L’hypnose de rue, c’est pratiquer l’hypnose dans les conditions qui, parfois, défient les croyances que l’on peut avoir sur cet état.

“Ah bon, vous hypnotisez les gens dans la rue ? Et le bruit, c’est pas gênant ?”

Combien de fois entend-on ce type de question lorsque l’on pratique l’hypnose de rue … Et pourtant, bien sûr nous pratiquons dans le bruit, parfois avec les intempéries, comme ici dans le vent. Et alors ? Rien n’est vraiment gênant si vous choisissez d’en tirer parti et d’intégrer l’environnement à votre séance d’hypnose et pourquoi pas à vos métaphores.

L’hypnose de rue devient alors une hypnose tout terrain. Pour les phénomènes ludiques que propose Street Hypnose, pas besoin d’être dans l’atmosphère feutrée d’un cabinet, avec diffusion d’huiles essentielles, fauteuils confortables et musique douce ou bruits de l’eau qui coule sur fond de gazouillis d’oiseaux. Pratiquer dans la rue, c’est s’adapter. S’adapter aux volontaires ET à l’environnement pour les accompagner au mieux dans le fait de vivre des phénomènes hypnotiques ludiques. La seule limite, c’est que le/la volontaire soit “confortable”, à l’aise dans cet environnement (et concernant le bruit, qu’au moins il/elle puisse vous entendre).