Sortie Street Hypnose Toulouse – 30 avril 2022

Je débarquai timidement rue Lafayette avec la certitude qu’au moins Marco et Fabien seraient présents ce jour-là. Ce que j’adore avec Marco, c’est que quand il est là, il est vraiment là. Marco, c’est le Street Hypnotiseur qui resterait jusqu’à minuit à hypnotiser dans la rue tant que les volontaires sont là et que son plaisir demeure intact. Il fait partie de ces hypnotiseurs qui engrangent de l’énergie à mesure qu’ils en donnent. Moi, je rentre chez moi le soir lessivé et heureux. Fabien est passionné et passionnant, nous pourrions discuter pendant des heures. C’était rassurant pour moi.

A peine arrivé aux alentours de 15h, je ressentis une hypoglycémie à cause du repas sauté le midi, et après m’être légèrement resucré j’enchaînai par une délicieuse madeleine de Proust : un kébab aux Délices du Capitole. Leur goût, que d’aucuns jugeront commun, m’avait manqué. Je rencontrai ensuite un charmant monsieur accompagné de son fils d’une dizaine d’années. Ils étaient venus exprès pour me rencontrer. Nous discutâmes durant de longues minutes. Je dirais qu’il s’appelait Jonathan mais retenir les prénoms des personnes que je n’ai pas eu la chance d’hypnotiser est compliqué pour moi. A l’inverse, plusieurs jours après je me souviens encore très bien des deux Marie, d’Elodie, d’Eli, de Sarah ou encore de Kader et de Larbi. J’ai une mémoire très sélective on dirait…

Je vais vous confier un secret

Il est très facile pour moi quand je suis dans mon rôle de formateur et que j’accompagne mes petits poulains de partir à la recherche d’un maximum de volontaires. Une fois redevenu moi, dans mon intimité, je dois reconnaître que c’est extrêmement difficile de soulever une pancarte devant 200 passants pour proposer de l’hypnose. Chassez ma timidité, elle revient au galop.

J’attendis patiemment en retrait. Et dès que plusieurs groupes repérèrent la pancarte tenue avec la plus grande élégance par Marco, je n’eus plus aucun mal à proposer un moment inoubliable autour de la découverte ludique de la puissance de l’imaginaire et de l’inconscient.

Pourquoi revenir à Street Hypnose maintenant ?

Mon retour dans la rue après ces quelques années consacrées exclusivement à HUNKAAR m’offrit un angle d’approche différent. Mon inconscient avait manifesté en auto-hypnose dès janvier sa volonté de fouler à nouveau le béton toulousain, j’en parlais dans mon précédent article sur ma sortie du 19 mars. Sur le chemin du retour le soir sur ma petite moto électrique, à l’arrêt parce que bloqué par tous les supporters du Stade Toulousain prêts à en découdre, je me remémorai tous ces moments l’après-midi même où je m’étais senti à ma place. Pendant une discussion avec Fabien et Gwen, un groupe nous aborda et une des jeunes filles nous demanda s’il était possible de tester sa réceptivité en quelques secondes seulement parce qu’ils étaient très pressés. Ni une ni deux, je lui demandai de mettre les deux mains en position et je suggérai leur rapprochement avec un bel enthousiasme convaincu qu’elle était déjà mûre. En quelques secondes les mains se touchèrent et je lui rétorquai : “tu es plutôt réceptive en effet”. Je vis dans ses yeux la surprise et son sourire en disait long. Elle repartit l’instant d’après avec ses copines, et nous la vîmes faire de grands gestes sur plus de 50 mètres en mimant les sensations fascinantes qu’elle venait de ressentir. Sans pre-talk et sans même me présenter nous vécûmes une expérience remplie de rires de chaque côté. J’ai adoré. Des souvenirs très agréables liés à Street Hypnose refirent surface à ce moment-là.

La passion du renouvellement

Plutôt que de rester sur mes acquis et de perpétuer pour la dix millième fois la même routine que je connais par cœur, j’ai tenté d’innover sur des petits détails pour me faire plaisir.

Tous les hypnotiseurs de rue utilisent sensiblement aujourd’hui les mêmes outils. Par contre, j’ai un chemin infini encore à parcourir sur ma posture : être l’hypnotiseur que je suis vraiment, bienveillant et libre. Celui qui s’amuse, joue, et fait vivre la meilleure expérience possible à n’importe qui, n’importe où et n’importe quand, mais pas n’importe comment. Au-delà des rencontres et du bonheur partagé avec des inconnus dans la rue, j’ai débuté cette folle aventure pour apprendre et grandir dans ma compréhension de l’hypnose. HUNKAAR ne vient pas après Street Hypnose. Street Hypnose reste ma base.

Permettez moi de vous présenter le début de la routine que j’ai mise en application samedi dernier. J’aime toujours autant l’enchaînement “mains aimantées” suivies de “mains qui se repoussent” comme puissant facilitateur de transe hypnotique. Cet enchaînement, je l’ai gardé tel quel. Après avoir joué un peu avec “livres et ballons”, un grand classique également, je demandai à leur imaginaire de bouger les bras dans toutes les directions possibles afin de créer les plus belles sensations de détente et de relâchement.

Le petit assaisonnement supplémentaire dans ma Street Hypnose du 30 avril 2022 est venu d’une petite pincée de sel Hunkaarienne en proposant la suggestion suivante : 

« Si ton imaginaire a envie de jouer davantage aujourd'hui grâce à l'hypnose, je l’invite à faire se toucher les mains à nouveau pour me le faire savoir. Toutefois, si pour une raison qu'on ignore ce n’est ni le moment ni l’endroit, alors les mains viendront naturellement se reposer le long du corps comme si elles étaient super lourdes et vous aurez déjà vécu une super expérience avec cette sensation que les mains ont bougé vraiment toutes seules. »

Suggestion pour demander l'accord à l'inconscient du volontaire

Ce libre choix à destination de l’inconscient rajoute un niveau supplémentaire de bienveillance pour la personne hypnotisée : c’est un peu comme si on venait de demander l’accord à son inconscient pour continuer à jouer ensemble. Il a ainsi totalement le droit de manifester son refus peu importe la raison.

Jean-Emmanuel

Passionné d'hypnose depuis 2008, Jean-Emmanuel partage avec vous toutes ses expériences et son savoir faire afin de vous permettre d'apprendre l'hypnose dans les meilleures conditions possibles. Il est également auteur du livre "la voix de l'inconscient".

1 réflexion au sujet de « Sortie Street Hypnose Toulouse – 30 avril 2022 »

  1. Merci de revenir à la street. C’est avec toi que je l’ai découvert et c’est grâce à toi qu’on anime Bordeaux avec Philippe et les autres… Je trouve l’exercice tellement intéressant pour jouer mais pour hunkaar…
    Dans la rue c’est tout un lot de volontaires qui passent avec chacun ses particularités, quoi de mieux pour apprendre à jongler, pour être contraint de s’adapter.
    J’ai hâte de venir refaire une petite aprèm hypnose a Toulouse… La base.

    Répondre

Laisser un commentaire