Présentation du spectacle

C’est dans une salle bien remplie, mais absolument pas complète, que Messmer a réalisé son premier spectacle vendredi soir. Au premier rang avec Péa et Robin, nous entendions absolument tout, même lorsque le micro s’éteignait, ce qui fut pour moi très enrichissant.
Une petite voix nous a annoncé dès le départ que filmer était interdit, et on s’est senti “surveillé” tout le long, surtout au premier rang. Donc pas d’extraits vidéos pour cette fois-ci désolé.

scene-bobino

Voici la scène, avant que Messmer ne fasse son apparition au milieu des projecteurs. Les deux tables mises en avant serviront pour une catalepsie dont je reparlerais plus tard. Et derrière, les chaises des volontaires, avec un grand écran en fond. Rien de transcendant, assez classique finalement.

Le pre-talk

Messmer, d’entrée de jeu, est percutant. Son pre-talk n’a absolument pas pour objectif de démystifier l’hypnose. Au contraire, il veut attiser la curiosité et susciter la fascination. Il annonce avant même d’avoir choisi ses volontaires que “vous allez imaginer, vivre des aventures aussi incroyables qu’intemporelles. Vous allez redevenir un foetus, puis un bébé, un enfant. Vous allez danser sur scène comme jamais et vivre des aventures complètement folles.”

Il explique rapidement comment il a découvert le magnétisme, le transfert d’énergie et l’hypnose dès l’âge de 7 ans lorsque son grand père lui a donné un grimoire qui évoquait tous ces sujets. Il annonce avoir hypnotisé pour la première fois dès l’âge de 9 ans, avant de commencer ses premiers spectacles à 15 ans, photos à l’appui.
Cette présentation a le mérite d’entourer le personnage Messmer d’une aura. On se dit qu’il a baigné dans l’hypnose toute sa vie, et qu’il ne peut être qu’exceptionnel. Si je vous dis que j’ai découvert l’hypnose à l’âge de 21 ans, que j’en ai 26, c’est de suite moins fascinant.

Il insiste beaucoup sur le magnétisme, l’énergie, et même si c’est une chose qui me déplaît fortement, je l’accepte parce que cela fait partie intégrante de son personnage. Cela lui donne un certain charisme sur scène, et cela joue beaucoup sur sa célébrité aujourd’hui j’en suis convaincu. Lorsqu’il canalisait son énergie, on s’est regardé et on a eu beaucoup de mal à retenir un fou-rire avec Péa.

Les tests de réceptivité

Il commence par se concentrer. Fait appel à son énergie, et explique qu’il “doit se mettre sur les même ondes énergétiques que les personnes qu’il va hypnotiser”. Après quelques passes magnétiques, il demande aux personnes n’ayant pas de problèmes de santé spécifiques de réaliser le test des mains collées. Les personnes réceptives montent alors sur scène (une bonne trentaine de personnes), pour un deuxième test, cette fois les mains collées sur la tête. Il renvoie à leur place toutes les personnes qui arrivent finalement à décoller leurs mains.

Aucun d’entre nous ne fut réceptif à ces tests 🙁

Augmenter la fascination des volontaires

Messmer est fort, très fort. Il souhaite que les inductions passent en quelques secondes, et il va pour cela faire augmenter petit à petit le thermomètre et le rythme cardiaque des volontaires sur scène. Il choisit d’abord deux jeunes filles, que l’on avait rapidement identifiées comme “très réceptives” avec Péa et Robin. Il leur suggère le bras comme une barre de fer impossible à plier. Il le fait à l’état d’éveil, et suggère que toute cette raideur se transfert dans le reste du corps. Puis, aidé de deux assistants, il place les deux jeunes filles sur les tables que l’on voit sur la photo un peu plus haut, en catalepsie. Catalepsie relative, et mal réalisée malheureusement. Les jeunes filles forcent, de plus en plus, et ne sont visiblement pas du tout raides. Leur corps se courbe, et leur visage n’est pas serein du tout. Elles font le travail elles-même, sans l’état d’hypnose pour les aider à se surpasser. Et au moment où on a l’impression que l’une d’elles va lâcher et tomber, Messmer fait tourner les deux tables avant de prendre la pose devant les spectateurs, sans aucun assistant pour retenir les jeunes filles en cas de chute. Sécurité à revoir.

Messmer présente cet exercice comme “le moyen de montrer que l’hypnose permet de décupler ses capacités physiques”. Au final, si les volontaires et les personnes dans la salle pensent qu’une catalepsie à l’état d’éveil est impossible, ils ont dû être bluffé. Mais lorsque Messmer demande aux deux jeunes filles ce qu’elles ont ressenti, elles avouent avoir eu très très mal aux abdos.

L’induction

Il fait s’aligner entre 20 et 25 personnes en deux rangées, et il va induire la transe en quelques secondes seulement par personne, les uns après les autres. Et même si on sent que tout le début du spectacle sert à faciliter ce moment crucial, il réalise quand même une performance assez impressionnante. Il induit, en compagnie de son assistant Sinclair (qui est un hypnotiseur formidable et très doux, au passage), à peu près la moitié des volontaires avec succès. Suffisant pour remplir toutes les chaises. A partir de là, il peut dérouler son spectacle sans soucis.

On entendait, au premier rang, ce que disait Messmer pendant les inductions instantanées. Et finalement, il ne disait pas grand chose de spécial. “Fixez moi dans les yeux, et DORMEZ ! profondément” tout en passant la main sur le front de la personne pour balancer la tête vers l’arrière et lui faire perdre l’équilibre avant de la retenir et l’accompagner au sol.

Du grand art ! J’ai vraiment adoré la performance de Messmer pendant les inductions !

Nous avons eu droit à une femme vraiment drôle, qui est tombée comme une poupée de chiffon pendant l’induction, et qui s’est réveillée une dizaine de secondes après du genre “qu’est ce que je fais là ?!”. Messmer intervient, “Dormez !”, et hop elle repart immédiatement. Avant de se réveiller de nouveaux une minute plus tard. C’était à mourir de rire, il a répété le processus trois fois avant de laisser son assistant raccompagner la jeune femme dans le publique.

Et que le spectacle commence

Il donne quelques fusibles intéressants. “Vous serez libre d’imaginer toutes sortes de choses dans les aventures que je vais vous proposer”. Il parle de rêve, de jeux, d’imagination. Et à aucun moment, les volontaires à qui j’ai pu parler ensuite ne se sont sentis ridicules. Ils savaient pertinemment ce qu’ils faisaient. Ils trouvaient les situations suffisamment amusantes et originales pour se laisser aller et prendre leur pieds. Parce que oui, les volontaires ont beaucoup apprécié le show !

Tous. Même si nous avons eu le droit à un intrus.  Mâle, 25 ans environ, et l’envie profonde de faire le con et discréditer Messmer. Il a fait semblant d’avoir les mains collées sur la tête, il a fait semblant de se laisser tomber par Terre, et il a vraiment bien joué le jeu. Il s’est amusé, à sa manière. Il voulait épater ses potes. Il riait de lui, riait des autres. Il était vif, actif, et il n’était clairement pas en transe. Avec l’habitude, on sent ces choses là. Le public n’y a vu que du feu, mais Messmer s’en est rendu compte, trop tard malheureusement. Plutôt que de le renvoyer dans la salle soudainement, il a “cohabité” avec l’imposteur, jusqu’à l’entracte où il lui a demandé de rester à sa place pour la deuxième partie du spectacle.
Personnellement, cet énergumène m’a gâché la première partie du spectacle.

Il invite alors les personnes allongées sur scène à s’imaginer dans le ventre de leur maman, à donner des coups de pieds. Il leur demande de tirer sur le cordon ombilical, avant de les faire naître et pousser leur premier cri et leur fait vivre quelques aventures assez classiques de bébés puis d’enfants.

Puis il introduit la notion de temps, et leur propose de se téléporter successivement dans différentes périodes de l’histoire. De l’homme de Cromagnon, où les volontaires se rendent dans le public pour “manger les mouches qui se trouvent dans leurs cheveux sals”, défilent habillés de peau de mammouth, et poussent des cris bizarres, jusqu’à une époque plus récente où il présente Franz Anton Messmer et l’hypnose moderne.

Rentrent alors en jeu Bertrand et Jennyfer, deux somnambulistes fabuleux. Bertrand connait bien l’hypnose, vu qu’il est en plus hypnothérapeute. Et quand Messmer leur demande de chanter tels de grands maîtres d’Opéra, Bertrand surprend la foule par sa voix magnifique qui enveloppe les fausses notes de Jennyfer. Oui, il est chanteur, ça aide.
Ils enchaînent ensuite rire, tristesse, colère, de façon magistrale. Un vrai plaisir de les regarder !

En vrac, dans cette première partie, nous allons assister à un bal de suggestions de groupes. Des simulations de guerre, des danses diverses comme celle du French Cancan, un slow entre deux hommes. C’était malgré tout assez varié. Petit bémol pour la sécurité une nouvelle fois, avec une jeune fille et ses talons aiguilles de 15 centimètres qui se retrouve à danser le French Cancan. Elle s’en est bien sortie, mais Robin a failli faire une attaque cardiaque en l’imaginant se tordre une cheville !

Juste avant l’entracte, Messmer laisse une suggestion post-hypnotique, avant d’inviter les volontaires à retourner s’asseoir. Il leur suggère qu’à chaque fois qu’ils entendront la musique du French Cancan, ils se sentiront comme propulsés dans cette nouvelle réalité où ils devront absolument danser le French Cancan, peu importe l’endroit où ils se trouvent.

Il s’en sert alors pour lancer la deuxième partie, et je trouve cette suggestion très ingénieuse.

Cette première partie nous a paru un peu fade. Quand je dis nous, ça englobe pas mal de personnes. Mais heureusement, Messmer se rattrape et fait exploser l’applaudimètre lors de la deuxième partie.
Deuxième partie que j’ai personnellement A-DO-RÉ ! 

Il utilise de nouveaux tests de réceptivités assez intéressants, comme faire tirer la langue et faire rire à distance. Avec une bonne dose de démystification et de rires, c’était vraiment du bon Messmer !

La suite dans le prochain article !
Le spectacle d’hypnose de Messmer, mes impressions ! (2/2)

Par |2016-10-26T23:45:49+00:0022 octobre 2012|Hypnose de spectacle|28 Commentaires

A propos de l'auteur :

Passionné d'hypnose depuis l'été 2008, Jean-Emmanuel partage avec vous toutes ses expériences et son savoir faire afin de vous permettre d'apprendre l'hypnose dans les meilleures conditions possibles. Il est également auteur du livre "la voix de l'inconscient".

28 Comments

  1. Péa 22 octobre 2012 à 16 h 33 min ␣- Répondre

    Oui, le duo bertrand / jennifer était juste magique ! Ils étaient tellement expressifs lors de l’induction d’émotions !

  2. Maxx 22 octobre 2012 à 16 h 35 min ␣- Répondre

    “Messmer s’en est rendu compte, trop tard malheureusement. Plutôt que de le renvoyer dans la salle soudainement, il a « cohabité » avec l’imposteur, jusqu’à l’entracte où il lui a demandé de rester à sa place pour la deuxième partie du spectacle.
    Personnellement, cet énergumène m’a gâché la première partie du spectacle”
    Je confirme, j’ai du me marcher sur les pieds pour ne pas me lever lui en mettre une…
    Mais bon, dans l’esprit ce fut sympathique tout de même
    J’attends le résumé de la seconde partie & surtout de la rencontre avec ce Grand Monsieur!
    Maxx

    • Jean-Emmanuel 22 octobre 2012 à 21 h 16 min ␣- Répondre

      J’aurais aimé voir ça, le grand Maxx montant sur scène pour dégager le vilain imposteur !

  3. Mel 22 octobre 2012 à 21 h 11 min ␣- Répondre

    Arf je suis bien triste que ma transe ne vous a pas ammusé… décidement LOL!

    Effectivement j’ai pris mon pied!
    et petit detail amusant, lors de la naissance Messmer suggerait que nous poussions nos 1er cris et malgrés tout mes efforts, j’ai poussé un cri et apres je faisait des bruits bizarres (j’arrive pour le detail amusant hein…). Et bien ce soir j’ai demander à ma mère de me raconté ma naissance, et bien c’est exactement ce qu’il s’est passé! TROP FORT!

    PS : je me permet de te piquer la 1ere photo car je suis dessus avec B. et c’est un jolie souvenir!

    • Jean-Emmanuel 22 octobre 2012 à 21 h 16 min ␣- Répondre

      Je ne comprends pas ta première phrase. Bien sûr que si tu nous as “amusé” :p En plus tu étais juste devant nous ^^
      Bon, pas autant que Bertrand et Jennifer faut bien le reconnaître 😛

      Pour la photo : “feel free” comme on dit !

      • Mel 22 octobre 2012 à 21 h 51 min ␣- Répondre

        Ba voila il m’a piqué la vedette ce sal**** de B.!! pfff
        je disait ca du fait que la tu as noté que la 1ere partie etait gaché par le monsieur qui faisait semblant… et comme je suis pas ds la 2eme partie je fais un peu ma star!! 😀

  4. Faustine 25 octobre 2012 à 21 h 17 min ␣- Répondre

    “Catalepsie relative, et mal réalisée malheureusement. Les jeunes filles forcent, de plus en plus, et ne sont visiblement pas du tout raides. Leur corps se courbe, et leur visage n’est pas serein du tout. Elles font le travail elles-même, sans l’état d’hypnose pour les aider à se surpasser. Et au moment où on a l’impression que l’une d’elles va lâcher et tomber, Messmer fait tourner les deux tables avant de prendre la pose devant les spectateurs, sans aucun assistant pour retenir les jeunes filles en cas de chute. Sécurité à revoir…”

    En effet, j’étais une de ces deux filles et franchement ce passage était réellement difficile physiquement, je ne sais pas si c’était dû à mon manque de force ou tout simplement parce que je n’étais pas réellement ‘hypnotisée’, mais j’ai dû fournir un réel effort pour tenir (j’en avais des courbatures pendant 3 jours après…) et la chose seule qui m’a fait continuer était de me dire que j’allais tout simplement m’écraser la tête la première contre le sol si je me relâchais… Et pourtant j’étais à la limite de craquer !

    En tout cas le reste du spectacle était très agréable en tant que “cobaye”, moi qui avait déjà participé à un spectacle d’hypnose (sur scène), je suis ressortie plus convaincue par celui-ci ! notammenent grâce aux expériences collectives (les doigts collés pour tout le public par exemple…) qui ont vraiment bien marché sur moi cette fois-ci 🙂

    Par contre, ça me fait bizarre de lire que vous m’avez tout de suite cataloguée comme étant “très sensible” à l’hypnose !! Car moi-même j’ai l’impression que je n’y suis sensible qu’à un degré modéré : j’ai toujours conscience de tout ce qu’il se passe autour de moi, “j’obéis aux ordres” des hypnotiseurs en toute connaissance de cause parce que j’accepte de jouer le jeu, je sais que je pourrais me “réveiller” à tout moment si je le décidais (c’est déjà arrivé parce qu’on m’avait demandé qq chose de “gênant”). Par exemple, j’ai vraiment l’impression que je ne pourrais par oublier mon prénom ou un chiffre, car j’ai trop conscience de ce que je fais…

    • Jean-Emmanuel 26 octobre 2012 à 1 h 42 min ␣- Répondre

      Je trouve ça vraiment super de te retrouver ici 😀
      Par curiosité, comment t’es tu retrouvée sur ce site ?

      Je pense aujourd’hui encore que Messmer a bâclé sa catalepsie, et c’est pour ça que tu as eu si mal… C’est vraiment dommage. Heureusement, rien de cassé, et l’illusion était parfaite pour le public (si tu étais tombée, je pense que Messmer t’en aurais voulu lol).

      On ne “catalogue” pas les gens réceptifs. Avec l’expérience, on les “ressent” davantage. Surtout quand on s’appelle Robin et qu’on est une personne hyper-sensible (je parle d’hypnosebinbin, que tu as peut-être vu dans certaines vidéos de mon blog, forum ou ailleurs). Dans leur manière de monter sur scène, de répondre aux tests de réceptivités, etc…

      Le degré modéré de l’hypnose que tu décris est pour moi très proche du degré “maximal” :p
      Parce que tu décris au final parfaitement ce qu’est l’hypnose. Tout n’est que suggestion. On te propose de vivre des choses, mais on ne te force jamais ! Et on ne le pourrait pas quoi qu’il arrive. La personne hypnotisée reste libre de ne pas jouer le jeu de l’hypnotiseur et de refuser la suggestion à tout moment. Mais sur scène, la plupart du temps, à moins que la suggestion ne gêne tes principes personnels, tu auras plus tendance à facilement l’accepter pour jouer le jeu et ne pas “ridiculiser” l’hypnotiseur.

      Et toutes les personnes sur scène avec toi étaient toutes aussi conscientes que toi, je te rassure 😉

      Oublier son prénom ou un chiffre n’est au final pas si gênant que ça. Souviens-toi que c’est temporaire, et comme je le dis après, nous les Street Hypnotiseurs le faisons très régulièrement, et toujours avec l’accord de la personne. Au final, cette dernière ressort toujours ravie de l’expérience ! C’est plus la sensation d’avoir un mot sur le bout de la langue qu’un vrai oubli catégorique, et du coup tu en rigoles de cette sensation plus qu’autre chose !
      Si un jour tu es tentée par vivre cette expérience, n’hésite pas à me contacter par mail, on peut le faire en une ou deux minutes par Skype (ben oui, tu es réceptive :p).

      Merci pour ton partage Faustine, ça me touche vraiment, d’autant plus lorsque je ne me suis pas trompé ! ^^

  5. Feanor 26 octobre 2012 à 7 h 16 min ␣- Répondre

    Merci, ça donne vraiment envie d’aller le voir en spectacle !

    Pour ceux qui n’auront pas la chance de s’y rendre et qui aimeraient avoir un petit aperçu, il a donné un petit show au Cégep de Granby, qui est trouvable sur Youtube (en 4 parties !). 😉

  6. […] à jour le 17/12/12 : une intéressante critique est consacrée au spectacle de Messmer sur Street Hypnose, un site tout entier consacré à […]

  7. Jo 23 décembre 2012 à 10 h 14 min ␣- Répondre

    ” j’ai toujours conscience de tout ce qu’il se passe autour de moi, « j’obéis aux ordres » des hypnotiseurs en toute connaissance de cause parce que j’accepte de jouer le jeu, je sais que je pourrais me « réveiller » à tout moment si je le décidais (c’est déjà arrivé parce qu’on m’avait demandé qq chose de « gênant »). Par exemple, j’ai vraiment l’impression que je ne pourrais par oublier mon prénom ou un chiffre, car j’ai trop conscience de ce que je fais…”

    Je reviens du spectacle de Messner, et j’ai eu la même impression.
    D’être conscient de ce qui se passe, d’être conscient d’être sur scène, dans la salle, être conscient de ce que font les autres autours, mais “d’obèir” quand même.
    Sans pouvoir ignorer les suggestions.
    Mon amie qui m’accompagnait m’a fait remarqué que je paraissais moins impliqué que les autres, que j’étais l’un des seuls à regarder la salle ( et elle surtout ) et donc a douté de mon implication… et pourtant, oui je sais ce que j’ai fait, mais non, je ne l’ai pas fait volontairement ( enfin surtout pas “de moi même” ).

    Est-ce une sensation que tout le monde partage, ou certains sont-ils vraiment ” ailleurs ” ?

    • Jean-Emmanuel 26 décembre 2012 à 14 h 26 min ␣- Répondre

      Ce n’est pas une sensation que tout le monde partage, mais en même temps tu es loin d’être le seul. Tu étais certainement un peu moins réceptif que d’autres. Certaines personnes (que l’on appelle vulgairement des somnambulistes) vivent pleinement les suggestions et ont vraiment l’impression d’y être.
      Toi tu étais certainement dans une intensité de transe un peu inférieure 😉

  8. f6 5 janvier 2014 à 11 h 17 min ␣- Répondre

    Bonjour,
    J’ai été voir le spectacle hier soir avec ma femme, et très très vite j’ai eu l’impression d’une énorme arnaque. Les “hypnotisés” m’ont donné la grosse impression d’être des intermittents du spectacle. J’ai rien dit pour ne pas gâcher la soirée de ma femme. A l’entracte elle me demande si on rentrerait pas chez nous, que ça lui a l’air d’être une supercherie…argh. Alors pour en avoir le coeur net (44€ la place ça pique), je me renseigne un peu sur internet et ma suspicion se confirme. Ce qui m’a vraiment paru bizarre, c’est le numéro ou Messmer fait oublier son nom et son prenom à une personne, ainsi que sa ville. Sans lui parler ! Juste avec ses “ondes”, la personne étant attachée à une chaise spéciale. Et ça alors, le cobaye prend un accent allemand à son réveil et jure s’appeler Franck Einstein. Et hop je tombe sur Youtube sur une video où il se passe exactement la même chose. Genre : “Puis je vous attacher à la chaise” Réponse : “Euh…non” Passe magique comme dans Star Wars : “Puis-je vous attacher ?” Réponse : “Oui pas de problème”. Tout le monde mort de rire. C’est rigolo, mais ça fait très scripté, surtout quand on voit la même conversation mot pour mot avoir lieu dans un autre spectacle, ou le mec s’appelle aussi Franck Einstein, a aussi une femme dans le publique, etc…
    Autre chose bizarre : votre passage sur la dame qui se fait endormir, se reveil, se fait rendormir, etc trois fois avant d’être renvoyé dans le publique. Et bien devinez quoi : exactement la même scène a eu lieu hier avec un homme , c’est fou !
    Quand au french Cancan, je serai prêt à parier que pour vous aussi deux cobaye faisaient de grandes traversées dans l’allée parallèle à la scène, au milieu de la salle.
    Tout le monde en faisait tellement des kilos !
    Alors que je serai curieux d’avoir votre point de vue sur la question. L’idée que vous puissiez être de mèche m’a effleuré (surtout quand j’ai vu que vous vendiez un livre :p), mais je suis peut-être parano ?
    Merci pour vos lumières !

    • Jean-Emmanuel 5 janvier 2014 à 12 h 35 min ␣- Répondre

      Quelques éléments qui pourront peut-être t’aider :

      Mon livre est noté (par des clients que j’ai payé sans doute) 5 étoiles sur Amazon par la plupart. Et le seul 1 étoile est pour dire que c’est dangereux de mettre à disposition l’hypnose au grand public.

      Je sors chaque semaine (le samedi) avec toute une équipe pour proposer des séances d’hypnose gratuites dans la rue. Crois-tu que nous ferions ça, depuis deux ans, si cela ne fonctionnait pas réellement ?

      Je tiens ce blog depuis février 2012. Si tout était faux, penses-tu que le forum contiendrait plus de 1300 utilisateurs ? Qui se réunissent le soir sur Skype ou Hangout pour s’hypnotiser entre eux, discuter autour de l’hypnose etc ?

      Bref, il est temps d’ouvrir ton esprit, d’accepter que l’hypnose existe, et pourquoi pas venir découvrir comment cela fonctionne réellement. N’oublie pas que Messmer est un homme de spectacle. Son objectif : faire le show. Le coup des “ondes” est en fait un casque dans lequel il donne des suggestions, vocales, pré-enregistrées.
      Etre parano non. Ignorant (pour l’instant) peut-être 😉

    • titou711 18 mars 2015 à 14 h 37 min ␣- Répondre

      Par chance, la personne qui est montée sur scène mettre le casque, devenir franck einstein, et ne plus se rappeler comment s’appelait sa femme était mon beau frère…. donc toutes les doutes que vous avez me font sourire. tout est vrai. il savait comment il s’appelait, mais ne pouvait pas sortir les phrases, plus fort que lui….quant à l’histoire du casque, en fait il n’y a pas de machine, la personne entend messmer dans le casque qui le met en condition pour qu’il s’appelle ensuite franck einstein… voilà ce qu’il fallait savoir…

    • titou711 18 mars 2015 à 14 h 41 min ␣- Répondre

      “LA” personne entend Messmer, j’ai oublié un mot

  9. f6 6 janvier 2014 à 23 h 09 min ␣- Répondre

    Bonjour,
    Merci pour ta réponse.
    J’accepte tout à fait que l’hypnose existe, je veux dire, il suffit d’aller faire un tour sur wikipedia pour s’en convaincre. Les videos que j’ai vues de toi m’ont paru assez crédible, parfois ça marche, parfois non, les suggestions se dissipent assez vite et sont “mineures”. Messmer ça marche toujours, il arrive à détendre les gens alors qu’ils sont sur scène avec des effets de sons et lumières aggressifs et devant 2000 personnes, et il n’a quasimment pas d’echecs ? La similarité des anecdotes rapportées, l’interdiction de prendre des photos, les cobaye qui ne peuvent pas s’empecher de danser le french cancan à FOND plusieurs minutes après avoir été réveillés ? Ajouté à ça, les commentaires de gens qui disent avoir vu sortir des cobayes par la porte des artistes, la section “questionnement sur de possibles trucage” de l’article wikipedia sur Messmer et mon impression d’évidence-grosse-comme-un-camion en voyant le spectacle me font pencher vers la conclusion du trucage. La seule chose qui me turlupine : et bien toi 🙂 Tu a l’air de bonne foi, de t’y connaitre, ce site est bien fait et tu trouves Messmer très fort. Ca me rend confus. Faudra peut-etre que je vienne assister à tes séances de rues pour me faire une idée.
    A bientot peut-etre.

    • Jean-Emmanuel 7 janvier 2014 à 9 h 32 min ␣- Répondre

      Ce qui me fait le plus sourire, c’est que ce que fait Messmer au final, quand on connait l’hypnose, n’a rien d’extraordinaire DU TOUT. Le fait que tu y vois quelque chose “d’anormal” au point d’imaginer des acteurs ne me surprends pas, mais je me dis que j’ai encore une certaine légitimité à démystifier l’hypnose pour les mois / années à venir :p

      Les “cobayes” comme tu les appelles sont volontaires. Ils sont là pour s’amuser, et ils s’éclatent. Ils le font en étant un peu dissocié, en se regardant de l’extérieur, mais en toute conscience et avec un réel plaisir de participer et jouer le jeu. Ce sont des personnes très réceptives à l’hypnose qui, dans ce contexte de spectacle, font le spectacle. Dans la rue, nous n’obtiendrons absolument pas les même comportements, parce que le contexte construit la séance d’hypnose. Et dans la rue, les “codes” sont différents. On ne fait pas n’importe quoi, donc nos volontaires se “limitent” pour respecter leurs valeurs liées à ce contexte.

  10. Daniel 23 juin 2014 à 23 h 08 min ␣- Répondre

    Je vais vous dire que moi même je ne croyait pas à l’hypnose car j’avais un ami qui avais essayé il y a quelques années de m’hypnotiser. Mai je suis allé à son spectacle au mois de mai2014 avec ma fille et j’ai répondu à son teste de réactivé. Jamais j’aurais monté sur une scène avec des milliers de personnes. Oui il a réussi à me faire ce qu’il voulait. Le spectacle
    c’était Intemporel. Je retourne le voir en septembre voir car j’ai été un participant et j’ai pas vu le spectacle.

  11. libellule 30 novembre 2014 à 18 h 39 min ␣- Répondre

    Bonjour,
    J’ai commencé à être hypnotisée par messmer à la 3 ème tentative du spectacle, mais je me suis retrouvée en “bad trip”. J’ai eu comme une sorte de tétanie avec grosse angoisse, pleurs, fourmis partout etc… Je pense que j’avais envie de vivre l’expérience que j’ai fini par être réceptive mais que quand j’ai vu que ça fonctionnait, j’ai eu peur ce que j’allais faire. Et donc ma lutte intérieure aurait déclenché ça. Mais je n’en suis pas sûre. il se trouvait que je n’étais pas hyper gaie en ce moment et je me suis demandée si ça pouvait faire remonter des choses refoulées. j’ai quand même eu assez peur de rester comme ça et mes amies aussi ! Qu’en pensez-vous ? Merci

    • Jean-Emmanuel 20 janvier 2015 à 15 h 23 min ␣- Répondre

      Je pense que tu as TRES bien analysé le problème…

      En revanche, je reste persuadé que tes peurs n’étaient pas fondées. L’hypnose ne fait pas remonter des choses refoulées “comme par magie” 😉

  12. Bruce 26 février 2015 à 23 h 17 min ␣- Répondre

    Non mais il y en a vraiment qui croient encore au Père-Noel. Bien sûr que moi aussi j’aurais été tenté de faire le con, faire croire que j’étais sous hypnose.
    L’hypnose je pense que ça marche que sur ceux qui y croient dure comme fer ou les plus faibles d’esprit et naif. Si on a la volonté de ne pas être hypnotisé on le sera pas.
    Pour moi c’est de la poudre de perlimpinpin. Et je ne donnerais jamais un centime pour voir des Messmer.

    • titou711 18 mars 2015 à 13 h 28 min ␣- Répondre

      euh..sauf quand tu vas au spectacle comme ça m’est arrivé, et que les personnes qui se font hypmotisées sont des amis à toi, et que même après en sortant, ils sont encore à moitié endormies et témoignent, après tu y crois…..
      va au spectacle avec des amis, avant de critiquer…….et va sur la page facebook de messmer pour voir tous les messages laissés des participants…

  13. Sonia 28 mai 2015 à 19 h 51 min ␣- Répondre

    Bonsoir, merci pour la richesse de vos commentaires. En ce qui me concerne je monte de Nice ce week-end spécialement pour voir ce spectacle. Pouvez vous m’indiquer la durée du spectacle pour une meilleur organisation de ma soirée.

    Par avance Merci

  14. Edwige 24 juin 2015 à 7 h 43 min ␣- Répondre

    Mon commentaire à été effacé, comment ce fait il?

    • Jean-Emmanuel 29 juin 2015 à 10 h 17 min ␣- Répondre

      C’est pas qu’il avait été effacé, c’est juste qu’il n’avait pas encore été approuvé. J’étais très occupé par mes formations ces derniers jours, je n’ai donc pas pu venir modérer les commentaires du site avant.

  15. laure 9 juillet 2015 à 7 h 30 min ␣- Répondre

    bpnjour,
    est ce que les personnes placées plus loin que la fosse ont une chance de monter sur scène pour etre hypnotisées ?

  16. dingdong 11 avril 2018 à 15 h 41 min ␣- Répondre

    qu’on y croit ou pas, peu importe, ça reste du spectacle où l’on peut se marrer

Laisser un commentaire