0
Lange Vain

Résistance ayant lu La Voix de L'inconscient

Recommended Posts

Hello,

après avoir fureté rapidement, il ne me semble pas avoir croisé ce sujet ...

 

Il s'agit d'une personne recontrée en Street Hypno Session. Elle se présente d'emblée comme très curieuse de ce domaine (et d'autres, autour du développement personnel). Elle a déjà fait pas mal d'expériences, et hésite beaucoup à franchir le pas...

Pré-talk minutieux, bon contact ... en avant.

Une belle résistance, mise en évidence par les tests idéo-moteurs. Le but est de s'exercer tous les deux ... donc en avant le Clean Language, la confusion ...

Le gars dira par la suite s'être senti à 2 doigts de partir ... mais non  : il s'accroche à des bruits, anticipe ...

 

Mais le sujet m'intéresse : je lui propose quelques outils pour travailler la suggestibilité et l'absorption de son côté + sugg post-hypnotique : des choses se mettent en place dans les moments à venir ...

Nous restons donc en lien, de façon très cordiale, en attendant de se re-caller une date...

 

Un détail qui a son importance : il a déjà tout lu le recueil de JE, donc pas trop question de pouvoir jouer sur la surprise (du moins au premier contact).

Il aimerait street-hypnotiser lui-même ... et ça me laisse dubitatif ...

Je me suis dit plus tard "pourquoi ne pas le faire s'exercer sur moi?", ça augmenterait peut-être la confiance dans ce qui peut se passer, en entrouvrant ses propres portes ... et puis il y a eu plein d'idées qui me sont venues depuis.

C'est vraiment une personne à l'esprit très vif (bien plus que moi, plutôt cerveau-lent), donc solidement contrôlée .

 

Pensez-vous qu'il y ai une chance raisonnable de l'aider à évoluer ? Comment ... ou s'agit-il d'un "expert en échouage", même si mon pré-talk mentionnait la grande facilité à ne pas se laisser-aller...

 

En espérant que ce sujet vous paraisse aussi intéressant qu'à moi,

Hypnotiquement vôtre,

Erik

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Lange Vain,

 

Effectivement sujet intéressant, d'autant plus que les personnes résistantes on en rencontre souvent en fait. Mais là, à mon sens il nous manque des détails pour pouvoir t'aider...

Tu dis "belle résistance". C'est quoi ? Comment elle se manifeste ? Qu'as-tu suggéré et que se passe-t-il ? etc...

 

Partir sur le clean language est une bonne idée. La confusion aussi mais à condition qu'elle soit vraiment bien faite et qu'on ne la voit pas venir à 2 Km... je dis ça notamment par rapport à ta phrase : "c'est vraiment une personne à l'esprit très vif (bien plus que moi, plutôt cerveau lent)..."

 

Il y a 12 heures, Lange Vain a dit :

Le gars dira par la suite s'être senti à 2 doigts de partir ... mais non  : il s'accroche à des bruits, anticipe ...

Là, il semble qu'il est parti mais qu'il a voulu reprendre le contrôle. Comment peut-on savoir qu'on est "à 2 doigts" de partir si l'on ne part pas...?

Il s'accroche à des bruits ? parfait ! :D fait le observer les détails de ces bruits, leur rythme, leur volume, leur rondeur, leur tonalité, etc... et parmi tout ça quelques suggestions sur le phénomène désiré ;) exemple : observe la répétition du bruit ambiant quand la main est plus légère. Je me demande sur quel bruit précisément tu focalises ton attention quand cette main se lève...

 

Il y a 12 heures, Lange Vain a dit :

Pensez-vous qu'il y ai une chance raisonnable de l'aider à évoluer ? Comment ...

Oui, forcément. Pour ça regarde les questions que j'ai posées au début et au-delà de ça il faut aussi identifier ce qui le fait résister... une peur, une croyance particulière, etc... et là retour au pretalk pour désamorcer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Greg pour tes pistes!

Je répondrai en détail cet après-midi ... "belle résistance" dans le sens où elle se manifeste dès le 1er test ... voire le pré-talk où la personne évoque avoir autant peur que ça marche que le contraire. Et qu'elle a beaucoup de mal avec le lâcher-prise "traditionnel".

A toute!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 26/03/2017 à 03:27, Greg_35 a dit :

Tu dis "belle résistance". C'est quoi ? Comment elle se manifeste ? Qu'as-tu suggéré et que se passe-t-il ? etc...

Salut Greg-35,

 

J'écris cela car en 8 mois de street, c'est le premier que je ne parviens pas à aider à contourner ses résistances ...

Le prétalk avait duré 15 bonnes minutes sous couvert de papotage, et le gars annonce rapidement une résistance qui lui résiste. Et il accepte librement l'expérience, sans rien à réussir. J'encourage sa partie vigilante à bien observer ce qui se passe tout en laissant se passer ce qui vient naturellement, un peu comme la respiration, etc.

La personne semble se détendre (bien que je me garde de suggérer de ce côté-là), mais garde maintient ses yeux ouverts. J'utilise alors ce canal sensoriel pour qu'elle se choisisse et fixe un point d'appui visuel stable/sécurisant... : elle prend quelque chose qui s'avère à plusieurs reprises masqué par des véhicules qui passent, mais surtout ne peut s'empêcher de commenter chaque "perte de contact" quand elle survient, se déconnectant par la même occasion ... elle ne change pas de point ... la spirale sensorielle ne semble pas aboutir ...

Il ne rentre pas dans le test des doigts (malgré des soubresauts bien visibles...), ni dans la bascule dans son inverse ... et quelques commentaires après 2mn ...

Un travail de repérage de "SafePlace" d'où ressort un "canapé", et qui peut me servir à la dissociation mentale (le penseur qui rêve d'un autre rêveur dans la même position et dans un autre lieu encore plus ...), un ancrage quand je perçoit des signaux positifs ...

Il se réinstalle toutefois à plusieurs reprises, tandis que je souligne comment le corps sait comment être de mieux en mieux ...

Je lui propose un dernier travail en commençant par fermer volontairement les yeux, en distinguant les bruits lointains des moins loin, ils forment une bulle protectrice où ma voix se perçoit encore mieux ... les bruits hors du lieu ... le plus loin dans le lieu ...près de moi qui n 'est pas toi ou l'inverse ... le bruit de la respiration ... de bruits venant du corps ... tout ces bruits de fonds légèrement inintéressants ... parfois même inattendus .... contrairement à ma voix pendant l'exercice ...etc...

Là encore ça démarre bien puis il souligne avec un débit qui se normalise très vite certains sons ...

Entre chaque type d'exo, il y a du CleanLanguage qui donne pourtant un peu d'éléments sur lesquels le discours peut s'appuyer : un code informatique ...

Je termine alors la séance en lui suggérant d'être attentif aux nuits et aux jours à venir, que des éléments retiendront son attention, signe d'aménagements et de réassurance se mettant en place, de pistes pour dépister utilement des sens de son ressenti, etc.

C'est dans le "dé-talk" qu'il me dit avoir été à plusieurs reprises "à 2 doigts" de ..." , éléments qui s'ajoutent aux suggestions.
 

Ce qui m'interroge vraiment : une personne ayant lu le recueil de J.E., avec de "solides" résistances, et qui manifeste le désir d'apprendre à hypnotiser autrui
1- ne renforce-t-elle pas lesdites résistances en connaissant par avance les "outils" d'induction, dissociation, association ... ?
2- que faire de cette "méfiance a priori" de vouloir accompagner en hypnose sans pouvoir en faire soi-même l'expérience ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 26/03/2017 à 03:27, Greg_35 a dit :

Partir sur le clean language est une bonne idée. La confusion aussi mais à condition qu'elle soit vraiment bien faite et qu'on ne la voit pas venir à 2 Km... je dis ça notamment par rapport à ta phrase : "c'est vraiment une personne à l'esprit très vif (bien plus que moi, plutôt cerveau lent)..."

 

Il s'accroche à des bruits ? parfait ! :D fait le observer les détails de ces bruits, leur rythme, leur volume, leur rondeur, leur tonalité, etc... et parmi tout ça quelques suggestions sur le phénomène désiré ;) exemple : observe la répétition du bruit ambiant quand la main est plus légère. Je me demande sur quel bruit précisément tu focalises ton attention quand cette main se lève...

Vif-esprit  :  c'est pour cela que je n'y fait que des "crochets" et pas des longs séjours continus ...

 

Merci pour cette façon de rebondir sur le sens sollicité pour la "non-trance"  :  aller dans la synesthésie, je n'y avait pas pensé !

 

(to be continued, je dois y aller)

A bientôt de vous lire,

Lange Vain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Lange Vain,

 

Intéressant :)

 

Il semble être dans le contrôle de ce qui se passe et choisir sur quoi il porte son attention. Avec ce type de fonctionnement j'aurai tendance à faire en sorte que tout vienne de lui en étant le plus indirect possible. Par exemple, au lieu de suggérer que les doigts se rapprochent : je me demande ce que tu peux imaginer qui fait rapprocher ces doigts. Utiliser aussi des métaphores en décrivant ce que tu as observé d'un autre volontaire. (ça marche souvent très bien ça :D ) Tu peux raconter toute une séance d'un volontaire (imaginaire pour toi, mais ça doit paraître réel pour lui) en ratifiant régulièrement ce que tu observes chez lui et en le plaçant subtilement dans ton histoire.

 

Dans le pretalk, bien insister aussi sur le fait que tout doit venir de lui, que c'est à lui de tout faire et que s'il n'est pas assez concentré ça ne marchera pas. C'est là que tu place tous ce que tu as besoin en insistant jusqu'à ce que tu constate que c'est là : écoute attentive, concentration, envie de faire,  etc....

 

A bientôt,

Greg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Greg pour ces pistes, où l'on retrouve les éléments du Clean Language, dont il me faut probablement affiner l'usage. :huh:

 

Je rapporterai ici d'autres éléments, s'ils adviennent.

A +

Lange Vain

 

ps : dans " au lieu de suggérer que les doigts se rapprochent : je me demande ce que tu peux imaginer qui fait rapprocher ces doigts " j'ai cru en première lecture qu'il manquait un mot ( ... imaginer CE qui fait rapprocher...) ou un autre ailleurs (... imaginer qui fait SE rapprocher ...) avant de penser que l'oubli était un confusionnage intentionnel, avant de sentir finalement que cette phrase tout à fait correcte avait un sens que je souhaitait m'échappant ... trop fort Greg !
Un jeu de formulations à retenir ? :ph34r:

Modifié par Lange Vain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Figure toi , que je me poser quelques unes de tes questions ton poste tombe a pic ! J'apprend l'hypnose mais je ne me suis a proprement parler jamais fait hypnotiser . J'ai "l'impression" d'avoir du mal a lacher prise du fait de connaitre plus ou moins la methode , je m'arrete sur des details qui "me ramene " . Un esprit tres analytique va obligatoirement decripter le tout il lachera prise juste le temps de ne plus etre surchargé limite ,surtout quelqu'un d'avertis. 

Par la meditation j'arrive a me laisse completement aller (justement avec les bruit qui me reveille normalement) ,mais ca ne m'aide toujours pas a tomber en hypnose quand c'est un accompagnant qui le provoque. 

 

Donc comment devenir plus suggestible ? 

ou plutot comment contourner le facteur critique ?

quand vais je vivre ma premiere trans provoquée ? 

 

 encore une fois pour un quart de reponse trois questions de plus ^^

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, il n'y a pas 36 moyens.

Il te suffit de rencontrer des hypnos qui te feront des séances. Dans le lot il y en aura au moins 1 qui te guiderà sans soucis.

 

Tu peux analyser sans soucis :)

Qu'est ce qui te fais dire que les details te ramène ? 

On peut être  parfaitement présent et être sous hypnose. 

D'ailleurs comment le sais tu si tu es sous hypnose ou non ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, 41322314 a dit :

Donc comment devenir plus suggestible ? 

Pour ma part, j'ai l'impression d'être un cran plus suggestible (quand je le souhaite) après avoir, comme l'évoque Alban, joué à travailler avec un hypnotiseur autour d'une résistance à l'amnésie (près d'une heure au total...). Après avoir senti que quelque chose faisait plus confiance à cette personne-là, ce jour-là ... et pendant les semaines suivantes, l'auto-hypnose était bien plus aisée.

Là je suis à un autre pallier, mais je suis confiant "a priori' maintenant, avec l'impression qu'il est beaucoup question d'intention et de persévérance douce, sur d'assez petite séance et au quotidien...
 

Je me demande si d'autres personnes ont le même vécu?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Reste une question entière dans ce fil de discussion : quelqu'un qui n'a expérimenté personnellement que la résistance et qui souhaite hypnotiser d'autres personnes ... comment s'assurer de son intention réelle ?
C'est un peu comme si la personne n'avait pas accordé sa confiance à personne, mais souhaitait que d'autres lui fassent confiance ...
comme si elle ne se laissait aller avec personne mais voulait que d'autres "s'abandonnent" à elle ...
Il y a là une asymétrie dans la relation qui mérite au moins une sérieuse clarification ...

Je suis le seul à ressentir cela ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0