quand même. Et trouver ça parfaitement normal.

Actuellement je peux te dire que ce jour là, j'étais vachement barrée. Mais ce jour là, j'étais aussi convaincue de ce que j'avançais que les gens qui te disent que la Terre est ronde.

 

Quand t'es en mode somnambulique, t'es conscient des licornes, des bancs de Paris, du ciel Artichaut.  C'est une conscience différente des choses (donc pas vraiment une conscience au sens propre du terme). Tes volontaires restaient "conscients", heureusement, parce qu'en même temps on les frappe pas avec des matraques. Mais tu reconnais tout de même que pour voir des licornes, ils étaient pas dans leur état normal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 11/02/2017 à 12:17, melimëlo a dit :

JB, peut être que, pour t'aider dans ton questionnement, tu pourrais tester sur toi-même le somnambulisme.

 J'adorerai ^^

 

Mais dans la suite de ton message, ce que je comprend c'est qu'effectivement ton ressenti de cette séance d'HH à été différent des séances que tu avais vécu jusque là. Donc nous sommes d'accord.

Mais cela ne prouve en rien que l'HH induit nécessairement au état plus "éveillé" qu'un autre type de séance (appelons ce type de séance "classique" pour plus de simplicité...même si j'ignore ce qu'est une séance classique ^^). Tout ce que tu m'explique est que tu as ressenti les choses différemment, mais tu sais très bien que pour une même séance classique tu ressens des choses différentes qu'un autre volontaire. De ce fait on ne peut affirmer que ton ressenti plus "éveillé" en HH sera ressenti de la même manière par une autre personne.

 

Tout ce que je souhaite dire par là c'est plus pour m'opposer au point de vu de Lockert qui dit que l'HH est la meilleurs. Et c'est cette affirmation que je rejette, car elle se base sur un raisonnement que certain trouve biaisé voir mensonger. J'admets par contre que l'HH développe des outils intéressant. Et tout ce que j'en pense au final est qu'il n'existe pas de meilleurs type d'hypnose en général, mais juste une type d'hypnose qui sera préféré/fonctionnera mieux par un individue en particulier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puisque nous avons un pratiquant de l'hypnose humaniste, je veux en profiter en poser quelques questions. J'essaie de les formuler de la façon la moins partisane possible, je souhaite vraiment comprendre ces éléments. Comme dit plus haut, on ne peut qu'enrichir sa pratique en étant curieux.

 

En quoi les techniques présentées par Locket, dans son ouvrage sur la discipline, sont "non-dissociantes"? Je les ai lu et aucune des méthodes présentées ne m'a semblé fondamentalement différentes de celles utilisées par ailleurs. Il y a un changement de vocabulaire bien sûr, mais la charge dissociante portée par un "automate intérieur" est assez équivalente à celle portée par "l'inconscient". Comment ne pas penser à de la confusion, une technique très courante quand on lis "On l'aidera plutôt à prendre à conscience de multiples choses. Tellement, d'ailleurs, que son esprit conscient peinera rapidement à suivre le processus... Et c'est ce phénomène qui produira l'ouverture de conscience(...)". (Lockert, 2006).

 

Est-ce que les techniques apprises lors des formations "humanistes" sont différentes de présentées dans le livre?

Si je ne parle pas d'inconscient à mes volontaires/clients, est-ce que je fais de l'humaniste sans le savoir?

Si les techniques sont si similaires qu'est-ce qui permettrait de "connecter" la personne avec "l'inconscient collectif" postulé par Lockert?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je lis également le bouquin de Lockert (Hypnose, evolution humaine etc..).
J'était assez sceptique sur son hypnose humaniste au début, pour cette histoire de Conscience supérieur à l'Inconscient Collectif. Je ne savais pas vraiment quoi en penser.
Mais avant d'arriver au chapitre sur les inductions humanistes j'avais commencé à réfléchir à une routine (pour la rue ou autre) qui consiste à progressivement dépersonnaliser le sujet (lui faire oublier qui il est, voir ce qu'il est), justement par extension de consience (en lui faisant prendre conscience du plus de choses possible, de la vie au sens le plus large du terme. Et au fur et à mesure, partir dans l'espace jusqu'à arriver à "prendre conscience" de l'univers tout entier (à ce moment la personne a complétement oublié ce qu'elle est). Et alors de revenir petit à petit jusqu'au point initial et la ramener dans son contexte. L'idée c'est qu'en prenant tellement de recul sur sa vie, en se rendant compte de l'immensité de l'univers, puis en la ramenenant dans sa vie, elle trouve spontanéement la solution à ses problèmes, ou simplement la force de résoudre.

J'ai appelé ça l'inscription au Contexte Majeur (oui ça fait vraiment péteux comme nom).
Bref en arrivant au chapitre sur les inductions Humanistes, je me rend compte que mon idée se rapproche très vachement beaucoup de ce qu'il proposait. (exepté la dépersonnalisation). 

Du coup je dirai que j'aime plutot bien le concept de l''hypnose Humaniste. Je trouve que les explications ne sont pas très clair, peut être parcequ'il souligne plus les différences avec la nouvelle hypnose que les ressemblance. Mais l'on apprend par analogie.
Après je ne lui en veut pas de faire la promotion de son hypnose humaniste. Je trouve qu'il n'en parle pas trop dans "Hypnose.." .  
Il y fait assez peu référence dans les chapitres qui ne traitent pas de ce sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0