1 1
T30

Ma deuxième séance d'hypnose, entre amis

Recommended Posts

Bonjour a tous et merci de prendre le temps de lire ceci. Je n'ais pas énormément de pratique dans l'hypnose et mon jeune âge m'empêche de pratiquer l'entraînement dans la rue. Dans ce texte je compte récapituler une séance que j'ai faite, il n'y a pas longtemps, avec des amis du même âge  (14 ans a peu près). Nous étions dans un park. Quelques voitures passaient mais pas d'autre perturbation.

 

 A un moment je me met a parler d'hypnose et l'idée d'une séance est venue d'elle même. Nous étions 4, une fille, Louise, un amis proche, Michel, avec lequel j'avais déjà fais le teste des doigts aimantés, qui avait très bien fonctionné, et un autre ami, Bernard. Les prénoms sont des faux, pour préserver l'anonymat.

 

Je commence avec un pré-talk ou j'explique qu'ils gardent tout contrôle et qu'il reste conscient de tout. Je répond a leur questions, sur ce que je vais faire et sur l'état de "sommeil" lors de l'induction. Je demande qui veux participer. Louise refuse, par peur de l'inconnue, Michel étais enthousiaste a l'idée de commencer et Bernard au début n'étais pas très "chaud", pour reprendre ses termes.

 

Je refais le teste des doigts aimantés sur mon ami, j'utilise, comme la dernière fois, une vis pour rapprocher les doigts. Comme au dernier teste, cela fonctionne très bien, j'enchaîne donc sur une catalepsie des doigts, toujours avec la vis pour bloquer. Elle fonctionne très bien. 

Je lui demande si il veux continuer, il répond par la positive.

 

Je lui demande de ce concentrer sur ses doigts collés, et je lui dit qu'il se détend et se relax. Je lui explique ce qu'il va se passer au mot "dort", c'est a dire qu'il va se détendre et se laisser aller, tout en restant debout. Puis je fais une rupture de pattern en tirant ses mains; mains qui étaient restées dans la même position que pour le teste. L'induction fonctionne sans problème. 

 

Après je lui demande d'imaginer un toboggan, j'essaie de donner des détails pour que l'approfondissement marche correctement. Je lui dit qu'il se met a glisser le long du toboggan et que plus il glisse plus il se détend et plonge a l'intérieur de lui même. Cela fonctionne.

 

Une fois qu'il est bien détendu je lui demande si il veux continuer. Il me répond oui et je démarre quelque catalepsie.

 Je colle d'abord ses mains sur sa têtes, en faisant attention a la dissociation en disant "cette tête" ou "cette mains", puis je colle ses pieds aux sols ou autres. Les suggestions marchent très bien avec la colle alors je continue d'utiliser cette image. Je lui demande si il veut essayer une amnésie. Michel accepte, toujours aussi enthousiaste. 

 

Louise et Bernard restent a côté et observent le "spectacle". Je fait imaginer a Michel un tableau d'école sur lequel il écrit le chiffre 7. Puis je lui dit que quand il effacera ce chiffre, il disparaîtra de sa mémoire, je lui dit que pour lui le chiffre n'aura jamais existé. La suggestion fonctionne et il oublie complètement le chiffre, que ce sois en comptant sur ses doigts ou même en le regardant sur son T-shirt, il ne s'en souviens pas et le confond avec la lettre L. Je ne vous cache pas que j'étais plutôt fière d'avoir réussi mes effets jusque là.

 

Bernard intriguer voudrais essayer lui aussi. J'accepte et je dit a Michel d'ouvrir les yeux. J'utilise les même chose qu'avec Michel, tout en gardant un oeil sur mon ami qui était avec Louise, qui était prévenue que Michel pouvais se rendormir si il m'entendai trop donner des suggestions.

 

Les résultats sont presque les même. Bernard est juste légèrement moins réceptif car il arrive a ouvrir très légèrement ses doigts. J'utilise l'induction butterfly, qui fonctionne parfaitement. Pour l'approfondissement je lui fait imaginer un lieu dans lequel il se sent bien, je donne des exemples pour l'aider a imaginer, comme une forêt ou une plage. Après quelque secondes, je lui dit d'imaginer qu'il est avec des personnes qu'il aime et avec qui il se sent bien. Je lui suggère qu'il n'y a que du positif. Il se détend bien, comme je le souhaitais. 


Après je propose un pause lecture. Les deux garçons acceptent. Alors je refais une induction. J'utilise l'induction butterfly. Ça fonctionne sans problème et il se "rendormes". Puis je commence les suggestions en leurs disant qu'au mot "pause", il ne pourront plus bouger mais qu'ils pourront continuer de respirer et de cligner des yeux normalement. Je leurs dit ensuite qu'au mot "lecture" ils pourront bouger normalement mais qu'ils auront oubliés tout ce qui se sera passé entre les deux mots. Je les réveilles et commence le jeu. Les suggestions on l'air de fonctionner. 

 

Puis après avoir profiter de tous ça, je les induis puis je les réveilles en disant qu'ils profiteront d'une grande et belle énergie tout le long de la journée et qu'a leurs réveils, tout les effets hypnotiques auront disparue, qu'ils seront heureux et se souviendront de tout. Je leurs dit que le soir, quand il voudrons s'endormir, ils pourront le faire facilement et qu'ils passeront une agréable nuit de sommeil. 

 

Après leurs réveillent nous discutons de la séance. Ils me disent que tout a bien fonctionné sauf le pause lecture qui, pour Bernard, n'a pas marché. Je pense que c'est a cause de la rapidité avec laquelle je suis passé d'une simple catalepsie à un pause lecture. Sur le moment, il a préféré continuer a jouer le jeu plutôt que de me le dire. Je lui ais dit que la prochaine fois, il ferais mieux de me le dire pour que je retente différament, et pour qu'il puisse profiter pleinement de l'expérience.

 

De mon point de vue, je suis plutôt satisfait de la séance. La majorité de mes effets on fonctionnés et mes sujets ou plutôt amis ( c'est plus humains :D) avaient l'air plutôt content de cette expérience. Pour moi je pense que c'était une bonne séance. Un point que j'ai oublié de préciser, j'annulais les effets hypnotiques dès que je comptais en commencer un nouveau.


Je suis désolé d'avoir étais aussi long, c'est la première fois que je poste quelque chose et je voulais éviter de manquer des détails importants. Je suis ouvert a toute critique bien évidemment et ce sera avec plaisir que j'écouterai tout les conseils qui me seront donné. Ce pendant, j'ai une question que je me pose depuis longtemps. J'ai toujours refusé d'hypnotiser qui que se soit en dessous de 14 ans. Je voulais savoir si il y a une limite d'âge ? ou si il faut changer quelque chose dans la manière de faire en fonction de l'âge ? Je suis conscient que l'hypnose n'est pas un simple jeu, c'est pour cela que je voudrais savoir si il y a des dangers que j'ignorerai ou si il y a des choses qu'il faut a tout prix éviter. J'attend vos conseils avec impatience et je remercie les personnes qui on prit le temps de me lire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chapeau, il faut un sacré courage ( et une grande maturité ) a 13/14 ans pour se lancer dans une séance d'hypnose.

L'on dit souvent que nos proches sont les plus difficiles à hypnotiser ( du au fait qu'il nous connaissent avant tout comme "non hypnotiseur" ).

Beau travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup pour ce commentaire. C'est très encourageant et très gentil. J'ai eu de la chance car mes deux amis sont assez réceptifs. L'hypnose est un sujet passionnant qui nous montre que notre imagination a vraiment un impact sur notre corps et j'ai vraiment envie d'apprendre a maîtriser au mieux ça. Et bravo pour avoir eu le courage de tout lire:D car le texte est un peu long

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Bonjour a tous et merci de prendre le temps de lire ceci. Je n'ais pas énormément de pratique dans l'hypnose et mon jeune âge m'empêche de pratiquer l'entraînement dans la rue.

 

J'ai vu un enfant de 10 ans environs sur Paris qui hypnotisait des étrangers, donc pas d'excuse pour t'amuser !

 

Pour le reste, c'est super ! Continues de pratiquer en t'amusant (toi et tes volontaires) !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as raison pas d'excuse pour l'amusement:D c'est surtout le stress de la rue qui me bloque. Je pense continuer de pratiquer sur mes amis pour le moment et quand je me sentirai près je commencerai a streeter avec grand plaisir qui, j'espère, sera partagé avec mes volontaires. Merci beaucoup pour ce commentaire très sympathique et encourageant. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1