Compte rendu (06/07) – Invité : Benjamin

J’ai tenu à faire un rapide montage d’une petite vidéo récapitulant bien à quoi ressemble typiquement une sortie hypnose de rue. Quelques réussites, quelques échecs, et toujours beaucoup de bonne humeur ! Cette première vidéo est composée uniquement des parties filmées avec mon appareil photo-vidéo. Benjamin a de son côté filmé pas mal de séquences avec son téléphone, que je vous présenterais avec le prochain article.

J’ai tenu à faire un rapide montage d’une petite vidéo récapitulant bien à quoi ressemble typiquement une sortie hypnose de rue. Quelques réussites, quelques échecs, et toujours beaucoup de bonne humeur !
Cette première vidéo est composée uniquement des parties filmées avec mon appareil photo-vidéo. Benjamin a de son côté filmé pas mal de séquences avec son téléphone, que je vous présenterais avec le prochain article.

Tout d’abord un constat

Quand je montre mes vidéos d’hypnose de rue, une question revient souvent et elle est parfaitement légitime : pourquoi ne voit-on quasiment que des femmes sur mes vidéos ? Même QUE des femmes sur ma chaîne Youtube pour l’instant. Et ce vendredi lorsque je suis sorti hypnotiser avec Benjamin, les femmes étaient encore à l’honneur, vous pourrez le remarquer dans cette première vidéo compte rendu.

Pour nuancer un peu mon propos, j’ai une vidéo assez marrante à vous montrer prochainement, où la personne que j’hypnotise est un homme (je ne suis pas en possession de la vidéo pour l’instant, à mon grand regret. Justin de magie2rue est un méchant vilain, je tenais à le préciser), mais globalement ce sont surtout des filles qui se prêtent au jeu. Croyez-le ou non, ce n’est absolument pas volontaire ! Nous n’abordons pas dans la rue plus de femmes que d’hommes, alors que se passe-t-il vraiment ?!

Hypothèse 1 : le sexe opposé attire

J’ai des arguments imparables pour réfuter cette hypothèse. Et mon expérience tend à me donner raison.
Tout d’abord, je n’ai pas un physique de mannequin, ni le charisme de Georges Clooney, donc ce n’est pas ma beauté resplendissante qui attire plus de femmes que d’hommes.
On me dit aussi souvent que j’ai une tête de “gentil”, qu’on me fait facilement confiance. Je vous assure que dans le cadre de l’hypnose de rue, c’est un atout indéniable. Si vous avez l’air d’un terroriste, vous aurez peut-être un peu plus de difficultés. Cela aide peut-être, mais pas plus pour les femmes que pour les hommes, à priori.

Hypothèse 2 : les hommes, ces peureux !

C’est un phénomène vraiment à mourir de rire, et que vous pourrez constater par vous même si vous sortez hypnotiser dans la rue. Dans un groupe où il y a autant d’hommes que de femmes,où l’on propose à tous de se faire hypnotiser, les hommes se retranchent derrière leur semblant d’égo et ne peuvent s’empêcher de pointer du doigt les femmes en disant “Vas y toi, j’suis sûr que ça va super bien marcher sur toi !“.

Du genre “elle est manipulable, tu en feras ce que tu veux, mais moi t’as aucune chance”. On est pas loin du machisme pur et dur !
A ce moment ils se disent sûrement “on va voir ce que cela fait sur elle, et si c’est marrant je testerais aussi”.

Mais quand l’Homme qu’il est s’aperçoit qu’elle a oublié son prénom et que je suis devenu invisible à ses yeux, il refuse poliment d’être le prochain, le sourire aux lèvres un peu gêné, et la queue entre les jambes. Alors qu’à côté, son autre amie est toute folle “moi aussi je veux essayer, ça a l’air troooooop fort !”.

Avec Benjamin, nous avons passé pas mal de temps avec un groupe de ce type, deux filles un mec. J’espère qu’elles auront la curiosité de venir voir le site pour confirmer mes dires. Les deux filles étaient vraiment emballées et ont joué le jeu à fond, y compris lorsque j’ai demandé à l’une d’entre elles si je pouvais tenter un défi qu’on m’avait lancé sur le forum.

Le jeune homme est quant à lui resté en retrait, et lorsque les mains aimantées ont fonctionné sur lui, il a pris peur et refusé de prolonger l’expérience. Alors messieurs… On a peur ? Mais peur de quoi ? Peur de perdre son image d’homme dominant et fort face à l’homme en apparence tout à fait banal que je suis ?

Hypothèse 3 : les hommes sont plus dans l’analyse, et les femmes dans le ressenti

Parmi les hommes qui malgré tout jouent le jeu, et se laissent aller, il y a une chose qui revient très souvent. Ils ressentent le besoin de faire une pause, ou d’arrêter l’expérience pour je cite “analyser tout ce qu’il vient de se passer“. Les hommes ont besoin de mettre des mots sur ce qu’ils ont vécu avant de pouvoir approfondir l’expérience. Les femmes à l’inverse sont plus dans le ressenti, et apprécient l’expérience pour ce qu’elle leur donne : la découverte d’une force qu’elles ignoraient, et des sensations de bien être fabuleuses accompagnées d’une relaxation profonde et agréable. A partir de là, elles ne voient aucun inconvénient à recommencer, et même en redemandent d’elles-même ! Et peu importe si elles ne comprennent pas tout ce qui leur arrive, elles profitent, là où les hommes auraient plutôt tendance à se mettre sur la réserve.

Ma conclusion : les femmes sont plus ouvertes d’esprits !

Je sais que cela ne va pas faire plaisir à la majorité des lecteurs du blog qui sont des hommes, mais il faut se rendre à l’évidence ! 😉

Regardons la chaîne de Robin alias HypnoseBinbin par exemple. Les dernières personnes hypnotisées sont : Linda, Noémie, Barbara, Laura…

Regardons maintenant celle de Maxxhypnosis. Les dernières personnes hypnotisées : Emilie, Ophélie, Elodie…

Je ne connais pas vraiment de comptes Youtube spécialisés dans l’hypnose de rue à part le mien, donc ce n’est pas tout à fait représentatif non plus, étant donné que les quelques hommes présents dans ces chaînes sont en général des amis de Robin et Maxx, ce qui change tout par rapport au contexte de la rue. Robin qui a passé quelques jours à hypnotiser dans la rue avec moi pourra confirmer à quel point les femmes sont plus courageuses que nous les hommes. Pour ceux qui l’auraient loupé, un résumé de ce week-end est disponible ici pour la partie 1, et  pour la partie 2.

Les débuts de Benjamin

Avec le blog, et maintenant le forum, je suis vraiment heureux d’aider des personnes honnêtes, sincères et droites à apprendre l’hypnose. Et Benjamin fait partie de ceux là. Vendredi était sa première vraie expérience d’hypnose de rue, voire même d’hypnose tout court. Et je crois qu’il a pris son pied ! Il viendra vous raconter plus en détail lui même sur le forum son expérience. Nous avons déjà débriefé entre nous, mais autant en faire profiter tout le monde !

Ne soyez pas désolé d’aborder !

Première fois de Benjamin : “Bonjour, excusez-moi de vous déranger, je peux vous embêter quelques secondes ? Vous êtes sûr ? Alors nous sommes étudiants et nous faisons une recherche sur la force d’imagination, on peut vous déranger quelques minutes pour des petits exercices s’il vous plait ? Ca ne sera pas long…”

Il s’est tellement confondu en excuses, qu’au final il a perdu toute crédibilité et provoqué une certaine réserve chez les personnes qui finalement avaient aussi peur que lui.

Soyez directs !

Quelques heures plus tards, il abordait un autre groupe : “Bonjour, souhaiteriez-vous vivre une belle expérience d’hypnose ?” et il obtenait enfin une réponse positive franche. Alors certes, le mot hypnose faisant peur, il faut très souvent démystifier, et c’est toujours le rôle du pre-talk. Mais à partir de là, il a pu s’exercer, entre doigts aimantés, mains aimantées, livres et ballons…

C’est parfait pour débuter !

Si vous ne vous sentez pas suffisamment en confiance, pas besoin d’aller jusqu’à faire une induction. Les personnes seront déjà émerveillées parce que vous leur avez proposé.

La théorie, c’est bien, la pratique, c’est mieux !

Benjamin m’a beaucoup répété qu’il avait besoin d’engranger la théorie afin d’être sûr de savoir quoi dire le jour J. Il se préparait des scripts à répéter au mot prêt. Il le sait maintenant, ça ne sert à RIEN. Parce que lorsque l’on se lance, les mots doivent sortir naturellement, et répéter du par coeur devient impossible lorsqu’il faut sans cesse s’adapter. Le seul moyen de progresser, c’est de s’exercer. L’expérience amène l’expérience.

Lancez-vous !

Jean-Emmanuel

Passionné d'hypnose depuis 2008, Jean-Emmanuel partage avec vous toutes ses expériences et son savoir faire afin de vous permettre d'apprendre l'hypnose dans les meilleures conditions possibles. Il est également auteur du livre "la voix de l'inconscient".

15 réflexions au sujet de “Compte rendu (06/07) – Invité : Benjamin”

  1. D’abord, merci pour la petit pub, hein ! =D
    Et ensuite, je viens confirmer les dires de notre ami. Je pense que dans ma carrière d’hypnotiseur, j’ai du hypnotiser plus de femmes que d’hommes. Comme il m’est presque impossible pour moi de compter ou de me souvenir de tout les gens que j’ai pu hypnotiser, je ne pourrais donner le ratio, mais je pense qu’il doit avoisiner les 3 pour 5 (mais je n’en suis absolument pas sûr).
    Cependant, on ne peut que constater que mes dernières sujets ont été majoritairement des femmes.
    Mais il est vrai que je ne travail pas (encore?) dans la rue, et mon expérience avec Jean-Emmanuel à Toulouse me rend à peu près ce ratio.

    Répondre
  2. j’aurais lu ça un jour avant je n’aurais pas du tout exprimer le même avis mais aujourd’hui après une petite session en ville je me suis vite rendu compte que cela est vrai. Sinon félicitation à ben pour ce premier pas dans le street.

    Répondre
  3. Hey!!!
    Idem que Mr de Binbin, merci pour le lien/pub au passage! 😉
    Concernant la dégaine de terroriste: “Tout d’abord, je n’ai pas un physique de mannequin, ni le charisme de Georges Clooney, donc ce n’est pas ma beauté resplendissante qui attire plus de femmes que d’hommes.
    On me dit aussi souvent que j’ai une tête de « gentil », qu’on me fait facilement confiance. Je vous assure que dans le cadre de l’hypnose de rue, c’est un atout indéniable. Si vous avez l’air d’un terroriste, vous aurez peut-être un peu plus de difficultés.”
    Je pense effectivement que le premier abord laisse son empreinte mais que cela peut s’atténuer avec le charisme de la personne (je suis souvent d’humeur joviale, ce qui doit aider fortement)
    Ensuite, pour le rapport hypnotisé “homme/femme”, j’ai effectivement eu dans ma courte carrière d’hypnotiseur, beaucoup plus de femmes que d’hommes…
    Il faudrait voir avec une “hypnotiseuse” si la réciproque fonctionne ou non…
    Pour finir, bravo à Benjamin pour s’être lancé! Y a plus qu’à s’entrainer encore & encore!
    A qui le tour?!? 😉
    Maxx

    Répondre
  4. Je suis bien d’accord avec toi JE, les femmes se laissent souvent plus facilement hypnotiser que les hommes …
    Et ça n’est pas pour mon déplaisir, bien au contraire ! Qui dit première hypnose, dit parfois un petit rendez-vous en tête à tête pour approfondir certaines choses à la clé 😉

    Il y a deux points dont tu as parlé que j’ai envie d’accentuer avec toi :
    Ne pas être désolé, et l’utilisation des scripts. Ces éléments peuvent faire complètement foirer votre hypnose !
    Certains sont d’avis que les scripts permettent plus de fluidité, et je pense le contraire.

    Ces deux problèmes trouvent la même source, un manque de confiance en soi.
    Qui est normal lorsque l’on débute !
    Mais, il faut travailler pour le dépasser, en pratiquant, en travaillant sur sa confiance en soi en général …

    Et pour finir, en chœur avec moi JE “Pratiquez, pratiquez, pratiquez !” 😉

    Répondre
  5. Bonjour tout le monde(et désolé pour la réponse tardive mais j’étais parti faire de l’hypnose sous marine et ne suis rentré que tard hier soir:D)

    En premier lieu et avant que je n’oubli, je t’envois un lien vers les videos par mail au plus tard ce soir, promis, et une nouvelle fois Mercipour tout JE 😀
    la soirée a vraiment été riche en expériences (aussi bien niveau hypnose que niveau humain et je n’attends plus que de remettre ça 😀 )

    quoi qu’il en soit, et après que Jean Emmanuel m’ai jeté dans dans le bain de foule je ne saurais plus comment insister sur la réalité des de ses propos :
    il faut savoir être direct et s’imposer ( tout en conservant naturellement les politesses d’usage ;))

    combien de fois vendredi me suis je senti m’embourber gentilment dans mon argumentaire de VRP multi-cartes sous le regard dépité de JE et navré des badeaux afin de tenter ma chance sans vouloir être trop intrusif… 😛

    Comment l’explique Jean Emmanuel, les passants n’en devenait que plus méfiants et j’en perdais pour ma part tout crédibilité…^^

    Bref… je m’suis lancé dans l’hypnose de rue :
    La matinée est un peu mouvementée aujourd’hui et je tacherais donc de faire un compte rendu détaillé ultérieurement, mais toujours armé d’un grand sourire et fort des conseils de JE l’approche prends forme :
    On garde le plat d’origine, il ne manquait qu’à parfaire l’assaisonnement Un brin de détermination supplémentaire, une zeste d’embrouille en moins, on assaisonne le tout d’une once de bonne humeur et passé le premier test de suggestibilité réussi le tour est joué ! 😀

    C’est déjà une jubilation intense de parvenir à deux trois choses sur les amis, la famille… mais 1 succès, un seul sur des inconnus, simplement voir les sourires, les yeux ébahis… C’est tout simplement indscriptible !

    Comme le précise également JE, et contrairement à ce que l’on peut imaginer, il est absolument I N U T I L de s’imaginer en situation pour être prêt le jour J
    D’une part parce qu’il peut bien s’agir d’une excuse à laquelle on s’accroche comme à sa bouée avant se de jeter à l’eau (toujours très pratique d’avoir une nouvelle situation à imaginer « au cas où » avant le premier plongeon
    D’autre part parce qu’il faut tout simplement réussir à créer une image qui parlera au sujet, que tout le monde est différent, et que vous n’aurez par conséquent pas assez d’une vie pour tout prévoir ! Une seule solution : l’improvisation !
    (Exemple très simple lors des livres/ballons, une jeune demoiselle ne parvenait pas à imaginer les ballons accrochés à son poignet sensé élever son bras…qu’à cela ne tienne, c’est désormais un sèche cheveux qui souffle puissamment sous sa paume ! succès très mitigé certe puisque la main s’élève de peu, mais s’élève malgré tout ! je le considère quoi qu’il en soit comme un succès à mon échelle ;))
    Sincèrement, très difficile d’expliquer le ressenti de ces expériences… presque aussi dur de traduire la sensation d’hypnose que Jean Emmanuelle a eu la gentillesse de me faire ressentir (il faudra néanmoins que je partage également cela avec vous par la suite 😀 )

    Juste pour répondre rapidement au théorie hypnose homme/femme, je pense qu’il pourrait etre intéressant d’avoir le regarde sur la chose d’une femme hypnotiseur(seuse ?)…j’ai comme l’impression qu’effectivement les femmes sont plus ouvertes à l’expérience soit, mais également que les hommes puissent être plus enclins à s’essayer à la chose avec une femme (effaçant ainsi un possible sentiment de domination homme/homme (hypnotiseur/sujet) qui pourrait bloquer ) qu’en pensez vous ?

    Désolé pour le message rapide, mais promis, dès que j’ai un peu de temps au calme devant mon pc je tache de ranger toutes ces idées/expérience et retranscrire quelque chose de plus lisible 😉

    A defaut de ceci, un simple mot pour le moment : MERCI 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire