0
Soleilfushia

Un apprenti sorcier et John Doe

Recommended Posts

Bonjour chers confrères et consœurs,

Vous le savez certainement si vous avez lu ma description mais je suis débutant en hypnose. Pour autant j'apprends vite et c'est à ce sujet que j'aimerais venir aujourd'hui. Je suis doté un imaginaire à en faire pâlir plus d'un mais pour autant je me veux très terre à terre. Quand j'ai voulu commencer l'hypnose, je suis parti dans l'optique de "ça ne va pas marcher et c'est une façon de montrer que ce sont tous des escrocs" (pardonnez mon ignorance). Et puis première séance et ça fonctionne. Entre choc et scepticisme, je retente une séance plus tard sur un autre volontaire et rebelote: ça fonctionne ! Je m'empresse donc d'acheter le bouquin de JE et le dévore en quelques heures. Je m'attarde sur une suggestion qui vient marquer mon esprit: John Doe, l'Homme qui ne sait rien. Je suis sur Tours et je discute beaucoup avec Mélodiction de tout ça et elle me dit que ce n'est pas forcément une très bonne suggestion et qu'il faut prendre des pincettes. Demander l'accord du volontaire me semble un bon point de départ pour le tenter. Et puis d'autres suggestions me viennent, certaines amusantes et agréables pour les volontaires, d'autres plus personnelles dans lesquelles je me retrouve plus mais qui frôlent l'éthique. Ah l'éthique... Barrière si fine qui vient séparer un bon et un mauvais hypno. Je suis fasciné par l'hypnose tout simplement et j'ai la sensation d'être un apprenti sorcier. De grands pouvoirs mais aussi de grandes responsabilités. Et j'ai cette envie de faire le bien avec l'hypnose, les séances que j'ai menée jusqu'ici se passent toujours bien et mes volontaires en ressortent apaisés et heureux. Pour autant parfois, il y a aussi un Soleilfushia qui chuchote "jusqu'où tu peux aller sans pour autant t'attaquer aux principes fondamentaux (suggestion vraiment négatives ou à base de souvenirs). Où est ce que je pose la limite ? J'ai aussi le problème de parfois en jouer avec des personnes très réceptives (n'est ce pas Mélo ?).  Hier soir par exemple on était posé sur un banc avec Mélo et je lui ai fait une séance. Chouette, ça se passe bien. Et puis on arrête pour profiter de notre soirée. Et plusieurs fois dans la soirée je me suis vu lui faire des inductions (Butterfly) juste pour le plaisir, parce que je sais qu'elle est bien dans cet état. Souci et ce qui m'a fait paniqué, c'est que sur la dernière que je lui ai fait elle est partie très loin en transe. Je lui ai dit de remonter et elle ne revenait pas.  J'ai un trauma avec les gens qui ne se réveillent pas et la voir dans cet état m'a totalement paniqué. Cela a duré 30 secondes peut-être après quoi elle s'est réveillée et m'a rassuré. Je pense que vous finissez par voir où je veux en venir: Je suis perdu dans cette pratique entre l'éthique et le côté "expérimental" de la chose et j'ai du mal à poser la limite.

Sur ce je vous laisse, j'ai un renard à allez m'occuper ;) des bisous!

"Entre réalité et rêve, la barrière est souvent fine"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, ma réponse va être brève :D

 

Les souvenirs : JAMAIS par exemple ne dit pas imagine toi la dernière plage que tu as visité mais imagine la plage de tes rêves. 

 

L'éthique : propose à la personne tout simplement.  Une personne peut avoir envie de voir des morts vivants, dans ce cas fonce et ajoute une issue de secours si elle le vit mal (" dans un instant tu seras dans Walking d'eau.  Si à tout moment tu veux revenir ici, il te suffit de dire le mot "pastèque" et tu reviendras dans le réalité").  Tant que la personne à envie fonce.  Pour les suggestions limitesont comme celle ci, surveille bien les réactions du volontaire.

 

Pour les jeux entre hypnos, temps que l'hypno est ok : fonce

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rejoins alban. Jamais de souvenirs.  Ne connaissant pas les gens, même un truc qui pourrait paraitre bénin comme imagine la derniere fois que t as vu la mer. Imagine la personne était sur la promenade des anglais à nice CE jour là... tu peux pas savoir. Bref JAMAIS.

 

Ensuite,  pour les volontaires de street, comme le dit alban, toujours une porte de sortie, mais si t'as un doute ou que tu as du mal à lire l'émotion de la personne, tu places des suggestions positive. Ca m'arrive régulierement avec l'amnesie du prénom. certaines personnes vivent très mal de voir leur profil facebook avec un autre nom, crois qu on leur a piraté, ou qu on lui fait une mauvaise blague... bref ca m'est arrivé d'en voir s enerver très vite :P  Du coup, en amont, ne pas hésité à rappeler que cela ne dure que le temps d'un jeu, et qu elle trouvera ca amusant. et une fois l'amnésie en place, continuer sur le même registre.

 

Concernant les jeux entre hypnos, pour en avoir "subi", demande toujours l'accord. C'est amusant, certains sont somnambulique et du coup on place des boutons, on met un ancrage et on le laisse perdurer, on fait des inductions flash etc... mais à la longue la personne peut en avoir marre, ce sentir etre un "jouet". Pour ne plus avoir ce probleme, perso, j ai mis en place une barriere :) on ne m'hypnotise que si je le veux vraiment et que j'abaisse cette barriere. de même, je peux faire partir un ancrage quand je le veux. Ce qui n'était pas possible avant. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0