Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Recommended Posts

Pour les différences entre cultures et pays, je ne sais pas s'il y a une différence dans les approches. Pour l'anglais si ça n'arrivera pas alors ne te prends pas la tête. Des études scientifiques tu dois sûrement en trouver en Français qui sont bonne ou des américaines traduites et pas de problème à priori.

 

Les livres évoqués plus haut sont les livres de l'école de Palo Alto entre autres.

Les livres tirés des séances d'Erickson par exemple, seront mot à mot en Anglais et on peut (à condition de bien maîtriser l'anglais) comprendre toute la subtilité du langage et la précision dans le choix de certains mots plutôt qu'un autre pour créer des confusions, présupposés... La traduction française n'étant pas forcément faite par des hypnos, les mots employés ne colleront pas forcément et la précision des textes et des structures hypnotiques n'est pas toujours respectée.

 

Si tu ne maîtrises pas l'anglais, lis tous les livres que tu veux en Français, tu apprendras quand même. Le plus important dans l'apprentissage reste la pratique, alors inspire toi des livres sur les grands thérapeute, même si la traduction n'est pas parfaite, lis de la littérature et développe ta culture générale en t'intéressant à beaucoup de choses et le reste viendra au fil des séances.

 

En résumé, si tu maîtrises parfaitement l'anglais c'est mieux en VO, sinon ce n'est pas une nécessité

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Nobru a dit :

Des études scientifiques tu dois sûrement en trouver en Français qui sont bonne ou des américaines traduites et pas de problème à priori.

 

Hélas non. Les pays francophones accusent un retard navrant dans ce genre d'étude. Parfois d'une décennie parfois plus. 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nobru, je suis désolé que tu le prenne de cette manière, mon intention n'était absolument pas de déclencher ça.  J'ai dû être maladroit en te répondant.

 

En plus, je te disais que tu as raison !!! 

 

On fait de l'hypnose en français au final donc... Si tu lis Erickson ou qui sais-je encore, en anglais ben... Je pense que ça ne t'aideras pas forcément beaucoup plus en séance avec un francophone.

 

À ça, je te réponds : Si tu souhaites apprendre des formule ou des formulations toutes faites, alors oui, ta réflexion tient la route.  Je te dis que tu as raison !!!  Que veux-tu de plus ?

 

Et d'ajouter que si tu cherches autre chose, comme un logique ou une compréhension, alors que ce soit en anglais, en grec, en sanskrit ou en chinois, ça n'a pas d'importance.  Rien d'agressif dans ce que j'ai dit, aucune mauvaise intention à ton égard.  Mes excuses donc si tu le perçois toujours négativement.  Et je n'ai jamais dit que ta réponse ne tenait pas la route.

 

Et encore d'ajouter maintenant que lire Erickson en anglais ou en français, je ne vois pas la différence si ce n'est d'éviter les biais de la traduction.  Donc, encore une fois je te donne raison :  "Même si, je suis d'accord avec toi, certaines traductions sont vraiment pas top !"

 

Ensuite, plus tôt dans ce sujet, j'écrivais qu'il y a bien plus de bouquins en anglais qu'en français, et j'ajoute (évaluation personnelle) que je les trouve aussi meilleurs.

 

Thementalist13, sur la question du cerveau américain différent du cerveau français, il est possible que tu as raison, mais ce n'est pas mon point de vue.  Pour essayer de faire simple, je prend une toute autre direction pour te répondre.

 

1) Dans les années 70-80, on en était encore grosso-modo à Charcot et du spectacle.  Les américains avaient Erickson, et la PNL en plein essor, Palo Alto etc.  Ils avaient largement un train d'avance, et l'ont toujours gardé.

 

2)

Regarde le bassin de population anglophone (niveau d'éducation élevé) :  Canada, USA, Australie, Nouvelle-Zélande.

Regarde le bassin de population francophone (niveau d'éducation élevé) : France, Belgique (Wallon), Québec.

 

La population francophone n'est qu'une fraction de la population anglophone.  La production, les études, les analyse, les idées etc. ont toutes les chances d'être en proportion.  Ajoute à cela le fait qu'il sont partis en avance sur nous, et tu comprendras que les anglophones ont plus à offrir que nous, comme dans beaucoup d'autres domaines.

 

C'est un point de vue.  Pour le reste, je crois que tu fais référence à des questions culturelles.  Certes, la culture influence sur le mode de pensée, les comportements etc., mais encore une fois, je ne crois pas que cela fasse des gens aux cerveaux différents.  La mentalité ne fait pas non plus la différence, du moins, je ne le crois pas.  J'ai eu quelquefois des anglais et des espagnols en séance, je n'ai remarqué aucune différence.

 

Enfin, je ne vois pas en quoi ta réflexion serait bête.  tu poses une question pour avoir une réponse, c'est tout.  Si ça ne paît pas tant pis, moi, ça me va.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Bonjour,

 

Un évènement qui semble opportun pour relancer et nourrir ce débat.

 

On m'a (encore une fois) appelé pour me dire (encore une fois) "je veux devenir hypnothérapeute" et bien entendu, (encore une fois) c'est à moi de donner tous les meilleurs conseils à cette bonne-femme que je ne connais ni d'Ève ni d'Adam et qui veut (encore une fois) venir voir comment je travaille et faire un stage chez moi, et que je la forme, et qui va me payer, etc. bref, (encore une fois) toute la bullshit habituelle mais, cette fois, en plus, qui ne me donne pas vraiment le choix de dire non à sa demande parce que c'est comme ça elle l'a décidé et il n'y a rien à redire.

 

Je l'ai donc envoyé balader avec toute la délicatesse qui caractérise mon attitude quand on me casse les couilles de la sorte, et avec ce raffiné petit plus que l'on obtient quand on cherche à m'imposer quelque chose.

 

Dans l'échange toutefois, elle a soulevé un point très pertinent et dont j'avais oublié de parlé.  Alors voilà : Il s'agit des FORMATEURS.

 

Mon cher Thementalist13, pour ta question sur psynapse, la merveilleuse école te propose...   (après une formation de Maître Praticien réalisée en un claquement de doigt) une autre formation de 18 jours seulement pour devenir...  TA, TA !!!!  "FORMATEUR EN HYPNOSE".

 

Aucun autre pré-requis, non, non, pourquoi s'embarrasser de ça ?  Ça veut donc dire que leurs formateurs n'ont absolument besoin d'aucune pratique dans le métier qu'ils enseignent pour te former.   Ils n'ont donc pas la moindre expérience en thérapie...  et ils t'apprenne à faire quelque chose qu'ils n'ont jamais fait !!!

 

2 X 12 jours + 1 X 18 jours suffisent amplement.   Quelle crédibilité ???

 

À titre de comparaison, pour devenir formateur à l'IFHE, il faut être Maître praticien à l'IFHE ou autre (vraie) école équivalente donc certifiée par les même (vrais) organismes de certification.  Ensuite, il faut pratiquer commercialement...  pendant 10 ans.  Après, oui, tu peux accéder à la formation pour être formateur.  À partir de là, quand tu as eu cette formation, je ne suis plus trop certain de ce que j'affirme, mais je crois qu'il faut progressivement monter en grade avec l'expérience d'accompagnement des élèves en cours et en examens avant de pourvoir vraiment enseigner.  C'est un processus donc encore long même après les 10 ans d'expérience et la dite formation.

 

Pertinent ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Bonjour,
J'avoue j'ai survolé une peu les réponses, mais je me greffe sur la conversation car moi aussi je cherche une formation en hypnose. En hypnose conversationnelle stratégique plus particulièrement. J'ai une base en thérapie brève systémique. Je suis psychologue certifié depuis deux ans. C'est peu j'avoue, mais je n'ai pas envie de me contenter de mon bagage de thérapeute. Je sais que l'hypnose Eriksonienne peut être un outil formidable pour aider les patients victime de trauma. Et c'est vers cela que je voudrais m'orienter. L'idée que j'ai est de suivre une formation en hypnose conversationnelle stratégique de base et puis d'approfondir mes compétences par la suite en suivant d'autres modules. Cela se fait sur Paris. C'est une question d'une quinzaine de jour pour une formation théorique et pratique avec e-learning, présentiel et visionnage de vidéo qui demande un minimum de prérequis en thérapie brève.
Pensez-vous que ce type de formation soit suffisante si au départ on est déjà dans le domaine de la psychologie ? En sachant que ce ne sera d'un début.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...
Le 13/09/2018 à 10:35, Thibgé a dit :

Je suis psychologue certifié depuis deux ans. C'est peu j'avoue, mais je n'ai pas envie de me contenter de mon bagage de thérapeute.

 

Magnifique !  Mais deux ans de psychologue, ce n'est pas peu.

 

Le 13/09/2018 à 10:35, Thibgé a dit :

Je sais que l'hypnose Eriksonienne peut être un outil formidable pour aider les patients victime de trauma.

 

J'imagine que tu parles de traumatismes.  Si c'est le cas, je crois que l'hypnose Eriksonienne est un outil indispensable en effet, mais insuffisant.

 

Le 13/09/2018 à 10:35, Thibgé a dit :

hypnose conversationnelle stratégique

 

Oula !!!  Attention avec ces propositions aguichantes.  Désolé, je ne peux pas te renseigner sur l'apprentissage de l'hypnose conversationnelle car je l'ai apprise seul (je ne pratique plus que cela depuis longtemps).  Mais ce que je peux dire, c'est qu'il y a beaucoup d'opportunistes qui montent des cours de n'importe quoi pour du fric.  Alors hypnose conversationnelle stratégique, ce n'est certainement rien de plus qu'un cours de conversationnelle comme tous les autres auquel on a ajouter le mot stratégique pour donner un positionnement marketing.  On rajoute deux conneries dans le cours histoire de faire "stratégique" et on attrape les pingouins.  Peut-être toutefois que je me trompe.

 

Franchement, mon opinion est qu'avant d'apprendre l'hypnose conversationnelle, il te serait utile d'apprendre l'hypnose Ericksonienne à fond parce que ce sont les outils qui t'aideront le plus.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...